Art de la guerre monétaire et économique

Le Grand Transfert : Premier bail-in en Italie, un client de banque se suicide/ Faut-il garder ou faire du cash? Par Bruno Bertez

Le Grand Transfert : Premier bail-in en Italie, un client de banque se suicide Par Bruno Bertez

On appelle « bail in » la procédure par laquelle en cas de difficultés d’une banque, on prend l’argent de ses créanciers afin de la sauver. Les dépôts bancaires sont une créance. Ceux qui ont un compte en banque sur lequel ils ont de l’argent sont des créanciers de cette banque, donc ils seront appelés en cas de besoin, à renflouer cette banque. Leurs avoirs seront amputés.

Si la banque est en, difficulté, c’est parce qu’elle a commis des opérations risquées, spéculatives au profit de ses actionnaires, de ses managers et de son encadrement supérieur. Vous, vous n’avez pas bénéficié de ces opérations spéculatives ; votre rémunération en banque est nulle et au contraire, on vous prélève des frais à chaque occasion..

Quand les problèmes ne se manifestent pas, tous ces gens encaissent, s ‘enrichissent, vivent dans le luxe. Quand, cela va mal, ils ne remettent rien au pot, ne remboursent pas, c’est à vous que l’on demande de les renflouer. Dans renflouer, il y a « flouer », vous me comprenez. C’est la privatisation des gains et la socialisation des pertes.

Les propriétaires des banques sont des ploutocrates qui veulent la rentabilité maximum sur l’argent qu’ils ont investi, ils veulent beaucoup de profits en misant le minimum, c’est à dire en ne mettant que peu de capital dans la banque. Les capitaux propres de toutes les banques ont insuffisants et les comptes, les bilans sont faux. On n’évalue pas les choses à leur vraie valeur, mais à une valeur de convenance. En effet les mauvaises créances ne sont pas évaluées à leur juste valeur et si elles l’étaient, alors les fonds propres seraient réduits à due concurrence des pertes et amputations. Il y a des centaines de milliards de créances douteuses en Europe, dont près de 300 Milliards en Italie. On connait le chiffre Italien parce que le gouvernement se bat avec les autorités Européennes pour avoir le droit de créer une « bad bank », une banque pourrie dans laquelle il mettrait toutes les mauvaises créances pour les restructurer et alléger le bilan des banques des kleptos. On leur ferait un cadeau colossal pour qu’elles consentent à nouveau à faire leur métier : prêter !

Si les Bourses viennent à chuter ou les taux d’intérêt à monter, ce qui arrivera obligatoirement, les  pertes des banques vont être multipliées. C’est une course de vitesse, elles engrangent au maximum maintenant, font des provisions pour tenter d’être capables d’absorber les pertes à venir. C’est pari perdu, nous vous l’assurons. Les chiffres ne trompent pas.

Les bails-ins sont un scandale, une spoliation qui n’a été votée par personne, le peuple souverain n’a pas été consulté alors que cela peut représenter un prélèvement qui sera un multiple de vos impôts.

On vient de procéder à un bail-in en Italie. La Banca Etruria a tourné de l’œil, et un retraité a perdu 100 000 euros dans le bail in ; il s’est suicidé laissant une lettre qui incrimine la banque.

Permalien de l'image intégrée

Les bail-ins sont peu connus, on s’efforce de cacher leurs modalités et même leur existence. La presse MSM, les Télés aux ordres font en sorte de les ignorer et vont même jusqu’à écrire ou dire de s contre-vérités. Nous attendons la « une » d’une télé sur le suicide du retraité italien….

Le chef de la supervision bancaire en Italie vient lui aussi de lancer un cri d’alarme, selon Carmallo Barbagallo, qui est un type bien, pas pourri, les bails-ins, quand le public va se rendre compte qu’ils existent, sont contre-productifs,  « ils vont alimenter la méfiance des déposants et provoquer de l’instabilité financière ».

On ne peut mieux dire, non seulement les kleptos vous prennent votre argent, mais en plus ils vont provoquer une nouvelle crise. Les bails-ins sont l’une des plus grandes erreurs de tous les temps, à mettre au même rang que celle de Merkel qui a voulu avec l’aide de Sarkozy, faire perdre de l’argent au secteur privé sur le sinistre grec, ce qui a précipité la crise et l’a rendue ingérable. L’enfer est dans ce cas, pavé de mauvaises intentions.

timthumb

Faut-il garder ou faire du cash?

Photo published for Banca Etruria, Marche, CaRi Ferrara e Rieti: la verità che quasi nessuno dice sul salvataggio

Si vous allez voir votre conseil banquier, il ne manquera pas de vous dire que garder du cash ou en faire est une bêtise. Son argument sera: votre cash ne rapporte rien et il va être érodé par l’inflation! A partir de là il cherche à vous placer les produits « maison » sur lesquels les commissions sont bien grasses.

L’argument est imparable dans sa stupidité.

razytrain

Il est évident que l’inflation des prix des biens de consommation érode la valeur réelle du cash, mais réfléchissez un peu, rien qu’un peu , êtes-vous mieux loti si vous achetez un produit à risque de votre banque, produit qui va baisser de 30% un jour ou l’autre. Si comme cela se produira un jour, les marchés viennent à chuter, les actions ou autres produits à risque vont devenir moins chers, la rentabilité d’un placement fait à ces niveaux à 30% moins chers sera très intéressante, une véritable aubaine,  dans l’optique de vos économies familiales, ou de votre retraite.

