Behaviorisme et Finance Comportementale

La liste des 50 Français les plus fortunés qui contournent légalement l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) (Avec le commentaire de Bruno Bertez)

La liste des 50 Français les plus fortunés qui contournent légalement l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF)

ISF

« La Direction générale des finances publiques a déposé plainte contre « X » après la publication par ‘Le Canard enchaîné’ de la liste des 50 Français les plus fortunés qui « contournent » légalement l’ISF.

L’hebdomadaire satirique dévoile, dans son édition de mercredi, un document de Bercy énumérant les contribuables, dont Liliane Bettencourt, Bernard Arnault, Hélène Darty ou Christiane Guerlain, qui bénéficient du plafonnement de leur impôt grâce au « bouclier fiscal »…

Enquête contre X

Le ministre des Finances, Michel Sapin, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat au Budget, font part de leur « indignation » et dénoncent mercredi dans un communiqué commun « un fait d’une très grande gravité ». « La divulgation d’informations fiscales nominatives par des personnes qui en sont dépositaires à titre professionnel constitue un délit sanctionné par le Code pénal », déclarent-ils.

« Le directeur général des finances publiques a déposé plainte contre X auprès du procureur de la République de Paris », précisent-ils. L’Inspection générale des finances a également ouvert une enquête…

Des notes allégées

Sont imposables à l’ISF les contribuables dont le patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d’euros. Un plafonnement a néanmoins été mis en place, l’impôt sur les revenus ajouté à l’impôt sur la fortune ne devant pas dépasser 75% des revenus perçus. Selon les informations dévoilées par ‘Le Canard’, onze des 50 contribuables les plus fortunés n’ont pas eu à s’acquitter de l’ISF, tandis que les autres ont reçu une note allégée… »

Le commentaire de Bruno Bertez :

parodie kaamelott

« Voilà une raison majeure de supprimer l’ISF ! Car un impôt dont l’esprit n’est pas respecté et qui doit être tempéré de pareille façon est un impôt nocif.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il est tempéré ; parce qu’il est stupide et contreproductif. Mais le plafonnement est imbécile et c’est à juste titre que le « canard » en fait un article de scandale. La faute des pouvoirs politiques est double, d’abord il y a la faute de l’existence d’un impôt sur la fortune et ensuite la faute d’un plafonnement que le peuple ne peut ni admettre, ni comprendre. 

Le scandale, ce n’est pas que l’impôt soit tempéré et modéré, mais le fait qu’il est profondément injuste au détriment des classes moyennes, qui ont réussi à devenir juste supérieures, celles qui ont réussi à prendre l’ascenseur social. L’impôt sur la fortune est une broutille pour les vrais riches, mais il empêche les classes moyennes de prétendre devenir supérieures. 

La rentabilité du capital n’est plus telle que l’on puisse se permettre pareils prélèvements et c’est la raison pour laquelle, tout en maintenant l’ISF par démagogie, on le modère.

Les prélèvements sur le capital Français sont favorables au capital apatride international, au Qatar, aux Banques dites d’Investissement,  etc. qui se goinfrent en rachetant à bon compte les patrimoines sur lesquels les familles, taxées, sont assujetties à l’impôt trois ou quatre fois : impôts sur les société, impôts sur les dividendes, CSG, impôt sur la fortune, impôt sur les successions, etc.

Le capital est surtaxé et c’est pour cela que la propriété en général part à l’étranger. Ce que nous appelons la vente des bijoux de famille.

Le système économique est un système fondé sur l’accumulation, c’est son moteur et la fiscalité met en panne ce moteur, par démagogie. Il faut être idiot pour ne pas le comprendre. Mais comme certains le comprennent, alors on fait en sorte de réduire l’imposition pour les très riches car eux sont entendus et écoutés, on les craint. Ils ont un bargaining power ! Tandis que les « moyens riches », eux on s’en fiche, ils peuvent toujours crier quand on les saigne…  

L’enrichissement considéré comme anormal et excessif de certains est un mal nécessaire dans une société de liberté. Je préfère qu’il existe des gens  riches plutôt qu’une nomenklatura d’apparatchiks socialistes .

La question de notre époque est la création de fortunes excessives, non gagnées, par le seul jeu de la finance ; le laxisme monétaire, l’inflationnisme, les taux zéro, le leverage, tout cela est réservé aux ultra riches et aux kleptos, copains des politiciens, et c’est cela qui est scandaleux car ceux là s’enrichissent du pillage d’un bien public, la monnaie. 

Au lieu de porter plainte, ce qui ne donnera lieu à aucune suite et poursuite, les politiciens devraient saisir l’occasion pour faire oeuvre didactique. L’occasion d’une explication, comme nous prenons la peine de le faire ci dessus. Les gens sont capables de comprendre si on leur explique honnêtement, avec clarté et surtout compétence. 

