Au coeur de la création de richesse : l'Entreprise

ISM/US : Les services décélèrent

ISM/US : Les services décélèrent

La hausse de l’activité des services aux Etats-Unis a ralenti en novembre, selon l’indice des directeurs des achats de ce secteur publié lundi par l’association professionnelle, qui s’est établi à 52,0%. Cet indice a baissé principalement à cause d’un recul des embauches, alors que les analystes tablaient sur une hausse, à 53,4% après 52,9% en octobre. C’est le 24e mois de suite qu’il se situe au dessus de 50%, mais cet indice est à son plus bas niveau depuis janvier 2010.

La composante emploi est passée sous la barre de 50%, la limite entre expansion et contraction, à 48,9%. En revanche, interrogés sur la production (53,0%) et les commandes nouvelles (53,0%), les sondés ont fait état d’une amélioration en novembre.

L’indicateur de l’ISM englobe les services au sens large puisqu’il prend en compte, en plus du secteur tertiaire, l’agriculture, la construction et les services d’utilité publique comme l’eau et l’électricité, soit plus des trois quarts de l’activité économique américaine.

Jeudi, l’ISM avait fait état d’une accélération de l’activité en novembre dans l’industrie manufacturière, avec un indice à 52,6%, son niveau le plus élevé depuis juin.

Recul des commandes pour l’industrie US

Cette baisse mensuelle de 0,4% est due notamment à la chute des commandes d’avions et de bateaux.

Les commandes aux industries manufacturières ont reculé en octobre pour le deuxième mois d’affilée aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés par le Département du commerce. Elles ont reculé de 0,4% par rapport à septembre, en données corrigées des variations saisonnières, a indiqué le ministère. Cette baisse est conforme à l’estimation médiane des analystes. Le gouvernement a revu en baisse ses chiffres pour septembre. Ceux-ci font désormais apparaître un recul des commandes aux industries de 0,1% ce mois-là, au lieu de la hausse de 0,3% annoncée initialement.

En glissement annuel, indiquent les données du ministère, les commandes ont augmenté de 10,1% en octobre, soit moins rapidement que sur l’ensemble des dix premiers mois de l’année, où leur hausse atteint 12,3%.

Selon les chiffres officiels, les commandes de biens durables ont reculé de 0,5% sur un mois en octobre, soit 0,2 pt de moins que ce que le gouvernement avait annoncé le 23 novembre. Cette baisse a été provoquée par une lourde chute des commandes d’avions et de bateaux, qui connaissent habituellement des variations fortes d’un mois sur l’autre. Hors secteur des transports, les commandes à l’industrie ont progressé de 0,2% par rapport à septembre. Elles apparaissent en hausse sur quatre des cinq derniers mois.

Les commandes de biens non durables –  qui représentent environ 55% de l’ensemble des commandes au secteur manufacturier en valeur – ont reculé de 0,3% en octobre après une poussée de 0,9% en septembre, indiquent les chiffres du gouvernement.

Le secteur manufacturier est le moteur principal de la lente reprise économique entamée à l’été 2009 aux Etats-Unis.

Laisser un commentaire