Classes Moyennes

USA : la classe moyenne s’est réduite en 20 ans-Le secret honteux de la classe moyenne américaine

Le secret honteux de la classe moyenne américaine

Bien qu’il semble être un écrivain à succès qui possède une maison dans les Hamptons, ses finances sont dans un état déplorable, en raison d’une série de mauvais choix faits sur plusieurs années. 

Comme beaucoup d’Américains, Gabler a constamment souhaité que des jours meilleurs arrivent : “Je n’ai jamais imaginé que je ne gagnerais pas assez.” Des millions d’Américains sont tombés dans le même piège. Le “rêve américain” voudrait vous faire croire que ceux qui travaillent dur grimperont toujours plus haut. Ajoutez à cela un diplôme d’université et vous avez tout ce qu’il vous faut.

Mais pour une grande partie du pays, cette automaticité ne fonctionne plus. Non pas parce que les Américains n’épargnent plus suffisamment, ou qu’ils dépensent trop (les deux sont souvent le cas), mais tout simplement parce que de moins en moins d’opportunités se présentent.

Presque toute la richesse qui a été créée au cours des dernières années n’a bénéficié qu’à 10% des salariés. Une famille de la classe moyenne gagne aujourd’hui 7% de moins qu’il y a 15 ans, en tenant compte de l’inflation.

Une histoire dévastatrice

Pas étonnant que la reprise économique semble être un mensonge pour de nombreux Américains. Le taux de chômage n’est que d’environ 5%, et il n’y a jamais aussi peu de chômeurs depuis 1973. Mais ces chiffres cachent “une histoire dévastatrice de perte de salaire et la situation précaire dans laquelle des millions de personnes, qui travaillent moins qu’elles ne le souhaiteraient, sont tombées.

En 2008 67,3% des Américains travaillaient, mais ce chiffre est tombé aujourd’hui à 62,6%. En d’autres mots, des millions de personnes ont renoncé à chercher un emploi, même si elles seraient trop heureuses d’en trouver un. En outre, ce n’est plus le nombre d’emplois qui compte, mais la qualité de ces emplois.

La classe moyenne vulnérable

Le nombre de personnes qui sont entrées dans la “1099 Economy”, c’est à dire les freelances et autres personnes à leur compte, a augmenté depuis 2005 pour passer de 10% à 16% aujourd’hui. Ces gens tombent dans la catégorie des “personnes au travail”, même si la nature de ce travail est extrêmement précaire et imprévisible.

De tous les nouveaux emplois qui ont été créés entre 2008 et 2012, 44% entrent dans la catégorie des emplois peu rémunérés du secteur des services.

Parmi les millions de personnes qui peuvent se revendiquer de ce que l’on appelle “la réussite à l’américaine” très peu se sentent aussi prospères. Elles ne parviennent à conserver leur place sur l’échelle de carrière qu’au prix d’un dur labeur. Et il suffirait de très peu pour les en faire tomber.

47% des américains ne peuvent même plus sortir 400 dollars pour couvrir une visite aux urgences

one-dollarSi vous deviez vous déplacer soudainement aux urgences, auriez-vous assez d’argent pour payer les frais sans vendre quelque chose ou emprunter des fonds à quelqu’un ?

La plupart des Américains n’y arrivent même plus, et c’est quelque chose que la Réserve fédérale américaine a effectivement repéré depuis plusieurs années maintenant. Et selon la Fed,47 % des Américains sont incapables de sortir 400 dollars pour couvrir les frais relatifs à une visite aux urgences sans devoir emprunter ou vendre quelque chose. Diverses enquêtes dont je vous ai parlé par le passé ont montré que plus de 60 % des Américains vivent sur leur dernier salaire, mais je ne savais pas que les choses allaient aussi mal pour presque la moitié du pays. Si vous êtes incapable de pouvoir sortir 400 dollars afin de payer vos frais lors d’une visite inattendue aux urgences, alors c’est que vraiment vous devez déjà avoir du mal à joindre les deux bouts financièrement chaque mois. Malheureusement, près de la moitié des américains se trouvent actuellement dans cette situation. 

Plus tôt aujourd’hui, quelqu’un m’a orienté vers un excellent article du magazine mensuel The Atlanticqui traitait de ce sujet, et je dois admettre que ce magazine The Atlantic est l’un des derniers bastions de l’excellence journalistique que vous ne trouverez pas dans les médias traditionnels. Bien entendu, je ne suis pas d’accord avec eux sur de nombreuses choses philosophiquement, mais il y a de très bons journalistes et qui là-bas, travaillent dur.

