1984

Elections US : Le FBI blanchit (encore) Clinton – il a analysé 600 000 emails en 8 jours (contre 10 mois pour en lire 30 000 la 1ere fois)….The Show must go on !

 Vaut mieux un cheval à moitié mort que pas de cheval du tout, semble-t-il.

Après la décision surprise annoncée hier par le directeur James Comey indiquant que le FBI n’allait pas rouvrir son enquête sur l’affreuse sorcière Hitlary Rodham Clinton, il appert évident que les mains cachées qui dirigent notre monde ont décidé de jouer le tout pour le tout et de voler l’élection présidentielle américaine. Vaut mieux un cheval à moitié mort que pas de cheval du tout, semble-t-il. Attachez bien votre tuque… – Henri Thibodeau

hillary-under-benghazi-bus-e1478528839131

BRUNO BERTEZ : TOUT LE SYSTÈME SOUTIENT CLINTON, MAIS EN SE BOUCHANT LE NEZ ET AVEC DES PINCETTES

 Ci dessous une représentation des soutiens explicites de la presse aux candidats au fil du temps. En 2016 les soutiens à Trump sont quasi inexistants ce qui montre d’abord que l’establishement ne fait pas de détail et ensuite que le peuple et les « déplorables » qui sont du coté de Trump n’ont pas voix au chapitre. A choisir entre le non politiquement correct et la corruption, le choix est fait en masse pour la corruption. 

Finalement c’est cela le plus important, le peuple n’a pas de moyen d’expression et de participer au débat.

 Nous sommes dans  l’unilatéral.

cwnkuewvqaabcww

By Jean-patrick Grumberg, www.dreuz.info 7 Novembre 2016

James Comey vient d’annoncer au Congrès que l’analyse des 600 000 emails (en 8 jours), qui ont été découverts sur l’ordinateur d’Anthony Weiner n’a rien apporté de nouveau.

L’enquête est donc toujours au même point — jusqu’à ce que de nouveaux éléments surviennent, évidemment.

Non, l’enquête n’est pas terminée, et si vous le lisez, c’est qu’on vous ment. La preuve ? Elle a été rouverte il y a 10 jours et pourra l’être à n’importe quel moment en cas d’éléments nouveaux, mais ça, les médias semblent déjà l’avoir oublié.

Il n’y a que deux moyens légaux pour que l’enquête se termine : la prescription, ou la condamnation.

L’enquête sur la fondation Clinton, elle continue.

Par exemple, Wikileaks vient de révéler que Chelsea Clinton a tapé dans la caisse de la fondation pour payer son train de vie de princesse — de gauche évidemment — notamment son extravagant mariage à 3 millions de dollars.

La mutinerie parmi les agents du FBI continue aussi, et l’on doit s’attendre à de nouvelles fuites à la presse.

Bonne nouvelle : l’annonce de Comey ne devrait pas modifier le sens du vote, elle arrive trop tard, à deux jours des élections.

Mauvaise nouvelle : l’élection, d’après les sondages, n’est pas gagnée pour Trump, car Clinton a regagné quelques points. En fait, elle est toujours compliquée à gagner pour lui — sauf si un effet Brexit se déclenche. Je vais d’ailleurs publier la liste des Etats clés à surveiller.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Emailgate : Trump accuse le directeur du FBI de chercher à protéger Clinton

telechargement

A deux jours du vote présidentiel, le candidat républicain a reproché à la police fédérale américaine d’avoir voulu éviter de compromettre l’élection de sa concurrente, en recommandant à la justice l’abanbdon des poursuites dans l’affaire des emails.

«Vous ne pouvez pas passer en revue 650 000 nouveaux emails en huit jours ! Ce n’est pas possible !», s’est emporté Donald Trump lors d’un discours de campagne dans une banlieue de Détroit, dans l’Etat du Michigan, le soir du 6 novembre. 

L’enquête sur ses crimes se poursuivra longtemps, très longtemps

Un nouveau retournement dans l’affaire de l’«Emailgate» qui, à deux jours seulement de l’élection présidentielle, n’a pas manqué de provoquer la colère et l’indignation de Donald Trump. Selon ce dernier, sa concurrente – qu’il qualifie régulièrement de «corrompue» – bénéficie actuellement de la protection d’un «système truqué» qui concourt à son élection, mais sera rattrapée, à l’avenir, par l’administration : «L’enquête sur ses crimes se poursuivra longtemps, très longtemps. […] Les agents spéciaux du FBI ne la laisseront pas s’en tirer avec ses terribles crimes, parmi lesquels, la suppression de 33 000 emails après avoir reçu une assignation à comparaître du Congrès», a lancé le milliardaire.

https://francais.rt.com/international/28534-trump-semporte-accuse-directeur-fbi

Il y a quelques jours, au QG d’Hillary Clinton, l’inquiétude régnait, en raison de la faible affluence aux urnes des jeunes Afro-américains de l’Etat clé de l’Ohio.

