Aristote contre Platon

Michael Snyder: la dette mondiale n’a jamais été aussi élevée: 152.000 milliards de dollars – Elle dépasse 300% du PIB de la planète

Si quelqu’un vous demande quel est le montant de la dette mondiale, eh bien maintenant, vous connaissez la réponse.Selon le FMI, le montant de la dette mondiale vient d’atteindre la somme astronomique de 152.000 milliards de dollars. C’est une somme tellement gigantesque qu’on a du mal à imaginer ce que cela représente, et le FMI explique qu’elle atteint dorénavant 225% du PIB mondial. C’est la plus grosse bulle d’endettement de toute l’histoire de l’humanité, et elle augmente à un rythme extrêmement inquiétant. Les experts du monde entier conviennent que, lorsque cette bulle éclatera, cela engendrera la pire crise économique de toute l’histoire.

La première fois que j’ai vu ce chiffre, j’étais étonné de voir combien nous étions devenus aussi irresponsables, et je suis aussi étonné qu’il n’y ait presque rien à propos de cette annonce publiée par le FMI à travers les médias aux Etats-Unis. L’extrait suivant provient du célèbre journal britannique The Guardian

Le Fonds monétaire international a exhorté les gouvernements à prendre des mesures afin de lutter face à cette montagne de dettes de 152.000 milliards de dollars avant qu’elle ne déclenche une nouvelle crise financière et économique mondiale.L’alerte lancée par le FMI ne se concentre pas uniquement sur le niveau élevé de l’endettement mondial, mais aussi au rythme auquel elle croit, le FMI a déclaré qu’il devenait vital d’intervenir rapidement afin d’atténuer les risques de voir se renouveler les mêmes événements que nous avions connu il y a près d’une décennie avec l’effondrement de la bulle immobilière aux Etats-Unis.

Le FMI a également déclaré que ses dernières recherches semestrielles couvrant 113 pays ont montré que la dette atteignait actuellement 225% du PIB mondial, et que le secteur privé représentait les 2/3 du montant total de la dette mondiale.

En ce moment, les médias et la presse en général aux États-Unis sont tellement obsédés par les 2 candidats Trump et Clinton que presque tout ce qu’il se passe en dehors des élections n’est pas traité, et ne pas mettre en première page ce que vient d’annoncer le FMI est tout simplement ahurissant et hallucinant.

Il faut bien comprendre que lorsque vous empruntez de l’argent maintenant, vous déplacez votre capacité future de dépenses vers l’instant présent. Par exemple, si vous achetez un téléviseur de 70 pouces avec votre carte de crédit aujourd’hui, vous profitez instantanément de votre prêt, mais vous ne pourrez plus utiliser cet argent à l’avenir puisque vous l’avez déjà dépensé. En fait, vous serez finalement amené à devoir rembourser beaucoup plus d’argent puisque vous avez déjà détruit cette future capacité potentielle d’achat en l’ayant transférée au moment présent par l’achat de votre téléviseur…

En clair, lorsque nous empruntons de l’argent et que nous nous endettons, nous détruisons littéralement notre capacité à pouvoir dépenser de l’argent dans le futur.

A l’échelle des Etats-Unis, ce que nous faisons à nos enfants, petits-enfants ainsi qu’aux futures générations américaines est bien plus que criminel. Thomas Jefferson ainsi que d’autres pères fondateurs des Etats-Unis avaient averti que la dette publique équivalait tout simplement au vol des générations futures, et ils avaient tout a fait raison. Lorsque les générations futures auront l’occasion de regarder en arrière et d’étudier le passé, eh bien, ils nous maudiront pour ce que nous leur avons fait.

Un peu plus tôt aujourd’hui, je regardais à quel niveau était la dette publique américaine, et elle se situe à 19,688,773,606,117.54 de dollars. Cela signifie que Barack Obama est officiellement responsable de plus de 9.000 milliards de dollars qui sont venus s’ajouter à la dette publique américaine qui était de 10.600 milliards environ lorsqu’il était arrivé à la maison blanche en janvier 2008.

Lorsque Barack Obama était à la Maison Blanche en Janvier 2008, la dette publique américaine était de 10.600 milliards de dollars, et maintenant nous sommes à plus de 19.668 milliards de dollars, et il y a de fortes chances que nous franchissions la barre symbolique des 20.000 milliards de dollars au moment où il quittera la Maison Blanche le 20 Janvier 2017.

Dans une société juste, des dirigeants politiques qui auraient fait cela aux générations futures seraient allés en prison, or nous faisons exactement l’inverse en les mettant sur un piédestal.

