1984

Podemos et Syriza corrompus ? Et Nuit debout ? Quelque soit la couleur de la « révolution » Soros toujours à la manoeuvre !

Podemos et Syriza corrompus ? Et Nuit debout ? Par Hildegard von Hessen am Rhein

Boulevard Voltaire le 11/4/2016

Attali et Soros s’attaquent à ce qui reste de cultures et de religions.

CfMk4HpW8AA-JLn12936752_785921104878088_6286358338739447895_n

Pas grand monde ne se pose la question sur le financement de ces partis sortis de nulle part et qui arrivent à se tailler le chemin au plus haut de leurs États. La surprenante victoire de SYRIZA en Grèce et celle du « faiseur de roi » Podemos en Espagne, qui n’est plus gouvernée, depuis que le « Yes We Can » espagnol est venu troubler la vie politique en deux ans seulement. Désormais, en France, apparaît sur le modèle espagnol « Nuit debout ». Force est de constater que l’orientation idéologique est la même que pour SYRIZA et Podemos.

Podemos, le parti qui veut laver plus blanc que blanc, est pris la main dans le sac du financement illicite. La loi espagnole interdit strictement le financement en provenance de l’étranger. Pablo Iglesias fait donc l’objet d’une enquête policière depuis janvier de cette année pour avoir perçu la modeste somme de cinq millions de dollars par le biais d’un homme d’affaires iranien, M. Alizadeh Azimi, qui gouverne la chaîne de télévisionHispan TV, financée par le gouvernement iranien. Pour brouiller les pistes, l’homme d’affaires a utilisé des moyens détournés, en passant par divers pays et en gonflant les factures. Ce fait met en porte-à-faux le « Monsieur Propre » espagnol, qui déclarait de manière tonitruante sur Cuatro TV : « Lorsque Podemos sera au gouvernement, JP Morgan ne pourra plus prendre son téléphone pour nous dire ce que nous devons faire. Les gens votent pour des gouvernements et non pour des banques d’investissement. » Les mollahs pourront, eux, prendre leur téléphone ?

Maintenant, venons-en à SYRIZA et Aléxis Tsípras, financés par George Soros. Cela a déjà été révélé en 2013 par le journal économique allemand Wirtschaftswoche, relayé parPravoslavie, un journal russe qui se revendique orthodoxe. Selon ces deux médias, Soros a arrangé une visite d’Aléxis Tsípras aux États-Unis, avant son élection, où il a pu rencontrer des représentants influents de « l’establishment politique » américain. C’est là qu’il a reçu sa feuille de route.

Des journalistes allemands avancent que Soros veut utiliser le parti de Tsípras pour faire pression sur l’Allemagne, à cause de la rhétorique antigermanique qu’il déploie. Et son discours devant la délégation américaine était plus que sévère à l’encontre de la politique de Merkel. Un proche de Soros avance qu’il veut prendre sa revanche sur l’Allemagne. Soros a un autre intérêt pour financer SYRIZA. En effet, SYRIZA collaborait depuis des années avec des ONG grecques financées par Soros, pour la défense des minorités sexuelles, ethniques et religieuses. Le parti de Tsípras nie en outre le génocide des Grecs en Asie Mineure. Ce point n’est pas très populaire en Grèce.

Et enfin, comme je le disais dans mon article sur les liens entre Attali, Trichet et Soros, Attali et Soros s’attaquent à ce qui reste de cultures et de religions, comme SYRIZA qui s’oppose frontalement à l’Église orthodoxe, le socle solide de la société grecque. Si Soros a financé Tsípras, c’est dans l’unique but d’arrêter l’arrivée au pouvoir d’Aube dorée.

Désormais, la question se pose. Qui se cache derrière « Nuit debout » et que veulent-ils ? Pour le moment, le mouvement français est bien flou, contrairement à Podemos, dont le leader est un brillant universitaire et orateur, député européen et dans le couloir du pouvoir avec une capacité de nuisance incroyable, puisque l’Espagne, actuellement n’est plus gouvernée, et Tsípras un ingénieur civil, qui a le pouvoir dans son pays. Et le pouvoir de faire souffrir toute sa population.

http://www.bvoltaire.fr/hildegardvonhessenamrhein/podemos-et-syriza-corrompus-et-nuit-debout,250093?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=a37a0e0e9d-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-a37a0e0e9d-20427025&mc_cid=a37a0e0e9d&mc_eid=d5c51d2fb9

Big Soros is watching you ! : Les liens entre Attali, Trichet et Soros

Ce sont des liens discrets, mais ils ont existé ou existent toujours.

