Art de la guerre monétaire et économique

C’est officiel, la Chine confirme qu’elle a commencé à liquider ses obligations américaines (Zerohedge)

C’est officiel, la Chine confirme qu’elle a commencé à liquider ses obligations américaines (Zerohedge)

Article de Zero Hedge, publié le 27 août 2015 /OR-ARGENT.EU (Traduction)

Permalien de l'image intégrée

Jeudi soir, nous nous posions la question de savoir ce qui se passerait si les marchés émergents se mettaient à se débarrasser de leurs obligations américaines comme la Chine. Cela fait des mois que nous détaillons comment la banque centrale chinoise se débarrasse du papier américain qu’elle possède en quantités énormes. En juillet, par exemple, nous rapportions que la Chine s’était délestée d’un montant record de treasuries (143 milliards) en 3 mois via la Belgique en laissant dans la foulée Goldman Sachs sans voix.

Nous avons suivi ce dossier jusqu’à cette semaine en notant qu’en vertu du nouveau régime FX (entre le dollar et le yuan) la Chine a probablement vendu environ 100 milliards de dollars de treasuries rien que durant les 2 dernières semaines afin de stabiliser le yuan. Pour dire les choses simplement, dans le cadre de la dévaluation du yuan et les efforts qui ont suivi afin de contenir ladite dévaluation, la Chine a effectué une purge épique dans ses obligations américaines.

Même si les lecteurs de Zero Hedge étaient au courant et, pour ajouter une métaphore colorée, que le génie était sorti de la lampe depuis la mi-août en raison de la volonté de la Chine de ne pas laisser fluctuer librement le yuan ce qui oblige le pays à vendre des obligations américaines par centaines de milliards, le reste de la communauté financière a mis du temps à réaliser les conséquences des interventions de la Chine sur les marchés des changes. Cela a changé mercredi, lorsque 2 événements se sont produits :

  1. Bloomberg, citant des opérateurs sur les marchés obligataires de New York, rapporta « une pression à la vente substantielle » sur les obligations américaines à long terme en provenance d’une entité « d’Extrême-Orient ».
  2. Bill Gross, dans un Tweet, posait la question suivante : la Chine est-elle en train de vendre des treasuries ?

Bien entendu, jeudi, nous avons reçu la confirmation d’informations que nous avons rapporté en long et en large pendant des mois grâce à Bloomberg :

« La Chine a réduit son portefeuille d’obligations américaines ce mois afin d’obtenir les dollars nécessaires pour soutenir le yuan suite à la dévaluation choc d’il y a 2 semaines, d’après des personnes familières avec le dossier.

Ces transactions ont eu lieu via la Chine elle-même ainsi que via des agents en Belgique et en Suisse, a déclaré l’une de ces personnes qui ont souhaité conserver l’anonymat vu que l’information est confidentielle. La Chine a communiqué avec les autorités américaines à propos de ces ventes, a déclaré une autre personne. Les montants concernés n’ont pas été révélés.

Les dernières données du Trésor américain et les estimations des stratégistes suggèrent que la Chine contrôle pour 1,48 trillion de dette américaine. Nomura Holdings Inc. en Belgique possède pour 200 milliards d’obligations au nom de la Chine.

Durant les 2 dernières semaines, la banque centrale chinoise a vendu pour au moins 106 milliards de dollars d’actifs de réserve, dont des obligations américaines d’après une estimation de Société Générale. » (…)

Mais quelles sont les conséquences pour les États-Unis ? Chaque 500 milliards de dollars d’actifs chinois liquidés engendre une pression haussière de 108 points de base (soit 1,08 %) sur les obligations américaines à 10 ans. N’oubliez pas non plus que grâce à la menace d’une hausse des taux par la Fed et la multitude d’autres facteurs négatifs comme la chute des matières premières et les risques politiques idiosyncrasiques, les devises des pays émergents sont en chute libre. Ce qui signifie qu’il n’y a pas que la Chine qui soit occupée à liquider des actifs libellés en dollars. (…)

Le problème de la Chine est, entre autres, les colossales sorties de capitaux lesquelles se manifestent par les tensions records sur les dépôts en Yuan à plus de 22%.