Il est vraiment difficile de visualiser ce que représente ces milliers de milliards de dollars tant ces sommes sont phénoménales.

Par exemple, si vous étiez vivant lorsque Jésus-Christ est né, et que vous aviez dépensé un million de dollars chaque jour depuis 2016 années, vous n’auriez toujours pas dépensé 1.000 milliards de dollars aujourd’hui.( 1 million x 365 x 2016 = 735,84 milliards ce qui est bien inférieur à 1.000 milliards)

Depuis que Barack Obama est arrivé à la Maison Blanche, en moyenne, lorsque vous faites le calcul, nous volons aux futures générations d’américains plus de 100 millions de dollars à chaque heure de chaque journée, et alors que le second mandat d’Obama tire à sa fin, le rythme auquel nous volons les générations futures s’accélère selon Simon Noir

En fait, sur l’exercice 2016 qui se termine d’ici seulement 10 jours, l’augmentation annuelle de la dette publique américaine de 1.360 milliards de dollars est en passe de devenir la troisième plus importante augmentation annuelle de toute l’histoire des Etats-Unis.Les deux seules autres années dans toute l’histoire américaine où l’on avait assisté à une augmentation plus élevée de la dette publique américaine, c’était en 2010 et 2011 en pleine crise financière.

Le mois dernier, la dette publique américaine a augmenté de 151,5 milliards de dollars.

Sans prendre en compte la crise financière, et les quelques mois anormaux après le relèvement du plafond de la dette, le mois d’Août 2016 a été le mois où la dette publique américaine n’a jamais autant augmenté sur un seul mois de toute l’histoire des Etats-Unis.

Qu’est-ce qu’a fait l’Amérique pour en arriver là ?

Je sais que j’ai pointé du doigt Barack Obama à de nombreuses reprises dans cet article, mais la vérité, c’est que les républicains sont tout autant responsables de cette situation.

La révolution du Tea Party en 2010 avait donné le contrôle de la Chambre des représentants aux républicains, et depuis, ces derniers avaient également pris le contrôle du Sénat. Sans l’approbation du camp républicain, Barack Obama ne serait pas en mesure de dépenser un seul centime. Le peuple américain comptait sur les républicains pour mettre un terme aux folles dépenses de Barack Obama mais peu importe qui contrôle le congrès, démocrates et républicains ont échoué tous les deux.

Personne ne veut siffler la fin de la partie. Car ça ne fait pas mystère, la réduction de de nos dépenses et de notre endettement plus qu’irresponsable impacterait lourdement notre économie actuelle, et personne ne veut en prendre la responsabilité.

Aujourd’hui, la seule chose qu’ils savent faire, c’est de continuer à maintenir le système actuel en utilisant les mêmes méthodes qui nous ont conduit à l’endettement que nous connaissons aujourd’hui jusqu’au jour où tout finira par s’effondrer.

Au total, le montant de la dette aux Etats-Unis équivaut à 350 % du PIB américain, or il va falloir payer la note et ce jour fatidique se rapproche à grands pas. Il suffit de lire ce qu’a récemment déclaré Liz Ann Sonders, la stratège en chef des placements de Charles SchwabLiz Ann Sonders sur Business Insider

Sonders a noté que la dette totale des Etats-Unis (publique + privée, la dette privée étant supérieure à la dette publique) représentait maintenant 350% du produit intérieur brut américain, et qu’elle causait déjà des problèmes à l’économie.« La question que l’on me pose tout le temps est la suivante: Quand allons-nous heurter le mur ? Quand allons-nous heurter le mur de la dette ? » , A déclaré Sonders. « Je crois que nous avons heurté ce mur d’endettement en 2008, ce qui a déclenché je pense ensuite, une multitude de crises – pas seulement aux Etats-Unis mais dans le monde entier »

Et je suis à 100% d’accord avec ce qu’elle vient d’expliquer.

Nous avons certainement « heurté ce mur » en 2008, et ce n’était que le début du déclenchement d’une multitude de problèmes.

Les prochains événements seront bien plus difficiles, mais la plupart des Américains n’en ont pas conscience.

La plupart des Américains semblent croire que l’on peut continuer à s’endetter indéfiniment et qu’il n’y a pas à s’en inquiéter.

Malheureusement, on ne peut pas défier les lois de l’économie continuellement, et le peuple américain finira par faire face à une crise financière et économique d’une ampleur jamais vu de toute son histoire.

