Douce France

Humeur de Loup du Samedi 08 Novembre 2014: François, Barrack, et les autres Par Bruno Bertez

Humeur de Loup du Samedi 08 Novembre 2014: François, Barrack, et les autres Par Bruno Bertez 

Permalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

Quand on assiste à de pareilles émissions-émissions qu’il faut prendre au sens dérisoire, émission de pets- après, il faut écouter Léo Ferré. « Dans une France socialiste, je mettrais ces fumiers debout, à fumer le scrutin de liste jusqu’au mégot de mon dégout et un ordinateur das le derrière, je leur ferais chanter la marseillaise avec des cartes perforées ».

 

Ferré prend « socialiste » au sens vrai, authentique et non au sens que lui ont donné les partis politiques déviants et pervers bien sûr.

La question de la compétence est complexe; je soutiens qu’ils sont à la fois compétents et incompétents, qu’ils sont très forts et très nuls.

Ils sont compétents s’agissant de conquérir le pouvoir, s’agissant d’arriver au sommet de leur volonté de puissance; la preuve, ils y sont; Ils y sont et s’y maintiennent malgré leurs échecs, leur discrédit; ils s’y maintiennent malgré 88% d’impopularité. Ils sont compétents dans notre système, lequel est un système de séduction.

Ils sont incompétents et nuls s’agissant de se coltiner le réel, le sang et les larmes; ils échouent dans tout ce qui touche à la transformation du monde vrai, celui qui existe. Ils sont incompétents par construction, par éducation, par instruction car précisément, leur monde étant celui de la séduction et de la Tchatche, ce n’est pas celui de la production, du faire. 

Permalien de l'image intégrée

où vont 1000€ d’impôts

Tout leur cursus est orienté vers la conquête des premières places, voilà ce qu’il faut comprendre; et les premières places se jouent dans un univers parallèle, l’univers de la parole, des médias, des représentations et surtout pas dans l’univers de l’action. Ils n’ont jamais rien fait, sauf plaire, voilà le grand secret.

 Plaire, voilà le grand mot. 

Permalien de l'image intégrée

ils sont parvenus au sommet parce qu’ils ont appris mieux que les autres comment séduire, influencer les jugements, manipuler, pas parce que leurs actions ont été couronnées de succès. Dans le monde politique, comme dans le monde de l’Administration on ne fait pas ses preuves en modifiant le monde, mais en gagnant des hit-parades. 

La sélection des élites en France est fondée sur l’infantilisme; le règne de l’enfant. Il est prince, roi, il trépigne, il séduit, il obtient non par son efficacité sur le monde, mais par la tyrannie sur ses parents. L’efficacité de l’enfant est fondé sur l’exploitation de ses parents; regardez comment les couches avancées de la population, les bobos élèvent et n’éduquent pas leurs enfants! 

Ceux qui parviennent au sommet sont ceux qui se sont spécialisés dans ce champ, celui de la séduction, de la manipulation et peu à peu de la tromperie; car finalement on y arrive obligatoirement à la tromperie, pour garder sa place, cette place que l’on a tant convoitée.

C’est structurellement par l’éducation, l’instruction et la sélection que l’on choisit ceux qui sont les plus aptes à séduire et les moins qualifiés pour conduire. 

Ce n’est pas un hasard si tous ces gens souffrent de Don Juanisme. Il leur faut trouver la femme, la femme éternelle au travers de toutes celles qu’ils cherchent à posséder … vainement; ils échouent et comme ils échouent, ils recommencent.

 Permalien de l'image intégrée

Pourquoi recommencer si ce n’est parce que l’on a échoué? Le Don Juanisme propre à nos dirigeants est au cœur de leur problème; regardez de Gaulle, authentique chef, était-il esclave de cette faiblesse? Le Don Juan ne produit pas, il cherche dans le regard et le lit de l’autre la reconnaissance … de sa faille, de son manque. Là il est lui-même. Repos du faux guerrier qui joue au chef toute la journée. 

Don Juan a ceci de semblable à l’enfant qui est totalement dépendant de sa mère, qu’il cherche au travers toutes ses conquêtes. Mais la mère est interdite bien sûr et sa quête n’est qu’un lamentable échec, donc il faut recommencer. Don Juan n’a pas désir d’objet car il ne vit pas dans un monde ou les objets existent, il vit dans un monde de signes. C’est pour cela qu’il est incapable de résoudre les problèmes du monde. 

