Canada

Cinq choses que les banques centrales ne vous disent pas

 Cinq choses que les banques centrales ne vous disent pas

Qu’est-ce qui obsède Mark Carney et Ben Bernanke? C’est la question à laquelle tente de répondre le magazine canadien MoneySense.

Cinq choses peuvent vraisemblablement inquiéter les deux grandsargentiers du Canada et des États-Unis.

 

– Pas l’inflation : normalement un facteur d’inquiétude important pour l’économiecanadienne et américaine, la hausse généralisée des prix est « OFFICIELLEMENT »quasi inexistante actuellement. Puisque la machine économique des deux pays est loin de fonctionner à pleine vitesse et que les statistiques sont manipulées, l’inflation est le dernier souci de Mark Carney et de Ben Bernanke. 

– Ils pourraient augmenter les taux seulement pour rappeler qu’ils peuvent le faire : lorsque la Banque du Canada dit qu’« un resserrement modeste de la politique monétaire pourrait devenir approprié », elle veut direqu’elle n’abaissera pas de nouveau les taux. L’institution prévient du mêmecoup les Canadiens que les taux remonteront bel et bien. 

 –La Banque du Canada est plus inquiète pour l’économie canadienne qu’elle ne le laisse transparaître : le marché de l’immobilier recule et le gouvernement stimule de moins en moins l’économie, ce qui laisse le secteur privé seul responsable du développement économique. Si le prix des maisons venait à chuter brutalement, la Banque du Canada ne pourrait pas couper ses taux pour redresser la situation. 

 -Ils surveillent vos arrières : devant le ralentissement chinois, la crise européenne et le précipice fiscal, la Réserve fédérale maintient le même discours encourageant. Elle dit aux Américains qu’« ils peuvent s’inquiéter de toutes ces choses, mais que la Fed couvre leurs arrières et qu’elle est prête à faire le nécessaire pour les protéger ». 

 –Ils inventent au fur et à mesure : les grands banquiers centraux avancent présentement à l’aveuglette puisqu’ils ne se sont jamais retrouvés dans ce genre de situation avant. Normalement, ils ramèneraient leur économie à la vie avec une coupe des taux, mais ça n’a pas suffi. Donc, ils continuent un jeu d’essai et d’erreur jusqu’à ce qu’ils trouvent quelque chose qui fonctionnera. 

Source  MoneySense/F&I nOV12

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s