1984

Pizzagate : Un tweet de 2011 alimente les théories sur l’existence d’un réseau pédophile à Washington

Un tweet de 2011 alimente les théories sur l’existence d’un réseau pédophile à Washington

proxy

© Lucas Jackson Source: Reutcyzcjmoveaandtc
Même après sa mort, Andrew Breitbart parvient a créer la polémique. 

Dans un tweet, Andrew Breitbart un journaliste politique américain avait écrit que John Podesta, directeur de campagne d’Hillary Clinton, couvrait un réseau d’esclaves sexuels mineurs. Le tweet a refait surface grâce aux efforts des internautes.

cy6bfv7xuaa7o2b

Le «Pizzagate», un scandale sur des réseaux pédophiles supposés qui agite internet depuis plusieurs semaines, a connu un rebondissement inattendu mardi 29 novembre. Le fondateur du site d’actualité Breitbart News semble apporter de l’eau au moulin des internautes «conspirationnistes». Un utilisateur du réseau social Reddit, a retrouvé un tweet du journaliste datant de 2011 qui relance la polémique. Celui-ci s’interrogeait déjà sur la proximité de John Podesta avec des réseaux pédophiles.

«Je ne comprends pas comment Podesta n’est pas vu comme étant un défenseur de premier ordre qui couvre une opération d’esclave sexuels mineurs.»

How prog-guru John Podesta isn’t household name as world class underage sex slave op cover-upperer defending unspeakable dregs escapes me.

Depuis plusieurs semaines, les réseaux sociaux sont en ébullition sur ce que les internautes estiment être un réseau pédophile d’envergure à Washington DC, le «pizzagate».

«Je ferais mieux de jouer aux dominos sur du fromage ou sur des pâtes?»

Tout est parti des emails du directeur de campagne d’Hillary Clinton fournis par WikiLeaks. Dans des messages à première vue anodins, il y est plusieurs fois fait mention de pizza, de fromage, ou encore de pâtes de manière improbable : «Tu penses que je ferais mieux de jouer aux dominos sur du fromage ou sur des pâtes?», écrivait un agent immobilier dans un message énigmatique à John Podesta intitulé «fromage».

Dans un autre message avec le titre «Est-ce que tu as laissé ton mouchoir ?», le même agent immobilier informe Podesta : «Les agents immobiliers ont trouvé un mouchoir (je pense qu’il a une carte qui semble être en lien avec des pizzas). Est-ce qu’il t’appartient? ». Celui-ci répond qu’il lui appartient mais qu’il ne faut pas s’en inquiéter.

Si jusque là les mails sont étranges mais ne permettent pas de soupçonner quoi que ce soit d’illégal, les internautes ont décidé de creuser le sujet. Dans un long post sur Reddit, un internaute méticuleux a regroupé les nombreux messages avec ce genre de référence et fait le lien avec un code utilisé dans les sphères pédophiles pour communiquer en toute discrétion. 

Cheese Pizza, dont l’acronyme est CP serait utilisé pour parler de «Children Pornography», la pornographie infantile. «Pizza» signifierait fille, «Domino» domination, esclavage, «cheese» petite fille, «hot dog» garçon et «pasta» petit garçon.

Les éléments troublants dénichés par les internautes 

Le compte Instagram de James Alefentis, patron du restaurant le Comet Ping-pong, a particulièrement troublé les internautes. Les photos qu’il contient – une petite fille attachée à une table, une blague sur un bébé «à vendre», de nombreuses références à des enfants comme étant des «pizzas», les ont d’autant plus alerté qu’il est considéré comme l’une des 50 personnes les plus influentes de Washington selon le magazine GQ. 

Il a pour sa part réfuté dans une interview au New York Times, toute activité illégale dans son restaurant. «Nous avons été agressés à cause de cette folle, montée de toute pièce, théorie du complot» s’est-il plaint au journal. «Je n’ai rien fait d’autre qu’essayer de régler ça ces derniers jours et de protéger mon équipe et mes amis d’être terrorisés».

Le goût pour des artistes à la marge de la famille Podesta n’a fait qu’attiser la curiosité des «Redditeurs», notamment le «spirit cooking», auquel ils ont participé avec la sulfureuse artiste serbe Marina Abramovic. 

En creusant, les internautes ont retrouvé un article de Washington Life dans lequel Tony Podesta, frère de John, nous apprend – entre autres – être un fan de la peintre Biljana Djurdjevic, dont un des thèmes de prédilection est les enfants dans des situations malsaines.