Dans ce contexte les réserves monétaires de la Chine ne semblent pas colossales, en particulier si on les exprime en pourcentage de M2, elles ne représentent que 17% environ de M2. Lors de la grande crise asiatique, des pays qui avaient des pourcentages de réserves en regard de M2 bien supérieurs se sont fait saigner à blanc.

Et maintenant que la frénésie liquidatrice de la Chine a atteint des niveaux qui rendent impossible sa dissimulation ou sa minimisation et que Bill Dudley a officiellement ouvert la porte à un nouveau QE, il semblerait que la seule façon d’empêcher la Chine et les pays émergeant de liquider leurs actifs libellés en dollars est, comme City le suggère, « d’étouffer le marché immobilier américain » et d’exercer une sorte de serrage de vis forcé via les canaux de transmission des Treasuries, soit la mise en place d’un environnement qui ouvrira la porte au QE4. (…) »

Permalien de l'image intégrée

A PROPOS DE DUDLEY: La formulation est alambiquée, mais elle suggère que l’on peut douter de la décision de commencer la normalisation de la politique monétaire à mi- Septembre; elle s’impose moins en raison des derniers développements internationaux et sur les marchés. A notre avis il a eu tort de s’exprimer sur ce sujet, il aurait mieux valu esquiver et garder la poudre bien sèche pour le cas ou la situation viendrait à s’aggraver

« The case for raising interest rates in September is less compelling because of international financial and market developments, New York Federal Reserve President William Dudley said Wednesday.

“From my perspective at this moment the decision to begin the normalization process at the September FOMC meeting seems less compelling,” Dudley said. »

Permalien de l'image intégrée

http://or-argent.eu/cest-officiel-la-chine-confirme-quelle-a-commence-a-liquider-ses-obligations-americaines/

EN BANDE SON: 

9 réponses »

  1. oui mais un QE4:

    *décidé par la Chine, (lequel permet à la fed de s’exonérer de sa responsabilité)
    *avec une pression potentiel à la hausse sur les taux (! je n’y crois pas vraiment ou alors cela serait catastrophique, laquelle permet à la fed de s’exonérer de sa responsabilité)
    *pour la Chine

    la seule chose qui est certaine est que la velocité des treasuries augmente

    il faut rappeler que l’actuelle prospérite de chinamerica s’est faite par le recyclage qui à présent est terminé: cela peut devenir chacun pour soit

    J'aime

  2. le probleme aussi est que la Chine n’est pas toute seule.
    C’est elle qui a le plus de jetons

    L’arabie saoudite par exemple ne pourrait survivre à une liquidation Chnoise
    car les deux semaines de ventes chinoises 100bn sont à mettre en perspective avec :

    arabie saoudite:
    The foreign assets are held mainly in the form of foreign securities such as U.S. Treasury bonds – securities totalled $465.8 billion at the end of July – and deposits with banks abroad, which totalled $131.2 billion. The vast majority of the assets are believed to be in U.S. dollars.

    C’est la chine qui a le plus de jetons, elle fait donc ce qu’elle veut . elle pourrait remodeler le moyen orient lol en mettant l’arabie saoudite par terre (le quatar , le « choix » francais de l’umps je n’en parle même pas…)
    les us ne pourrait RIEN faire.

    http://www.zerohedge.com/news/2015-08-28/heres-how-long-saudi-arabias-us-treasury-stash-will-last-under-30-40-and-50-crude

    quand je pense à tous ces industriels ou commercants parisiens du CAC qui ont été récemment accélérer leurs invest en chine et au moyen orient : il y a de quoi être mdr

    J'aime

  3. Concernant la contagion du risque c’est strictement le même jeu que 2008 mais plus gros.
    on est passé des groupes/pool de banques/fonds aux groupes /pool d’etats ou de banques centrales

    LOL

    J'aime

  4. Questions :
    1- par rapport à son wagon de PQ, la Chine a vendu peanuts. A quand le reste ? Wait and see…
    2- la Chine voudrait empêcher les fluctuations du Yuan ? Mais c’est la Chine, qui a rejeté la demande US du taux fixe. Alors ?
    Nous pouvons penser que les 2 explosions majeures sur le site proche de Pékin et la 3 eme sur l’autre site sont extrêmement liées à cette position .
    C’est donc bien la Chine, pays souverain, qui décidé des midalités de la cote de sa monnaie et ce sont bien les USA qui lui répondent par des attaques terroristes.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s