Très rapidement, et puisqu’Hillary Clinton n’arrive pas, seule, à motiver les gens pour se déplacer, une solution fut trouvée pour les attirer : organiser un concert à Cleveland avec Beyoncé, Jay Z et le rappeur Chance, trois artistes de couleur et populaires aux USA.

La chanteuse Beyoncé ne déçut pas la foule.

« Je suis ici – a-t-elle déclaré sous les applaudissements – car je veux que ma fille grandisse dans une Amérique gouvernée par une femme. »

Chère Beyoncé, quel argument sexiste pour expliquer votre soutien à Hillary Clinton ! Peu importe son programme politique, pourvu que l’Amérique soit dirigée par une femme, même si elle est incompétente ?

Cette femme – dont les liens étroits avec vos ennemis de l’intérieur, l’organisation terroriste des Frères musulmans, et l’OCI sont de plus en plus évidents – si elle était élue, conduirait l’Amérique au désastre et votre fille grandirait dans un pays rongé par le cancer islamique, où la charia se substituerait progressivement à la Constitution, garante de vos libertés et de vos droits.

Selon certains observateurs, il semble qu’une fois le spectacle terminé et l’arrivée sur scène d’Hillary, une majorité des spectateurs avaient quitté la salle.

Une bonne partie du monde du spectacle, de la littérature, de la finance et de l’establishment politique s’est rangée du côté d’Hillary. Dans quasi tous les Etats encore indécis, la candidate démocrate s’est faite accompagner par des musiciens très connus aux USA : Aoki, Jon Bon Jovi, Katy Perry, Stevie Wonder, Ne Yo.

Traditionnellement, Hollywood a toujours été un bastion démocrate, à quelques exceptions près, comme autrefois John Wayne et Charlton Heston et aujourd’hui Clint Eastwood ou Jon Voight. Quatre immenses acteurs, fiers d’être Américains, grands défenseurs de l’Amérique des Pères fondateurs, de ses valeurs, de sa Constitution.

Dès lors, cela ne surprit personne qu’un grand nombre de stars, de Barbra Streisand à Meryl Streep, se soient prononcées en faveur de Clinton, même si elles n’ont pas eu un rôle actif dans la campagne.

Le plus important pour Clinton fut d’obtenir le soutien de membres influents de « l’élite intellectuelle, financière et politique », comme Georges Soros, Colin Powell, Condoleeza Rice, ou celui d’écrivains célèbres, comme Stephen King et James Patterson, au risque, pour ces derniers, de s’aliéner une partie de leurs lecteurs. Mais le soutien majeur – des plus critiqués par ceux qui estiment qu’un Président en fonction doit s’abstenir de faire campagne pour l’un des candidats – lui a été apporté par Barack et Michelle Obama.

Obama a totalement abandonné son poste pour se lancer dans une farandole de réunions organisées à l’attention des Afro-Américains. Et Michelle, qui pendant des années, s’était tenue à l’écart de la lutte politique, a remporté un vif succès, quand elle a violemment critiqué Trump à cause de son comportement vulgaire à l’égard des femmes. Mais que pense-t-elle de l’attitude perverse du mari de sa candidate préférée ?

Par contre, Donald Trump apparaît toujours seul sur le podium et il en est quasi fier. En face de lui, les salles sont combles, et lorsque Hillary arrive avec peine à trouver 500 personnes, de 10 à 20 000 se pressent pour écouter Trump.

Il y a quelques jours, devant une salle archicomble, il avait déclaré :

« Vous voyez, pour transmettre mon message, je n’ai pas besoin de Jennifer Lopez »

Hélas, même s’il le voulait, il n’aurait pas beaucoup de choix. Même parmi les membres de son propre parti. Quand il essaya d’organiser une réunion dans le Michigan, au Nouveau-Mexique et dans le Nevada, aucun des trois gouverneurs républicains n’accepta d’y participer. D’autres membres de son parti, qui pourtant lui avaient accordé leur soutien, comme Ted Cruz, préfèrent faire campagne avec Mike Pence, son futur Vice Président, en cas de victoire.

Même les Bush ont trahis les valeurs qu’ils défendent, et le parti qui leur a donné le pouvoir et la victoire, et déclaré qu’ils ne voteront pas.

