1984

Douce France / Terrorisme: déjouez les sophismes de la bien-pensance…David Copperfield est aux commandes !

David Copperfield est aux commandes Par Bruno Bertez

28306753805_f16d696c3f_b

Hollande , Valls et Cazeneuve sont des illusionnistes, ils vous disent de regarder là-bas, vers la Syrie et l’Irak alors que c’est ici, en France, sur notre sol que les choses se passent. Et les médias sont complices de ces illusionnistes, ils pointent ailleurs quand c’est ici qu’il faut regarder et agir.

Hollande a réagi à l’attaque de Nice en réitérant ses rodomontades guerrières façon Georges W. Bush.  Comme il l’avait fait après l’attaque de Novembre qui a tué 130 personnes.

En bonne logique, les évènements de Nice devraient ouvrir une crise politique. On ne le dit pas en France car les médias ont bien trop peur, mais on le dit et on l’écrit en Grande Bretagne ou il règne encore un peu de liberté sinon d’audace.

The Guardian analyse la situation crée par les carences du gouvernement français sans complaisance et avec nettement plus de compétence journalistique que la presse domestique, domestique est le bon mot !  Le rappel des faits est impeccable, la mise en situation remarquable, le ton est juste.

https://www.theguardian.com/world/2016/jul/15/nice-attack-is-a-crisis-for-presidency-of-francois-hollande

Le Guardian écrit :  « le fait que plus de 80 personnes ont été tuées 8 mois seulement après l’attaque dévastatrice de Novembre constitue une  crise pour le Premier Français ». Le Guardian ne dit même pas que cela devrait déclencher une crise, il dit que c’en est une et nous partageons totalement ce point de vue, c’est une crise, une crise de leadership, une crise de légitimité dans la fonction.

« Toute la France est sous la menace du terrorisme Islamique » a déclaré Hollande. Jusque-là rien à dire, on est dans le réel, dans le constat incontestable. Encore qu’il faille nuancer et complexifier l’analyse, aux dires mêmes de nos autorités ; le tueur de Nice n’aurait pas été radicalisé ; ce qui signifie que les rodomontades guerrières n’ont pas lieu d’être, les causes suggérées étant personnelles. A vouloir exonérer la responsabilité de l’islam et des islamistes, on ouvre une autre boite de Pandore, celle du laxisme de l’accueil en France, celle du laxisme des services chargés de détecter les gens dangereux, droit-communs ou autres. C’était une incidente. Hollande ajoute « rien ne pourra nous faire céder et nous détourner de notre volonté de combattre le terrorisme ».

13659004_10208597198301248_4993056137728434335_n

Attention, déjà on dérape, car ayant diagnostiqué une menace contre la France et les Français un être rationnel dirait , promettrait de protéger sa population. La réponse raisonnable, digne d’un chef serait celle-ci: « je m’engage à vous protéger de cette menace », ce qui n’est absolument pas la même chose que ce qu’il dit: « je continuerais à combattre le terrorisme ».

Nous sommes dans le « zig » et notre « chef » part dans le zag, il tourne le dos ou alors suit une voie parallèle. Personne n’oserait affirmer que lutter contre le terrorisme là-bas au loin constitue une protection même indirecte des Français, personne ne confond les terroristes qui sont en Syrie ou en Irak avec ceux qui sont sur notre sol. On parle bien de gens différents et le mot terroriste est un piège, voire une tromperie car il recouvre deux réalités différentes, le terroriste chez nous n’est pas celui qui combat la bas avec Daesh! Il manque une articulation, et c’est celle-ci : si les terroristes là-bas , trouvent des relais chez nous, alors il faut s’interroger sur la présence de ces relais, leur nocivité, leur détection et bien sur leur refoulement. Il faut aussi se demander pourquoi des gens qui viennent profiter des générosités redistributives françaises se retournent contre nous au lieu de manifester leur gratitude. Il faut s’interroger sur la politique d’accueil dans son ensemble. Non seulement ils viennent piller notre travail, l’héritage de nos ancêtres, mais en plus ils nous haïssent au point d’épouser les causes de nos ennemis.

Dix pour cent des Français ou de résidents en France, identifiés comme étant en relation avec des filières djihadistes étaient originaires des Alpes-Maritimes, selon les autorités locales. »La ville de Nice est la ville qui est la plus touchée par le phénomène djihadiste en France », souligne David Thomson, journaliste à RFI, spécialiste du djihadisme en France.

« C’est la ville qui a vu partir le plus de ses administrés en Syrie et en Irak en nombre », ajoute-t-il. « Ca s’explique pour une seule raison : depuis 2010 il y a une figure charismatique du djihad français, Omar Diaby, alias ‘Omar Omsen’, considéré comme le principal recruteur de djihadistes français, qui a fait un travail de prédication dans les quartiers populaires de Nice très important ».

Mais admettons que Hollande commet une facilité et qu’il pense que ce sont les gens de Daesh qui voyagent et viennent nous assassiner en France, alors si c’est cela, il doit dire : « je vais vous protéger en fermant les frontières, ils ne rentreront plus chez nous »! Mais il ne le dit pas car il sait bien qu’il utilise une malhonnêteté intellectuelle en utilisant le mot « terroriste » avec des sens différents et pour désigner des réalités distinctes.

