Classes Moyennes

Elections US : Les Clinton déclarent leur indépendance, Pence sauve Trump !

Le prochain débat présidentiel du dimanche 9 octobre fera suite à une semaine déjà captivante, les Clinton prenant des risques, cependant que Mike Pence, vice-président putatif de Donald Trump, semble l’avoir sorti du bourbier dans lequel il s’était fourré.

Les Clinton sont donc en terrain sûr, prétendant assurer le troisième mandat d’Obama afin de promouvoir son héritage politique. En conséquence, le président et son ministre de la Justice Loretta Lynch avaient pu manipuler les cartes de l’enquête sur les défaillances de l’ex-secrétaire d’État Hillary Clinton en matière de protection des secrets d’État. Accordant immunité judiciaire aux cinq principaux collaborateurs de madame Clinton, Loretta Lynch n’a laissé pour choix au directeur du FBI que d’inculper Hillary ou de se coucher. Il s’est couché, muselé.

Si Hillary Clinton a le vent en poupe, il lui faut toutefois se méfier de Trump car ce dernier sait gagner quand il perd. Et les électeurs sont indociles. D’où la pseudo-gaffe de Bill Clinton, qui a pratiquement repris l’argumentation de Trump sur « Obamacare », l’œuvre dont le président Obama est le plus fier.

Obamacare est un « machin » complexe, semi-privé, destiné à assurer la couverture maladie des Américains. Or, ce système a l’air de mal tourner, risquant de ruiner littéralement les finances publiques autant que les classes moyennes. Bill Clinton concluait, lors d’un meeting tenu le 4 octobre dans le Michigan : « Nous avons donc un système fou où 25 millions de personnes supplémentaires sont assurées, mais ceux qui se démènent et travaillent 60 heures par semaine finissent par payer deux fois plus qu’avant, avec une couverture divisée par deux… c’est la chose la plus folle du monde. »Loin d’être une bourde, c’est du micromarketing, destiné à faire basculer un électorat centriste rétif au trumpisme, alors que madame Clinton ne parvient pas à faire le plein des voix Obama de 2012.

Obama, passif-agressif, n’a pas encre réagi…Si les Clinton sont ainsi prêts à trahir pour gagner, le gouverneur Mike Pence est, de son côté, prêt à sauver son partenaire Donald Trump… à 35 jours du scrutin. Dans le débat des vice-présidents du 4 octobre, cela allait de soi, la « modératrice » a joué contre Pence, le coupant pour changer de sujet chaque fois qu’il montait une attaque structurée contre Hillary Clinton. Quant au sénateur de Virginie Tim Kaine, son job a été d’interrompre un Pence impavide 57 fois en 90 minutes. Résultat : les sondages des médias institutionnels ont donné Pence gagnant. Car ce dernier a projeté une image rassurante, présentant ses dossiers sans arrogance, d’un ton posé.

Au lendemain du débat, les journalistes de l’establishment ont reconnu que Pence avait opportunément stoppé l’hémorragie trumpienne sans rien concéder. Kaine faisait un discours, Pence tenait une conversation. Une conversation avec le peuple, fixant la caméra aux moments importants. Bottant en touche la litanie d’accusions brassées par son adversaire, il est resté focalisé, adulte. Trump n’a plus qu’à emboîter le pas pour le débat de dimanche… sans tweet, si possible ?

http://www.bvoltaire.fr/andrearchimbaud/les-clinton-declarent-leur-independance-pence-sauve-trump,287140?mc_cid=71d9951694&mc_eid=b338f8bb5e

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s