Il faut cesser l’hypocrisie qui pourrit les rapports sociaux et nuit à la confiance du pays dans ceux qui font tourner la machine ». 

Bruno Bertez, le 8 juin 2016

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/06/08/liste-50-francais-les-plus-fortunes-qui-contournent-legalement-impot-de-solidarite-sur-la-fortune-isf/

Milliardaires: où planquer votre argent?

Les milliardaires n’ont pas une vie aussi facile qu’on ne le croit. Le dernier rapport du Boston Consulting Group en donne une nouvelle preuve: beaucoup d’entre eux sont obligés de recourir à l’off-shoring, c’est-à-dire à l’évasion fiscale pour échapper à l’impôt. Celle-ci représente 10.000 milliards de dollars, soit 15% de la richesse mondiale.

En voici la répartition en 2015:

Milliardaires

L’Europe de l’Ouest et l’Asie sont les principales sources géographiques de l’évasion fiscale, rebaptisée pudiquement off-shoring. On notera que le Japon et les Etats-Unis sont les moins producteurs d’évasion fiscale.

La Suisse demeure la principale destination de l’argent des milliardaires (lorsqu’elle n’est pas la destination des milliardaires eux-mêmes). Elle compte néanmoins plusieurs sérieux challengers: Singapour, Panama, la Grande-Bretagne et les îles de la Manche.

En 2015, selon le Boston Consulting Group, le volume total de richesses installées dans les paradis fiscaux a baissé de 3%. Le phénomène, contraire à la tendance globale à l’échelle mondiale, d’une augmentation de la richesse des milliardaires, s’explique par le rapatriement dans les pays développés d’une partie des placements dans leur pays d’origine.

Les banques aiment les milliardaires

Il est en revanche très significatif de voir qu’une part importante du capital est mondialisée et installée dans des paradis spécifiques. Le Boston Consulting Group en déduit trois axes majeurs d’action pour les grandes banques productrices d’offshoring:

  • la réduction des risques de poursuite par les régulateurs
  • la recherche de la taille critique, qui suppose une croissance des activités
  • la spécialisation sur le coeur de métier.

Autrement dit, l’offshoring est très loin d’être un phénomène en déclin, même s’il est affecté par diverses vicissitudes circonstancielles. En réalité, nous assistons à une industrialisation de cette activité et à une professionnalisation grandissante des techniques d’évasion fiscale. N’en déplaise à ceux qui, à la lecture des Panama Papers, ont eu l’illusion que les coups portés à ce système étaient de nature à le mettre en danger. Il ne devrait pas « s’inverser », bien au contraire.

Sa faiblesse en Amérique du Nord montre que l’une des clés pour éviter l’évasion fiscale reste la baisse de la pression fiscale.

EN BANDE SON

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

1 réponse »

  1. cette histoire d’isf, quelquechose de pleinement comprehensible, est l’un des marqueurs dont on peut disposer facilement pour comprendre que la france est en faillite intellectuelle et financière.

    il y a une semaine il faut le rappeler le ministre en charge s’est fait redresser à l’isf!

    deux notes importantes:
    la voix du nord en a profité pour insérer sa maison en photo (je suis tombé à la renverse:il n’était pas précisé si c’était la photo de la maison ou une maison lambda mais c’était bien sa photo): ce qui est le signe que macron est victime d’une cabale interne (je ne dirai pas à gauche PS car le PS est deja mort mais un truc bcp plus puissant…).
    J’ajoute pour l’anecdote qu’ il est scientifiquement impossible de pricer la maison de macron à 200/400ke près (sur 1.2me !) et que je suis bien placé pour le savoir.

    Dans le courrier des lecteurs-dont je me demande parfois s’il n’est pas 90% faux ie avec des faux messages et non pas seulement des messages selectionnés-, bcp se rejouissaient et y voyaient là l »efficacité des services fiscaux »: ce pays doit encore bcp souffrir pour apprendre lol.

    Enfin, et la boucle sera bouclée, il y a une raison précise pour laquelle Macron ne doit pas revendre sa maison (il ne le fera pas) et qui le concerne directement. Si l’isf est aboli , ce que je pense et c’est la raison pour laquelle je suis aussi investi précisemment la bas en fond de portefeuille, alors elle vaudra le double pour equivaloir au bout de 6mois les prix de knokke.
    La question est est-ce que FHollande (ou Chirac ou Juppé) veut vraiment le bien des français ou pas?
    la réponse est bien sur non: son but est de scientifiquement les phagocyter & de les appauvrir au maximum.

Laisser un commentaire