Etats-Unis

Trappe à Dettes : US/ 145 milliards de pertes pour Fannie et Freddie

Les deux principaux acteurs américains du marché hypothécaire, Fannie Mae et Freddie Mac, ont consommé 145 milliards de dollars pendant la crise immobilière, selon le Wall Street Journal. Ces deux organismes, qui appartiennent à l’Etat, subventionnent délibérément l’immobilier.

 Le patron de Fannie Mae ne cherche même pas à faire un profit: «Au premier trimestre, nous avons continué à assurer la liquidité du marché hypothécaire», a-t-il déclaré. Le quotidien s’étonne que la société ait expliqué que ses administrateurs «n’étaient pas obligés de considérer les intérêts de la compagnie» à moins que le gouvernement ne leur en intime l’ordre.

 La vraie plaisanterie tient au fait que la réforme de la finance voulue par l’administration Obama et le sénateur Chris Dodd n’inclue aucune réforme ni pour Fannie ni pour Freddie.

Merci Mister Clinton !!!! Merci Zorrobama !!!!

PLUS DE FANNIE ET FREDDIE EN SUIVANT :

WSJ : Fannie Mae a besoin de USD8,4 mds du Trésor après perte 1er trimestre

Fannie Mae aura besoin d’une aide supplémentaire de 8,4 milliards de dollars de la part du gouvernement, après avoir publié une perte nette de 11,5 milliards de dollars au premier trimestre.

La perte de Fannie s’explique en partie par des modifications comptables, mais reflète également la faiblesse continue du marché de l’immobilier.

Au premier trimestre 2010, Fannie a réalisé une perte nette de 11,5 milliards de dollars, soit 2,29 dollars par action, contre une perte nette de 23,17 milliards de dollars, soit 4,09 dollars par action, un an plus tôt. Le résultat du trimestre écoulé inclut des charges de dépréciations d’actifs de 236 millions de dollars, tandis que celui de l’année dernière comptabilisait des charges similaires de 5,7 milliards de dollars.

Les régulateurs américains ont pris le contrôle de Fannie et de son concurrent Freddie Mac en septembre 2008.

En 2009, les fonds publics injectés dans les deux groupes, au moyen d’achats d’actions préférentielles assorties d’un dividende de 10%, se sont élevés à quelque 125 milliards de dollars. En incluant l’aide demandée au premier trimestre, Fannie aura reçu 84,6 milliards de dollars d’aides publiques.

Le chiffre d’affaires a reculé de 14%, à 2,9 milliards de dollars.

Les provisions pour créances irrécouvrables ont reculé à 61 milliards de dollars, contre 64 milliards il y a trois mois, bien que les crédits non performants aient atteint 224 milliards de dollars, contre 217 milliards il y a trois mois.

« A la place du gouvernement, je demanderais à Fannie et Freddie de passer davantage de provisions qu’aujourd’hui », compte tenu de la baisse attendue des prix de l’immobilier, indique Anthony Sanders, professeur à l’Université George Mason à Fairfax, en Virginie.

Fannie a dû verser 1,5 milliard de dollars de dividendes au gouvernement au trimestre dernier. « Ils ne veulent pas augmenter leur niveau de réserve parce que dans un sens, ça importe peu, et ça pourrait leur porter préjudice », explique A.Sanders.

Les résultats du groupe de refinancement ont été publiés alors qu’une réforme de Fannie et Freddie est envisagée. L’administration Obama veut reporter toute loi à l’année prochaine, mais les républicains veulent accélérer le remaniement des deux groupes dans le cadre de la réforme de la régulation financière.

Nick Timiraos, The Wall Street Journal mai 10

3 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s