Art de la guerre monétaire et économique

C’est le gouvernement, et non les banques, qui est à blâmer pour l’effondrement économique à venir

C’est le gouvernement, et non les banques, qui est à blâmer pour l’effondrement économique à venir

Les médias s’épanchent régulièrement sur la dette publique, surtout à l’occasion des crises de  «plafond de la dette» telles que celle que viennent de connaître les Etats-Unis. La probabilité qu’une telle crise se répète dans les deux mois est grande. Mais comme très peu de gens comprennent l’économie, que l’on n’enseigne plus dans les premiers cycles scolaires, personne ne s’en inquiète (à la fois aux Etats-Unis et Europe). Sur le site Intentious, Jason Sutherland propose une explication simple de ce qui se passe réellement, sur la base d’un exemple schématique :

✔ Imaginez que tous les actifs d’une économie quelconque (les terrains, bâtiments, matières premières, machines, marchandises, …, etc.) aient une valeur totale de 1000 dollars (le millier est retenu pour éviter d’employer des ordres de grandeurs de l’ordre du milliard qui sont source de confusion). A l’ensemble de ces valeurs correspond donc une masse monétaire de 1000 dollars.

✔ Cela signifie que chacun des actif est valorisé en proportion de cette masse monétaire, et si cette masse monétaire change, la valeur nominale des actifs se modifie en conséquence. Si votre maison vaut 5 dollars lorsque la masse monétaire est de 1000, sa valeur grimpe à 10 dollars si l’offre de monnaie monte à 2000 dollars, et à 50 dollars si l’offre de monnaie passe à 10.000 dollars. C’est l’offre de monnaie qui détermine la valeur nominale des biens.

✔ Si vous empruntez 100 dollars à une banque avec un taux d’intérêt de 5%, cet intérêt correspond à la rémunération de la banque, et il lui permettra de couvrir ses coûts de fonctionnement, et de réaliser un profit. Lorsque vous remboursez votre prêt dans les délais avec la charge d’intérêt, tout le monde y gagne: la banque réalise un profit et vous avez bénéficié de l’argent dont vous aviez besoin pour financer votre projet.

✔ Supposons que le gouvernement décide de dépenser de l’argent sur des programmes avec de l’argent qu’il n’a pas et de creuser le déficit. Pour trouver cet argent, il le crée, c’est à dire qu’il fait doubler la masse monétaire qui passe de 1000 dollars à 2000 dollars pour obtenir 1000 dollars supplémentaires à dépenser sur les différents projets et programmes gouvernementaux. Doubler la masse monétaire signifie en fait que la valeur de la devise du pays a été divisée par deux, parce que la quantité d’actifs dans l’économie n’a pas changé. C’est ce que l’on appelle l’inflation : la valeur des actifs de l’économie n’a pas été modifiée, mais la monnaie s’est dévalorisée, même s’il y en a une plus grande quantité dans l’économie.

✔ Du coup, la banque perd soudainement 50% de la valeur de l’argent qu’elle vous a prêté, et l’argent que vous allez lui rendre a perdu la moitié de son pouvoir d’achat. La banque va donc relèver son taux d’intérêt à au moins 100% sur votre prêt de 100 dollars pour essayer de récupérer la valeur de l’argent perdu et ne subir aucune perte.

✔ Mais une telle hausse des taux d’intérêt risque d’être jugée inacceptable pour la plupart des emprunteurs. Pour contourner ce problème, le gouvernement utilise un stratagème: il partage la moitié de l’argent nouvellement créé avec la banque. Quand il crée deux dollars supplémentaires pour corriger les déficits publics et maintenir les dépenses de l’Etat, il en donne la moitié aux banques, soit 1 dollar, afin que les taux d’intérêt n’augmentent pas. Chaque fois que les emprunteurs remboursent un dollar sur leur prêt, le gouvernement consacre un autre dollar afin que ces emprunteurs ne remarquent pas que le pouvoir d’achat de la monnaie vient d’être divisé par 2. Les gens ne remarqueront donc pas qua la valeur de leur argent baisse, ils ne verront que la hausse des prix sur les biens et services. Ceci explique pourquoi le niveau des prix augmente continuellement.

Cet exemple illustre ce que les gouvernements du monde entier font depuis des décennies (le dollar a chuté de plus de 95% en valeur depuis que la Réserve fédérale a été créée en 1913). Les montants que les gouvernements empruntent pour payer leurs déficits augmentent chaque année, ce qui signifie que ce processus de création monétaire, d’inflation et de perte de pouvoir d’achat ne cessera pas, et qu’il arrivera même un moment où nous ne seront plus capables d’acheter de la nourriture, ni de rembourser nos crédits.

Car en réalité, les gouvernement n’augmentent pas la masse monétaire de 100% comme dans cet exemple, mais de 2 à 5% chaque année, ce qui signifie qu’il faudrait une augmentation des revenus de 2 à 5% chaque année pour compenser la perte correspondante de la valeur de l’argent. Mais cela est irréaliste dans un contexte de récession, ou de croissance molle à 1%. Nous sommes donc condamnés à subir une forte augmentation du coût de la vie.

Pour compenser, le gouvernement peut apporter un soulagement temporaire avec des dépenses sociales et de plus grands déficits. Ces mesures ne résolvent pas le problème fondamental, mais elles aggravent au contraire l’inflation, jusqu’à ce que l’économie s’effondre.

Pour Sutherland, ce scenario est inévitable, parce que trop de banques et de groupes d’intérêts profitent de ce système. Il recommande donc de se préparer à cet « effondrement économique pire que celui de la grande récession » en stockant des vivres, des munitions, des marchandises et des matières premières.

20 nov. 2013 Par Audrey Duperron /Express.be

http://www.express.be/business/fr/economy/cest-le-gouvernement-et-non-les-banques-qui-est-a-blamer-pour-leffondrement-economique-venir/198766.htm

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s