L’article où j’ai trouvé le fameux pourcentage de 47 % provient donc du magazine The Atlantic, et il est intitulé Le secret honteux de la classe moyenne américaine !. Il a été rédigé par Neal Gabler, et il explique qu’il peut s’identifier aux 47 % des Américains qui ne disposent pas de 400 dollars pour une visite inattendue aux urgences, car il en fait tout simplement partie

usa-family-povertyJe sais ce que c’est que d’avoir à jongler avec les créanciers pour l’avoir vécu une semaine. Je sais ce que c’est que d’avoir à avaler ma fierté et constamment demander aux gens de me verser de l’argent pour que je puisse payer d’autres personnes. Je sais ce que c’est que d’avoir ses droits suspendus et de voir ses comptes saisis et prélevés. Je sais ce que c’est que de rester avec 5 dollars en attendant de voir arriver le prochain salaire, et je sais ce que c’est que de survivre pendant des jours avec un régime d’œufs. Je sais ce que c’est que d’avoir peur d’aller relever son courrier, car il y aura toujours de nouvelles factures à payer, mais rarement un chèque avec lequel les payer. Je sais ce que c’est que d’avoir à dire à ma fille de ne pas savoir si je serais en mesure de payer les frais pour son mariage. Et je sais ce que c’est que d’avoir à emprunter de l’argent auprès de mes filles adultes parce que ma femme et moi avons épuisé nos réserves de fioul…

Pour moi, c’est encore une preuve supplémentaire qui montre que la classe moyenne aux Etats-Unis est en train de disparaître.

L’an dernier, nous avions appris que la classe moyenne américaine ne représentaient maintenant plus qu’une minorité de la population pour la première fois de son histoire.

Alors qu’en 1971, 61 % de l’ensemble des ménages américains faisaient partie de la classe moyenne.

Mais alors que s’est-il passé ? 

Eh bien, les grandes entreprises ont commencé à délocaliser des millions de bons emplois manufacturiers bien rémunérés à l’étranger. Et des millions d’autres bien rémunérés aussi, ont été remplacés par la technologie depuis, et la concurrence est devenue extrêmement intense pour les autres emplois qui n’ont pas été délocalisés.

Lorsque les choses allaient bien, l’économie américaine créait encore de nouveaux emplois, mais la plupart de ces emplois étaient des jobs mal rémunérés dans le secteur des services

A l’heure actuelle, la majorité des travailleurs américains ont des emplois qui seraient considérés comme étant faiblement rémunérés. En réalité, 51 % des travailleurs américains gagnent moins de 30.000 dollars par an, selon l’administration américaine en charge de la sécurité sociale (The Social Security Administration).

Et lorsque vous prenez en compte l’inflation, vous vous rendez-compte qu’en vérité les revenus ont baissé depuis des années. Selon une toute nouvelle étude qui vient d’être publiée par Pew Charitable Trusts, le revenu médian des ménages aux Etats-Unis a baissé de 13 % entre 2004 et 2014.

Et vous pourrez le tourner dans tous les sens que vous voudrez, cela n’a rien d’un progrès.

Dans la même lignée, en 1970, la classe moyenne recevait environ 62 % de l’ensemble des revenus aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, ce chiffre a chuté de 19 % et atteint dorénavant 43%.

Par conséquent, le fait que 47 % des Américains ne peuvent même plus payer leurs frais lors d’une visite aux urgences est tout sauf une surprise. Pour être honnête, toute une série d’autres enquêtes ont mis en avant des chiffres similaires. En voici plus, toujours avec Neal Gabler

shameUne enquête de 2014 du site Bankrate, faisant écho aux données de la Fed, a révélé que seulement 38 % des Américains sont en capacité de couvrir 1000 dollars de frais lors d’un visite aux urgences ou 500 dollars pour une réparation automobile avec de l’argent qu’ils ont mis de côté. Deux rapports publiés l’an dernier par le Pew Charitable Trusts ont relevé, que 55 % des ménages américains n’ont plus assez d’épargne pour pallier à une perte de revenu équivalent à un seul mois de salaire, 56 % des personnes sondés avaient déclaré s’être inquiétées l’année dernière au sujet de leur budget, et 71 % étaient préoccupées de ne pas avoir assez d’argent pour couvrir leurs dépenses quotidiennes.

Ce que tous ces chiffres nous montrent et nous disent, c’est que la classe moyenne américaine est en train de disparaître purement et simplement. On peut bizarrement comparer cette situation à un jeu de chaises musicales. Avec chaque mois qui passe, toujours plus de chaises retirées du cercle, et les membres de la classe moyenne qui ne sont pas encore tombés dans la pauvreté espèrent tout simplement qu’une chaise sera toujours là pour eux lorsque la musique cessera.