Bref il y a une menace ici, chez nous, à nos portes, dans nos rues, bientôt dans nos écoles et que nous dit le fanfaron ? Je combattrai le terrorisme, rien ne m’arrêtera !  Il ne dit pas vous pouvez compter sur moi, que non !  Et attention, pour le cas où vous n’auriez pas compris, matamore ajoute »nous allons renforcer nos actions en Irak et en Syrie ».  Mais cela ne suffit pas encore car pour le cas où les Français n’auraient pas encore compris que leur sécurité et leur vie on s’en fout,  il met les points sur les « i »: nous continuerons à frapper ceux qui nous attaquent  sur notre propre sol ». Voyons, la protection des Français, c’est ici en France qu’il faut la mettre en place !

Rappel : En Juillet 2014, DAESH défilait dans Paris !!! Arrêtons de compter les Morts et de nous Mentir !!! 

Peut-on être plus névrosé? La névrose c’est quand on apporte à une situation une réponse à côté de la plaque, idiote, inadaptée et que l’on répète, que l’on recommence.  Peut-on être plus inadapté en constatant une menace sur le sol français et en allant bombarder des gens là-bas, très loin qui ne sont précisément pas ceux qui commettent les attaques. Et en plus en ne fermant pas les frontières. Et en plus en accueillant des faux réfugiés mélangés aux vrais.

En allant bombarder, d’une part on gaspille des ressources qui seraient mieux utilisées à protéger sa population,  et d’autre part on augmente la motivation de ceux qui en France ont envie de nous tuer. Au lieu de guérir le mal, de protéger contre la menace, on joue au Bush débile qui a frappé les Irakiens parce qu’il n’avait pas le courage et les moyens de frapper les vrais responsables, les Saoudiens.

Si au lieu de protéger ses citoyens contre une menace, un chef préfère punir des gens qui sont au loin et laisser les véritables assassins continuer leur œuvre de mort, alors, c’est de l’insanité mentale.

Il faut être « insane » pour tracer une équivalence imaginaire entre protéger ses citoyens sur le sol national et se venger, car c’est de cela qu’il s ‘agit, en allant bombarder d’autres gens. L’ennui c’est que Hollande se fait plaisir à lui, il veut montrer- à qui ?- qu’il a une grosse paire, qu’il en a , comme on dit. Il fait plaisir à son ego comme l’imbécile de Bush le Texan; à son narcissisme en montrant qu’il est un  homme, qu’il ne se laisse pas intimider , mais hélas ce sont les autres, les Français, les citoyens innocents qui trinquent , qui meurent, qui souffrent, qui perdent leurs proches.

Discours de Robert Ménard, maire de Béziers, prononcé lors du rassemblement en mémoire des victimes de l’attentat de Nice

Photo published for « Il faut accentuer la surveillance des mouvements racistes et identitaires… »

Mesdames, Messieurs, Mes amis, mes chers compatriotes,

Voici dix-huit mois, un soir de janvier, nous étions sur cette même place afin de rendre hommage aux victimes de Charlie-Hebdo.

Voici huit mois, un soir de novembre, nous nous retrouvions devant le monument aux morts du Plateau des poètes en mémoire des victimes du Bataclan et des autres attentats de Paris.

Et nous voici ce soir de nouveau rassemblés pour un hommage aux morts de Nice.

Combien dérisoires sont ces rassemblements, le nôtre comme les autres, un peu partout en France. Dérisoires en ce qu’ils disent de notre impuissance, de notre colère contenue. Et, pourtant, il faut ces hommages, il faut ces rassemblements, il faut ces gestes de deuil. Car ceux qui sont morts méritent nos pensées et, pour ceux qui croient, nos prières.

Mais les pensées et les prières ne sont pas tout. Il faut aussi regarder la vérité en face. Il faut être fort et pour être fort, il faut être lucide. Il faut dire ce qui est. Il faut nommer les choses. C’est-à-dire l’exact contraire des paroles officielles, des paroles médiatiques.

Depuis des mois, et encore aujourd’hui, on ne cesse de nous parler de « menaces terroristes ». Or, nous ne sommes plus au stade des menaces, ces menaces sont des réalités, et cette réalité a un nom : le terrorisme islamiste.

Ce terrorisme islamiste est implanté chez nous, dans nos villes, dans nos quartiers, dans nos cités. Le tueur de Nice habitait la ville. Partout, et en nombre, ces terroristes ont des sympathisants. Dans nos prisons, chaque attentat est accueilli par des cris de joie.

On nous dit souvent que ces terroristes sont français. C’est presque toujours vrai. Mais, pour la plupart, ils ont une double nationalité, la nôtre et celle de leur pays d’origine. La nôtre pour pouvoir aller et venir sur notre sol, vivre de la France, de sa générosité qu’ils prennent pour de la faiblesse et, peut-être même, pour de la bêtise. Et puis l’autre nationalité, celle de leur cœur. En réalité, ce ne sont que des Français de papier, des Français d’apparence… de faux français !

L’assassin de Nice n’avait qu’une seule nationalité, il était tunisien. Depuis 2010, il était connu pour des menaces, des vols et des violences. En janvier dernier, il avait été placé sous contrôle judiciaire pour des faits de violence avec armes. Puis, en mars, condamné à de la prison avec sursis. Eh bien, malgré six années de violences, malgré cette condamnation, ce titulaire d’une simple carte de séjour était toujours sur notre sol.

Tous ces faits, depuis janvier 2015, convergent vers les mêmes questions auxquelles il serait temps qu’on apporte des réponses appropriées, des réponses d’un État digne de ce nom, capable de défendre les Français.

Combien de temps allons-nous  attendre avant d’expulser les délinquants étrangers?

Combien de temps allons-nous accepter ces doubles nationalités, je ne parle pas évidemment des Européens ?