En revanche, Trump bénéficie d’un large appui dans les milieux policiers, les garde-frontières (c’est la première fois qu’ils endossent un candidat), la très puissante NRA, Association de défense du second amendement, le droit de posséder une arme, et des militaires : du général Flynn, ex-chef des Services secrets, au général Keith Kellogg, et d’une foule d’officiers décorés lors des guerres de ces vingt dernières années.

Mais son allié le plus précieux reste sans doute Rudy Giuliani, l’ex-maire de New York, qui grâce à sa tolérance zéro, a transformé la métropole en une ville sûre. Situation qui se dégrade depuis l’élection de Di Blasio, grand islamophile devant Allah…

Si la victoire dépendait du nombre de vedettes enrôlées aux côtés d’Hillary, cette dernière remporterait la victoire par K.O. Toutefois, cette élection pourrait aussi prouver que les appuis de vedettes et d’élite variées suscitent des vagues dans les médias, mais n’apportent pas de voix.

Croisons-les doigts !

© Rosaly pour Dreuz.info.

L’ancien maire de New York, Giuliani ne mache pas ses mots:  dans une émission de télévision , il enrage contre la décision de Comey du FBI de ne pas poursuivre l’investigation sur Clinton.

 Giuliani affirme que dès Juillet il y avait déja des preuves bouleversantes que Clinton avait violé la loi. Maintenant nous apprenons en Novembre qu’elle a fait faire par son assistante  des copies de matériel et de documents classifiés et ce de façon routinière!  Déja elle a fait n’importe quoi d’après ce que l’on sait en Juillet, mais ici c’est encore pire.

Guiliani ne fait pas dasn la dentelle, il affirme que Chelsea Clinton utilise l’argent de la Fondation et que son mari « tape » les gens qui donnent à la fondation pour lever de l’argent pour son hedge fund. C’est du rackett.

HILLARY CLINTON N’ARRIVE MEME PAS A REMPLIR UN AUDITORIUM ET ELLE VA ÊTRE PRESIDENTE ?

Hillary Clinton ne pouvait pas remplir l’auditorium public à Cleveland, Ohio, malgré LeBron James venu en « Guest Star ». Seuls quelques centaines de spectateurs se sont présentés à l’auditorium dimanche, lequel a une capacité maximale de 10.000 places.
 
En comparaison, le candidat du GOP Donald Trump tient régulièrement des rassemblements avec des dizaines de milliers de participants.
 
La fréquentation était si mauvaise que les grands médias ont dû utiliser des plans agrandis de Clinton et LeBron pour créer l’illusion d’une fréquentation plus élevée

DNC Hands Out Hillary Signs to Press

  Et le fait que la foule derrière Clinton et James faisaient les mêmes signes, indique que les « ordres » ont été remis à la foule avant le discours, ce qui était pratique courante lors des discours précédents.

Source : Le Nouveau Journal de Jacktuf 7 novembre 2016

 USA PRÉSIDENTIELLE : DERNIER SONDAGE AU 06/11/16, TRUMP MÈNE PAR DEUX POINTS

close-600-li-578x420

Le sondage IBD / TIPP – une collaboration entre Business Daily Investor (IBD) et TechnoMetrica Market Intelligence (TIPP) – a été le scrutin le plus précis lors des élections présidentielles récentesRegardez aussi pour des vidéos quotidiennes avec l’ analyse des derniers résultats sur notre page Facebook et sur Investors.com . A propos de IBD / TIPP Poll

Résultats : 7 novembre

Trump Lead s’élargit à 2, son plus gros, malgré la «surprise de novembre»: le sondage IBD / TIPP
poll_110716