Même lors de la pseudo “reprise Obama”, nous avons vu la pauvreté aux Etats-Unis littéralement exploser. En fait, certains des derniers chiffres qui viennent d’être publiés sont tout simplement surprenant. Ce qui suit provient d’un autre journaliste du magazine The Atlantic nommé Gillian B. White

Homeless poverty United StatesRécemment, la Brookings Institution a publié un rapport du même style, mais en lui donnant un nom différent. Le document, se fonde sur la recherche de l’économiste britannique William Beveridge, qui en 1942 avait proposé cinq grands maux: la pauvreté, l’insalubrité, la maladie, l’ignorance et le chômage. De nos jours, ceux-ci pourraient être définies respectivement par le revenu, le logement, les soins de santé, l’éducation, et enfin l’emploi. Si l’on analyse l’enquête de l’American Community Survey de 2014, dont les co-auteurs de l’article sont Richard Reeves, Edward Rodrigue, et Elizabeth Kneebone, on constate que la moitié des Américains ont vécu au moins l’un de ces 5 “grands maux” et environ 25 % souffrent d’au moins 2 de ces 5 maux.

Pour illustrer ce point, permettez-moi d’ajouter 5 points montrant l’augmentation de la pauvreté aux Etats-Unis…

A chaque fois, ce dernier chiffre me choque réellement.

Comment cette nation qui se prétend être “la plus riche et la plus puissante au monde” peut-elle avoir plus d’un million et demi d’enfants sans-abri ?

C’est l’une des raisons pour lesquelles je martèle sur l’effondrement économique en cours à maintes et maintes reprises. Celui-ci affecte de véritables familles avec des enfants bien réels qui eux ont de vrais espoirs et pleins de rêves.

Ce n’est pas ainsi que notre pays est censé fonctionner.

C’est censé être “le pays des opportunités”.

C’est censé être un endroit où tout le monde peut vivre “le rêve américain”.

Mais au lieu de ça, ce pays est devenu un désert économique où la plus grande et la plus prospère des classes moyennes de tout l’histoire est en train de disparaître.

Donc non, l’économie américaine ne va pas “très bien” – Et quelqu’un qui essaie de vous faire croire à cette fable est tout simplement en train de colporter des mensonges.

13173852_954772444639925_9211012588438779694_n

Source: theeconomiccollapseblog

http://www.businessbourse.com/2016/04/24/47-des-americains-ne-peuvent-meme-plus-sortir-400-dollars-pour-couvrir-une-visite-aux-urgences/

EN BANDE SON

5 réponses »

  1. A reblogué ceci sur Cohus, bohus, chahut tout cruset a ajouté:
    Tout ces analystes commentateurs intellectuels à la petite semaine,n’ont pas vu la monter en puissance de Donald Trump et s’étonnent maintenant de le trouver au seuil de la Maison Blanche,mais pour celui qui côtoies jours après jours cet classe moyenne ne peut que voir cette évidence .Notre société creuse le inégalités. Elle est devenue plus mortifère que protectrice de ses citoyens, alors s’étonner que cette population ce tourne vers un qui leur redonne espoirs et s’ intéresse à eux quoi que de plus normal.
    En Europe la monter du nationalisme en est la résultante,qu’à force de faaire croire aux gents qu’ils peuvent cohabités tous sans distinctions de races de couleurs de religions de culture est une hérésie.La fin est proche,un chataclisme est en gestation.Il fera mal ,très mal et ne laissera guère de place aux sentiment mais après le déluge,reviendra une ère nouvelle,de ces leçon nous en tirerons cet enseignement normal. Nous ne sommes pas fait pour vivre tous sous un même toit sans avoir un but ou un projet commun.
    L’Amérique risque d’ouvrir ce bal étant de fait une population armée et excéder …suivra l’Europe.

    J'aime

  2. L’Amérique va comprendre que les années Obama l’ont appauvrie,,,sauf pour pour une micro-portion de riches .Trump gagnera l’élection présidentielle. Hillary va exploser en vol,,,,elle a trop de squelettes dans son placard.