Combien de temps allons-nous encore attendre avant de retirer notre nationalité à des gens qui la méprisent ?

Combien de réfugiés, vrais ou faux, et plus souvent faux que vrai, l’Europe va-t-elle encore laisser entrer sur son territoire ?

Combien de temps encore laisserons-nous en liberté les islamistes fichés S ?

Combien de temps accepterons-nous le retour de Syrie des combattants de l’Etat islamique ?

Qu’on ne m’accuse pas de faire de la politique ou de la récupération. On nous dit que nous sommes en guerre ? Alors, il faut tout dire pour tout prévenir. Il faut en finir avec les illusions et affronter la réalité avant qu’elle ne nous détruise.

Quand on est en danger, on expulse les intrus et l’on ferme sa porte. Ou alors, on s’apprête à d’autres deuils, à d’autres larmes. Parce que si on ne fait pas tout le nécessaire pour qu’il n’y ait pas d’autres massacres, on est un hypocrite ou un lâche.

Le tueur de Nice se prenait sans doute pour un héros. Mais comme ceux de Charlie hebdo ou du Bataclan, il n’était qu’un minable, juste capable d’attaquer par surprise des femmes, des enfants et des hommes désarmés.

Il faut le dire : ces terroristes sont la lie, la boue de l’humanité. Ils n’ont pas une once de vrai courage. Ce serait faire offense aux bêtes que de les comparer à eux. Ni hommes ni bêtes, ces terroristes ne sont rien.

Il faut les mépriser. Mais il faut aussi les combattre et les écraser sans le moindre scrupule, sans la moindre hésitation morale. Et pour cela, il faut de vraies décisions, de vrais actes. A quoi sert un état d’urgence, alors que nous sommes en état de guerre ?

Mesdames et messieurs, nous allons terminer en chantant notre hymne national. Nous allons le chanter en songeant à ses paroles. Nous ne sommes pas dans un stade de foot et ce n’est pas du sport. Ce sont les paroles d’un chant de guerre. Il est chanté par les Français depuis plus de deux siècles. Le meilleur hommage que nous puissions rendre aux morts d’hier est de le chanter comme un chant de combat, un chant de victoire.

Vive la France !

Terrorisme: déjouez les sophismes de la bien-pensance Par Eric Verhaeghe

Jusqu’ici tout va bien 17 Juillet 2016

Pour éviter les questions qui fâchent en matière de lutte contre le terrorisme, le gouvernement et les bien-pensants qui le soutiennent multiplient les sophismes, c’est-à-dire les raisonnements faux mais qui paraissent juste. En voici une petite anthologie illustrée.

Photo published for Le «groupe de Tarnac» n'échappe pas encore aux poursuites pour «terrorisme»

Jean-Marie Colombani et sa pente savonneuse

Dans une tribune publiée par Slate (le pure player dirigé par Jacques Attali), Jean-Marie Colombani, qui reprend ici mot pour mot les propos de François Hollande, explique qu’il faut soutenir le gouvernement, sans quoi:

le danger est, cette fois, celui d’une dislocation de la société française

Ce type de sophisme s’appelle une pente savonneuse: si vous demandez des comptes au gouvernement, la société va voler en éclat. La technique consiste donc à ne pas répondre sur le fond, mais à laisser craindre le pire. Cette technique est proche d’une forme d’argumentum ad consequentiam appelée appel à la terreur: Continuez comme ça, et les 7 plaies d’Egypte s’abattront sur vous.

Comment répondre à la pente savonneuse?

Évaluez les politiques publiques en matière de terrorisme conduit-il à une dislocation de la société française? C’est plutôt le contraire qui la disloque: accepter sans broncher des politiques qui provoquent la mort de centaines d’innocents, et protéger les incompétents qui les mènent.

Mediapart et sa reduction ad hitlerum

Dans un article marqué du sceau de la modération, Mediapart explique que les critiques contre le gouvernement émanent de la droite et de l’extrême-droite:

Dans la foulée du massacre de la promenade des Anglais, la droite et l’extrême droite ont dénoncé « l’impuissance de l’exécutif », et réclamé que « la vérité » soit enfin assumée.

La technique est simple et bien connue: elle consiste à suggérer que tous ceux qui demandent une évaluation de la politique anti-terroriste sont liés à l’extrême-droite, sous-entendu sont des avocats ou des suppôts du nazisme. Ce sophisme s’appelle la reductio ad Hitlerum, qui est une forme de déshonneur par association.

Comment répondre à ce sophisme?

L’argument est plutôt simple. Il consiste à rappeler que les démocrates ne peuvent indéfiniment laisser l’extrême-droite être la seule à utiliser les libertés publiques qui nous sont reconnues par la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. L’article 15 de celle-ci garantit à chacun la possibilité de demander des comptes au gouvernement.

Valls et son argumentum ad odium

Dans une interview au Journal du Dimanche, Manuel Valls utilise deux types de sophisme:

«Chacun connaît ma détermination, l’autorité est pour moi une valeur essentielle. Mais remettre en cause l’État de droit, remettre en cause nos valeurs serait le plus grand renoncement». Et d’ajouter : «La réponse à l’État islamique ne peut pas être la « trumpisation » des esprits.»

Le premier, qui consiste à accuser ses détracteurs de remettre en cause l’Etat de droit, est une généralisation abusive. On s’arrêtera surtout sur la « trumpisation » des esprits, qui procède de l’argumentum ad odium. Tous ceux qui ne pensent pas comme moi sont « trumpisés ». La technique est proche du déshonneur par association.

Comment répondre à Valls?

