1984

L’effondrement à venir ne peut être que global Par Liliane Held-Khawam

L’effondrement à venir ne peut être que global 

slide_2

AVRIL 11, 2016

Les articles et analyses publiés par des personnes politiquement indépendantes révèlent avec le temps leur pertinence avec un taux de prédictibilité impressionnant. (Voir ci-dessous un exemple d’analyse pertinente et prédictive de O Delamarche qui remonte à  2014!)

Des publications de ces personnes indépendantes, vieilles de plusieurs années restent incroyablement valables! Cela signifie qu’il est possible de pronostiquer correctement une évolution économique.

En revanche certains experts qui brillent sous les spots des plateaux télés ou de journaux réputés ont fait et continuent de faire des prévisions qui n’ont rien à envier à celles de Mme Soleil. A l’heure du big data, il suffirait d’exhumer leurs oeuvres et de les confronter à l’évolution réelle.

Prenez le cas de l’euro. Certains nous expliquaient dans les années 90 avec beaucoup de conviction qu’une monnaie unique européenne était LA solution à tous les malheurs économiques sans exception. Dans les années 2000, ils développaient la théorie que plus d’euro serait la solution à la crise des banques.

Les mêmes nous disent aujourd’hui que l’euro n’est pas la solution s’il n’est pas accompagné d’une gouvernance intégrée de l’économie, de la finance et depuis les Panama papers de la fiscalité. Plus on avance, plus la vision s’affine et converge vers une gouvernance européenne unique en attendant le gouvernement mondial.

Connaissez-vous le paradoxe de la grenouille? On saucissonne le projet final, histoire que vous vous adaptiez progressivement au changement même si celui-ci ne vous est pas profitable.

« Le paradoxe de la grenouille se fonde sur l’idée que si l’on plongeait subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échapperait d’un bond. Alors que si on la plongeait dans l’eau froide et qu’on portait très progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdirait ou s’habituerait à la température et finirait ébouillantée. »

Une élite a décidé que la planète devait être réorganisée. Il est prévu de passer d’un monde structuré autour de nations à un monde intégré dans toute sa complexité autour d’une élite apatride, apolitique, areligieuse et araciale. Une élite transnationale, mondialiste et élitaire base tous ses espoirs sur la technologie et la puissance de la Science. Une myriade de processus regroupés sous des organisations supranationales ont récupéré l’ensemble des activités étatiques, publiques et collectives.

Quid de l’Homme dans ce nouveau Système?

Deux catégories d’ »humains » se dessinent. La première catégorie concerne l’homme-élite qui deviendrait enfin un dieu.  La deuxième concerne la masse des hommes, devenue économiquement, écologiquement et socialement coûteuse voire inutile. Le projet de la réorganisation mondiale leur prévoit un avenir de  « … ».

Les trois points signifient que les concepteurs du modèle n’ont pas encore trouvé de solution au recyclage de ces quelques milliards d’individus dont les emplois sont confisqués par des robots qui eux n’ont aucune exigence salariale ou sociale, pas de maladie, corvéable à merci 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Imaginez un monde sans coûts salariaux, absentéisme, burnout, etc. Le rêve pour le casino!

Toute l’évolution de la société est sous nos yeux. Les composantes du puzzle sont étalées au grand jour. Il suffit pour cela de se donner la peine de reconstituer l’image finale.

Alors non , les Sciences Economiques ou politiques ne sont pas outillées pour fournir l’image finale, ni les solutions. Mais rien n’empêche les experts de faire appel à leur bon sens et d’alerter la société sur les dangers que courent l’humanité.

Il est plus rentable à court terme d’aller dans le sens du vent et d’écrire ce qui peut plaire à l’élite et au casino financier.

Beaucoup de reconnaissance à court terme. Mais  à long terme? Cette temporalité honnie par les dirigeants actuels doit nous amener à élaborer des pistes et des hypothèses sur les conséquences de ce monde qui semble défier tous les jours un peu plus la vie et la nature.

Pour entrer dans cette temporalité longue, au risque de déplaire à l’élite, il faut être interpellé par sa conscience. Alerter la masse des quelques milliards que le nouveau plan organisationnel mondial a omis (?) de leur prévoir leur place en tant qu’être humains. Cela est un devoir et une obligation éthiques pour ne pas dire morales!

Pourtant ce mot conscience, moteur de l’éthique n’a pas trouvé sa place dans le monde qui se prépare. L’intelligence artificielle érigée en nouvel alpha et oméga de l’élite post humaniste n’a pas de conscience. Elle a de l’intelligence métallique, rationnelle, optimisatrice, mécanique mais est dénuée de conscience, d’identité, d’émotions, de sentiments, de joie, de compassion, de tolérance et d’amour. Etant la tête pour ne pas dire le coeur du nouveau Système, elle imprime autant de nouvelles valeurs sociétales et de gouvernance.