Clinton Trump Johnson Stein Autre Pas sûr
GLOBAL 40,7% 43,1% 6,3% 2,2% 2,4% 5,3%
Région
Nord-est 47% 40% 5% 3% 1% 4%
Midwest 34% 51% 8% 3% 4%
Sud 42% 46% 4% 1% 2% 5%
Ouest 39% 32% 9% 3% 8% 8%
Âge
18-44 41% 34% 11% 4% 6% 4%
45-64 37% 51% 4% 2% 1% 5%
65+ 48% 46% 2% 0% 0% 4%
Genre
Mâle 38% 47% 7% 2% 2% 5%
Femelle 43% 40% 5% 3% 2% 6%
Couleur
blanc 33% 51% 8% 2% 1% 4%
Noir / Hispanique 69% 10 % 3% 3% 7% 8%
Revenu
Moins de 30K 48% 29% 8% 4% 5% 7%
30K-50K 45% 39% 6% 4% 1% 5%
50-75K 41% 45% 8% 1% 1% 4%
75K + 39% 50% 5% 1% 1% 2%
Éducation
École secondaire 39% 45% 1% 4% 4% 6%
Un collège 34% 51% 8% 2% 1% 5%
Diplôme universitaire ou plus 44% 39% 7% 2% 3% 5%
Parti
démocrates 89% 5% 0% 2% 1% 2%
Républicains 6% 84% 5% 1% 3%
Ind./autres 31% 40% 13% 4% 5% 8%
Idéologie
Conservateur 16% 76% 5% 1% 3%
Modérer 48% 29% 11% 2% 5% 6%
Libéral 81% 4% 3% 5% 3% 4%
Investisseur
Oui 41% 48% 5% 2% 1% 4%
Non 43% 38% 9% 3% 3% 5%
Type de zone
Urbain 52% 24% 5% 4% 5% dix%
De banlieue 41% 44% 7% 2% 2% 4%
Rural 32% 55% 6% 2% 1% 4%
Statut parental
Des parents 35% 46% 9% 1% 5% 4%
Non-parents 43% 42% 5% 3% 2% 6%
Chez les blancs
Hommes blancs 29% 55% 9% 2% 1% 4%
Femmes blanches 37% 48% 7% 2% 2% 4%
Noir / Hispanique
Noir 81% 6% 3% 5% 6%
hispanique 47% 17% 7% 4% 11% 13%
Femmes
Femme seule 52% 27% 6% 4% 4% 7%
Femme mariée 37% 49% 5% 2% 1% 5%
Description du ménage
Supérieur / supérieur Moyen 41% 48% 6% 0% 2% 2%
Milieu 42% 43% 5% 3% 1% 6%
Travailler 40% 42% 8% 2% 4% 4%
Inférieur 37% 14% 4% 11% 26% 8%
Religion
protestant 35% 52% 7% 2% 4%
catholique 46% 43% 2% 3% 1% 6%
Autre 40% 45% 5% 0% 6% 4%
Aucun 52% 24% 13% 4% 4% 4%
Union Ménage
Oui 47% 42% 3% 2% 1% 4%
Non 40% 44% 7% 2% 3% 5%
Question de deux candidats Clinton Trump Autre Pas sûr
GLOBAL 43,1% 42,1% 5,4% 9,3%
Intensité du soutien Fort Modéré
Clinton 63% 37%
Trump 65% 32%
Zeitgeist (Probablement pour gagner) Clinton Trump Pas sûr
Global 44% 24% 26%
démocrates 78% 3% 16%
Républicains 17% 49% 32%
Indépendants 40% 20% 29%

Résultats basés sur un sondage mené auprès de 1026 électeurs potentiels du 11/3 au 11/6. Marge d’erreur: +/- 3,1 points de pourcentage. Répartition de l’identité de la partie: (Non pondérée) 328 Démocrates / 361 Républicains / 314 Indépendants; (Pondéré) 319/322/344. Les résultats du tableau ci-dessus sont basés sur l’échantillon pondéré. Le partenaire de sondage d’IBD TechnoMetrica utilise une méthodologie téléphonique «traditionnelle» utilisant des intervieweurs en direct pour la collecte de données pour ses sondages d’opinion publique. Environ 65% des entrevues proviennent d’un échantillon de téléphone cellulaire et 35% d’un échantillon de ligne terrestre à numéro aléatoire (RDD).

front4

EN BANDE SON : 

3 réponses »

  1. Bon, là on joue la montre hein ?

    D’abord on l’élit comme qu’on peut ? Ensuite, on l’assermente et après ?
    L’empeachment peut débuter ?

    Ça prends du temps ça et du temps ? C’est juste ça qu’on a besoin ?

    Ensuite ? Elle peut nous faire une ch’tite crise cardiaque ou un truc du genre
    et on voit venir avec le fantôme ? Ben ouais quoi, le gus fantoche qu’elle s’est choisi
    comme VICE (sic) Président ?

    Tout ceci est limpide …. dans l’ignominie avérée ? Le cloaque grandit et grandit et gran……..

    Notez, en mai prochain c’est la France ? J’ai pas hâte … MALGRÉ TOUT ?
    En l’occurrence, J’AI HONTE …. D’AVANCE ?

    C’est que je me souviens du dernier coup ?

    LA FRANCE FUT ? ET HOLLANDE VAIN ? LOL

    J'aime

    • A quoi sert d’élire des gens capables d’être condamnables….. Ne ferait-on pas mieux de les empêcher avant.
      Quand une élection ne vise que l’immunité…. (chez nous, comme ailleurs) c’est qu’on n’est plus digne d’être un Peuple…. Ouvrons les portes à daesh ou tout autre « gouvernance » ni pire, ni mieux….

      http://wp.me/p4Im0Q-1n6

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s