Behaviorisme et Finance Comportementale

RBS, Standard Chartered, Deutsche Bank toutes épinglées par les US pour leurs transactions avec l’Iran

 RBS,  Standard Chartered,Deutsche Bank toutes  épinglées par les US  pour leurs transactions avec l’Iran

La pression américaine s’accentue sur les banques soupçonnées d’avoir effectué des transactions avec l’Iran malgré les sanctions économiques qui touchent la République islamique. Après la Standard Chartered Bank – qui a accepté de payer une amende de 340 millions de dollars le 14 août pour ne pas perdre sa licence bancaire aux Etats-Unis –, c’est au tour d’une autre banque britannique, la Royal Bank of Scotland (RBS), d’être épinglée par les autorités américaines.

Selon le Financial Times, qui a révélé l’affaire mercredi, une enquête aurait été ouverte voici 18 mois pour des transactions illicites qui remonteraient à avant 2008. La banque se serait elle-même dénoncée auprès des autorités américaines. Hier, la RBS renvoyait les journalistes à ses résultats semestriels où il est stipulé que des discussions sont en cours avec les autorités britanniques et américaines pour s’assurer que la banque a bien respecté les sanctions économiques mises en place à l’égard de l’Iran.

PLUS/MOINS DE FRAUDE EN SUIVANT :  

Mise en garde du Trésor 

Pour faire céder la République islamique sur son programme nucléaire, les Etats-Unis ont multiplié ces derniers mois les mesures visant à étrangler financièrement Téhéran. Un embargo pétrolier occidental est ainsi entré en vigueur le 1er juillet. Un mois plus tard, le Département du Trésor américain annonçait: «Des mesures importantes ont été prises pour faire rendre des comptes aux institutions financières qui permettent à des banques iraniennes désignées (par des sanctions) d’effectuer des transactions financières.»

Les sanctions n’ont pas tardé à tomber. Début août, ce sont les banques chinoise Kunlun et irakienne Elaf Islamic Bank qui ont été sanctionnées pour avoir «facilité des transactions d’une valeur de plusieurs millions de dollars de la part de banques iraniennes visées par des sanctions pour leurs liens avec les activités de prolifération (nucléaire) illicites de l’Iran». A l’inverse de Standard Chartered, les deux établissements ont immédiatement perdu leur accès au secteur financier américain, provoquant l’ire des dirigeants chinois.

Et selon la presse internationale, des banques allemandes pourraient se retrouver à leur tour dans le collimateur des autorités américaines. Samedi, le New York Times a ainsi affirmé que la justice enquêtait sur plusieurs établissements, dont Deutsche Bank, soupçonnés d’avoir transféré des milliards de dollars pour le compte de l’Iran, du Soudan et d’autres pays soumis à des sanctions. Hier, le journal allemand Die Zeit révélait que la Commerzbank s’attendait ­à des conséquences «considérablement négatives» d’une enquête américaine concernant de possibles violations des sanctions contre l’Iran.

L’enquête n’en est qu’à ses prémices, ont indiqué les autorités au New York Times, ajoutant que la Deutsche Bank n’avait a priori pas procédé à des transferts de fonds, pour le compte de clients iraniens par le biais d’opérations aux Etats-Unis, après 2008.

D’après l’article, les procureurs américains se sont aussi occupés d’un accord du 14 août portant sur le versement de 340 millions de dollars par la banque londonienne Standard Chartered à l’Etat de New York. L’accord amiable suggère que les autorités américaines sont divisées ou manquent de coordination. Il dissuaderait les banques et les régulateurs étrangers de coopérer avec Washington.

Pour le moment l’enquête sur Standard Chartered, soupçonnée de transactions illégales pour le compte de l’Iran, n’a toutefois pas permis de déterminer le moindre transfert d’argent destiné à des terroristes, des cartels de la drogue, des individus ou des compagnie de pays sous sanction.

Par Sébastien Dubas/Le Temps aout12

1 réponse »

  1. bullshit!
    soit les politiques sont d’accord et ferment les yeux, soit il faut mettre en prison les staffs dirigeants des banques félonnes, tout le reste n’est que pantomime de guignol pour les pauvres cons que nous sommes…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s