1984

Paul Joseph Watson : Fascisme 2.0 – Elections US – Les ratés pleurnichards demandent le recompte des votes ! (Vidéo VOSTFR)

Les ratés pleurnichards demandent le recompte des votes ! (VOSTFR)

crying-game-ben-garrison_orig

«Depuis 240 ans, nous avons des élections libres et honnêtes, et nous en avons accepté les résultats, même quand nous ne les avons pas aimés, et c’est ce qui est attendu de toute personne qui se présente à l’élection générale. Le Président Obama a dit l’autre jour que si vous pleurnichez avant la fin du jeu, ça démontre que vous n’êtes même pas capable d’occuper le poste.»

Devinez qui pleurniche aujourd’hui ? Hillary Clinton.

Elle demande qu’on recompte les votes de trois Etats : Wisconsin, Pennsylvania, et Michigan, «s’associant» à la marionnette écologiste Jill Stein qui a déposé des recours ce vendredi pour le compte de Clinton— car Stein n’a aucune raison de le faire et aucun bénéfice à en tirer.

Wisconsin

Trump a remporté les 10 grands électeurs avec 1 409 467 votes, contre 1 382 210 pour Clinton. Avec les 30 980 votes qu’elle a obtenu, on comprend aisément que Stein n’a personnellement rien à gagner de cette coûteuse demande de recomptage (7 millions de dollars y compris les frais légaux).

Michigan

Trump a remporté les 16 grands électeurs avec 2 279 805, pour 2 268 193 pour Clinton. Avec ses 50 700 votes, Stein n’a là encore aucune raison de demander qu’on recompte.

Pennsylvanie

Trump a remporté les 20 grands électeurs avec 2 912 941 votes. Clinton : 2 844 705. Stein ? 48 912 !

Clinton conteste le résultat de l’élection

46 grands électeurs, c’est ce que convoite Hillary Clinton, même si l’administration Obama elle-même a déclaré le 25 novembre dans un communiqué que «l’élection n’a pas été affectée par une cyberattaque».

Clinton a obtenu 232 grands électeurs. Supposons l’improbable, à savoir que le recomptage lui donne la victoire dans chacun des trois Etats (le Winsconsin ne peut pas avoir été hacké comme le prétendent les sites qui diffusent de fausses infos, car il utilise encore des bulletins de vote papier) : elle deviendrait présidente avec 232 + 46 soit 278 grands électeurs, et il lui en faut 270 pour être élue. Avec 46 grands électeurs de moins, Trump passerait à 260 (306-46).

La Maison-Blanche contre Clinton

Les résultats «reflètent exactement la volonté du peuple américain» a déclaré l’administration Obama dans un communiqué en réponse à cette demande de recomptage.

«Le Kremlin s’attendait probablement qu’après avoir piraté les comptes email de plusieurs personnes et institutions américaines, y compris des organisations politiques, des doutes auraient été soulevés sur l’intégrité du processus électoral et la légitimité du président élu. Cependant, nous certifions les résultats de l’élection, qui reflètent exactement la volonté du peuple américain.»

Deux poids deux mesures, une spécialité de la gauche et des médias

Les médias et les démocrates avaient exigé de Donald Trump qu’il accepte le résultat de l’élection parce qu’ils étaient certains qu’Hillary Clinton gagnerait. Comme ce sont tous des hypocrites, aucun, je dis bien aucun, ne réclame aujourd’hui d’Hillary Clinton qu’elle accepte le résultat de l’élection. Au contraire.

Le mystère Jill Stein

  1. Jill Stein, nationalement, a péniblement atteint 1 %. Pourquoi demande-t-elle un recomptage alors qu’il ne peut rien lui rapporter ?
  2. New York magazine a d’abord prétendu, citant des experts, que les résultats du Michigan ont été hackés. Manque de chance, il s’agit d’un hoax, car le Wisconsin n’utilise pas de machines, mais des bulletins de vote en papier, et en Pennsylvanie, les machines à voter ne sont pas connectées à internet, et ne peuvent donc pas avoir été piratées…
  3. Elle a levé sur internet 5 millions de dollars en trois jours pour payer les dépenses de recomptage. Qui a pu gaspiller tant d’argent pour rien ? En cherchant à qui profite le crime, la réponse vient d’elle-même : Hillary Clinton.
  4. Sur Reddit, un journaliste d’investigation a décelé qu’à certaines heures, des donations par paquet de 160 000 dollars arrivent à espace régulier, laissant supposer qu’un programme informatique et non des personnes, ont fait les dons à la candidate écologiste. L’anarchiste milliardaire George Soros serait-il derrière cette nouvelle tentative de destruction ?

cxgqgv3vqaaxna8

proxy

La candidate écologiste Jill Stein, à l’origine de cette requête, explique qu’elle ne veut pas remettre en cause la victoire du milliardaire, mais vérifier la qualité et la fiabilité des procédures informatisées de totalisation des voix.

