Art de la guerre monétaire et économique

La reprise ratée du logement pour la classe moyenne US résumée en un graphique (peut-être un peu plus ) Par Anthony Sanders

La reprise ratée du logement pour la classe moyenne US résumée en un graphique (peut-être un peu plus)  Par Anthony Sanders

giphy (1)

Les prix des maisons ont augmenté régulièrement à travers le Etats-Unis depuis l’éclatement de la bulle immobilière. Mais la «reprise» n’a pas été la même suivant les niveaux de revenus. Les Américains les plus riches en ont bien profité, mais la classe moyenne américaine n’en n’a pas profité.

Quelque chose est arrivée à la fin 2008 qui a orienté la reprise vers les Américains les plus riches. En partie, ce sont les politiques d’intervention  massive monétaire de la Réserve fédérale. En outre, il y a eu une philosophie à Washington de la gestion de l’économie consistant en des politiques de régulation et de non-croissance. A titre d’exemple,  l’Institut Brookings a produit une étude portant sur ​​la baisse de la création d’entreprises.

Le résultat de l’intervention massive de la Fed sur les marchés financiers couplée avec les politiques gouvernementales favorisant un groupe plutôt qu’un autre (voir George Stigler sur la  « capture » par certains des bénéfices  de la réglementation) a  entraîné au final des bénéfices des sociétés après impôts de plus en plus importante depuis 2009, tandis que la croissance des salaires est restée à moins de la moitié de la croissance des bénéfices des sociétés.

Comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, la croissance du salaire horaire est inférieure à la moitié de ce qu’il était en 2007 alors que la croissance des bénéfices des sociétés est plus de deux fois celui de la croissance du salaire horaire … et sensiblement supérieur à ce qu’il était en 2007.

Le résultat a été une détérioration  des demandes d’achat de prêts hypothécaires émanant de la classe moyenne.

Alors que le marché du logement s’est amélioré en termes de prix, cela n’a correspondu qu’a une lente reprise pour la classe moyenne.

https://confoundedinterest.wordpress.com/2015/06/07/the-failed-middle-class-housing-recovery-in-one-chart-maybe-a-few-more/

2 réponses »

  1. Bonjour,
    Compte tenu que prés d’un américain sur 2 n’est pas capable de faire face à un imprévu de 400$ l’immobilier comme d’autres secteurs aux US n’est pas en croaaassance.
    Mais comme tout va bien la Fed prévoit de remonter ses taux…..

    Comme le dénonce souvent Bruno Bertez dans ses articles et l’écrit Charles Sanat « Tout cela est une grande, une immense illusion, un mirage, et il finira par prendre fin. Ne soyez pas dupes. Lorsque 47 % d’un peuple, fut-il dépensier et amoureux du crédit, ne peut pas faire face à une dépense de 400 dollars alors que l’on est censé parler du pays le plus riche au monde… il y a du soucis à se faire. »

    Pendant ce temps en France « L’Assemblée nationale est toujours otage de Thomas THÉVENOUD qui est toujours député. Pensons à elle. Ne l’oublions pas. »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s