Bourse Pratique : Cout, fiscalité et autres mignardises....

Régulation /USA: la SEC impose de nouveaux coupe-circuits sur les marchés des actions

Régulation /USA: la SEC impose de nouveaux coupe-circuits sur les marchés des actions

Un mois après le krach éclair qui avait affolé Wall Street, le régulateur boursier américain, la SEC, a approuvé jeudi la mise en place immédiate de nouveaux coupe-circuits destinés à éviter les effets d’une volatilité excessives des cours.

WSJ/Régulation : Les effets pervers des suspensions de cotation (cliquez sur le lien)

PLUS/MOINS DE COUPE CIRCUITS EN SUIVANT :

Le 6 mai, en quelques minutes, l’indice Dow Jones plonge de près de 1.000 points, avant de se redresser. Un krach éclair historique qui, en l’absence d’explication, déchaîne les rumeurs: erreur de courtier? problème technique? Les autorités promettent d’enquêter lorsqu’on découvre que certains titres perdent la quasi-totalité de leur valeur.

Bernanke considère le krach éclair du 6 mai comme un avertissement (cliquez sur le lien)

« Les perturbations enregistrées sur le marché le 6 mai ont illustré une brèche soudaine, mais temporaire, dans la fonction de fixation des cours du marché, un certain nombre de stocks et d’ETF (des fonds indiciels cotés, ndlr) ayant été échangés à des prix clairement irrationnels », a rappelé la présidente de la SEC Mary Shapiro au moment de l’annonce.

La nouvelle réglementation imposera une pause dans les échanges si le prix d’une action évolue de 10% ou plus en cinq minutes, explique la SEC dans son communiqué. La pause observée durera elle-même cinq minutes.

Elle s’appliquera aux valeurs composant l’indice élargi Standard and Poor’s 500, afin de « donner au marché l’opportunité de susciter un nouvel intérêt pour les échanges du titre concerné, d’établir un prix de marché raisonnable, et de reprendre les échanges d’une manière équitable et ordonnée ».

Toutes les plateformes d’échanges des valeurs de Wall Street seront tenues d’installer ces coupe-circuits et de synchroniser leurs systèmes.

Le krach éclair avait déclenché un échange véhément entre les deux principales plateformes américaines, le NYSE Euronext, opérateur de la Bourse de New York, et la Bourse électronique du Nasdaq, qui s’en étaient renvoyés la responsabilité.

Le 6 mai, le NYSE avait pris la décision de suspendre la cotation de certains titres pendant des périodes allant de 30 à 90 secondes, au vu de la panique qui avait saisi les marchés.

Mais les échanges s’étaient poursuivis sur d’autres plateformes électroniques où, en l’absence temporaire d’acheteurs, les ordres de vente déclenchés automatiquement par des ordinateurs avaient provoqué une chute spectaculaire des cours, certains tombant quasiment à zéro.

Krach éclair à la vitesse de la lumière en mode trou noir : A qui la faute? (cliquez sur le lien)

« En établissant une série de coupe-circuits qui interrompent uniformément les échanges sur une action donnée sur toutes les plateformes, ces nouvelles règles vont assurer que tous les marchés fassent une pause de façon simultanée et vont donner le temps aux acheteurs et aux vendeurs d’échanger à des prix rationnels », a souligné Mary Shapiro.

Nouveauté pour Wall Street, ce genre de mécanisme existe ailleurs depuis des années. A la Bourse de Londres par exemple, il y a des coupe-circuits qui déclenchent une période dite « d’enchère » de cinq minutes lors d’un mouvement fort et rapide sur un titre. Ce délai permet aux agents de marché de prendre leurs décisions plus sereinement.

Ces nouvelles règles s’appliqueront dès vendredi sur une base expérimentale, jusqu’au 10 décembre, précise la SEC. La période d’expérimentation est destinée à laisser aux plateformes le temps d’opérer des ajustements, mais aussi « d’étendre l’éventail des valeurs concernées au-delà du S&P 500 (dont les ETF) dès que possible ».

La Commission ne devrait pas s’arrêter là. Elle étudie notamment l’idée de recalibrer les coupe-circuit qui existent déjà au niveau de chaque Bourse, et qui ne se sont pas déclenchés le 6 mai. Actuellement, il faut par exemple que le plongeon atteigne 1.050 points sur le Dow Jones, avant 14H30, pour provoquer une interruption des échanges.

NEW YORK, 10 juin 2010 (AFP)

 
FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

1 réponse »

Laisser un commentaire