Il faut inlassablement répéter que c’est l’absence de réponse sur le fond qui conduit à des effets indésirables comme la « trumpisation » des esprits. Si les politiques acceptaient de rendre des comptes sur leurs choix et leurs décisions, les esprits ne seraient pas obligés de se radicaliser.

EN BANDE SON

    NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON

Image d’aperçu

18 réponses »

  1. J’ai toujours considéré que les guerres contre les islamistes en Syrie ou même au Mali ne servaient à rien. Nous avons sur le territoire français des millions d’islamistes potentiels. La vraie menace vient de France. Il faut d’abord refermer nos frontières et ensuite s’attaquer à l’Islam de France.
    DAECH a été fabriqué par Obama, Merkel et Hollande pour abattre Bachar el Assad. Comme pour Al Qaïda, la créature à échappé à son concepteur.
    Les médias gauchistes n’arrivent toujours pas à comprendre en montrant l’extrême droite, ils se trompent de guerre. Pour eux, la menace islamiste se résume à quelques individus, ce qui est faux.
    Le nombre d’extrémistes islamistes se nourrit de l’Islam classique car une grosse partie des musulmans ne condamne pas l’islam radical, le tolère. N’importe qui peut à n’importe quel moment passer de l’autre côté mais cela prend des mois, la radicalisation express n’existe qu’a la télé, pour protéger les journalistes qui avaient mentit en disant que le tueur de Nice n’était pas musulman pratiquant.
    Plus les journalistes gauchistes masquent la réalité, plus elle empire. Cela va discréditer encore plus le système. On peut toujours faire croire par un tour de passe-passe que l’incendie n’est pas important, mais cela ne dure qu’un temps. Le mal va s’étendre.

    J'aime

    • les guerres contre les islamistes sont justifiées.
      (et ces guerres sont peut être le but pour relancer la croissance. Tout est fait pour)
      Et on ne leur fait pas la guerre: ils se sont même associés avec eux.

      y compris et surtout d’abord dans la finance.

      mais tout est gérable.
      on peut saisir des actifs particuliers,
      vraiment bombarder des personnalités,
      expulser en masse si besoin le plus naturellement du monde (par l’argent)…
      Mais il faut que hollande valls merkel dégagent d’abord ( même sarko juppé) ils se sont trop fourvoyés et compromis. ils ont choisi le mauvais camp n’ont pas compris l’histoire.

      C’est long, c’est l’histoire d’une vie, mais le GLE Degaulle a du se confronter deja à ces sortes de problemes, et nous étions alors souvent à sec:
      monnaie
      finance
      militaire
      ethnique
      souveraineté
      insurrection

      (
      dien bien phu: il n’a pas eu à le gérer,

      dien bien phu a été gérée notamment par ailleul du pdg d’axa
      =>ca va etre la même chose:
      la faillite d’un systeme fondé sur une chose qui n’existe pas vraiment, soient:
      la bombe atomique(un moteur économique de la prospérité lors de la guerre froide, la bombe atomique n’étant jamais arrivée a dien bien phu…)
      =
      la crédibilité des banques centrales et des etats (un moteur économique de la prospérité actuelle, il n’y a rien dans le bilan de la banque centrale & il doit y avoir 13 chasseurs opérationnels belges d’après ce qu’on m’a dit mais peu importe ce qui compte pour nous est le nbre de policiers et de militaires. et ils ne voteront ni hollande ni juppé mais deja lepen et bientôt à 100% Trump. (une révolution importante ne peut venir que des US)

      Si j’évoque précisément ce point, c’est parce qu’il me semble qu’ un exemple de dislocation nous est fourni au sein de l’ europe de bruxelles.
      Il y a eu le brexit puis la turquie qui est deja dans les faits, dans l’europe de bruxelles.
      (mouvements de population dont on vous fait croire qu’ils sont incontrôlables, flux financiers conséquent, otan etc…)
      Tout comme le tafta est deja passé dans la pratique si rien n’est fait (via les banques centrales coopératives, …)
      pensez -vous que moscovici ou bhl vous demandent votre avis hahahaha: ce sont des illuminés.

      Compte tenu de l’instabilité croissante Erdogan , donc dirigeant européen de bruxelles, a du virer 20000 fonctionnaires (ce soir) :
      or ni hollande ni juppé ne pourront jamais le faire pour se maintenir, grace à dieu

      ps pour la turquie: à mon avis il va devoir dévaluer de 30%, son economie est dollarisé, on pouvait acheter avant car il y avait de vrais militaires: bon courage lol
      c’est triste la turquie a signé pour 10/20ans de chienlit
      )

      J'aime

      • je viens de tomber la dessus

        la crédibilite des banques centrales

        http://www.zerohedge.com/news/2016-07-19/trump-close-friend-unleashes-economic-reality-check-america-lost-black-hole-entitlem

        Tom Barrack

        « We have reached the point where central banks – which are a lot better at emergency responses than steering long-term policy – have become the problem, not the solution. »

        j’ai rencontré une fois la soeur d’un mec qui le connait ( qui a bossé/bosse pour lui …facile de deviner qui pour certains… 😉 )
        je lui ai posé des questions non pas sur son frere mais sur Barrack pendant une h
        ce mec est un dieu pour moi

        peut etre est-il devenu riche grace a des contacts privilégiés mais il faut savoir qu’ensuite ce mec a acheté un stade de baseball (?) au japon couvert par un toit en metal pour un prix inferieur à la valeur du metal (brut)

        =>si ce mec vote trump, ayant notamment une connaissance du moyen orient, alors trump a DEJA gagné

