Déflation

Une avenue en or massif par Yves de Kerdrel

Une avenue en or massif

 

Le métal jaune a atteint vendredi son plus haut niveau historique en cassant pour la première fois la barre des 1.300 dollars pour une once. En même temps, l’argent atteignait lui aussi son plus haut niveau depuis plus de trente années.

L’argent physique prend le pas sur l’argent « papier »

PLUS DE KERDREL EN SUIVANT :

Cette ruée sur les métaux précieux n’est pas difficile à comprendre.

 D’abord, les investisseurs restent frileux, allergiques à tout risque. Et tant l’or que l’argent constituent pour eux des abris plus sûrs encore que les emprunts d’Etat.

L’or : les investisseurs mènent le bal…

Ensuite, l’économie américaine s’enfonce dans la déflation, comme l’a manifesté cette semaine le communiqué de la Réserve fédérale américaine. Cela signifie que les autorités monétaires vont émettre des dollars en quantité magistrale pour tenter d’éviter un scénario à la japonaise. Ce qui laisse envisager un effondrement du billet vert. Dans ce cas, la seule parade, c’est évidemment l’or.

 Enfin, il ne faut pas oublier que la planète retrouve une certaine instabilité géopolitique, comme le montrent les dernières déclarations iraniennes. Une telle instabilité profite évidemment au métal jaune.

Certains peuvent trouver qu’à 1.300 dollars l’once l’or est désormais bien payée. C’est oublier qu’à taux de change constant et compte tenu de l’inflation, l’or s’échangeait il y a trente ans à un prix recalculé de 2.300 dollars.

C’est dire si le métal jaune bénéficie encore d’un véritable boulevard en termes d’appréciation. Mais si c’est vrai pour l’or, comme pour l’argent, c’est encore plus vrai pour les actions des sociétés aurifères, qui extraient de l’or à un prix de revient inférieur à 600 dollars l’once. Il y a là, pour les lecteurs du Journal des Finances, une véritable opportunité pour les temps incertains que nous vivons.

PAR YVES DE KERDREL | JDF HEBDO | 25.09.2010

BILLET PRECEDENT : Douce France : Comment les syndicats sapent encore l’économie

2 réponses »

    • cherchez le supplément du « figaro patrimoine » cahier n°4 de novembre 2007 dans lequel DE KERDREL anticipe l’année boursière 2008 : les fondamentaux ont rarement été aussi bons…. la place de paris est un marché émergent…..les actions françaises à la veille d’une envolée…..etc….etc… j’avais fait part de mon indignation à la rédaction de ce journal qui gardait ce « journaliste » après une telle somme d’âneries, pas de réponse;ensuite j’ai suggéré à ce journal de créer les rubriques « prévisions du loto » et « horoscope » dans lesquelles de kerdrel serait pertinent pas de réponse….

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s