Changes et Devises

Indicateur de Devise : le yuan et le Big Mac

Indicateur de Devise : le yuan et le Big Mac

Alors que le débat sur les devises fait rage entre Chinois et Américains, le yuan serait sous-évalué de 40%, selon The Economist.

PLUS DE BIG micMAC EN SUIVANT :

Le magazine vient de rendre public la dernière édition de son célèbre Indice Big Mac, qui permet d’évaluer les devises à travers le monde. Le titre du texte dit tout : « An indigestible problem » (Un problème impossible à digérer).

The Big Mac index

An indigestible problem

Why China needs more expensive burgers 

À Beijing et Shenzen, un Big Mac coûte 14,5 yuans en moyenne, l’équivalent de 2,18$US au marché de change officiel. Aux États-Unis, le même hamburger coûte 3,71$ en moyenne.

The Economist en déduit que le yuan est, en fait, une des monnaies les plus sous-évaluées au monde. Car l’Indice Big Mac se veut une manière d’illustrer la parité du pouvoir d’achat par pays. Ce dernier ratio exprime le total des biens et services qu’une devise peut acheter selon sa valeur sur les marchés de change.

Ce qui veut dire qu’il y a une différence de 26 cents entre le prix d’un Big Mac, à 14,5 yuans en Chine, et son équivalent aux États-Unis, à 3,71$ (ce prix constitue l’étalon de l’indice, soit 0%). En réalité, la différence est plutôt de 15 cents. Ce qui se traduit par une sous-évaluation réelle de 40%.

Une guerre

Cette sous-évaluation cause des tensions politiques et financières. Le Brésil se plaint d’ailleurs que sa monnaie est devenue une victime collatérale d’une guerre de devises. Pourtant, selon l’Indice Big mac, le célèbre hamburger coûte l’équivalent de 5,26$US au Brésil. Ce qui se traduit par une surévaluation de 42% du réal.

Le même indice suggère que l’euro est aussi surévalué, à 29%. Les Suisses, eux, sont au sommet de la liste. Leur franc est surévalué de 6,78%. Le dollar canadien l’est aussi, mais dans une moindre mesure, à 4,18%.

Jusqu’à maintenant, seul le Japon est intervenu massivement sur les marchés de change pour freiner la hausse du yen. Selon la méthodologie de The Economist (qualifiée de « burgernomics » : à vous de traduire), il est légèrement surévalué de 5%.

EN COMPLEMENTS Indicateur de Marché : Quand le Big Mac permet d’évaluer le yuan et la couronne norvégienne (cliquez sur le lien)

Des indicateurs plus ‘alternatifs’ prétendent pouvoir prédire l’évolution boursière de l’année à venir… (cliquez sur le lien)

Indicateur Big Mac : le yuan sous évalué de ….50% !!!

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s