Douce France

Politique Friction du Vendredi 18 Avril 2014: Le scandale Aquilino Morelle, le vrai scandale n’est pas là! Par Bruno Bertez

Politique Friction du Vendredi 18 Avril 2014: Le scandale Aquilino Morelle, le vrai scandale n’est pas là! Par Bruno Bertez

Il  faut commencer par féliciter Mediapart d’avoir sorti au bon moment cette affaire Aquilino Morelle. Mediapart a une stratégie politique, cela se voit, il frappe au bon moment et là où il faut. Là où il faut…  c’est-à-dire à la caisse. Car les socialistes et la social-démocratie, c’est à la caisse qu’il faut la frapper. Mediapart, c’est évident, est dans l’opposition. Plus proche du Front de Gauche ou maintenant du NPA que des socialistes, il entend frapper là où cela fait mal. Nous l’avons déjà expliqué. Pour nous, Mediapart n’est pas un média, c’est un projet politique.

La multiplication des attaques personnelles démolit peu à peu le système Hollande.

Cette démolition systématique est efficace, mais, et ceci n’est pas à prendre comme une critique, sa portée est limitée.

Vous vous souvenez du temps des Soviétiques. C’était le temps où les erreurs, les fautes, les scandales, se succédaient jour après jour. La technique de la gérontocratie soviétique était très au point. Elle consistait toujours à montrer du doigt et à stigmatiser les personnes, ceci évidemment afin de protéger soigneusement le Système. En étant dur  avec les personnes, en faisant passer les fautes et les crimes pour des erreurs personnelles, en fait, on commet la mystification de blanchir le Système. Et c’est un peu cela que nous reprochons aux attaques journalistiques qui se concentrent sur les personnes sans faire le lien avec la nature profonde du Système dont ils sont les gestionnaires apparents. C’est le Système lui-même qui produit la confiture, il est inéluctable que, la confiture existant et étant disponible, elle colle aux doigts de certains. L’homme n’est pas de bois. Attaquer l’homme qui a mis les doigts dans la confiture, c’est passer, selon nous, à côté du travail de décapage qui, normalement, s’impose dans un système inique, mensonger et trompeur.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

En d’autres termes, ce sur quoi nous voulons insister, c’est que la succession et la multiplication des scandales, aussi bien avec Sarkozy et Woerth qu’avec Hollande, Cahuzac et Morelle, ne doit pas être prise comme un épiphénomène, mais comme la révélation de la nature profonde du système social-démocrate-rad-soc de ce que, maintenant, tout le monde appelle l’UMPS. Ce système est une sorte de retour aux sources du radical socialisme français, vous savez celui dont on disait « comme les radis, rouge à l’extérieur, blanc à l’intérieur, et toujours dans l’assiette au beurre ». Ce régime rad-soc, qui est intellectuellement et idéologiquement le socialisme fabien, c’est un système honteux de collusion entre la finance, les ploutocrates, les politiciens et la Haute Administration. Tous ces gens baignent dans le fric, excusez-nous il n’y a pas d’autres mots pour désigner cela que le mot fric ; le fric, c’est l’argent facilement gagné, presque volé et toujours détourné, par conséquent celui que l’on dépense facilement et que l’on gaspille. Tous ces gens baignent dans le fric, et les médias feignent de l’ignorer. Il a fallu la perspicacité de Mediapart pour que les médiacrates osent ce vendredi 18 avril évoquer le scandale du tourniquet d’Aquilino Morelle entre l’’IGAS et l’industrie pharmaceutique. Ces malheureux journalistes n’ont pour la plupart pas eu le courage d’évoquer le vrai scandale de cette affaire Morelle, car c’est un symbole qui fait mal : le fait qu’il se faisait cirer les pompes dans une salle du Palais de la République. C’est tout un symbole qui leur fait mal et ils ont de la peine à l’évoquer car cela leur fait irrésistiblement penser à leur propre condition.