Don Juan ne fait pas l’amour avec ses partenaires, ils se masturbent ensemble, côte a côte comme frères et sœurs, il vit dans la névrose. Il vit dans l’indifférencié, bien sûr il n’est pas macho; il ne vit pas dans le »hard », mais dans le « soft. Les catégories de « vrai » et « faux » lui échappent. Il vit dans l’opinion que l’on a de lui. Il n’y a que l’utile, ce qui sert ou non à la satisfaction de son mal, qui est l’impuissance. 

Nos dirigeants vivent dans le monde de ces êtres indéterminés, gravures de mode, sans vraie identité, mais modèles quand même pour une population qui est en train de perdre elle-même son identité. Ils ont compris que pour que eux, soient les chefs, il fallait détruire les identités, détruire les repères. Rien ne porte leur marque, ils glissent? Ectoplasmes publicitaires sans consistance.

Permalien de l'image intégrée

 Mélenchon dit que le costume est trop grand pour Hollande, que la France est trop grande pour lui. Il dit que l’on a dépassé le stade su dérisoire. Hélas, Mélenchon a tort et la preuve c’est qu’il coule alors que l’Autre surnage. Non le costume n’est pas trop grand pour Hollande, il était sur mesures, mais c’est à l’épreuve qu’il s’est trouvé trop large, trop grand. 

Et maintenant, il est nu. A l’épreuve du Réel et de sa sanction. Comme Obama, exactement comme Obama. Tout cela est la caractéristique du monde actuel. Un monde qui abandonne la proie pour l’ombre, qui fait joujou avec les signes, les alternances, le virtuel et finit par confondre la vedette avec le chef.

Permalien de l'image intégréenews animated GIF

BRUNO BERTEZ Le Samedi 8 Novembre 2014 

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

6 réponses »

  1. « François, Barrack, et les autres  »

    Et surtout l’autre, le joker EU, le Juncky du paradis, notre super-Juncker qui en moins d’un mois d’exercice est déjà obligé de raser les murs. Record absolu, même l’intendance n’a pu suivre.

    http://www.dedefensa.org/article-l_europe_de_luxleaks_ha_ha_said_the_clown__07_11_2014.html

    Heureusement, j’ai voté Nabilla, la seule, l’unique, celle qui remporte haut la main le courant de l’histoire, enterrant le Starkolland dans les fins fonds de l’inexistence télévisuels.

    Bon d’accord, Nabilla passe d’une prison dorée à une prison un peu moins décorée et sans passer par la case départ, mais c’est dans la règle du jeu. Et puis maintenant il y a des caméras partout, même au-dessus des centrales, elle n’a pas de soucis à se faire pour son image.

    Par contre, le Juncker donne une occasion en Or massif à tous les eurosceptiques… Sauront-ils la saisir ? J’en doute, car démonter la machinerie c’est une chose, mais les coulisses sont, par nécessité, très peu éclairées.

    J'aime

  2. Mais bruno, l’égo, cet usurpateur, se colle des masquent sur la gueule et c’est exactement le plus gros problème de l’humanité..

    Chacun à son échelle tente d’avoir la tête qui dépasse et pour se faire prend appui sur les autres.. On finit tous en « haut » (le plus beau, le plus fort, le meilleur).. mais comme dirait Coluche : « la bonne longueur des jambes, c’est quand les pieds touchent par terre »… et là, au sol, bien enraciné dans le terreau de l’évolution, y’a pas grand monde.

    On nage en plein dans ce genre de société et c’est cette course effrénée qui a conduit le monde à si peu de spiritualité, qu’on se retrouve dans le superficiel qu’exploite allègrement nos politicards..

    Ils ne font, en définitif, qu’utiliser en le maîtrisant parfaitement bien, un des travers du « monde moderne »..

    Quand je parle de prendre appui sur l’autre pour s’élever, j’entends toute forme de dépendance, et c’est la base de notre problème : « l’état providence »..

    L’état qui va remplacer la mère, le père, le mari… L’état qui va nous épargner l’adversité, l’état qui va vous attribuer une « cellules psychologiques » pour vous éviter la douleur, etc…

    Cet état qui va vous fragiliser, vous déviriliser parce que pour perdurer et vous pouvoir vous vendre sa « protection », il a besoin de vous abêtir…

    Le pire étant que tout le monde en redemande.. pensez donc !

    Ceux que ces sales types de la politiques arrivent à séduire, ce sont des abrutis, et à mon sens, nos politicards auraient tort de se gêner… Il est juste dommage qu’une fois de plus les bons paient pour les mauvais. Mais quand on lit les réseaux, on se dit que le cirque va pouvoir durer encore longtemps…

    Dieu est mort, Nietzsche aussi… et le surhomme ne viendra jamais..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s