Tout le monde connaît le frétillant Jacques Attali et ses idées fumeuses, enveloppées dans un bas de soie. Tout le monde connaît Jean-Claude Trichet pour avoir été directeur du Trésor, puis gouverneur de la Banque de France pour terminer glorieusement patron de la BCE et, last but not least, président de la Trilatérale, petite sœur de Bilderberg. Personne, cependant, ne connaît les liens de ces personnages avec George Soros. Ce sont des liens discrets, mais ils ont existé ou existent toujours.

Voici ce que nous rapporte Marta Dyczok, de l’université de Toronto, dans son ouvrage sur l’Ukraine Ukraine: Movement without Change, Change without Movement en page 79 de son ouvrage : « Les perspectives économiques de l’Ukraine sont difficiles à prévoir, depuis la réorganisation du pouvoir économique qui change rapidement. Des financiers en vue comme Jacques Attali et George Soros se posent des questions sur les relations entre la démocratie et l’économie de marché et veulent forcer l’Occident à réexaminer les fondations de leur système économique. » On remarquera le ton : « veulent forcer ».

Dans la rubrique « Organisation du chaos en Europe de l’Est par George Soros », l’historien américain Frederick William Engdahl, diplômé de Princeton, rapporte : « Un autre partenaire silencieux qui s’était introduit dans l’organisation du chaos en ex-Union soviétique est Shaul Eisenberg. Eisenberg, muni d’une lettre de recommandation de Jacques Attali, à l’époque chef de la BERD, a réussi à s’assurer une concession exclusive de textile et autres commerces en Ouszbékistan. Eisenberg, accusé de fraude massive et de corruption par le gouvernement ouszbek, a dû arrêter ses activités. Ce qui a considérablement nui au Mossad dans la région, car le même Eisenberg est rapporté avoir été un membre du Mossad de très longue date, mais aussi un contributeur au trésor de guerre de 10 milliards de dollars de George Soros, dans son Quantum Group of Funds, destiné en 1992 à démolir la stabilité monétaire européenne. » Engdahl relate les liens de Soros avec la France : « Lorsque Soros appelait les investisseurs à détruire le Deutsche Mark en 1993, fin 1992, il se faisait passer dans les médias français comme un ami des intérêts français. Il est de notoriété publique que Soros est proche de l’establishment français, et en particulier de Jean-Claude Trichet. »

Soros, marionnettiste en chef du Nouvel ordre mondial, utilise également ses relations au sein du Conseil européen afin de promouvoir sa funeste stratégie en Ukraine, destinée à déstabiliser la Russie haïe, en particulier (toujours) Jean-Claude Trichet, qui jouerait un« rôle subtil » selon Engdahl.

Selon Valentin Katsonov, du Strategic Culture Foundation, professeur, docteur en sciences économiques, membre associé de l’Académie russe des sciences économiques et des affaires, « il existe d’autres vétérans des médias politiques et financiers qui ont aidé Soros avec son travail de propagande, inclus l’ancien président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Jaques Attali. Les philosophies entre George Soros et Jacques Attali sont saisissantes. Tous deux sont cosmopolites à fond, les deux ont mis leur confiance dans le rôle organisationnel des banques, les deux attaquent ce qui reste de culture et religion, les deux estiment la nécessité d’une banque centrale mondiale, une armée mondiale, etc. On dirait qu’ils ont, ensemble, un seul boss et un seul client ! » Vous avez dit « Panama Papers » ?

Hildegard von Hessen am Rhein

http://www.bvoltaire.fr/hildegardvonhessenamrhein/panama-papers-attali-trichet-et-soros-aussi,249852

2 réponses »

  1. alors comment i’ va Ivanhoé
    Ivan Ohé et mollah son
    son son son sonnnnnnnnnnnnnnn
    Gaston qu’a le son
    qu’a crédit qu’a credo
    à pas d’i pas d’o oh oh oh
    qu’a canon ?

    bon je laisse mon numéro de compte hein ?

    cela dit bâtir un système de crédit
    qui prétend éliminer toute corruption
    est un cercle sans bord : pur premium
    totale subjectivité qui bat le beurre
    état-soeur…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :