Emploi

Etats-Unis: Pire rapport sur l’emploi depuis 6 ans. Plus de 102 millions d’américains sont sans emploi Par Michael Snyder (Avec les commentaires de Philippe Béchade et Bruno Bertez)

Etats-Unis: Pire rapport sur l’emploi depuis 6 ans. Plus de 102 millions d’américains sont sans emploi

27503651965_1b80e7f612_n

man-being-firedC’est exactement ce qu’on attendait voir arriver.

Vendredi 03 Juin 2016, le département du travail américain (the Bureau of Labor Statistics) a annoncé que l’économie américaine avait crée seulement 38.000 emplois sur le mois de mai. C’était bien en deçà des 158.000 emplois anticipés par les analystes, et également inférieur à ce qui est nécessaire pour suivre le rythme de la croissance démographique.

En outre, le nombre d’emplois créés sur le mois d’Avril a été revu à la baisse de 37.000 et ceux créés sur le mois de Mars ont été revus à la baisse de 22.000. Si on fait la synthèse, les chiffres des deux mois précédents ont été revus à la baisse de 59.000 au total. Pour être honnête, c’est le pire rapport sur l’emploi publié depuis près de 6 ans, et le consensus à Wall Street a montré que c’était un véritable désastre.

Le plus drôle dans cette histoire, c’est que l’administration Obama affirme que le taux de chômage a continué de baisser sur le mois de mai. Presque chaque mois depuis l’arrivée de Barack Obama à la Maison Blanche, un grand nombre d’Américains qui étaient au chômage depuis une très longue période sont passés de la catégorie “chômage” à la catégorie “en dehors de la population active”. Cet artifice comptable a engendré une baisse constante et régulière du taux de chômage depuis l’arrivée d’Obama il y a environ 7 ans et demi, même si le pourcentage de la population active n’a quasiment pas varié depuis les pires moments de la dernière récession.

 Le département du travail américain affirme que le nombre d’Américains se trouvant “en dehors dans la population active” a augmenté de 664.000 sur le seul mois de mai par rapport au mois d’Avril. Ce chiffre est tout simplement hallucinant. Le taux de participation à la population active est quant à lui revenu à 62,6 % maintenant, et il stagne juste au-dessus de son plus faible niveau atteint il y a 38 ans, en Novembre 1978.

De plus, lorsque vous ajoutez le nombre d’américains déclarés “officiellement au chômage” (7,436 millions), au nombre d’américains âgés de 16 et plus, sans emploi et et qui sont déplacés comptablement dans la catégorie “en dehors de la population active” (94,708 millions, ce qui représente un record historique), vous obtenez un total effarant de 102,144 millions d’Américains se trouvant sans emploi actuellement.

Tout ceci est très très inquiétant.

Jusqu’à présent, en 2016, trois membres de ma propre famille ont perdu leur emploi.

Selon Challenger, Gray & Christmas, les entreprises américaines ont annoncé 65.141 suppressions d’emplois au cours du mois d’Avril, ce qui représente une augmentation de 35 % par rapport au mois précédent. Et jusqu’à présent, cette année, les annonces de licenciements sont en hausse de 24 % par rapport à la même période de l’année 2015.

C’était seulement une question de temps avant que ces licenciements commencent à se matérialiser dans les chiffres officiels de l’emploi américain, et je suis convaincu que cette tendance va s’accélérer dans les mois à venir.

Et voici de nouveaux chiffres que vous devez absolument examiner…

obama-yes-we-can

  • Depuis que Barack Obama est arrivé à la Maison Blanche,14.179.000 d’Américains ont quitté “le marché du travail” et donc la population active, selon le département du travail américain (the Bureau of Labor Statistics).

Pas la peine de vous expliquer que la communauté financière est plutôt horrifiée par l’ensemble de ces nouvelles. Ils s’attendaient à un meilleur rapport sur l’emploi, et beaucoup d’entre eux ne cachent pas leur déception. Voici un exemple tiré du Wall Street Journal

“Ce rapport sur l’emploi est un raté sans équivoque”, a déclaré Curt Long, économiste en chef à l’Association nationale des coopératives de crédit fédérale, notant que “le taux de chômage avait baissé”, mais pour une mauvaise raison du fait que le taux de participation à la population active avait baissé pour le second mois consécutif. “

Et voici un autre exemple qui vient de David Donabedian, responsable en chef de l’investissement chez Atlantic Trust Private Wealth Management…

” Nous n’arrivons pas à trouver la moindre petite nouvelle positive dans le rapport sur l’emploi d’aujourd’hui. Si nous étions à la recherche de signes de vigueur dans ce rapport, eh bien, il n’y a rien qu’on puisse prendre en considération là-dedans”.

