Europe

Trappe à Dettes : La note de la dette souveraine du Portugal abaissée par Fitch

L’agence Fitch a abaissé mercredi la note de la dette souveraine du Portugal à AA-, invoquant l’inquiétude croissante quant à la capacité de ce pays à respecter les échéances sur ses emprunts. Le Portugal reste cependant considéré comme fiable, avec une note bien supérieure à celle de la Grèce.

PLUS DE DETTES EN SUIVANT :

Fitch, l’une des principales agences de notation du monde, estime que les perspectives de reprise économique du Portugal sont plus faibles que celles des autres pays de la zone euro et que cela pèsera sur les finances publiques à moyen terme.

Elle plaide pour des mesures budgétaires « significatives » -réduction des dépenses et augmentation des impôts- si le gouvernement veut atteindre son objectif de ramener le déficit à 3% du produit intérieur brut (PIB) d’ici 2013. En 2009, le Portugal a enregistré un déficit budgétaire de 9,3% du PIB, alors que Fitch tablait encore sur 6,5% en septembre dernier.

Une mauvaise note de la dette souveraine traduit le manque de confiance dans la solvabilité d’un pays, lequel voit grimper le taux d’intérêt auquel il peut emprunter. La Grèce a ainsi vu sa note plonger après la révélation de l’ampleur de sa dette et de son déficit, ce qui a fait flamber le coût du refinancement de sa dette sur les marchés financiers. Cette crise a ébranlé toute la zone euro, tandis qu’Athènes prenait des mesures d’austérité budgétaire drastiques pour tenter de retrouver la confiance des investisseurs.

source ap mars10

Le Portugal s’engage à redresser ses finances

Le gouvernement portugais a réaffirmé mercredi son «ferme engagement» à redresser ses finances publiques après la dégradation de la notation de la dette du pays par l’agence de notation Fitch et appelé au soutien «crucial» du parlement pour rassurer les marchés

«Dans la situation actuelle de nervosité et volatilité des marchés financiers internationaux (…), il est fondamental que le Portugal démontre un ferme engagement politique dans la mise en oeuvre du programme de stabilité et de croissance, en vue de redresser les comptes publics et réduire le déficit extérieur par une récupération de la compétitivité», a déclaré le ministère des Finances dans un communiqué.

«Pour ce faire, il est crucial que, dès à présent, au moment où le parlement va examiner ce programme, soient envoyés des signaux clairs quant à la stabilité et au consensus politiques nécessaires à son application rapide», a ajouté le ministère.

Le gouvernement socialiste portugais, minoritaire au parlement depuis les législatives de septembre dernier, s’est engagé à ramener son déficit public de 9,3% du PIB en 2009 à 2,8% en 2013, selon son programme de stabilité et de croissance qui doit être remis dans les prochains jours à Bruxelles.

Ce programme, qui sera débattu jeudi au Parlement, est axé sur une réduction drastique des dépenses, avec un gel des salaires de la fonction publique sur quatre ans ainsi qu’un plafonnement des aides sociales.

Il prévoit également une hausse de l’impôt sur les plus hauts revenus, la suppression de bénéfices fiscaux, la relance des privatisations et le report d’investissements publics.

source afp mars 10

EN COMPLEMENTS INDISPENSABLES :

Arturo Bris : Les Italiens, Espagnols et Portugais naviguent dans la nuit et ignorent qu’un iceberg se trouve sur leur passage… (cliquez sur le lien)

Commentaire : Grèce –Portugal – un aperçu de l’abîme économique (cliquez sur le lien)

Trappe à Dettes : Portugal sous le Fado de la dette !!! (cliquez sur le lien)

2 réponses »

Laisser un commentaire