        =>si trump est elu alors la déflagration politique va être fort importante en F et en europe

        J'aime

  2. DE LA CRISE POLITIQUE… A LA GUERRE CIVILE:

    Aujourd’hui, il n’est de constat que ce que la somme des faits veut bien énoncer de vérité… vérité de situation, moment synthétique et hystérique de notre époque qui appelle à elle les innombrables courants d’événements qui vont bien au delà de la politique atlantiste de Hollande puisque Sarkosy avait déjà, en son temps, ouvert le bal des faux-culs/collabos… ceux là meme qui constituent cette fameuse « 5 ème colonne » otanesque et eurodolatre que je dénoncais et qui joue naturellement contre la France et son peuple tout en mangeant impunément à la gamelle « maison » alimentée par nos impots… Un Parasitisme qui devient d’une évidence croissante que le petit peuple jusqu’ici endormis commence peu à peu, par le sang abondant des victimes innocentes, à comprendre car le voila se réveillant de sa torpeur/soma qu’entretenaient jusqu’ici des médias efficaces aux ordres.

    Au: « je suis charlie! » succède « je suis réveillé »?.

    Pourtant les collabos nous ont donné matière à l’éveil:
    Par exemple, la présentatrice de BFM TV nous tint un propos désabusé suite au BREXIT: Roselyne Dubois après le Brexit : « Nous médias comme vous élus n’arrivons pas à passer l’idée que l’Europe apporte quelque chose. Que faut-il changer ? Il y a un vrai mea culpa à avoir ! »… Il va de soi que le « mea culpa » concernait la méthode plutot que la position éditoriale eurodolatre.

    Le peuple s’éveille douloureusement à une réalité qui gifle ses convictions: la 1ère, étant que son gouvernement travaillerait pour la nation… et bien non!!, il travaille pour une oligarchie quasi invisible qui a fait allégeance aux mondialistes apatrides et cette oligarchie joue aux échecs et se fout comme d’une guigne de l’avis des peuples tant que celui-ci reste bien parqué par l’idéologie machiavélique officielle et qu’il ne puisse penser en dehors de ce cadre.

    Le peuple est con! ce n’est pas de moi mais de nos politiciens. Dernier exemple en date avec une interview de la BBC de madame Royal, prototype de la pensée unique version euro-fasciste, qui répond à la question du « frexit » par voie référendaire: surtout pas de référendum « parce qu’à ce moment-là, les gens votent pour autre chose » ! si référendum il devait y avoir, il va de soi qu’en fidèle orwellien on poserait cette question ci:  » quelle Europe voulez-vous? ». Le peuple est ce con qui dit non quand on attend de lui qu’il dise oui.

    La 2ème réalité sonne comme une vérité en écho à la 1ère. Elle découle des articulations entre ce que les médias disent, ce que les médias montrent, ce que les politiciens en soufflent et ce que le quidam comprend quand il est doté d’un peu de mémoire et fait l’effort de dépasser le voile d’opacité qu’on lui impose depuis si longtemps.
    Cette découverte, cette vérité surdéterminante, est que les politiciens suivent une voie radicalement opposée à celle du peuple, que des guerres illégitimes ont été votées à son insu, uniquement validées par la curie médiatique et soutenu par le parlement qui s’était contentée de signifier que l’ennemi: la Syrie, la Libye entre autre méritaient d’etre détruites au nom de la démocratie, au nom des droits de l’Homme mais surtout, mais de cela « omerta mon amour! », au nom d’un agenda dressé par nos maitres US et soutenus par nos médiocres oligarques à qui des miettes ont été utilement promises… la gamelle est, aussi, vaste comme le monde, mais la lutte est féroce pour qui veut en profiter, alors les alliances se font… et se défont parfois, comme récemment en Turquie ou Erdogan la girouette vient de résilier son bail avec l’oncle Sam pour Vlad le voisin, précédé en cela des anglais qui ont probablement sentis, par expérience propre, qu’un empire ne dure que si sa dissipation d’énergie ne l’emporte pas sur ses gains… hors, les USA déclinent et le dollar est condamné, alors hatons nous de préparer son successeur le : phoenix et avec lui ce nouvel ordre mondial aux premières loges duquel on pourra, encore et toujours, se goinfrer sur le dos des serfs. Rappelez vous des J.O de Londres/la city ou comme spectacle final l’élite nous faisait la démonstration de ses projets tout en montrant les peuples comme les artisans volontaires de leur nouvel ordre mondial avec comme couronnement un phoenix dressé au dessus d’une mosaique de torches à travers laquelle se figeaient des anneaux olympiques signifiant « les peuples du monde ».
    Récemment encore, l’élite s’est donné en spectacle au Gothard… sans phoenix certes, mais avec boucs diabolique et ange à tete d’enfant hydrocéphale. Il y avait bien d’autres mets au menu… jusqu’à l’indigestion.

    La crise politique est alimentée à la fois par les politiciens entre eux, par leurs chamailleries, connivences de réseau et corruption dirigée, toutes tendances confondues, qui convoitent le pouvoir et qui se foutent dessus violemment quand on les accuse. Chacun prétend disposer de la solution miracle aux problèmes, sortis du chaudron magique de leur cerveau reptilien, mais oubliant ou faisant semblant d’oublier qu’ils ont été les complices des effets dont ils se plaignent.
    Pour tous les autres, jamais élus dans un gouvernement, leurs réponses et leurs rodomontades ne valent rien, puisque -jamais- ne sont évoquées les fameuses causes premières, dont l’Elite comme ultime responsable.