Les experts complaisants qui omettent d’analyser la crise de manière holistique porte la lourde responsabilité de l’aveuglement général.

Paradoxe de la grenouille ou pas,  conscience ou pas, chaque jour nous rapproche un peu plus d’un magistral iceberg droit devant.

L’effondrement à venir ne sera pas financier. Il sera holistique et annonciateur du nouveau monde.

Liliane Held-Khawam

Tristan Nitot : « Nous sommes les cochons du numérique et nous allons finir en salamis » (Vidéo) et Pourquoi reprendre le contrôle de nos données

Février 2014: Olivier Delamarche défend un pétrole à 40$ et non à 100

Olivier Delamarche, associé et gérant de Platinium Gestion, membre desEconoclastes avait été interviewé il y a 2 ans par le site “les non alignés”. En février 2014, il expliquait qu’avec la conjoncture économique et la demande de l’époque, le pétrole n’avait rien à faire à 100 dollars mais qu’il devait être à 40 dollars.

Il avait aussi évoqué les conditions qu’il faudrait réunir pour voir repartir la croissance.

Olivier Delamarche: Il faudrait soit une augmentation des revenus(pour consommer plus), soit moins de chômeurs(pour que des gens qui n’avaient pas de pouvoir d’achat en retrouvent), soit des progrès techniques importants, soit de la dette pour compenser une absence de revenus. Sauf que si vous avez une baisse des revenus, une baisse de la démographie, une hausse du nombre de chômeurs et que les banques ne prêtent pas, vous faîtes comment alors pour avoir de la croissance ? 

petrole

Evolution du cours du pétrole depuis Février 2014: 107,56 $ à 39,58 $: chute de 63,2 %

https://lilianeheldkhawam.wordpress.com/2016/04/11/leffondrement-a-venir-ne-peut-etre-que-global-liliane-held-khawam/

12310452_1801496020082922_88294572111975189_n

7 réponses »

  1. Cet article ne fait que confirmer ce que je disais déjà ; la mondialisation que l’on essaye de mettre en place veut conduire à une nouvelle utopie collectiviste avec une population appauvrie et soumise. La société multiraciale est l’objectif de ceux qui œuvrent dans l’ombre. Pour cela, il faut détruire la société actuelle en lui ôtant toutes les racines qui lui permettent de s’identifier et d’affirmer ses valeurs. Le mariage pour tous pour détruire la famille, le nouveau modèle mis en avant dans les pubs et les films de propagande est le couple homo. De la propagande pour diaboliser ceux qui sont contre sont forcément homophobes ( alors qu’il n’y a pas de lien). Ensuite on s’attaque à la religion
    1°) en ouvrant les vannes de l’immigration musulmane sur l’Europe
    2°) les religieux chrétiens sont diabolisés dans des campagnes de presse ( avez vous remarqué qu’en ce moment, on ne cesse de trouver des prêtres catholiques pédophiles partout…tandis qu’on maintient le silence depuis 40 ans sur les enseignants et les éducateurs pédophiles qui ne sont pas condamnés et laissés en liberté)
    La seule différence entre les guerres précédentes et celle qui arrive est que cette fois on va assister à une guerre civile mondiale et que le bilan sera bien plus lourd que les deux premières guerres mondiales.

    J'aime

  2. http://www.zerohedge.com/news/2016-04-11/bernankes-former-advisor-people-would-b e-stunned-know-extent-which-fed-privately-own

    Quid de l’Homme dans ce nouveau Système?
    les stocker dans des villes bien serrés (attali l’a dit: le défi va être de stocker 20m de personnes sans qu’ils se révoltent comme en amérique du sud ou en Chine)
    => »casino goulag » (keiser) ou « digital slaughterhouse » (rickards) avec un compteur EDF linky pour couper le courant si problème

    le TOUT backé par des SDR

    J'aime

  3. Les banques italiennes ont dans leurs livres 360 milliards d’euros de créances irrécouvrables.

    Vous avez bien lu : 360 milliards d’euros.

    Les banques italiennes sont en faillite.

    Alors les banques italiennes ont eu une idée géniale :

    les banques italiennes, les assureurs italiens, les gérants de fonds vont verser un total de 5 milliards d’euros dans un fonds. La mission de ce fonds : recapitaliser les banques italiennes !

    360 milliards d’euros de créances irrécouvrables d’un côté, 5 milliards d’euros de l’autre côté !

    J’éclate de rire !

    Comme dirait Christine Lagarde, le problème est réglé, la crise est finie !

    (Rappel : dette publique de l’Italie : 2192,001 milliards d’euros, soit 134,6 % du PIB.)