Permalien de l'image intégrée

Toutes ces affaires sont en fait connues depuis longtemps et il y en mille autres du même genre. On en parle dans les dîners en ville, bien entendu, sous le couvert de la discrétion. Ce que l’on voit, ce sont simplement les émergences, ce sont simplement les pointes, les sommets, du champ d’icebergs.

Retenez ceci, cette affaire est un scandale, au sens propre du terme, c’est à dire de la petite pierre qui fait trébucher. C’est un révélateur de la nature profonde du Système.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

BRUNO BERTEZ Le Vendredi 18 Avril 2014

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON: 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

11 réponses »

  1. Médiapart est une officine du PS… et bien pire.
    Chaque affaire sortie par ce torchon est minutieusement préparé en coulisse et sert dans le camp de l’UMPS à faire la pluie et le beau temps. ça amuse la galerie et ça ne mange pas de pain.
    Morelle lui a servit de fusible… un de plus. Hollande le vire et retrouve l’autorité d’un chef.. pitain, ce soir, il doit être devant ça glace à se dire : « François, je suis fier de toi, tu sors vainqueur de toutes les épreuves »…

    Pour tout dire… Médiapart a été créé par E.Plenel, mais ce qu’on sait moins c’est que le co-fondateur de ce média, est une société : la Netscouade… le fondateur de la Netscouade est Benoit Thieulin… et B.Thieulin n’est autre que le directeur de communication de la campagne présidentielle de S.Royal, mais plus encore, il vient d’être nommé par Hollande : directeur du conseil du numérique. D’où, les proclamations jusqu’à en vomir sur cette fameuse indépendance de la presse.

    Ils sont tous emmanchés… de plus, pour la blagounette… en ces temps de disette Plenel s’est « autorisé » à s’auto-appliquer une TVA à 2.10 % sur ces ventes. La TVA réduite n’est légalement applicable qu’aux médias papier… Mais c’est ainsi, Plenel devait des millions de TVA au fisc et était menacé par un redressement fiscal douloureux…. Mais ça, c’était sans compter sur Hollande qui a promptement réagit et à fait passer (en catimini) une loi sur la TVA réduite pour les e-médias…

    c’est ainsi que Plenel, en plus de subventions, se paluche chaque mois des « crédit de TVA »…

    Pour ceux qui ignorent comment se passe la déclaration de TVA… : 1/ on déclare notre Chiffre d’affaires HT (exemple 1000 €) et Plenel multiplie ça par 2.10 % (Tva Collectée : 21 €)… puis il déclare ses achats HT exemple 500 € (marge à 50))et multiplie ça par 20% (Tva Déductible : 100€)…. et c’est ainsi qu’il déclare aux impôt : j’ai encaissé 21 € mais j’ai déboursé 50…. vous me devez donc 29 € (Crédit TVA)… c’est ainsi que le trésor lui fait encore un chèque.

    Quand au conflit d’intérêt que Médiapart vient de dénoncer… je le renvoie à un autre conflit d’intérêt dont tout le monde se fout alors qu’il en va de l’argent du contribuable… et cette fois c’est Hollande qui est directement mis en cause…. : Rappelez vous cette loi sur « l’isolation des bâtiments », ce grand projet « précipité » que porte fièrement notre pwésident :

    http://24heuresactu.com/2012/09/12/hollande-saint-gobain-etrange-modification-de-lorganigramme/

    J'aime

    • rrrrr c’est la fin de la semaine et les chiffres… j’en peux plus…
      Je corrige : et c’est ainsi qu’il déclare aux impôt : j’ai encaissé 21 € mais j’ai déboursé 100…. vous me devez donc 79 € (Crédit TVA)… c’est ainsi que le trésor lui fait encore un chèque.

