Aristote contre Platon

Mohamed et Ali ne sauveront ni Gunther, ni François Par Bruno Bertez

Mohamed et Ali ne sauveront ni Gunther, ni François Par Bruno Bertez

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Les peuples sont à bout.

La question migratoire nous paraît devoir être au centre de nos réflexions. Quand nous disons « nos », ce ne sont pas les nôtres, ce sont celles du pays, celles de la communauté.

Permalien de l'image intégrée

Nous ferons observer qu’elle a maintenant une grande importance électorale, nous lisons en effet dans les communiqués , après le mini-sommet Européen : « qu’il faut trouver une solution car sinon l’extrême droite va continuer sa progression menaçante » . On ne peut mieux dire : la question est importante, elle détermine les choix européens.

Permalien de l'image intégrée

L’Europe politique vit sur un subterfuge qui consiste à faire croire que les gens qui votent aux extrêmes sont des sous-citoyens, des racistes, des « moins que rien » et qu’il ne faut pas tenir compte de leurs voix, il faut les rejeter, voire les  bannir. Ce subterfuge est en train de trouver ses limites car plus l’extrême droite gagne, plus elle se « blanchit », se de-diabolise et parallèlement ses leaders tiennent des discours mieux articulés. Ils progressent dans la respectabilité.

La question migratoire est importante économiquement également car l’accueil de centaines de milliers ou de millions de gens après le futur regroupement familial, constitue une charge colossale pour les budgets des Etats et les régimes sociaux. Ces gens ne produiront rien, ne contribueront à une éventuelle production de richesses au mieux que dans 3 à 5 ans selon les études des spécialistes. Le taux de chômage des immigrés, avant la nouvelle vague était de près de 40% en Europe. Entre temps, il faudra les nourrir, les loger, les soigner, les éduquer, les protéger etc.

La tension sur des équilibres financiers déjà précaires n’est rien en comparaison de la tension sur les ressources réelles comme le logement, la nourriture, l’éducation. L’argent n’est qu’une abstraction, la planche à billets de la BCE ne nourrit pas, n’héberge pas, ne soigne pas etc.

Permalien de l'image intégrée

La question migratoire  est importante socialement et culturellement. Nos sociétés sont déjà disloquées, les consensus sociaux se brisent, les partis politiques cessent d’être représentatifs, en particulier, le bi-partisme a éclaté et après le tripartisme on entrevoit une sorte de quadripartisme qui va rendre les  gestions nationales   de plus en plus délicates.

Les peuples, ont subi l’épreuve de la globalisation économique.  On leur a caché l’essentiel à savoir que la globalisation économique, c’est la mise au travail de centaines de millions de personnes qui ne travaillaient pas auparavant, c’est ce que l’on appelle l’arbitrage international du travail : le travail, l’emploi vont là ou ils sont les moins chers.  Donc nos peuples sont victimes de la globalisation, ils connaissent une baisse de leurs revenus et des salaires réels, ils sont victimes de ce que ‘on appelle la « nécessaire flexibilité »: être flexible c’est accepter la baisse de son niveau de vie et la précarité. Ce que les exploiteurs et les politiciens, les Macron et les Medef s’emploient à peaufiner. Ils sont victimes de la confiscation de  leurs cotisations sociales, de leurs cotisations retraites et autres, on rompt les contrats, on leur dit, vous avez cotisé certes, mais vous ne toucherez pas ce que vous espérez, vous toucherez moins et plus tard..

Permalien de l'image intégrée

Après la globalisation, nos peuples ont subi la grande crise financière de 2008. Le traitement de cette crise financière, a consisté  détourner les ressources des peuples vers le sauvetage de la finance et des banques. A diriger le maximum de ressources d’abord vers les banques, et la finance spéculative, les marchés et ensuite vers les états souverains. Le traitement de la crise a consisté en un Grand Transfert, on a puisés dans les revenus et les patrimoines des peuples, surtout des classes moyennes pour solvabiliser le couple maudit créancier/débiteur. Il y a pire, on a avili la monnaie, on l’a diluée considérablement en profitant du fait que, les agents économiques ayant peur, ils la stockent et ne la mettent pas en circulation, on a ainsi créé une inflation potentielle considérable qui n’attend qu’un choc pour se manifester..

