Art de la guerre monétaire et économique

Terrorisme : Le mythe du “loup solitaire”

Le mythe du “loup solitaire”

lone-wolf1

 Divers médias ont attribué les attentats terroristes survenus à Orlando et à Magnanville, près de Paris, au début de cette semaine, à ce qu’on appelle des “loups solitaires”. “Les experts sont convaincus que l’État islamique n’était aucunement derrière ces faits. Ils ont été l’œuvre d’un loup solitaire, un auteur qui a agi seul. Et cela suscite des préoccupations majeures pour les enquêteurs des cellules anti-terroristes”, écrit l’expert en terrorisme, Bart Schuurman dans Het Nieuwsblad.

Mais la théorie d’un “auteur qui agit seul” n’est vraie qu’en partie, affirme Eric Delbecque, directeur de SIFARIS, une société française spécialisée dans la lutte contre la cybercriminalité, dans le journal français Le Monde

Il explique que cela fait des années que l’État islamique serine une propagande de violence dans le but d’influencer des personnes isolées dans le but de les faire passer à l’acte. Il est donc réducteur de réduire l’orchestration d’une attaque à un seul auteur, lorsque il n’y a qu’un seul exécutant.

Une chaîne de responsabilités

“On fait face à une chaîne de responsabilités : la première parmi celles-ci étant la dynamique d’endoctrinement opérée par des individus et des groupes radicalisés. Dans le cas de la tuerie homophobe d’Orlando, le meurtrier, un Américain d’origine afghane, avait déjà montré sa sympathie pour le terrorisme islamiste en 2013, et a été en ­contact avec un homme parti ­combattre en Syrie en 2014 au sein du Front ­Al-Nosra, proche d’Al-Qaida. ­

Par ailleurs, il frappait sa première femme tout en cherchant à l’isoler (ce qui nous rapproche du phénomène sectaire). Autant dire qu’il appartient au ­vivier des candidats archétypiques pour être endoctrinés puis présentés comme « soldats du califat » par l’EI, sans qu’aucun lien direct de subordination n’apparaisse”.

L’environnement de cet exécutant est décisif pour son parcours dans la radicalisation, où l’on retrouve souvent le trio fréquentations, ­Internet, prison. L’histoire personnelle joue également un rôle. Enfin, les appels incessants à la violence et au meurtre de l’État islamique, et l’influence de sa propagande, aboutissent aux attentats.

L’État islamique s’approprie ensuite ces actes, au travers de son agence de presse, pour diffuser la notion que le groupe est omniprésent, et qu’il peut mener une guerre sans frontière.

“Nous autres Occidentaux nous ­entêtons à penser l’adversaire sous forme d’organisation pyramidale et structurée, comme une entreprise ou une administration. C’est une mouvance, une galaxie, un réseau aux frontières extrêmement poreuses et mouvantes, un « système »”, conclut-il.

“Le concept de loup solitaire est bien trop flatteur”, affirme Asiem El Difraoui, politologue allemand-égyptien et expert sur le djihadisme dans Die Welt. “Le schéma n’est pas nouveau. L’État islamique fournit le plan et dit : +Faites comme vous voulez !+ Ce sont donc des auteurs individuels au sein d’un environnement qui se livrent à des actes contre des cibles faciles, pour diviser la société. Cela ne signifie pas qu’ils se sont totalement radicalisés au moyen de l’Internet. Dans presque tous les cas, les auteurs évoluaient dans un environnement radical, ou étaient en contact direct avec L’État islamique”.

Le mythe du “loup solitaire”

EN BANDE SON:  

   NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

7 réponses »

  1. Je tiens a exprimer mon soutien aux loups de ce blog horriblement discriminés du coup…Je tiens donc à ecriire haut est fort: » pas d’amalgame »

  2. Le concept du  » loup solitaire  » est un terme de propagande inventé pour nous inciter à penser que l’individu cité s’est auto-radicalisé seul sur internet. Cela permet de favoriser la théorie que ce n’est pas l’influence de son milieu, sous-entendu la communauté musulmane, qui est responsable de cet endoctrinement.
    En réalité, une étude a prouvé que 95% des terroristes islamistes se sont radicalisés via un contact humain, les vidéos sur internet ne venant que dans un deuxième temps, quand la radicalisation est déjà bien entamée.
    A partir du moment ou vous pouvez faire prospérer le mythe du « loup solitaire », vous pouvez continuer à dire que l’islam n’y est pour rien.
    Ce qui dérange le pouvoir dans cette affaire, c’est le fait que tous les terroristes soient musulmans.
    On nous inonde de campagnes contre l’islamophobie mais je vois pas en quoi les victimes des attentats seraient coupables de quelque chose. Désignez l’islam radical comme responsable n’a rien a voire avec l’islamophobie puisque c’est une réalité. L’islamophobie serait de s’en prendre gratuitement aux musulmans radicaux s’ils étaient innocents mais ce n’est pas le cas.
    Lors des attentats du 13 novembre dernier, un journaliste a sorti une énormité. Il a dit que le bataclan avait été attaqué par  » un groupe de 7 loups solitaires »
    A partir de 2, c’est déjà plus des loups solitaires, c’est une meute
    Cette maladresse prouve qu’ils ont des consignes pour nous manipuler et nous faire croire au mythe du « loup solitaire ».

    • Cette théorie est fait également bien pratique pour en profiter faire avancer d’autres agendas de l’Etat profond. Cette affirmation de l’auto-radicalisation sur internet permet de mettre en place de nouvelles lois de renseignement et de censure sur internet. Aux USA, on voit aussi qu’immédiatement, cela permet de faire avancer l’agenda de désarmement des américains.

      Au contraire, présenter ces attentats comme des mouvements organisés montrerait une faille dans le pouvoir exécutif et surtout dans les lois mises en place contre la liberté de ses cfitoyens mais qui sont censés les protéger.

  3. Et « ils » doivent bien se marrer.Les cervaux ont été formatés pour..Incapacité a relier le passé au présent,éradication de la culture,réseaux soçiaux,ou l’on peut comptempler le vide abbysal de ce qui préoccupe les « gens »
    « Ils » reservent la même histoire depuis l’assassinat de JFK et de son frére Bobby
    Le monde ressemble ainsi au rêve artificiel d’un comateux en état de mort clinique.
    Le réveil sera brutal, mais quoiqu’il arrive pour le moment, le coma se prolonge..
    Tant qu’un ‘événement ne touchera pas la masse dans ce qu’elle de plus chére:a savoir son fric et le fait de pouvoir se nourrir « les moutons » anesthésiés ne bougeront pas
    Il me semble qu’a ce stade même, ils se laisseront égorgés sans résister..
    Décérébrés/:::désarmés/
    La partie est mal engagée..
    Ce monde paradoxalement hyperouvert mais n’ouvrant que que sur une infinités d’espaces clos,ce monde terriblement gai que la marchandise -spectacle impose
    est une hallucination collective.
    C’est le moment terminal que nous sommes en train de vivre simplement le signal de la douleur n’est pas parvenu à nos centres nerveux , nos os ne sont pas encore brisés,ni nos chairs déchirées.
    A ce moment il y aura peut-être un leger sursaut.

Laisser un commentaire