Art de la guerre monétaire et économique

Les nonnes exigent une scission de Citigroup

Les nonnes exigent une scission de Citigroup

Deux très petits actionnaires de Citigroup, un fonds qui dit agir pour des soeurs bénédictines et un fonds de pension d’employés publics, ont plaidé pour une scission du groupe bancaire américain.

«Trillium Asset Management, au nom des soeurs bénédictines du Mont St Scholastica, et le fonds de pension des employés AFSCME ont récemment déposé une proposition» en vue de l’assemblée générale des actionnaires «demandant au conseil d’administration d’explorer une possible séparation d’une ou plusieurs de ses activités», ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

Ils font valoir que Citigroup vaut en Bourse «moins que sa valeur comptable depuis fin 2008». «Bien que des mesures positives aient été prises depuis le début de la crise financière, nous croyons que les progrès de Citigroup pour simplifier et réduire le risque de son activité sont lents et incomplets», a fait valoir Matthew Patsky, directeur général du fonds Trillium, estimant que cela «pourrait menacer le retour sur investissement» des actionnaires.

«Il y a un trou de presque 50 milliards de dollars entre ce que Citi dit sur la valeur de ses actifs et ce que le marché dit», a souligné pour sa part Lee Saunders, un dirigeant du fonds de pension des employés municipaux, locaux et régionaux AFSCME.

Trillium détient environ 9 millions de dollars d’actions Citigroup, ce qui sur la base de la valorisation boursière actuelle du groupe (105 milliards de dollars) représente environ 0,009% du capital. AFSCME dit pour sa part avoir 76.602 titres, soit moins de 0,003% des 2,93 milliards qui sont en circulation. Un porte-parole de Citigroup n’a pas voulu faire de commentaire sur la proposition spécifique des deux fonds. «Citi a vendu plus de 60 activités et réduit ses actifs de plus de 600 milliards de dollars depuis que la crise du crédit a commencé», a-t-il toutefois rappelé. «Nos niveaux de capital sont parmi les plus élevés du secteur, et nous prévoyons de continuer à les augmenter en générant des bénéfices dans nos activités bancaires principales et en continuant de réduire nos actifs non stratégiques», a-t-il ajouté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s