Votre banquier est soit nul, soit malhonnête soit les deux à la fois.

Il oublie de vous dire que vous devez comparer la minuscule rentabilité de ce qu’il vous propose non pas à l’indice des prix, mais à la perte que vous allez subir quand les Bourses vont se régulariser.

A choisir entre une inflation de 0,2% qui va à peine entamer votre capital réel et une déflation des cours des produits qu’il va vous proposer, le choix est vite fait, il vaut mieux subir l’érosion monétaire!

En gardant votre cash, vous conservez donc un pouvoir d’achat qui va vous mettre en  mesure de profiter de la déflation qui ne manquera pas de produire un jour ou l’autre sur les prix des assets. Votre pouvoir d’achat financier se bonifiera de la chute future des prix en Bourse. En conservant votre cash, vous perdez l’équivalent de l’inflation des prix des biens de consommation, mais vous gagnerez  l’équivalent de la déflation des prix des assets financiers.

Votre pouvoir d’achat de titres va augmenter. Le raisonnement est le même si on passe aux taux négatifs, il vaudra mieux payer l’intérêt négatif modeste plutôt que de subir la régularisation des cours boursiers qui se produira à un moment ou à un autre, mais en tous cas sûrement.

Cette approche vaut pour tous les investisseurs à long terme. Aux niveaux actuels, il n’y a plus beaucoup à espérer et la probabilité est forte pour que dans un délai de 2 à 3 ans, une correction sévère se produise. Si vous êtes totalement investis vous subirez les pertes sans pouvoir profiter des bas cours qui seront offerts. Pire vous paniquerez et vous sortirez au plus bas, comme toujours.

263-1Permalien de l'image intégrée

BRUNO BERTEZ Le 13/12/2015

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

 NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

4 réponses »

  1. On est bien d’accord sur l’analyse fondamentale, mais cela fait longtemps que l’on dit que le système va s’écrouler incessamment sous peu…. et puis ça tient toujours! A coup d’artifices c’est vrai, mais ç a marche…. Ces artifices étaient totalement inconnus de la science économique, mais ils fonctionnent… jusqu’à présent! Bravo les kleptos mais fuyons les banques!

    J'aime

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article. En période de de bulle et déflation, je pense que beaucoup de personnes vous réjoindront sur cet avis : attendons donc tranquillement en cash de voir ce qui va se passer pour pouvoir le moment venu acheter pas cher. Pourriez vous aller plus loin en donnant votre avis sur la monnaie à privilégier ? Je m’explique/précise :
    – selon une analyse empirique publiée dans une note de natixis du 27-11-15 « Which currencies have been safe havens in different periods and why? », il n’y aurait que 3 safe havens : l’USD, le CHF et le GBP ;
    – le GBP, je n’y crois pas parce que je ne comprends pas pourquoi ce serait un refuge…
    – le CHF ok, mais je ne comprends rien aux problèmes de la BNS, mais ils m’ont l’air importants (enfin, si, ce que je comprend c’est que l’importance prise globalement par la monnaie suisse est devenue un problème pour un petit pays comme celui-ci ; par ailleurs, ils ont le même défaut que singapoure (qu’on aurait pu imaginer comme une autre alternative) : une économie très dépendante de la santé du commerce mondial ;
    – l’USD, c’est géopolitique et c’est lié à tout ce que vous analysez dans vos papiers : les flux refluent vers le Centre et c’est la monnaie de reserve fondamentale, celle qu’utilise par ailleurs le « Big Monney » ;
    – reste le Yuan… si je suis mon instinct, je parierais sur celui-là plutot que l’USD : puissance grandissante, monnaie qui se fait une place dans le monde, balance commerciale positive, etc ; mais je ne connais pas ce pays et cette monnaie ne m’a pas l’air d’avoir la confiance des investisseurs (les capitaux fuient le pays dès que ca chauffe)
    – toute dernières possibilités : les petis cousins de l’euro (monnaies scandinavess, fonds d’état allemands à maturités courtes)
    – tout cela rejoint un commentaire que j’avais posté cet été sur Martin Armstrong et la hausse de l’USD ; et comme vous aviez eu l’amabilité d’y réagir par deux billets, je me permets de vous proposer ce sujet de discussion.
    Merci d’avance de partager votre avis,

    J'aime

  3. bonjour
    – sauf erreur, ce monsieur état détenteur non pas de cash/dépôts mais d’une créance proprement dite à savoir des obligations
    http://www.zerohedge.com/news/2015-12-11/bail-ins-%E2%80%9Cundermine-confidence%E2%80%9D-banks-lead-suicide-pensioner
    – il a donc perdu son argent comme lors de la faillite de n’importe qu’elle autre entreprise à laquelle il aurait prêté (via son achat d’obligations) ; je ne suis donc pas sûr que ce cas de suicide soit illustratif des limites du nouveau système de bail-in mis en place dans l’ue
    votre retour serait apprécié, merci

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s