    Dans ces causes premières, il y a nos guerres illégitimes au Moyen-orient et il y a aussi l’immigration massive abondée par l’élite sur plusieurs décennies, particulièrement celle musulmane qui, dans le contexte décrit plus haut, semble etre le moyen du pire, choisis par l’élite pour s’en tirer… une fois de plus.
    Le patron de la DGSI, d’ailleurs, s’en émeut et prévient: “La France est au bord de la guerre civile”… et telle l’avalanche qui n’attend plus que son flocon déclencheur, on sent l’événement très proche.(1) mais pour d’autres, nous y serions déjà!… Mais toujours personne pour accuser les vrais coupables: maitres, métayers et kapos médiatiques… leur narrative et leurs objectifs véritables derrière ceux qu’ils claironnent.

    La guerre civile couplée à une crise politique monstre, assaisonnée de sa défiance populaire, va se transformer en haine partagée et cherchera ses inévitables coupables… et ils sont nombreux, pourtant moins nombreux que le bon grain qui, hélas, sera confondus avec l’ivraie.

    Tout ce théatre est pathétique en plus d’etre tragique.

    Le pays se disloque, et l’U.E avec lui comme un « costa concordia ». Tout comme les USA qui suivent une tendance similaire ou, malgré le maquillage de certains chiffres clés, beaucoup d’autres de ces chiffres nous laissent pourtant entrevoir une situation critique avec un ensemble de pays à la traine en pleins processus de décomposition, eux, qui sont liés par cette mondialisation, intriqués les uns dans les autres, pris dans la toile, pris dans la matrice.
    L’Empire est donc lui meme sur le chemin de la guerre civile, tout comme la France, l’Allemagne…

    Ne doutons pas qu »une catastrophe, pour naitre, n’a pas une cause unique mais bien un ensemble de causes disparates qui vont s’entrelacer et fournir, à son terme, le combustible nécessaire et irréversible du déchainement des esprits autant que des événements qui les auront alimentés, car la 2ème vague crisique, tel un tsunami, viendra tout balayer: finance, économie, équilibre social… équilibre psychologique… et avec lui, la guerre civile et/ou mondiale comme expiation des péchés consuméristes et offrande ultime aux dieux auto proclamés du marché mondial.

    (1) http://www.businessbourse.com/2016/06/28/le-patron-de-la-dgsi-nous-sommes-au-bord-de-la-guerre-civile-au-bord-non-nous-y-sommes-deja/

    J'aime

      • Il m’est arrivé d’écrire sur le site d’olivier demeulenaere et plus rarement sur celui de « les crises ».

        Sinon, effectivement je n’écris pas toujours sur le meme sujet… et bien heureusement, puisque chaque commentaire bien que different est souvent conçus comme une pièce de puzzle qui peut etre ajusté dans un ensemble plus vaste… Ce site d’ailleurs fonctionne ainsi et il se dégage alors une cohérence d’ensemble ainsi qu’un fil d’Ariane qui temporalisent la pensée au travers du flux des événements, si bien, qu’au delà des aspects conjoncturels que l’on dissèque sous de multiples rapports, se formalise une sous structure de la pensée qui a cette puissante valeur symbolique d’etre un axis mundis pour la sphère cognitive… une cohérence logique auquel, comme nombre de lecteurs et intervenants ponctuels, nous adhérons. La preuve avec les habitués « visibles » dont vous faites parti, tout comme moi, « anders », « lucius » et tant d’autres.

        Là ou nous pouvons éventuellement diverger, c’est sur les analyses séquentielles propre à chacun… on peut aimer l’arbre, le fond comme la forme, et critiquer parfois ses fruits pour leur inégale qualité. Comme vous le savez, les gouts et les couleurs nous sont propres… c’est aussi ce qui fait la richesse de nos échanges et ce qui entretient la diversité du propos et on peut ajouter que nous sommes ici dans une agora numérique ou la liberté de penser, parler, s’émouvoir fait grandement défaut chez la concurrence mainstream, en particulier, et parfois meme alternative.

        Profitons encore de cette liberté, car rien interdit de penser qu’un jour nous ne finissions pas dans une dictature absolue ou seul le venin de la pensée unique aurait droit de citer.

        J’ai coutume de rappeler une évidence à mon entourage:  » ce n’est pas parce que tu es né dans une démocratie… que tu y mourras… rien n’est jamais définitivement acquis! ».

        J'aime

        • ce que je voulais dire est que j’imaginais qui vous ecriviez ailleurs (peut etre sous votre nom) mais sans la liberté dont vous disposez ici

          J'aime

  3. Nos zélites viennent de prolonger « l’état d’urgence » en interdisant le téléphone arabe, la radio moquette, et la TV pirate! La poste n’est toujours pas concernée, les cartes postales peuvent circuler librement !

    La D.B. a trouvé de la fraîche au Quatar pour boucler ses fins mois.

    La Syrie s’est encore pris un petit coup de rafale qui n’a touché que des civiles.

    Un bûcheron afghan a testé sa nouvelle hache dans un train en Allemagne.

    Le renouvellement de tous les fonctionnaires va enfin résorber le chômage en Turquie.

    Le port d’armes est enfin toléré sur les plages naturistes en France.

    Et les grandes Bretonnes lancent la mode « Bombe atomique  » cet été pour favoriser les coups de soleil radio-actifs.

    Nous sommes le 19 juillet 2016, il fait chaud comme en été, Normal quoi .

    Merci, et à demain…pour une météo complète avec MASTER T 🙂

    J'aime

    • Bulletin Mais T’es Ou ?