Le Parti vert, qui a lancé une opération de financement participatif pour couvrir les frais de ces recours, entend également obtenir un recomptage en Pennsylvanie et dans le Michigan. Dans ces trois états, Donald Trump a devancé Hillary Clinton le 8 novembre dernier.

« C’est une arnaque de la part du Parti vert », a déclaré le président élu samedi soir dans un communiqué. « Les résultats de cette élection devraient être respectés au lieu d’être contestés », a-t-il ajouté en soulignant qu’Hillary Clinton avait reconnu sa défaite.

Donald Trump a estimé que cette opération n’était qu’une manière pour Jill Stein, « qui a obtenu moins de 1 % du vote national et ne figurait même pas sur les bulletins dans de nombreux États, de remplir ses coffres avec de l’argent dont elle ne dépensera même pas la plus grande part pour ce recomptage ridicule ».

Dans le Wisconsin, la commission électorale a précisé que le mouvement lancé par Jill Stein avait versé la somme nécessaire à cette procédure. Les quelque trois millions de bulletins de vote exprimés le 8 novembre vont être examinés à la main, sans doute à partir de la fin de la semaine prochaine.

L’équipe Clinton participera

L’équipe de campagne d’Hillary Clinton a fait savoir qu’elle comptait participer à l’opération.

Le conseiller de campagne de la candidate démocrate, Marc Elias, a déclaré que son équipe avait mené ses propres investigations sans trouver la preuve d’un piratage des systèmes de vote.

« Mais maintenant qu’un recompte a été lancé dans le Wisconsin, nous avons l’intention de participer afin de nous assurer que l’opération se déroule de manière équitable pour toutes les parties », a-t-il dit.

L’État du Wisconsin a jusqu’au 13 décembre, date butoir fédérale, pour boucler ce nouveau décompte. La Commission s’attend donc à un travail d’arrache-pied dans les 72 comtés de l’État qui désigne 10 des 538 grands électeurs du Collège électoral.

La procédure pourrait coûter au final quelque 1,1 million de dollars. Mme Stein affirme avoir réuni déjà au moins 5,8 millions de dollars depuis qu’elle a lancé son appel, mercredi dernier. L’objectif est de parvenir à 7 millions de dollars pour pouvoir aussi financer d’éventuels recomptages en Pennsylvanie, qui compte 20 grands électeurs, et dans le Michigan, qui en désigne 10.

« Cette élection a été la cible de nombreux piratages informatiques », a expliqué Stein vendredi sur CNN, évoquant les intrusions électroniques dans les serveurs et ordinateurs d’organisations, dont le comité national du Parti démocrate (DNC), ou de personnalités politiques.

Aucun signe de piratage

Dans ce contexte qui a exposé crûment les failles de la sécurité des systèmes informatiques, « de nombreux Américains s’interrogent pour savoir si les résultats de nos élections sont fiables », estimait Mme Stein en annonçant mercredi son initiative.

cynqgyyuoaipb4d proxy

Un recomptage, explique-t-elle, permettra de vérifier l’exactitude de la totalisation informatisée des bulletins de vote exprimées dans ces trois états. Certaines machines utilisées dans le Wisconsin par exemple ont été interdites en Californie après qu’il a été démontré qu’elles étaient très vulnérables à des actes de piratage ou de reprogrammation malveillante, affirme la candidate du Parti vert.

À ce stade, rien ne suggère cependant que le scrutin a été marqué par des actes de sabotage ou plus simplement des erreurs de totalisation des votes, mais, a-t-elle ajouté, seule une révision complète dans les trois États concernés permettront de certifier l’exactitude de ces résultats.

Le mouvement a jusqu’à lundi pour déposer une requête similaire en Pennsylvanie. Pour le Michigan, il devra saisir la Commission électorale mercredi prochain au plus tard.

Même si Trump s’est imposé de peu dans ces trois États, son avance semble suffisamment importante pour qu’un éventuel recompte des voix ne remette pas sa victoire en cause. Le républicain a battu Clinton de 70 010 voix en Pennsylvanie, de 10 704 voix dans le Michigan et de 27 257 voix dans le Wisconsin.

Dans le système électoral américain, le président n’est pas élu directement par les Américains, mais par un Collège électoral dont les 538 grands électeurs sont désignés État par État. Hormis le Nebraska et le Maine, le candidat arrivé en tête dans un État remporte la totalité des grands électeurs en jeu.

À ce stade, et alors que les résultats du Michigan n’ont pas encore été officialisés, Trump s’est assuré au moins 290 grands électeurs, largement au-dessus de la majorité de 270.

En revanche, pour ce qui est de la totalisation des voix exprimées au niveau national, c’est Clinton qui arrive en tête, avec plus de deux millions de voix d’avance. Toutefois, les résultats ne sont pas définitifs.

Les grands électeurs se réuniront le 19 décembre prochain. Le 45e président des États-Unis sera investi le 20 janvier 2017.

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1002425/wisconsin-recomptage-votes-elections-presidentielles-trump-clinton-vert-stein

cxjxzfmwgael3jn

EN BANDE SON : 

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s