Mais bien sûr, les médias de masse font tout ce qu’ils peuvent pour rendre ces chiffres positifs. Par exemple, CNN vient de publier un article hilarant intitulé l’économie américaine est plus forte que ce mauvais rapport sur l’emploi”.

Et la Maison Blanche insiste sur le fait que ce dernier rapport sur l’emploi n’est pas vraiment un gros problème

Josh EarnestLa Maison Blanche n’a pas trop été déçu du nombre d’Américains se trouvant sans emploi ou sous-employés.

“ici à la Maison Blanche depuis plus de sept ans, je réagis aux chiffres sur l’emploi, et ce qui est vrai aujourd’hui était vrai dans le passé, c’est à dire que nous ne nous emballons pas lorsque les chiffres sur l’emploi sont meilleurs que prévu et inversement nous ne dramatisons pas la situation lorsqu’il sont moins bons que prévu “, a déclaré Josh Earnest, le porte-parole du président Barack à la Maison Blanche, sur CNBC.

Mais bien entendu, la vérité est que cette nouvelle est un événement majeur. Cela confirme clairement que l’économie américaine est entrée en récession. 

Depuis des mois, j’ai publié des articles montrant que tous les autres indicateurs signalaient clairement qu’une nouvelle crise économique avait déjà commencé.

Mais les chiffres de l’emploi n’avaient pas encore été impactés jusqu’à présent. L’emploi est généralement considéré comme étant un “indicateur retardé”, ce qui signifie que ce n’est pas avec celui-là qu’il faut s’attendre à voir apparaître les signes d’une récession. Cependant, les chiffres officiels du chômage reflètent inévitablement un ralentissement économique à terme, et c’est ce que nous commençons à voir maintenant.

Ce que cela induit, c’est qu’il vous reste probablement encore moins de temps que vous ne le pensez pour vous préparer à ce qui va arriver.

L’économie américaine est déjà entrée dans les premières phases de la prochaine grande crise économique, et la plupart de la population sera totalement prise au dépourvu et risque de souffrir énormément.

Si nos dirigeants avaient pris de meilleures décisions depuis la dernière crise, les choses auraient pu tourner différemment. Mais au lieu de cela, ils n’ont rien changé à leurs habitudes, et maintenant nous allons récolter ce qu’ils ont semé.

Source:theeconomiccollapseblog MICHAEL SNYDER

http://www.businessbourse.com/2016/06/05/etats-unis-pire-rapport-sur-lemploi-depuis-6-ans-plus-de-102-millions-damericains-sont-sans-emploi/

Entre les anticipations et la réalité, il y a plus de 125 000 emplois d’écart. Et si l’on rajoute les révisions à la baisse des mois d’avril et mars (-37 000 et -22 000), ce sont près de 200 000 postes qui manquent par rapport aux projections formulées fin février.

Cela signifie que 200 000 nouveaux actifs financent 600 000 nouveaux retraités

La spectaculaire baisse du taux de chômage (-0,3% d’un coup) s’explique par la chute de la population active (-665 000 personnes), cela a déjà été abondamment commenté… Mais cela signifie que sept millions de personnes, soit 2,3% de la population américaine, auront quitté le marché du travail en 2016.

En imaginant que la moyenne des trois premiers mois de l’année ait perduré en mai, cela signifie que 200 000 nouveaux actifs financent 600 000 nouveaux retraités ou personnes qui sous une forme ou une autre toucheront de l’argent public et se retrouvent à la charge de la collectivité.

Ce phénomène ne vient pas de surgir : c’est la conséquence inexorable de la pyramide des âges qui fait se multiplier les pensionnés bien plus vite que l’économie américaine ne peut produire de barmen, de serveuses, de promeneurs de chiens ou de coiffeuses à domicile.

Les services vacillent
Le taux de personnes travaillant en indépendant n’a jamais été aussi élevé depuis « la crise ». Les permabulls interprètent cela comme le signe encourageant du triomphe de l’esprit d’entreprises. D’autres constatent que les nouveaux diplômés éprouvent les pires difficultés pour décrocher un emploi bien rémunéré… et que lorsque l’on supporte 30 000 $ de dette (prêts étudiants) au moment d’entrer dans la vie active, il faut trouver le moyen de faire de l’argent, y compris dans des domaines qui n’ont pas grand-chose à voir avec la formation initiale.

Les ex-étudiants tentent donc de se lancer dans une activité de services (facile à monter de chez soi, peu gourmande en capitaux).

Car il n’est évidemment pas possible de s’improviser fabriquant de pièces automobiles, producteur d’énergie, transporteur ferroviaire. Il n’y a pas d' »auto-entrepreneurs » dans le secteur manufacturier… à moins de se lancer dans la fabrication d’objets via une imprimante 3D.

L’indice ISM des services aux Etats-Unis a décroché de 55,7 vers 52,9

La planche de salut, c’est le secteur des services, par conséquent. Et c’est là que les chiffres publiés vendredi dernier deviennent alarmants : l’indice ISM des services aux Etats-Unis a décroché de 55,7 vers 52,9. Il s’agit d’un indicateur avancé de mauvais augure pour la croissance au second semestre 2016.

PHILIPPE BECHADE (Extraits)

http://la-chronique-agora.com/emploi-us-fed-hausse-taux/

Maintenant, l’économie ralentit à nouveau! Cela fait quelques trimestres que cela se donnait à voir, mais jusque là l’emploi maintenait la fiction, l’illusion que l’allure de la croissance restait satisfaisante. Cette semaine, à Philadelphie, devant le World Affairs Council, Yellen a du plier, elle a du reconnaitre , un peu maladroitement, son inquiétude en revenant à son diagnostic  « d’incertitude ». Elle prétend rester optimiste, ce que la presse met en avant, mais hélas, l’espoir n’est pas une stratégie, les chiffres convergent et ils sont là.

yellen

Les conditions du marché du travail vont dans le sens d’une décélération, c’est incontestable.

Fed labour conditions

Si on en croit le dernier sondage de la National Association of Business Economics, la croissance va ralentir en 2016 à un rythme de 1,9% alors que les prévisions/ espoirs étaient affichés à 2.5%.

NABE

Les chiffres de l’emploi sont mauvais quelque soient les triturations; le chômage est à 4,7% , au plus bas depuis 2007, mais c’est parce que les gens cessent de chercher du travail, la « labour force  » a décru de 458 000. Les vrais jobs, ceux qui permettent de gagner dignement sa vien continuent de se contracter. Il n’y a que 7,4 millions de chômeurs offciellement, mais mais si on tient compte du sous-emploi qui devient chronique, c’est 20 millions de personnes qui ne peuvent vivre dignement protégés de la précarité. Les emplois sont mal payés et surtout de plus en plus à temps partiel: ce temps partiel a bondi de 468 000 ce dernier mois.

Ce qui compte pour le système, ce n’est pas Wall Street, mais Main Street et surtout en période électorale. Les vrais indicateurs de l’économie ce sont ceux qui touchent au concret, pas aux abstractions des professeurs et des fonctionnaires, ce sont les difficultés des étudiants à honorer leurs dettes, la croissance des impayés dans le crédit auto, la progression continue de la soupe populaire (les food stamps) ; l’envolée des couts de la santé, la chute de la propriété immobilière des ménages, le plongeon du revenu médian …et la résultante synthétique de tout cela: la présence de Trump dans la course à la Présidence.

Americans

BRUNO BERTEZ (Extraits)

EN BANDE SON

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

20 réponses »

  1. LA LISTE DES LICENCIEMENTS SEMAINE 1 DE JUIN 2016: MEME LES BANQUES ISRAELIENNES S’Y METTENT
    du 6 au 10 juin 2016 : Eh oui, la crise a finalement frappé le porte-monnaie des banques israeliennes puisque la Banque Leumi jette à la rue 700 banquiers !!!! Quand une banque licencie, cela veut dire qu’elle n’a plus assez d’argent de ses clients en dépôt pour se servir dessus. Depuis 8 ans j’avais vu toutes les banques du monde virer leurs banquiers par centaines, milliers et même dizaines de milliers, mais jamais une banque de Tel-Aviv virer 700 collaborateurs.

    Mais il y a pire que ça: l’assureur des assureur, le géant Munich-Re, a décidé de virer 1.800 salariés. Là, c’est clair, le cancer financier a maintenant frappé la tête. C’est vous dire si l’atmosphère est lourde chez les banquiers et les assureurs.

    PS: diffusez cet article avec sa liste à tous vos contacts puisque mon Facebook perso a été censuré : – (
    PS2: merci à tous les lecteurs et lectrices pour leur remontée d’information, cette page vous en donne plus que 12 mois d’informations éco de BFM-WC et I-Télé.

    – Airservice Australia va licencier environ 60 personnes merci à Mme Lefumeux

    – Allia cette fois, c’est bien fini !!! Les 86 derniers salariés iront chez Paul Emploi merci à Lulu

    – American Medical Response vire 100 ambulanciers… Avec la crise, il y a moins de circulation donc… moins d’accidents !!!

    – Amplats vire 300 mineurs sud-africains merci aux lecteurs

    – Arch Coal supprime 80 emplois dans sa mine de West Elk, la mine qui produit le plus au Colorado merci à Myriam

    – Austin Reed la chaîne de vêtements anglaise vire 1.000 salariés et ferme 120 boutiques

    – Bank Leumi licencie !!!!!!!! ENOOOORME !!!!!!!!! 700 personnes en Israël LoooooooooL merci à Mme Landry

    – Bank of East Asia (la plus grande banque de hong Kong contrôlée par une famille) va licencier 180 personnes merci à Myriam

    – Boeing jette à la rue 211 ingénieurs de plus (j’en suis au 40e plan de licenciement) merci à Kimberley

    – Bouteflika, le président algérien, a viré le gouverneur de la Banque Centrale d’Algérie… LoL merci à Mr Roux

    – Courltauds UK (vêtements), entreprise centenaire, cesse son activité et licencie 350 personnes

    – Det Oil Tools a annoncé sa 2e vague de licenciements cette année: l’entreprise va se séparer de 53 employés et effectuer ainsi une réduction de 20% de son personnel. merci à Myriam

    – Ecoles publiques de baltimore la municipalité licencie 171 profs et admins merci à DJC

    – Etat de Floride veut licencier 1.030 profs et admins merci à Myriam

    – Etat du Tennessee en raison du trop grand nombre de licenciements, l’Etat a décidé de laisser les patrons remplir les documents en ligne, merci à Myriam

    – Finnish Red Cross la Croix-Rouge finnoise vire 300 salariés merci à Myriam

    – Glencore licencie 350 personnes DE PLUS (c’est le 8e licenciements) suite à la chute du cours du charbon merci à Myriam

    – Go Pro la caméra des sportifs casse cou vire 300 ingénieurs DE PLUS, soit 7% de ses effectifs merci à Gilbert

    – Hewlett Packard Enterprise en Angleterre licencie 450 salariés merci à John

    – HSBC prépare son 12e plan de licenciements, cette fois dans les 1400 merci à Myriam

    – La centrale de Rugeley va fermer en Juin, 120 postes seront supprimés merci à M

    – London Metropolitan University !!!!!!!!!!!!! ENORME !!!!!!!!!! l’université anglaise jette à la rue 395 profs et admins merci aux lecteurs

    – London Stock Exchange fusionne avec la Deutsche Boerse et jette à la rue 1.250 financiers

    – Macquarie Group Bank jette à la rue 30 banquiers merci à Mme Lefumeux

    – Malterre l’entreprise de maillots de bain fait une dernière vente avant de fermer, merci à William

    – Massachusetts Bay Transportation Authority vire 300 chauffeurs de bus merci à DJC

    – Movitex annonce un plan de licenciement et l’arrêt de sa marque de vêtements Balsamik: 165 salariés ont pris une option pour Paul Emploi merci à Mme Landry

    – Munich RE l’assureur des assureurs vire 1.800 salariés…. c’est ENOOOOOOOORME merci aux lecteurs

    – National Oilwell Varco , du pétrole, vire 54 salariés de plus, après avoir licencié 6.000 personnes entre janvier et mars 2016 merci à Myriam

    – Noble Group va entamer une nouvelle série de licenciements et de réductions de dépenses de 20%, merci à Myriam

    – NetApp jette à la rue 1500 salaries !!! merci à Mme Landry

    – OneMain Financial Texas vire 116 fincanier en juillet merci à Mme lefumeux

    – Polestar cesse son activité à Tinsley et licencie 548 personnes (après en avoir licenciées 65 le mois dernier) merci à M

    – RAS Services (service d’entretien) TX vire 112 femmes de ménage merci à Myriam

    – Schindler ascenceurs les salariés belge en grève pour protester contre les licenciements merci à Mme Landry

    – Schlumberger va virer une centaine de personnes de plus après avoir déjà viré 36.000 salariés merci à Mme Lefumeux

    – South32 , les mines, virent à nouveau: 270 mineurs à la rue merci à DJC

    – Seagate va licencier 70 employés à l’usine de Springtown merci à Myriam

    – SNCF 2.000 suppressions de postes sont inscrites au budget 2016 de SNCF Mobilités. En deux ans, ce sont près de 4 500 emplois qui ont été supprimés. En 10 ans, plus de 26 000 emplois ont disparu à la SNCF merci à Mme Landry

    – The New York Times vire 200 journalistes DE PLUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! merci aux lecteurs

    – The Telegram Canada le journal de TC Media vire 65 journalistes

    – TLS France 17 salariés risquent d’aller à Paul Emploi merci à Mr Rohrbacher

    – Transcontiental presse au Canada vire 65 journalistes merci à mon lecteur canadien

    – University of Chicago celle qui a inventé le libéralisme dite Ecole de Chicago, LoL, va licencier pour la 3e fois au moins, cette fois 100 profs et admins merci à Myriam

    – University of Massachissets de Boston va licencier 400 profs et admins merci à DJC

    – Western Digital les disques durs, licencient à nouveau, 405 salariés à San Francisco merci à Mr Peters

    – Xalt Energy vire 100 ingénieurs, merci à à DJC

    – Xerox licencie à nouveau, cette fois 48 salariés merci à Mme Lefumeux

    J'aime

  2. Il existe deux mondes dans notre société :
    un monde artificiel et un monde réel
    – dans le monde artificiel, tout va bien, comme le dit tout le temps notre « président ». Les taux de chômage sont bas, la croissance va revenir, les gens vivent heureux dans notre société qui respire bon le « vivre ensemble ». Obama est le meilleur président, il est intelligent, drôle et performant. il lutte contre l’Etat islamique, c’est le champion de la démocratie. Il a fait baisser le chômage et a modernisé le pays.
    – Dans le monde réel, Obama a ruiné le pays, explosion du chômage et de la pauvreté. Il fait croire qu’il est cool et moderne mais tout n’est que mise en scène, même ses petites blagues qu’il lit sur des papiers écrits par ses conseillers en drôlerie. L’industrie américaine s’effondre comme celle des pays européens sous l’effet de la mondialisation. Obama dit s’être converti au christianisme après avoir été formé dans sa jeunesse au javanisme, forme radicale de l’islam sunnite. Pourtant il fréquente davantage les mosquées que les églises, surtout les plus radicales…Et vient d’organiser des fêtes sans équivalent pour le plus grand événement annuel du pays, le ramadan…sous le regard amusé des partisans de Trump qui préparent déjà leur spot de campagne.
    Obama a, en politique étrangère, provoqué des conflits partout dans le monde faisant le bonheur des marchands d’armes qui paieront surement de généreux pots-de-vin aux lavettes scandinaves de l’institut Nobel.

    Aujourd’hui le monde réel est en train de resurgir laissant apparaitre la misère, la pauvreté partout où la mondialisation est passée.
    J’ai vu des gens ouvrir le champagne pour l’élection d’Obama, moi je le ferai pour l’élection de Trump.
    Plus rien ne fonctionne dans le monde artificiel de la social-bobocratie, de la social-aristocratie, même la propagande ; la mise en scène du pseudo terroriste français d’extrême droite arrêté en Ukraine a fait pschitt. Dès le début de très nombreux sites internet ont dénoncé une mascarade, réduisant à néant les espoirs de la presse française et de Flamby de nous faire croire que le vrai danger, c’est l’extrême droite…Comme on essaye de nous faire croire que tout va bien.

    J'aime

  3. @Lucius
    Opération
    Fortitude cela vous dit quelque choses juste avant le débarquement des alliés?
    D’autre part,a partir de 1945,les services américains débauchérent un grand nombre d’ançiens nazis ,et ce nouveau personnel amena avec lui ses secrets,ainsi que que des compétences indéniables .Certains auss,i peuvent soutenir que Roswell n’est pas un événement particulier de l’Agence(comprenne qui voudra) il est son acte fondateur
    Peu de gens acceptent de comprendre que l’armée américaine est rentrée dans le 21siécle lors de la guerre du golfe..il faut être prêt a vivre une guerre qui fut élaboré avec les délires fictionnels les plus fous issus de cerveaux géniaux et pour le moment nous en percevons que les prémices ..
    Attendez vous à une terreur au carré surtout en Europe.
    Le reste excusez moi ce n’est que de la » comm ».peu importe le personnage a la maison « blanche »
    Le réel ou l’artificiel est ce que l’on vous donne a voir

    J’éspére seulement en l’armée Russe

    J'aime

  4. @ Anders

    Vous parlez de l’opération Fortitude, on peut parler d’opérations de désinformation qui ont eu lieu pendant les autres guerres mais ce n’est pas le sujet que j’aborde. En temps de guerre, ces manœuvres sont courantes depuis l’Antiquité, il s’agit d’une question de survie.
    Ce que moi, je veux dire, c’est qu’aujourd’hui on a atteint un niveau de propagande maximum ( monde réel et monde artificiel) dans la société civile alors que nous sommes « officiellement » en temps de paix même si une pré-guerre civile a commencé.
    La tromperie est faite par un gouvernement à destination de son propre peuple.
    Il a toujours eu des mensonges mais jamais au niveau de ce que nous connaissons aujourd’hui avec Obama et Hollande.
    Jamais dans l’histoire, nous n’avons atteint un tel seuil de propagande.
    Je ne pense pas qu’une guerre entre les USA et la Russie soit certaine, c’est ce que les médias essayent de nous faire croire car leur but est de créer une armée multiculturelle sur la base d’une société multiculturelle contre un ennemi qu’ils ont désigné comme étant le mal absolu et sur la base de données biaisées. C’est comme cela que l’URSS a tenu presque un demi-siècle, en unifiant des peuples européens et asiatiques variés sur la base de la grande victoire patriotique sur l’Allemagne nazie ( son ancien allié..)
    C’était la première société collectiviste multiraciale, cela n’a pas fonctionné et depuis les bobos rêvent de refaire le grand rêve avec l’Union européenne comme nouvel idéal.
    Je n’ai aucune crainte pour l’armée russe mais je pense que la guerre se passera davantage en interne, dans la société civile, en premier lieu.

    J'aime

    • « Je ne pense pas qu’une guerre entre les USA et la Russie soit certaine, c’est ce que les médias essayent de nous faire croire car leur but est de créer une armée multiculturelle sur la base d’une société multiculturelle contre un ennemi qu’ils ont désigné comme étant le mal absolu et sur la base de données biaisées »

      Tout à fait exact et merci de le souligner, cette menace de guerre US/RUSSIE c’est de la non information destinée à flatter les opinions nationales des pays concernés et à brouiller les pistes…idem pour ce qui se passe en Mer de Chine avec la mise en scène d’un pseudo affrontement Chine/USA…Les globalistes sont passé maitre dans l’art du subterfuge destiné à éloigner le regard des vrais enjeux…Pour l’heure il s’agit de faire oublier l’instrumentalisation totale de l’islamisme (qui n’en demandait pas autant et n’attendait que cela pour métastaser) et le grand remplacement destiné à jeter les fondements de l »exceptionnalisme européen »
      En tous les cas Merci à vous Lucius pour vos commentaires toujours éclairés et éclairants…

      J'aime

  5. Les chiffres du chômage qui nous sont jeté à la figure paraissent exorbitants mais ramenés à la population des EU ça ne me semble pas si dramatique que ça… un taux de chômage à 4.7% on peut considérer au dessous de 5% que c’est du chômage « frictionnel »… et une croissance à 1.9% c’est un stade où s’arrête la destruction d’emploi…

    Juste comme ça, si on compare nos 10% de chômage et notre croissance à 0… (????)

    Dans cette analyse, une grosse erreur… il ne peut y avoir 200 000 personnes qui travaillent pour financer 600 000 retraités pour la simple et bonne raison, qu’au EU, il n’y a pas de système de répartition… les retraites reposent sur le système de « capitalisation »… et vous n’avez pas l’impression que les fonds de pensions américains sont entrain de faire du gras chez nous pour sauver l’épargne des retraités américains… la crise ne l’oublions pas est arrivée chez nous, en même temps que les papy boomers ont fait valoir leurs droits…

    Si on avait suivi un peu, on aurait pu prévoir, selon la pyramide des âges que 2006 serait une année cruciale pour la question des retraites…

    En revanche, il y a une équation que je n’arrive pas à résoudre et qui concerne la France et son système par répartition et notre démographie.
    1/on nous dit que la population est vieillissante. Que le nombre de retraités augmentant considérablement, on doit repousser l’âge de la retraite.. autrement dit : on doit repousser l’échéance de leur prise en charge et les laisser dans l’emploi.

    2/ on nous dit aussi que le taux de chômage des jeunes est faramineux..