Source: theeconomiccollapseblog

http://www.businessbourse.com/2016/10/13/michael-snyder-la-dette-mondiale-na-jamais-ete-aussi-elevee-152-000-milliards-de-dollars/

Saviez-vous que chaque homme, femme et enfant sur cette planète détient une dette de plus de 31.000 dollars ? Or, comme près de 3 milliards de ces gens survivent avec moins de 2 dollars par jour, eh bien en réalité, la dette qui vous revient est beaucoup plus importante.Si nous prenions en compte toute les richesses que l’économie mondiale a produit cette année et que nous l’utilisions pour rembourser la totalité de cette dette, ça ne serait pas encore suffisant. Selon un récent rapport publié par le McKinsey Global Institute et intitulé « Debt and (not much) deleveraging », le montant total de la dette mondiale est passée de 142.000 milliards de dollars à la fin de l’année 2007 à plus de 230.000 milliards de dollars aujourd’hui, ce qui est superieur à 300% du Pib de la planète (Le PIB mondial est estimé à 73 434 milliards de dollars américains en 2015). Nous sommes assis sur la plus volumineuse montagne de dettes de toute l’histoire, et ces chiffres indiquent clairement que nous sommes dans une situation bien plus grave qu’elle ne l’était juste avant la dernière crise financière.

En ce qui concerne cette dette, beaucoup de gens pointent du doigt les Etats-Unis, et à juste titre. Juste avant la dernière récession, la dette publique américaine était d’environ 9.000 milliards de dollars. Aujourd’hui, elle a franchi la barre des 19.500 milliards de dollars. Mais bien sûr, l’Amérique n’est pas la seule coupable. En fait, le McKinsey Global Institute affirme que les niveaux d’endettement ont augmenté dans toutes les grandes économies au monde depuis 2007. Ce qui suit est un extrait du rapport

Huit ans après l’éclatement de la bulle immobilière qui avait engendré la pire crise financière depuis la Grande Dépression des années 30, la dette n’a fait que continuer de croître. En réalité, au lieu de se désendetter, Chacune des grandes économies au monde a dorénavant un niveau d’endettement par rapport au Pib qui est bien plus élevé qu’il ne l’était en 2007. Au cours de ces années, la dette mondiale a augmenté de 57.000 milliards de dollars, faisant progresser le ratio de la dette par rapport au PIB de 17%. Ce qui engendre de nouveaux risques pour la stabilité financière et peut nuire à la croissance économique mondiale.

Ce qui est surprenant, c’est que c’est en Chine où la dette a augmenté le plus. Croyez-le ou non, la dette totale chinoise est passée de 7.000 milliards de dollars en 2007 à 28.000 milliards de dollars aujourd’hui. Il va sans dire que c’est absolument délirant…

L’homme le plus riche de Chine s’alarme de « la plus grande bulle immobilière de l’histoire » 

La dette chinoise a quadruplé depuis 2007. Alimentée par le secteur de l’immobilier et le shadow banking, la dette totale de la Chine a presque quadruplé, passant ainsi de 7.000 milliards de dollars en 2007 à 28.000 milliards de dollars à la mi-2014. A 282% du PIB, la part de la dette chinoise par rapport au Pib mondial, est bien plus importante que peut représenter celle des Etats-Unis ou de l’Allemagne. Trois paramètres sont potentiellement inquiétants: la moitié des prêts sont liés, directement ou indirectement, à la surchauffe du marché immobilier chinois; le système bancaire de l’ombre (comptes bancaires opaques) non réglementé concerne près de la moitié des nouveaux prêts; et la dette de nombreux gouvernements locaux est probablement devenue insoutenable. Cependant, le McKinsey Global Institute (MGI) a calculé que le gouvernement chinois avait la capacité de renflouer le secteur financier si une crise des subprimes devait se développer. Le défi consisterait à contenir l’augmentation de l’endettement future et ainsi, de réduire les risques d’une telle crise, sans mettre un frein à la croissance économique.

Tous ces chiffres nous indiquent que les problèmes économiques que nous rencontrons dans la monde ne vont faire qu’empirer à long terme. La période de relative stabilité dont nous profitons tous actuellement a été entretenue par une impression monétaire sans précédent. Quiconque à un cerveau qui fonctionne normalement est en mesure de comprendre que nous faisons face à une bulle financière géante, et lorsqu’elle finira par éclater, cela fera très très mal. Ce qui suit provient du journal canadien quotidien « The Globe and Mail »

Au début de l’année 2008, l’endettement souverain était plus faible que celui des entreprises, des ménages ou de la dette financière. Aujourd’hui, l’endettement souverain est supérieur à chacun d’entre eux.« La situation actuelle est bien pire qu’en 2000 ou 2007, et avec des taux d’intérêt proches de zéro, nuls voire négatifs, les banques centrales ont déjà épuisé toutes leurs munitions. De plus, l’endettement total, en particulier celui des gouvernements, est bien plus élevé qu’il ne l’a jamais été », a déclaré Claus Vogt, un analyste basé à Berlin et co-auteur en 2011 d’un livre intitulé « The Global Debt Trap ».