    J'aime

  3. J’ai rencontré un couple de retraité qui s’était payé dans les années 70 la traversée des USA en voiture pendant un mois comme voyage de noce. Ils ont voulu le refaire en nostalgie de leur jeunesse, ils sont revenus très choqués. Partout la misère, la pauvreté. Lorsque l’on sort de New-York et quartiers bobos, que l’on va dans les banlieue de Louisiane , de Floride ou des grosses villes du centre du pays, on trouve des dizaine de milliers de pauvres qui vivent dans leurs voitures, des gens qui appartenaient autrefois à la classe moyenne et n’ont plus grand chose, c’est la nouvelle Amérique, celle de la génération Obama.
    Après quand vous voyez tous ces bobos, européens ou américains qui vous disent que le monde d’Obama est formidable…L’Amérique ruinée, des pauvres partout et ils s’étonnent de la montée de Trump…
    Comme l’a dit Roche plus haut, je pense que Trump va pulvériser Clinton. Les journaleux, instituts de sondages corrompus qui se trompent toujours ( ils avaient dit qu’il était impossible que Trump gagne la primaire républicaine) et autre bien-pensants ne vivent plus dans le monde réel.
    Pour les bobos, le monde est une scène de théâtre où se déroule la bouffonnade qui laisse croire que tout va bien, qu’Obama, Merkel, et Hollande sont formidables pendant que dans la réalité, le peuple agonise.
    Juste avant la révolution française, Marie-Antoinette avait demandé « de quoi se plaint le peuple »
     » il n’ont plus de pain, ils en réclament » lui avait on répondu
     » Je ne comprends pas, ils n’ont qu’a manger de la brioche »
    Nous sommes dans la configuration sauf que la noblesse bobocratique qui vit dans le luxe et l’opulence avec les impôts extorqués aux pauvres que nous sommes devenus a remplacé les marquis, ducs et autres comtes.
    Mais ils ont la même arrogance, la même mauvaise foi, la même amnésie de L’Histoire.
    Si les classes moyennes ne font jamais la révolution car ils ont tout à perdre, le pauvre, lui, n’ayant plus d’espoir, est prêt à tout…
    Les bobos, qui vivent dans les quartiers chics où un restaurant coûte de quoi à nourrir un pauvre pendant un mois, ne verrons rien venir…

    J'aime

  4. Bonjour
    Vous parlez de l’Amérique, et tout ce que vous écrivez ne m’étonne pas car regardons la France ,les gens moyens :les travailleurs qu’ils soient employés, artisans ,commerçants ou comme moi soignants nous ne nous en sortons plus même en cumulant des emplois nos dirigeants assistent avec notre argents des personnes qui n’ont jamais cotiser, payent des allocations ,des frais de santé , logent ,nourrit….un jeune étudiant français pour ces 20 ans (année scolaire mensongère car ex:septembre 2015- octobre 2016?? Une année scolaire s’arrête en juin) donc si vos 20 ans tombe en juillet vous payer!!! La sécurité sociale et vous parents avez déjà cotisé 30 ans non stop!!un centre d’accueil reçoit entre 60 à 70 jeunes mineurs Roumains ou tchétchénes ils sont logés nourrit et frais de santé payés. Un patient atteint d’un cancer prit à 100% mais il n’y a que le cancéro,la pharmacie,le taxi qui se prennent du 100% car le patient on lui retire :4 €à chaque titre pour un bilan sanguin,2 euros à chaque transport ,0,50 ou 1€à l pharmacie et il paye sa visite 50€chez le cancero mais avec tout ce qu’on lui retire il n’a même pas 3.50€ de remboursé..en France il n’y a plus que les riches qui deviennent encore plus riches nous la classe moyenne nous n’arrivons plus à MANGER!! Tout juste à payer factures ,impôts, taxes en se mettant à découvert à la banque (qui font fortune en agios).Nos gouvernants devraient faire une immersion au milieu du petit peuple moyen et arrêter de vivre sur une autre planète et enfin se rendre compte qu’il existe des personnes qui vivent avec peu de moyens en TRAVAILLANT et en étant HONNÊTES
    qui n’ont AUCUNES AIDES. .je pourrais écrire des pages et des pages .l’Amérique va mal mais la France va Très MAL….. le gouvernement distribue notre argent ,accueille encore et encore et ne pense pas que sont peuple est déjà à l’agonie on ne peut plus subvenir à toute la misère du monde.ils sont en train de ruiner, nous apauvrir quand vont ils arrêter se massacre,cela va finir en guerre civile car il arrivera un jour ou la paix sociale actuelle qu ils instaurent juste pour obtenir des voix pour LES ELECTIONS (car il n’y a que le pouvoir et l’argent qui les intéressent )la balance va pencher car les Français en ont marre et là ça ira mal…réveillez vous avant notre beau pays finisse comme la Grèce..

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s