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Pour couronner le tout, on a déstabilisé les mœurs, les cultures, attaqué les identités. Les réformes sociétales ne sont pas digérées, elles ne sont pas admises par les masses, qu’il s’agisse des nouvelles formes de tolérance, de la féminisation de nos sociétés, du mariage gay, et autres délires comme les attaques contre nos religions sous couvert de laïcité. Nos peuples voient leurs modes de vie, leurs pratiques dénigrées, rabaissées alors que l’on valorise et finance les sharias, les banlieues, les racailles qui mettent à feu et à sang les périphéries.

Permalien de l'image intégrée

Les peuples sont excédés d’entendre dire que toujours les Autres ont raison et que eux, ils ont tort, que c’est à eux d’accepter, de courber l’échine et de se plier. Les peuples ont parfaitement compris que le temps de l’intégration était passé, que l’immigration avait changé de nature. Il ne s’agit plus pour les nouveaux venus de se confondre dans les sociétés existantes, mais d’imposer leur mode de vie, de le faire reconnaître et, tout en niant l’héritage sur lequel nos sociétés reposent, ils veulent pouvoir le piller, s’en attribuer une part. Le temps de l’assimilation est fini, c’est maintenant celui du « ôte-toi de là que je m’y mette », ce qui se traduit par de nouveaux vocabulaires à succès comme « invasion », « conquête », « remplacisme » et autres…

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

Ce que nous voulons marquer, c’est que le nouveau choc migratoire intervient alors que les peuples ont déjà subi de nombreux chocs et que leur capacité de tolérance est largement diminuée. Beaucoup sont au bord de l’explosion, en particulier dans les familles qui comportent des jeunes sans emploi et de plus en plus sans avenir. Les propos se radicalisent, on commence à s’écarter non seulement du politiquement correct, mais du civilisé tout court. On conteste les valeurs traditionnelles dont les politiciens se servent à longueur de journée pour justifier leurs vilenies, on tourne le dos à ce qui fait la base de notre vivre ensemble..

Permalien de l'image intégrée

Que dire de ces valeurs qui obligent un pays de moins de 10 millions d’habitants comme la Suède à accueillir 180 000 musulmans en un an ? L’excès détruit lui-même les valeurs sur lesquelles reposent nos sociétés. Ces valeurs étant foulées au pied, détruites, comment s’imposeraient-elles  aux  nouveaux  arrivants ? Ils sont confrontés dès leur arrivée à un climat de haine, de suspicion et de rejet.

Les guerres contre les musulmans qu’ils soient barbares comme ISIS ou soi-disant modérés comme maintenant on qualifie les assassins d’Al Qaeda ne favorisent pas les nuances ! Personne de normalement constitué ne peut faire le grand écart imbécile que font les politiciens et les médias entre les bons islamistes modérés et les méchants radicaux. Dans l’esprit des masses, « musulman » est maintenant associé de façon quasi automatique à fanatisme et terreur. Et les masses ont raison, elles à qui on impose les lois scélérates anti-terroristes, les pertes de liberté, les contrôles dégradants. La lutte contre le terrorisme, les politiciens ne s’en rendent pas compte atteste, pour les masses du bien-fondé de leur rejet. Le peuple demande, à ce stade que l’on dépense plus  pour renforcer les frontières, et non pas pour renforcer les moyens de la lutte anti-terroriste.

Ce que nous voulons dire, c’est que, c’est au nom des valeurs européennes traditionnelles que l’on prétend ouvrir grand les portes de l’immigration, mais que cette ouverture elle-même détruit ces valeurs. Et il ne reste plus que la force, la contrainte, la solidarité forcée, mais haineuse. D’autant plus haineuse que l’on interdit par la loi et la police son extériorisation publique..

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Les idiots qui gouvernent, on devrait dire plutôt les idiots qui occupent la place de gouvernants ne cessent de nous rabâcher les stupidités de l’Universel. Ah l’Universel, il a bon dos, surtout quand il est remanié, récrit, mis à toutes les sauces. L’Universel, c’est l’instinct de survie, de préservation de l’individu et du groupe ; cela n’a rien à voir avec les Evangiles de la Révolution et les dogmes des soi-disant Lumières. L’Universel, c’est ce qui est éternel, que l’on retrouve partout, qui est toujours vrai. L’universel, c’est l’essence, c’est l’abstrait, c’est la négation de ce qui existe concrètement. Et ce qui existe concrètement, c’est l’histoire, ici et maintenant. L’Universel, en tant que principe de domination qui permet de mater les peuples est cousin du fascisme, car il repose sur le fait que certains ont accès aux vérités éternelles, les Maîtres et que les autres n’y ont pas accès, les serfs. Faut-il rappeler à tous ces fans de  l’Universel la colossale bourde de l’un des leurs, qu’ils honorent, l’un des leurs qui, depuis des siècles nous pourrit la vie et l’école, nous voulons parler de Jules Ferry que Hollande a honoré en début de mandat. Ce socialiste Jules Ferry qui en 1885 défendait l’idée d’une colonisation républicaine « au nom du droit des races supérieures vis à vis des races inférieures ». Voilà ce que c’est que l’Universel, c’est un moyen, un principe pour, comme toujours, imposer la force. Pour mater les gens.

Permalien de l'image intégrée

L’Europe s’est servi de l’Universel pour imposer l’égalitarisme, le « welfare state » et toutes les autres lunes socialistes, mais c’est au nom de ces même valeurs qu’elle « modernise » le « welfare « , autrement dit qu’elle le détruit pour ses citoyens tout en l’étendant à d’autres, étrangers. ! Ce « welfare state », dont elle a abusé et qu’elle n’a plus les moyens d’assumer. Ce « welfare state » que viennent piller les migrants afin d’envoyer de l’argent chez eux, nourrir leurs familles nombreuses et faire toujours plus d’enfants dans le cadre d’un deal honteux à la Merkel : » Venez chez nous, multipliez-vous, profiter de notre Etat Providence, faites des enfants, nous vous subventionnons maintenant afin que nos vieux puissent prendre leur retraite plus tard  sur une plage en Espagne ». Hélas le calcul ne tient pas car au lieu de production de richesses, ce que l’on a c’est le pillage de celles qui existent et l’insécurité…

Permalien de l'image intégrée

Pour les « migrants on peut creuser les déficits, pour les nationaux, non !

Les règles budgétaires qui s’imposent aux pays de la zone euro pourront être assouplies en faveur des pays soumis à un effort important par la crise des réfugiés, a indiqué mardi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

La mise en œuvre d’une certaine « flexibilité » dans l’analyse des situations budgétaires, qu’autorise le pacte de croissance et de stabilité depuis une réforme de 2005, se fera toutefois « au cas par cas », a-t-il prévenu devant le Parlement européen à Strasbourg.

« La Commission a fait savoir aux Etats membres que lorsqu’il s’agit de qualifier les dépenses budgétaires qui sont affectées à la crise des réfugiés, lorsqu’il s’agira d’appliquer les règles du pacte de stabilité, nous ajouterons une dose de flexibilité telles que les règles le prévoient », a-t-il dit.

Gunther croit que Mohamed  travaillera pendant qu’il se prélassera sur les plages, Gunther est un imbécile, ni Mohamed, ni son fils Ali ne travailleront pour lui. Gunther n’a pas compris que Mohamed ne vit pas dans le même système social, avec les mêmes règles et les mêmes objectifs. Mohamed ne travaille pas pour la collectivité, il n’est pas capitaliste direct ou indirect, il travaille pour sa famille, car c’est elle son capital, c’est elle qui constitue son monde et surtout sa protection sociale. Sa retraite, ses soins c’est sur ses enfants qu’il compte. Mohamed ne donnera rien, il vient pour prendre, pas pour donner ; si il travaille, il le fera pour vivre, dans un environnement plus favorable, avec la culture et l’idéologie qui sont la sienne.

Gunther croit que Mohamed et Ali vont le « bail out », il se trompe, ils vont l’enfoncer.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

Nous pensons que les autorités européennes, vont revenir en arrière. Merkel a déjà commencé à le faire. Elles  vont le faire parce  que les peuples protestent, quelque fois avec violence  comme en Allemagne. Les leaders et élites  vont retourner en arrière parce qu’ils sont dépassés par le phénomène et ne peuvent traiter pratiquement les problèmes qu’il pose. Ici encore, ce sont les peuples, les citoyens qui ont raison contre les politiciens et leurs médias. Vous allez voir leurs pitoyables retournements  de casaques ces prochains jours. Le même phénomène de retournement de casaque est en train de s’ébaucher sur la question Syrienne, ils s’aperçoivent que finalement c’étaient les peuples qui avaient raison en refusant de les suivre dans leurs imbécillités guerrières.

C’est un enseignement fantastique qui met le doigt, qui souligne leur faillibilité.

Permalien de l'image intégrée

Ces gens se sont trompés. Ils ont fait la preuve de leur incapacité à voir loin, à anticiper et donc ils sont incompétents. Nous le savions sur tous les plans un peu techniques et spécialisés, mais ici cela est clair sur une question de simple bon sens.

Leur défense est pitoyable, Nous sommes dans un domaine pratique, et eux, cherchent  à dégager en touche en invoquant le plan  moral et en stigmatisant  ceux qui ont vu et voient juste, ils les traitent de fascistes, honte à eux, honte à ces pseudo élites.

En clair, l’objectif de convergence est abandonné si on aide les migrants.

Permalien de l'image intégrée

BRUNO BERTEZ Le 31/10/15

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON :  

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

7 réponses »

  1. Mr. Bertez, tous vos articles et toutes vos analyses sont excellents, mais certains sont tellement empreints de lucidité, qu’on se dit qu’il faudrait être aveugle ou totalement bête pour ne pas réaliser…l’évidence. Un

    J'aime

  2. La situation mondiale se comprend facilement.
    En effet, à partir du moment où c’est l’incompétence qui domine les nations il ne pourraplus en être autrement.
    En FRANCE, regardez la MEDIOCRITE socialiste au pouvoir et vous comprendrez pourquoi nous ne pourrons plus jamais nous relever.
    Très amialement.

    J'aime

  3. les idiots qui nous gouvernent…..en attendant , eux nous poussent vers le chaos mais ils sont à l’abris ….eux ne se mélangent pas avec l’immigration ….qui , parmis la racaile d’en haut ,reconnaitra un jour ses tords comme l’a fait blair dernièrement ? nous allons devoir nous battre , au sens propre comme au sens figuré , contre les élus et leur politique d’asservissement , contre ceux qui veulent notre place et refusent systématiquement de s’intégrer dans leur pays d’acceuil , parce qu’ils ne sont pas venus pour ça . contrairement aux élus , nous n’avons plus grand chose à perdre et je ne me laisserai pas prendre le peu qu’il me reste .

    J'aime

  4. Oui, 100% d’accord!! Et pourquoi avoir sacrifié des millions de nos jeunes hommes en 14 pour en arriver là? « Uteribus cedant arma » disait J César « les armes cèdent devant les ventres » ….
    Sans commentaire.

    J'aime

  5. L’âme humaine est faible, ils (politiques médias et élites) ont adoré les dorures de la République ainsi que l’argent gagné facilement aussi ils ont vendu leurs âmes au parti de l’étranger qui pouvait les financer et leurs assurer une carrière dans la stratosphère de notre « répoublique »!..

    J'aime

  6. Franchement, je voudrais parfois me laisser bercer par le ronron dominant… et puis je lis vos analyses, si lucides, et la réalité saute de nouveau aux yeux…

    J'aime

  7. comme il n’y a pas de hasard dans la grande déferlante des réfugiés et que l’opération est sponsorisée par les ONG de Soros, on lira le dernier article de « les crises.fr » qui confirme l’implication des occidentaux, Israel, Turquie… dans la génèse d’ISIS… à lire ici, histoire de clarifier les mensonges des politiques et medias:
    « Un rapport du Pentagone prédisait que le soutien des Occidentaux aux rebelles islamiques créerait l’État Islamique (Daech) par Naafez Ahmed »

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s