« Chaque bulle spéculative repose sur une sorte de conte de fées, où ceux qui participent à ces bulles croient qu’il est rationnel d’acheter des actions, des obligations ou des biens immobiliers dont les valorisations sont déjà totalement déconnectées de la réalité, selon M. Vogt. « Lorsque la confiance dans la Réserve fédérale, la Banque centrale européenne et les institutions similaires commencera à disparaître, il y aura un exode massif hors des marchés d’actions et d’obligations. Je pense que nous sommes très proches de ce moment clé de l’histoire financière ».

Mais pour l’instant, cette bulle sur les marchés financiers continuent de gonfler, gonfler et encore gonfler…

Les sociétés du secteur de l’internet qui n’existaient même pas il y a dix ans sont maintenant supposées générer des milliards et des milliards de dollars, alors qu’en réalité certaines d’entre elles ne dégagent toujours aucun bénéfice. Et il existe même un nom pour illustrer ce phénomène. « Licorne », c’est le nom que l’on donne à ces sociétés du secteur de l’internet qui ont des valorisations boursières gigantesques et qui ne dégagent aucun bénéfice…

Un mélange d’idées audacieuses et d’investissements conséquents ont transformé des dizaines de start-up en véritables licornes, à savoir des sociétés ayant des capitalisations boursières d’au moins 1 milliard de dollars sur le marché sans commune mesure avec les profits qu’elles génèrent. Pinterest, le réseau social dédié au partage des images a vu sa valorisation grimper à 11 milliards de dollars. Uber, la société de Ride-hailing vaut maintenant plus de 50 milliards de dollars.Pendant combien de temps ce jeu va t-il durer encore ?

Et même Wall Street récompense ces entreprises qui perdent d’énormes quantités d’argent trimestre après trimestre. Par exemple, il suffit de vérifier ce qui était arrivé lorsque la chaîne américaine de grands magasins JC Penney avait annoncé qu’elle avait perdu 167 millions de dollars au cours du premier trimestre de 2015…

Hourra!!! JC Penney a seulement perdu 167 millions de dollars au premier trimestre 2015. Les escrocs de Wall Street sont ravis car les résultats ont dépassé les attentes. Achetez Achetez Achetez.Ce que vient de perdre JC Penney une fois de plus amène la perte cumulée depuis 2011 à…. roulement de tambour,…. 3,5 milliards de dollars. Ils n’ont pas eu un trimestre rentable depuis plus de quatre ans. Mais, rassurez vous, tout va bien, la situation va s’inverser bientôt.

Wall Street expliquait qu’il fallait acheter cette action à 42 dollars en 2012 or son niveau actuel est de 9 dollars. Ils vantent la merveilleuse augmentation de 3,4% des ventes comparables. Ils n’expliquent pas que les ventes du premier trimestre de 2016 sont 30% inférieures à ce qu’elles étaient au premier trimestre de l’année 2011.

Ils n’expliquent pas non plus que JC Penney a encore vu sa trésorerie fondre de 274 millions de dollars au cours du premier trimestre. Leurs fonds propres ont chuté d’1 milliard de dollars l’an dernier, alors que sa dette à long terme a augmenté de 500 millions de dollars.

Voilà pourquoi Wall Street est devenue complètement irrationnelle. JC Penney finira par ne plus rien valoir, et pourtant il y a encore des gens là-bas qui déversent d’énormes quantités d’argent dans ce puits financier sans fond.

Malheureusement, le jour où wall Street va se réveiller, cela risque de faire très très mal.

Source: theeconomiccollapseblog 

http://www.businessbourse.com/2016/10/01/michael-snyder-la-dette-mondiale-depasse-300-du-pib-de-la-planete/

1 réponse »

  1. Bon, c’est vrai que VU COMME ÇA, ÇA FAIT TRÈS BEAUCOUP !

    Maintenant, en traduisant « la chose » ? Ça ne fait <plus QUE 152 TRILLIARDS ?
    Ou BILLIONS (en "angla")

    Et si qu'on la met en FRILLION (voir à Dilbert) D'un coup ? Y APLUS RIEN LÀ ?

    CHANTER, BOIRE, LA MAISON BRULE !

    Et Youp la vie ……..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s