      J'aime

  2. s’il n’y avait pas autant d’affaires scandaleuses dans le millieu des politiques , il n’y aurai pas non plus de torchon ;j’ai honte non pas de mon pays pour lequel j’éprouve une grande amour , mais j’ai honte de ces élus pété de tunes à ne plus savoir qu’en faire mais qui n’en ont jamais assez ; et en plus , ils ne vont jamais en prison , jamais ;

    J'aime

  3. Merci. Très fine analyse. Mediapart est utile mais il sert paradoxalement le système en pointant des dérives individuelles. C’est la politique du fusible… L’affaire Cahuzac reste le principal fait d’arme de Mediapart or c’est en réalité un fiasco puisqu’il est évident que Cahuzac a été protégé par Moscovici , Valls et Hollande et que ce scandale dépassait très largement sa faute personnelle…

    J'aime

    • Vous voyez juste. Pointer les dérives individuelles, c’est blanchir le Système sauf si on fait sans cesse la liaison, le va et vient dans l’analyse, entre le système et les hommes.

      N’oublions pas ce que je cite souvent :

      « tout système ne survit que de sa dénonciation »!

      Avec le temps, et sauf si il y a un putsch clarificateur, Médiapart va finir comme Georges Marchais, « par avoir mal aux couilles, à force de faire le grand écart ».

      Cahuzac, c’était la pointe de l’iceberg, le fil sur lequel il fallait tirer pour arriver au financement illicite de la nouvelle branche de deuxième gauche fusionnée; Rocard, DSK, certains Jospinistes. cette branche qui est au pouvoir avec Valls. On n’a plus beaucoup entendu parler de Dreyfus et …. par exemple!

      J'aime

      • Sur Médiapart, je pourrais écrire un livre… et je vais vous faire une confidence. Médiapart, c’est carrément Ségolène Royal… Plenel n’est qu’un homme de paille.

        Attention cette femme est une vraie salope et je pèse mes mots. Elle vendrait son père et sa mère pour le pouvoir (affaire Bernard Hanse)… Cette femme n’est l’ami que d’elle même et j’ai le souvenir d’un soir de débat sur la réforme des retraites… c’est sous des airs doucereux et avec le masque d’humaniste qu’elle a déclaré qu’il fallait prendre en compte la pénibilité des travailleurs et elle a insisté sur « les travailleurs malades de l’amiante »… A ce moment là, elle est passée pour la gentille altruiste soucieuse des autres, mais la vérité, c’est qu’elle s’adressait directement à Aubry qui elle, était impliquée jusqu’au cou dans ce scandale.

        Bref, Ségolhaine, est à l’origine de la création de ce torchon et ça je l’affirme… et c’est elle qui est derrière les révélations… elle se serre de ça comme moyen de pression pour se faire ouvrir les portes que ce gouvernement lui ferme.
        Chaque fois qu’un scandale est dénoncé dans ce gouvernement, Ségolène arrive juste derrière.
        Cahusac a sauté et elle est entrée à la BPI aussitôt derrière…
        Je reste persuadée qu’elle n’est pas entrée au gouvernement comme ça, sur simple décision de Valls…

        A surveiller… même si ça reste anecdotique au sein de ces corrompus, ça mérite d’être su.

        J'aime

  4. Non, ailleurs je les inclus. Mais quelquefois je fais des versions simplifiées. j’ajoute aussi très souvent la catégorie des marginaux profiteurs… J’ai une dent particulière contre les « artistes » bien pensants qui sont utilisés dans la pub du LCL! Il faut de temps en temps économiser son mépris, il y a tant de nécessiteux.

    J'aime

  5. Bien ecrit , ce système a des similitudes avec l’ex système soviétique qui lâchait-lynchait régulièrement une proie pour le bon peuple , victime expiatoire qui permettait au système de repartir pour un tour de roue. Le totalitarisme n a cependant pas encore gagné les couches basses de la population . Nous pouvons encore vivre et relativement prospérer (de moins en moins certes) sans nous salir . Mais pour combien de temps … heureux sommes nous encore !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s