    3/on nous dit que l’emploi se raréfie en raison des nouvelles technologies…

    En somme, on nous explique qu’avec moins d’emplois, plus de « vieux » dans l’emploi, et plus de jeunes sur la touche… c’est pour ça qu’il faut faire venir des « migrants » pour payer les retraites des vieux…

    Y’a comme un truc qui colle pas…. d’autant qu’avec la désindustrialisation de la France (secondaire).. notre pays s’est tourné davantage vers le tertiaire… et là, ça me pose un autre problème : Comment des gens qui ressemblent plus à des animaux, vont ils remplir nos luxueux « bureaux » du Grand Paris et donner le meilleur d’eux mêmes ???

    Anecdote me concernant :
    Mon bureaux est situé à côté de l’AFPA en pleine campagne et je vois des « tribus » entière défilées chaque matin et soir… et un soir, quand nos « nouveaux amis » sont sortis des cours, ils se sont permis de ruiner la paix de mon environnement… ils ont attrapé les grosses poubelles et sont venus les retourner au milieu du parking… ça les faisait rire visiblement.. Il a fallut après ma journée de boulot que j’aille aussi ramasser la merde qu’ils avaient semé…

    D’autres, font escale chez moi pour me demander un stage… et là, leur comportement laisse clairement entrevoir qu’ils cherchent du boulot en priant le bon dieu de pas en trouver… Alors je tamponne leur « avis de passage » pour qu’ils puissent justifier de leurs recherches et ils filent en se disant qu’ils avaient fait ce qu’on leur avait demander, le reste ils s’en tapent.

    Et moi, je reste là, à me dire : « et dire que je sue comme une tarée pour financer tous ces bras cassés »…

    Vivement la retraite 🙂 je vais leur laisser le déluge…

    J'aime

    • haaaa… merci… l’illusion collective… Hollywood n’a jamais fait un meilleur film et « autant d’entrée »… la palme d’or aux médias.

      Et pour la blagounette, les « metteurs en scène » viennent de voter la fin des sanctions contre la Russie…

      J'aime

  6. Même rapporté à la population des EU soit 323 millions d’habitants (chiffres 2016) 102 millions de chômeurs c’est assez rigolo. Mais alors ou cela devient encore plus drôle c’est le nombre de chômeurs rapporté à la population active (161 millions d’actifs en 2014) en comptant très très large on pourrait estimer une population active de 200 millions en 2016 (ils se reproduisent très vite pour avoir 40 millions d’habitants en plus en 2 ans) nous avons un taux de chômage de 50 %. Sachant que la population n’a pas augmenté de 40 millions nous arrivons à un taux de chômage de 63 % (102/161*100). Le taux de chômage est certainement plus proche des 20 à 25 % de chômage que des 4.5 ou 5 % annoncé c’est un fait.
    Ou alors j’ai zappé quelque chose mais 102 millions de chômeurs même rapporté à la population globale des EU est énorme.

    J'aime

    • Tout est dit dans l’article et verifiable en plus…

      « Le département du travail américain affirme que le nombre d’Américains se trouvant “en dehors dans la population active” a augmenté de 664.000 sur le seul mois de mai par rapport au mois d’Avril. Ce chiffre est tout simplement hallucinant. Le taux de participation à la population active est quant à lui revenu à 62,6 % maintenant, et il stagne juste au-dessus de son plus faible niveau atteint il y a 38 ans, en Novembre 1978.
      De plus, lorsque vous ajoutez le nombre d’américains déclarés “officiellement au chômage” (7,436 millions), au nombre d’américains âgés de 16 et plus, sans emploi et et qui sont déplacés comptablement dans la catégorie “en dehors de la population active” (94,708 millions, ce qui représente un record historique), vous obtenez un total effarant de 102,144 millions d’Américains se trouvant sans emploi actuellement. »

      La clef c’est le taux de participation à la population active 62.6% sachant aux US rentre dans la population active les individus de plus de 16 ans y compris étudiants, rentiers, personnes au foyer…cela vous donne 94,708 millions plus les 5% de chômeurs officiels 7.4 cela fait bien 102 millions de personnes en capacité de travailler et qui pour diverses raisons ne le font pas….…

      En retravaillant les chiffres des gens qui sont en dehors de la population active cad en en excluant certaines catégories on obtient un taux de chomage réel global aux US qui oscille entre 20 et 25%….
      Allez voir du coté du BLS les notions de U3 et U6 (taux de chomage étendu qui prend en compte le temps ou chomage partiel…)

      J'aime

  7. @Lucius
    Je ne crois pas qu’Obama ou qu’Hollande gouvernent,ils éxécutent
    Je me souviens avec plaisir de l’imbécilité du délire planétaire lors de l’élection d’Obama (prix Nobel de la paix)Il ne faut pas l’oublier….
    Nous risquons effectivement une guerre civile à nous de ne pas tomber dans le piége.

