Douce France

Anti Social tu perds ton sang froid!!!! : La fausse égalité devant l’impôt

Anti Social tu perds ton sang froid!!!! : La fausse égalité devant l’impôt 

Le gouvernement estime que les prélèvements obligatoires doivent être alignés sur le travail et le capital. Ce qui ne permet pas, comme il le souhaiterait, une imposition égalitaire. 

 

Toute production résulte de la mise en œuvre d’une combinaison de travail et de capital. D’où la question des prélèvements obligatoires (taxes, impôts, contributions, etc.) effectués sur les revenus de l’un et de l’autre de ces facteurs. Or, pour le gouvernement actuel la justice sociale commande qu’ils soient alignés l’un sur l’autre. Position qui soulève de nombreux problèmes concernant sa faisabilité aussi bien que les conséquences économiques d’une imposition soi-disant égalitaire. Je me propose d’un citer quelques-uns (cette liste n’étant pas exhaustive) :

//////////////////////////////////////////////////////

  •  1)      Le capital résulte de l’accumulation de fruits d’un travail qui a déjà été taxé dans le passé sous forme d’impôt sur le revenu et/ou lors de transmissions et d’héritages. Imposer le capital ou son revenu c’est lui faire subir une double (voire triple ou plus) peine.

 

  • 2)      Les prélèvements obligatoires sur le travail comportent des « cotisations » (assurance chômage, retraites, etc.) dont le contribuable recevra les bénéfices ultérieurement. Rien de tel n’existe pour le capital.

 

  • 3)      Les pertes nettes en capital sont loin d’être toujours prises en compte.

 

  • 4)      Le capital subit des prélèvements – l’ISF – que le travail ne supporte pas.

 

  • 5)      Les investissements en capital comportent des risques qui doivent être suffisamment rémunérés (après impôt) pour qu’ils soient entrepris. Il s’ensuit qu’une trop forte taxation étouffe aussi bien l’épargne que l’entreprenariat et conduit à un ralentissement économique dont souffrent à terme ceux qui vivent de leur travail.

 

  • 6)      Les valeurs mobilières subissent des prélèvements ad-hoc tels que la taxe sur les transactions financières ou la taxe de 3 % sur les dividendes des sociétés françaises.

 

  • 7)      Les impôts sur les revenus du capital étant calculés sur des valeurs nominales et non sur des valeurs réelles l’inflation aggrave leur incidence au-delà des taux apparents. Ainsi, si un bien immobilier est acheté 100 et revendu 110 pendant que l’inflation a fait monter les prix de 10 %, il n’existe pas de gain réel alors qu’un impôt sera néanmoins payé sur une plus-value nominale.

 

  • 8)      Les dividendes subissent une double imposition : la première sur les bénéfices des sociétés dont les actionnaires sont les propriétaires ; la seconde par ces propriétaires sur la portion des bénéfices (déjà taxés) qui leur est versée comme dividendes. 

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Force est de constater que le choix du gouvernement actuel d’imposer le travail et le capital au même barème ne donne qu’une apparence d’égalité, le capital étant en réalité plus lourdement taxé que le travail. De plus, et c’est le plus grave dans l’affaire, la fiscalité soi-disant juste est en réalité antiéconomique et antisociale car à terme elle appauvrit, quand elle ne met pas au chômage, les salariés qu’elle prétend défendre.

Ce n’est donc pas la recherche d’une plus grande justice sociale, incompatible avec la fiscalité voulue par M. Hollande, qui motive nos dirigeants actuels mais une idéologie simpliste et électoraliste faisant fi des réalités économiques 

par Florin Aftalion professeur émérite à l’ESSEC./Atlantico 26/11/2012

http://www.atlantico.fr/decryptage/fausse-egalite-devant-impot-florin-aftalion-556508.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s