A Chaud!!!!!

Des soldats américains resteront en Afghanistan jusqu’en 2024

Des soldats américains resteront en Afghanistan jusqu’en 2024 

Kaboul accepte le maintien de 12 500 soldats étrangers sur le sol afghan

Barack Obama avait promis de mettre fin à la présence des GI en Afghanistan. La plus longue guerre de l’histoire américaine devait même se terminer à la fin de cette année. Il n’en sera rien: l’accord de sécurité bilatéral (BSA) signé mardi à Kaboul autorise les Etats-Unis et l’OTAN à maintenir une importante présence militaire jusqu’en 2024. Les premiers pourront garder jusqu’à 10 000 hommes et l’Alliance atlantique 2500. Surtout, les différentes forces militaires étrangères pourront maintenir une dizaine de bases aériennes à travers tout le pays. 

Formation et antiterrorisme 

L’ambassadeur des Etats-Unis, James Cunningham, et le conseiller afghan à la sécurité nationale, Hanif Atmar, ont ratifié l’accord au lendemain de l’investiture du nouveau président, Ashraf Ghani. Ce dernier a accepté alors que son prédécesseur, Hamid Karzaï, faisait blocage, explique l’anthropologue français Georges Lefeuvre, spécialiste du Pakistan et de l’Afghanistan: «Le principe était acquis, la Loya Jirga rassemblée en novembre 2013 avait donné son feu vert. Mais Hamid Karzaï maintenait des conditions et refusait notamment l’immunité réclamée par Washington pour ses troupes déployées sur le terrain. Surtout, se sachant sur le départ, l’ex-président ne voulait pas apparaître comme celui qui aurait bradé la souveraineté afghane aux Etats-Unis.» 

Le but affiché de cette présence, c’est la formation des forces sécuritaires afghanes (350 000 hommes environ en incluant la police). L’OTAN et les Américains s’y emploieront. Toutefois, le cahier des charges mentionne aussi la lutte antiterroriste. Dans un communiqué, Barack Obama s’est réjoui que le BSA permette de renforcer «la souveraineté et la stabilité» de l’Afghanistan et de contribuer à «vaincre Al-Qaida et ses alliés extrémistes». 

Au mois de mai dernier, Barack Obama avait proposé de maintenir une force de 9800 militaires et de réduire cette dernière rapidement courant 2015 pour parvenir à une présence résiduelle affectée à la protection de l’ambassade, à la fin du mandat présidentiel. Mais depuis, le contexte a radicalement changé: l’Irak a plongé dans le chaos à la faveur du retrait américain et, surtout, la menace terroriste est réapparue. Après treize ans d’efforts pour éradiquer Al-Qaida en Afghanistan, les Etats-Unis ne peuvent tourner les talons en prenant le risque de voir le même scénario se reproduire. 

Concrètement, la mission de combat de l’OTAN qui réunit 41 000 soldats d’une dizaine de pays, dont les Etats-Unis (ils étaient 130 000 en 2012), prendra fin en décembre et sera remplacée par la nouvelle opération, «Soutien résolu» («Resolute support» en anglais). L’immunité des Marines est garantie et les drones utilisés au-dessus du Pakistan continueront à décoller des bases aériennes afghanes. 

Ashraf Ghani n’avait d’autre choix que de s’entendre avec Washington, explique Georges Lefeuvre: «Faute d’accord, l’option zéro aurait prévalu. Elle aurait impliqué le départ de tous les militaires étrangers et la fin du soutien financier de 4 milliards de dollars par an octroyé à Kaboul pour payer son armée. L’Afghanistan n’est pas autonome, il dépend de l’étranger.»

PAR BORIS MABILLARD/ le Temps 2/10/14

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/57a59854-49a5-11e4-aef6-ddf0e2b621d7%7C1

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s