A Chaud!!!!!

Philippe Béchade(Agora)/BFM: Au pays des permabulles les jeux sont faits!!!

Philippe Béchade(Agora)/BFM:  Au pays des permabulles les jeux sont faits!!!

 Les banques chypriotes basées en Grèce rouvrent leurs portes

Les agences des trois filiales grecques de banques chypriotes Bank of Cyprus, Cyprus Popular Bank (Laiki) et Hellenic Bank ont rouvert leurs portes mercredi en Grèce, après être passées mardi sous contrôle de l’établissement grec Banque du Pirée, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Avant l’ouverture des guichets, de longues files d’attente de clients inquiets pour leurs dépôts en raison de la crise bancaire à Chypre se sont formées devant les portes des succursales: une quarantaine de personnes devant le siège de Bank of Cyprus dans le centre d’Athènes, et une quinzaine devant une agence d’Aghia Paraskevi dans la banlieue nord d’Athènes, ont constaté des reporters de l’AFP.

Mardi, les 312 succursales des trois principales banques chypriotes en Grèce avec leurs 5268 salariés sont passées sous contrôle de la Banque du Pirée, après la restructuration du paysage bancaire négociée au forceps entre la zone euro et Chypre au cours du week-end. Désormais sous tutelle grecque, les dépôts des trois filiales ne subiront pas les décotes et pertes imposées aux établissements chypriotes.

Le directeur exécutif de Bank of Cyprus limogé à la demande de la troïka

Le directeur exécutif de Bank of Cyprus, la principale banque de Chypre visée par une restructuration dans le cadre de l’accord sur un plan de sauvetage international, a été limogé à la demande de la troïka, a annoncé mercredi l’agence de presse chypriote CNA.

Yiannis Kypri a été renvoyé sur instruction de la troïka des bailleurs de fonds internationaux, qui comprend l’Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international, a rapporté CNA.

Dans le cadre de la loi organisant la restructuration du secteur bancaire chypriote, Bank of Cyprus va être dotée d’une nouvelle gouvernance avant d’absorber la partie saine des activités bancaires de Laiki, l’autre banque majeure du pays, en cours de liquidation, selon CNA.

Le gouverneur de la banque centrale, Panicos Demetriades, qui a renvoyé M. Kypri, a précisé, devant des journalistes, que les titulaires de comptes supérieurs à 100 000 euros, cibles d’une ponction estimée à 40%, deviendraient en échange actionnaires de la banque.

«Nous essayons de sauver Bank of Cyprus et de la recapitaliser pour la rendre plus forte qu’avant car elle se trouvait dans une situation délicate», a-t-il déclaré. Ces «déposants seront les actionnaires, pour les inciter à assurer un avenir positif» pour la banque, a ajouté M. Demetriades.

Mardi, le directeur exécutif était intervenu devant des centaines d’employés de Bank of Cyprus, rassemblés pour demander des explications sur la nomination d’un administrateur.

Le conseil d’administration de Bank of Cyprus a rejeté mardi la démission de son président, Andreas Artemis, et de quatre autres administrateurs, qui avaient également voulu protester contre la nomination d’un administrateur chargé de mener une restructuration drastique du groupe.

Les filiales des banques chypriotes à Londres restent ouvertes

Les agences des banques chypriotes Bank of Cyprus et Laiki restaient ouvertes à Londres, contrairement à celles de l’île méditerranéenne, et assuraient que les dépôts de leurs clients n’étaient pas affectés par la taxe prévue dans le cadre du plan de sauvetage.

Interrogée par l’AFP, Bank of Cyprus assurait toutefois qu’il n’était pas possible de retirer dans les agences de sa filiale britannique des fonds bloqués à Chypre. La direction de Laiki restait en revanche injoignable.

«Nous avons clarifié avec les autorités chypriotes que cette taxe […] n’aura pas d’effet sur les dépôts des clients détenus dans les filiales des banques chypriotes à l’étranger. Vos dépôts à Laiki Bank UK ne sont donc pas affectés», pouvait-on par ailleurs lire sur une affichette placardée sur la vitrine d’une agence de Laiki à Londres.

Mardi, le ministre britannique des Finances, George Osborne, avait indiqué avoir entamé des «négociations» avec les autorités chypriotes «pour tenter d’éviter que la filiale de Cyprus Popular Bank (Laiki, ndlr) soit happée dans le processus de résolution chypriote».

La bourse d’Athènes s’effondre à la mi-séance

La bourse d’Athènes s’est effondrée mercredi en début d’après-midi, pour la deuxième journée de pertes, perdant 6,83%, dans le sillage du règlement par l’UE et le FMI du cas chypriote, dont la Grèce craint des retombées sur son économie.

A 13h00 GMT, l’indice général s’établissait à 824,47 points, avec des valeurs bancaires relativement épargnées, par une chute limitée à 2,71%. Les craintes suscitées par la situation à Chypre avaient déjà fait chuter mardi la place d’Athènes de 4,9%. Les économies des deux pays sont très interconnectées.

Chypre fixe les limites des sommes qui pourront quitter l’île

La banque centrale chypriote a imposé mercredi une série de restrictions pour éviter une fuite des capitaux à la réouverture des banques, en limitant les virements vers l’étranger ainsi que la circulation des sommes en espèces, selon des médias locaux.

Selon les termes d’un décret valide pour sept jours, les paiements et virements à l’étranger seront limités à 5000 euros par mois, par personne et par banque, et les voyageurs quittant l’île ne pourront pas porter sur eux plus de 3000 euros en espèces, annoncent les journaux «Phileleftheros» et «Kathimerini».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s