      49.3 à l’ombre, 49.3 au soleil, au nord, au sud, de l’est à l’ouest. 49.3 .
      49.3 sur toutes les plages, de Lille à Marseille en passant par Paris.
      49.3 dans ton Pastis-Coca, 49.3 dans ton jus, la France.
      49.3 en hivers, sous la neige.
      49.3 dans ton Wiki, sur ton Wifi.
      49.3 c’est magique, même sans le tour.
      49.3, 1 fois, 49.3, 2 fois, 49.3, 3 fois, adjuger, c’est vendu.

      Depuis que valls fait la pluie et le beau temps, il fait 49.3 tous les jours !

      Bonnes Vacances au gouvernement, ils sont de plus en plus fatigués, avec la fièvre du 49.3

      J'aime

  4. en l’espace de quelques jour , il y a un véritable débordement de délinquance ; émeute à val d’oise , 5 gendarmes bléssé , feu de voitures et de poubelles….un musulman poignarde une mère et ses trois filles parce que celle ci avaient des tenus légères …..et bien d’autres faits divers dont on n’entend pas trop parler ; si le gouvernement continu à marcher avec des oeillères ,les français vont se rebeller et dieu seul comment cela peut finir ;la pas d’amalgame ça suffit ; au fait , depuis nice le front national voit une grosse augmentation de nouveaux adhérents ce qui n’a pas l’air d’émouvoir les crétins d’en haut …;

    J'aime

  5. «Chacun connaît ma détermination, l’autorité est pour moi une valeur essentielle. Mais remettre en cause l’État de droit, remettre en cause nos valeurs serait le plus grand renoncement». Et d’ajouter : «La réponse à l’État islamique ne peut pas être la « trumpisation » des esprits.»
    non, connaîs pas.
    Le droit, c’est le nouveau gadget, mini-mir, il sert à tout.
    Le droit, surtout récent, est souvent un contrat de voyous Le plus présentable est celui voté par notre parlement, mais ce parlement ne représente pas la France étant donné les modes de scrutin. Sinon, le droit concocté par la mafia européenne ? Dans notre dos ? Le droit concocté par quelque organisation internationale à la solde des USA ? Le droit issu de quelque obscur commission ? Le droit, ce n’est qu’un bout de papier provisoire – comparé aux vrais besoins des gens – sécurité, travail – ce n’est rien. Je n’en ai rien à faire..

    J'aime

    • Le droit n’est qu’un bout de papier… qui pèse des tonnes. Il a envahi nos vies depuis longtemps, trop longtemps, engraisse dramatiquement sans servir le règlement des dissensions (si jamais il le fit) : il organise chaque instant de nos jours et en demande toujours plus à la masse « de droit ».
      Des priorités : savoir-faire et savoir, autonomie personnelle et entente collective, accès aux trésors – naturels… OK, je rêve mais je vis à la campagne et je vois où on en est, hyper-légalement donc : à saccager ce qui reste (explorations minières tout azimut en avant, gaz de schiste ou autres terres rares), des exploitations agricoles en resserrement-concentration, aveugles et ravageuses, sans production de qualité (certes OGM encore tenus à distance sauf élevage) donc inaptes à assurer une alimentation pérenne, sous-culture botanique, pédologique etc., contrôle et directives massives, fausse sécurité sociale et retraite – protocoles inefficaces monolingues pondus par big pharma et consorts de bureau – étatique pour l’une, masses de fric à ponction goulue branlant sur du vide pour les deux, avec faible retour avant faillite aux payeurs d’ailleurs déresponsabilisés par une mutualisation échelle millions) et pour moi, abrutissement et mise au pas sous des flots de règles de construction, hymne obligatoire de la transition énergétique (vers le délinquant énergétique), ETC. ETC.. Et qu’est-ce que je sais réellement faire ? Fait ? Travail… Lequel, qui accomplit quoi ? Maillon d’un réseau d’inutilités et de peines ? Prolétariat à la solde du capital ? Faut croire…
      Constat de dépendance à un monde de fous bientôt, et logiquement sur-agressifs, soit physiquement violents à la base (ailleurs violents par fonction et sans doute goût).
      Grâce à des bouts de papier. Ne pas l’oublier, surtout.
      Vas-y Erdo. Profites-en. Tu vas donner des idées, et espérons: pas toutes à ton goût.

      J'aime

  6. La désolation s’étend,face ce qui se dérobe obtons pour la stratégie du miroir:penser -détacher..pour essayer de voir clair..extraordinairement difficile mais peut -être aussi le seul moyen de sur-vivre dans ce monde en dislocation.

    J'aime

  7. ahhaha la cérémonie du Gothard ..

    « Les illuminations des illuminés » /mystique au même titre que les Nazis qui ne prirent pas la svastika comme embléme par hasard
    A noter
    L’extréme laideur de cette représentation …la beauté n’est pas de ce coté.
    Il y a aura un aspect » messianique » dans le grand chaos à venir.
    En dévoyant bien entendu l’ordre naturel des choses.
    Derniére qualification discréditante » complotiste.. ».
    Forcément.

    J'aime

  8. « Le droit n’est qu’un bout de papier… qui pèse des tonnes. Il a envahi nos vies depuis longtemps, trop longtemps, engraisse dramatiquement sans servir le règlement des dissensions (si jamais il le fit) : il organise chaque instant de nos jours et en demande toujours plus à la masse « de droit ».