Podesta has turned his Kalorama home to contemporary art display, such as Serbian painter Biljana Djurdjevic

Reddit a depuis supprimé les discussions sur le sujet, le directeur du site refusant de contribuer à ce qu’il considère comme «une chasse aux sorcières».

redditdownvote-ben-garrison-jpg-large

John Podesta n’a pas officiellement réagi.

L’AFP a qualifié  le pizzagate de «folle rumeur qui se propage depuis des semaines sur internet, alimentant des menaces de mort et illustrant le pouvoir dévastateur des fausses informations».

L’irruption d’un tireur dans une pizzeria de Washington, objet d’une rumeur la liant à un réseau pédophile et impliquant un proche de Hillary Clinton, montre les dangers de la propagation de fausses informations sur internet et sur les réseaux sociaux.

L’incident est survenu dimanche dans un quartier huppé de la capitale lorsque Edgar Maddison Welch, 28 ans, s’est présenté à la pizzeria Comet Ping Pong armé d’un fusil d’assaut pour, selon ses dires, enquêter personnellement sur l’affaire désormais connue sous le nom de «Pizzagate».

Le jeune homme, qui a affirmé avoir parcouru plusieurs centaines de kilomètres en voiture depuis la Caroline du Nord pour assouvir sa curiosité, a rapidement été arrêté par la police, qui a découvert deux autres armes.

Il a fait usage de son fusil d’assaut, mais personne n’a été blessé.

Les motivations avancées par ce tireur constituent une nouvelle escalade dans les conséquences de la diffusion de fausses rumeurs sur internet dans le contexte de la campagne électorale américaine.

«Ce qui s’est passé (dimanche) prouve que le fait de promouvoir des théories du complot fausses et irréfléchies a des conséquences», a déploré dans un communiqué le propriétaire de cette pizzeria à la clientèle familiale, James Alefantis.

Son établissement subit une vague de harcèlement en ligne depuis la publication début octobre par WikiLeaks d’emails de John Podesta, le directeur de campagne d’Hillary Clinton. Dans ces courriels était évoquée une soirée de levée de fonds à laquelle M. Alefantis avait été associé.

Cette révélation a été le point de départ d’une rumeur infondée affirmant que son restaurant servait de façade à un réseau de pédophilie. Outre des commentaires violents sur les réseaux sociaux, l’établissement de la capitale américaine et les boutiques alentours ont été menacés par des personnes ayant fait le déplacement jusqu’à culminer avec l’attaque armée.

Le fils de Michael Flynn impliqué

«J’espère que ceux qui ont attisé ces tensions vont prendre un moment pour réfléchir à ce qui s’est passé ici (dimanche) et cesser immédiatement de propager ces mensonges», a lâché James Alefantis.

L’initiative du jeune tireur montre que les nombreux démentis visant à classer indéniablement le Pizzagate au rang des histoires fantaisistes ne portent pas forcément leurs fruits.

Des sites, comme Infowars , continuent d’affirmer  que la pizzeria Comet est liée à un réseau pédophile.

Et le fils d’un membre de la future équipe du président élu Donald Trump s’est lui-même impliqué dans la polémique après l’attaque de dimanche.

Michael G. Flynn, dont le père a été choisi pour diriger à partir de janvier le puissant Conseil de sécurité nationale (NSC) a relayé plusieurs messages alimentant la rumeur et affirmé dans un tweet que  « Tant que personne n’aura prouvé que le pizzagate est infondé, l’histoire continuera. La gauche semble oublier les emails de Podesta et les nombreuses  »coïncidences » ».

Until proven to be false, it’ll remain a story. The left seems to forget and the many « coincidences » tied to it. https://twitter.com/jackposobiec/status/805559273426141184 

cy7eespuuaaq5dn

EN BANDE SON : 

4 réponses »

  1. Le Système panique est balance du « fake news » tous azimuts et sans opposer aucun contre-arguments aux preuves sur cette affaire qui fait grand bruit chez les médias indépendants outre-atlantique.

    Le tireur fou a d’ailleurs une fiche imdb.com et son père est lié à la protection de l’enfance, en plus d’avoir participé à l’élaboration d’un film « freak » et sadique appelé The Mill (2008). Bref, plus c’est gros, plus ça passe… moi je trouve que ça sent mauvais.

    Un journaliste qui s’est fait viré du HuffPost pour avoir évoqué les problèmes de santé de Clinton pendant la campagne en parle très bien et est un relais important de l’affaire (David Seaman). Sa chaîne vidéo : https://www.youtube.com/user/davidseamanonline/videos

    J'aime

    • seaman (ex cramer cnbc il me semble)

      juste un point : david brock (enfant adopté il me semble) n’est pas dans la fondation bitcoin , il s’agit d’un autre brock

      bon courage à l’afp , à 20 minutes au Monde , pour la suite

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s