    Lundi 12 avril 2016 :

    Italie : accord sur un fonds pour aider les banques.

    http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/021834295393-italie-accord-sur-un-fonds-pour-aider-les-banques-1213244.php

    J'aime

    • Comme pour le Crédit Lyonnais le contribuable à la caisse, Renzi le Hollande italien. les dettes ne seront pas payée, ils se paieront sur la privatisation totale des pays,déjà dans la loi ,la réquisition de la propriété privée…..

      J'aime

    • En France, il doit y avoir moins de créances douteuses dans les banques privées, puisqu’en Avril 2015 ce gouvernement a choisi de transférer le risque sur la BPI… Où il y a de la gêne, y’a pas de socialos…

      Ils sont entrain de nous préparer un « crédit Lyonnais » Bis… et ça, sans parler bien entendu du FSE..

      Quand à la situation de l’Italie, je la subodore être mieux que la notre… Renzi s’est attaqué si on en juge par les analyses, aux dépenses publiques… et forcément, en réduisant les dépenses, il fait chuter le PIB (qui comme en France en est gorgé)… du coup, la Dette étant ce qu’elle est, le ratio s’en trouve affecté…

      Pour être plus claire : si vous avez un PIB de 2000 Mdrs pour une dette de 1800 Mdrs vous être endetté à hauteur de 90%… si votre PIB de 2000 Mdrs est constitué de 1200 Mdrs de dépenses publiques et que vous décidez de les ramener à 1000 Mdrs, et bien votre PIB baissera de 200 Mdrs et vous vous retrouverez avec un PIB de 1800 Mdrs mais toujours avec une dette de 1800 Mdrs et là, le pays sera endetté à hauteur de 100 %… résultat, le pays perd son AAA+++ et se retrouvera comme étant à « risque » et les prêteurs se feront rémunérer pour cela… les emprunts s’opéreront à des taux faramineux qui entreront à leur tour dans les dépenses publiques…. et la baisse des dépenses publiques sera compensée par une hausse des intérêts… etc etc.. etc…. le chat se mord la queue. Le piège est là et nul part ailleurs.

      En France, nos baltringues font le contraire… ils dépensent encore et toujours plus pour gonfler artificiellement notre PIB… et effectivement, le PIB augmentent, les dépenses aussi dans les mêmes proportions, et plus ils dépensent plus ils taxent et plus ils taxent et plus on détruit l’emploi et plus on détruit l’emploi et plus ils dépensent pour maintenir ce putain de PIB… etc etc etc… là encore le chat se mord la queue

      C’est un peu le piège de ses outils économiques… Le PIB (je ne cesserais de le dire) est une arnaque monumentale…

      C’est aussi quand la Grèce s’est attaqué à ses dépenses publiques, qu’elle s’est retrouvée endettée à hauteur de 180%… la porte ouverte aux « privatisations »…

      En résumé, que l’on baisse les dépenses publiques ou que l’on augmente les dépenses publiques, ça ne sert que les intérêts de qui on sait : « les capitalistes financiers »… et rien ne les arrêtera… RIEN… ils ont la planche à billet et avec ça, il nous tiennent par les coucougnettes et comme ça ne suffit pas, ils font « buller » l’économie..

      Si demain, ils touchent à mon patrimoine… je serais capable du pire..

      NB : Actuellement, nous construisons une extension de maison (véranda) dans une grande maison appartenant à une famille royale d’Arabie Saoudite…. Cette vaste maison est entourée de 8 petites maisons (pour les bonniches)… Cette propriété est située dans une commune du Chablais avec vue sur Genève, son jet d’eau et même jusqu’à Lausanne…
      Et bien ces braves gens sont « exemptés » de demande de permis de construire… et oui… ils ont le feu vert du quai d’Orsay… 🙂

      Et pour être complète, sachez que si vous faites agrandir votre maison, non seulement on vous fera chier avant de vous le délivrer, mais sitôt l’extension terminée, vous recevez une cargaison de taxes , et la revalorisation de vos taxes habitation et foncière…. Sans permis de construire, pas d’inscription au cadastre, pas de taxe à l’équipement, pas de revalorisation de taxes habitation et foncière… Bref, Panama Papers est aussi chez nous mais pas pour tout le monde….
      Je pense même demander à Plenel si il veut pas faire l’article… ha ha ha.

      J'aime

  4. Une petite phrase est passée bien inaperçue dans l’actualité.
    Dans la longue liste de ce que l’on reproche à Dilma Roussef figure notamment le fait d’avoir trafiqué les comptes de son pays pour faire croire que la situation était meilleure qu’en réalité.
    Dans cette société de menteurs et de tricheurs, qui peut croire qu’elle est la seule…Tout le monde triche et ment, seule inconnue, dans quelle proportion ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s