    .

    J'aime

    • « Vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur, vous aurez la guerre“ . » Le reste c’est de la com !

      J'aime

      • Anders, je m’excuse mais j’ai beaucoup écouté les « vieux » dans ma jeunesse. D’autant que je suis petit-fils de « terroriste ».
        Et donc, la guerre, la vraie, je sais ce que c’est même si je ne l’ai pas vécu.
        Alors sachez, et n’oubliez SURTOUT pas, qu’une guerre civile type révolution (et non les révolutions fantoches type Tunisie), les révolutions donc font TOUJOURS moins de morts qu’une guerre.
        Certes, les riches n’aiment pas, ça trouble leurs affaires. Mais le peuple, lui, en ressort plus fort.
        Le tout est d’empêcher les extrême-droites d’arriver au pouvoir.

        J'aime

  8. Les dix traîtres.

    Qui sont les dix participants français à la réunion du Groupe Bilderberg 2016 ?

    Réponse :

    Henri de Castries, patron des assurances AXA
    Patricia Barbizet, patronne de l’entreprise Artémis, présidente du conseil de surveillance de Christie’s
    Nicolas Baverez, éditorialiste de l’hebdomadaire LE POINT, associé chez Gibson, Dunn & Crutcher
    Olivier Blanchard, ancien économiste du FMI, Peterson Institute
    Emmanuelle Charpentier, directrice du Max Planck Institute for Infection Biology
    Laurent Fabius, ancien premier ministre, président du Conseil Constitutionnel
    Etienne Gernelle, directeur de l’hebdomadaire LE POINT
    Sylvie Goulard, membre du parti UDI, députée européenne
    Christine Lagarde, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, directrice du FMI
    Edouard Philippe, député Les Républicains (LR), maire du Havre

    http://www.bilderbergmeetings.org/participants.html

    Une citation très importante :

    « Je pense que vous pourriez dire, déclara un jour le diplomate américain George McGhee, que le traité de Rome, qui a créé le Marché commun, a été mûri pendant ces réunions de Bilderberg et aidé par le flot de nos discussions. »

    Source :
    « L’Europe sociale n’aura pas lieu », de François Denord et Antoine Schwartz, édition Raisons d’agir, page 40.

    J'aime

  9. le milliardaire georges soros se remet à spéculer ; il a vendu ses titres et à acheter de l’or ainsi que des actions de mines d’or , anticipant une baisse de certains marchés ; il se dit péssimiste sur les perspectives économiques en chine et en europe en particulier ; il ne parle pas des usa , bien sur ; je viens de lire ça sur le site  » les échos  » ;

    J'aime

  10. @Yvan
    Nous avons changé de paradigme la guerre qui vient sera une guerre d’une autre nature.. une guerre civile mondiale,.la guerre de front bipolaire du 20eme siécle est un trés joli rtefact de musée.La guerre sera présente partout à toutes les échelles,sur tous les territoires =,en des centaines et des centaines de fractions opposées,en des milliers de micro-guerre et de mega-massacres ..L’Europe connairtra le sort de l’ex-Yougoslavie ..
    Qu »entendez vous par les « extêmes droites »?
    Les manipulateurs de marionettes des banques centrales, ou ceux qui veulent seulement défendrent leurs identitées historiques,leurs frontiéres, et le pouvoir de battre monaie?

    J'aime

    • « ou ceux qui veulent seulement défendrent leurs identitées historiques,leurs frontiéres, et le pouvoir de battre monaie » Je ne parlerais pas des nazis sous cette forme…

      La Démocratie, soit, la « dictature » du peuple, ça vous parle..??

      J'aime

  11. Alors de qui parlez vous?Qui sont les nazis aujourd’hui?

    Les nazis, les vrais, étaient parvenus dans les camps à ravaler des êtres humains au rang de matiére premiére, des corps sans esprit,qui ne seraient plus que des organes sans corps et sans visage,des « figuren » comme les appelaient les SS.
    Les Lumiéres ont finies dans la Nuit et le Brouillard.

    Il n’y a plus de peuple il y a des masses.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s