    Tout à fait d’accord et je déplore aussi ce que vous décrivez. Mais, pour moi, c’est clair comme de l’eau de roche. Tout cela va dans le sens d’un contrôle de l’économie et des sociétés et d’une technocratie grandissante, via un monstre qui s’appelle la bureaucratie. Jamais, avant un bouleversement énorme, on ne réduira les effectifs des bureaucrates et des administrations dont le travail justement – via des lois et règlements toujours plus nombreux, et l’UE renchérit – est celui-là.
    (Les parasites et pilleurs dont parle Ayn RAND)
    Maintenant, vient s’ajouter le droit international concocté par de super-technocrates dans le but de mondialiser le droit.
    A l’horizon, l’anonymat et la chienlit,

    J'aime

    • Nous sommes, je le crains, parfaitement d’accord !!!
      J’ajoute à cela (l’administration de tout ce qui bouge, en voie d’accomplissement total) ce qui est rarement pensé et a été soulevé par Lewis MUMFORD, à savoir que l’industrie et la bureaucratie sont aussi copines que l’État et la bureaucratie.
      D’où le succès du modèle français à l’international. J’ai d’ailleurs tendance à penser que l’UE est très inspirée de ce modèle, comme d’autres « puissances » contemporaines ou passées (mais là parlent aussi mes implantations bretonnes, qui, sans revendiquer une nation bretonne, ou une quelconque autonomie – du goût de l’Europe probablement !* – ont pu constater comment l’emprise d’une collectivité peut fonctionner – historiquement du moins, jusqu’à la honte de soi et une belle servilité – voire les dernières élections régionales en Bretagne !).

      En écrivant la consanguinité administration / industrie, je sais que je me distancie du propos du Blog à lupus, attaché, ai-je déduit par lecture assidue ces temps derniers, à l’industrie française tandis qu’elle « se casse la gueule »… Mais tout éclairage y a sûrement sa place.

      * Le Lupus a su témoigner par ailleurs que les régionalisations seraient du goût européiste. Et sûrement de tout bon volontaire à l’écrasement humain (par la dislocation des corps constitués et la spécialisation indigente du moins).

      En dernière remarque, l’un des axes de développement de cette bureaucratie, technocratie, administration, management, etc. publics ou privés tend à prendre de nouvelles allures, et vouloir cacher ses manières.
      Les nouvelles technologies sont des outils idéaux pour ce faire, et la bêtise humaine ordinaire, l’inconscience et la facilité basiques (les miennes, pour commencer !) les premières à faciliter les processus…

      En observation, le cas du Linky (compteur intelligent en voie d’installation nationale) est de premier ordre, sachant que l’atteinte aux capacités et santé est également en jeu (dégradation à petit feu parallèle aux effets des médecines allopathiques généralisées, à l’usage de produits très agressifs dans l’alimentation et l’agriculture, et à tout les reste de nos pollutions… industrielles).

      Tendance lourde de toute manière que la dégradation de l’humanité par sa santé : le QI est par exemple en baisse générale (études connues et encore récentes). Le bilan de santé des populations est quant à lui ignoré, ou illusionné, tandis que les maladies chroniques et auto-immunes augmentent tranquillement.

      Misère, drames et violence à l’horizon… que l’homme soit loup pour l’homme ou non (sans angélisme, on peut être d’un avis différent, ne pas conclure du moins).
      Dans la « merdre », on sort généralement les dents (ou l’on baisse le col, ou l’on choit sur des guibolles flageolantes). Et sans choix de limites communément partagé (fondement du légal, si papiers nécessaires, en proportion du nombre de personnes concernées), le désir et l’abstraction peuvent faire le reste (Sade en top modèle).

      J'aime

  9. Il y a une chose que les politiques ne disent pas, une chose dont nous n’avons pas assez conscience, c’est que toute politique fiscale, toute politique économique, toute politique sociale, toutes les décisions apparemment techniques qui donnent lieu à des lois et règlements sont inspirées par une certaine idée de la société. Le type de société voulu par le pouvoir, c’est ce qui guide le pouvoir politique dans ses décisions. En se sens, il n’y a qu’une différence de degré (pas de nature) entre l’URSS des années noires et la France ; Ce qui remet en cause, gêne, entrave, l’avénement de ce type de société est plus ou moins réprimé ou empêché. On dit à l’envi que la France est la championne des prélèvements obligatoires, et qu’il y a trop de fonctionnaires. Quand on veut réduire ce nombre, on s’attaque aux enseignants, aux policiers, à l’armée, on restreint les services publics etc mais jamais – et ce n’est pas demain la veille qu’on le fera – on ne s’attaque à l’appareil bureaucratique. Il est précieux pour faire passer toutes les mesures qui vont dans le sens de ce type de société, il est précieux pour encadrer la vie des gens, il est à la solde de l’Etat. Il tire sa légitimité du nombre de règlements et de lois qui pèse sur les entreprises comme sur les particuliers. Il vit à nos crochets.
    Personnellement, je nie aux politiques le droit de définir pour nous la société dans laquelle on peut vivre.Je nie aux politiques le droit de nous juger en fonction du type de société qu’ils prétendent instaurer. On n’est plus au Moyen-âge, nous n’avons plus besoin de père de la nation ou de chef charismatique; Il suffit de connaître leur parcours et de les écouter pour savoir que ce sont des imposteurs. La France est le pays le plus sclérosé; Le taux de prélevement obligatoire est proportionnel à la mainmise de l’appareil d’Etat sur le pays
    Il faut sortir du schéma suivant : les choses (biens matériels ou pas) n’ont pas la valeur que quelques autorités ou quelques partis leur donnent, elles ont la valeur que les gens leur donnent.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s