1984

Etats Unis – Mad DOG Contre MAD dog : Wag the dog strategy Par Master T

Mad DOG Contre MAD dog : Wag the dog strategy !

Dans l’affaire récente de l’intervention -unilatérale et illégale- de Trump, on peut s’interroger sur sa capacité à remplir l’agenda mondialiste de la City au détriment du deep-state. La lutte à mort, puisqu’elle concerne la survie de l’Empire, nous expose au risque d’emballement vers un conflit mondial. « America First » implique un repli stratégique (isolationniste) qui permette une multipolarité effective… or, l’attaque-Trump façon « chien-fou » correspond en tous points au logiciel d’action du deep-state. De plus, l’affaire des tomahawks disparus dans le triangle des Bermudes syriens interpelle et plus encore, quand on sait que les russes ont été prévenus de l’attaque. Le « chien-fou » agit promptement mais il n’est point idiot au point de déclencher une réaction en chaîne dévastatrice.

Sous pression psychologique depuis les primaires US et plus intensivement depuis son élection, il est possible que Trump ait réagit sur un coup de sang, faisant fis de la CIA comme des pronostics concernant son profil et ses engagements présidentiels. La CIA, comme le précise DEDEFENSA aurait fait son job : « le directeur de la CIA Pompeo avait bien briefé Trump dans le sens que ses services concluaient que les forces d’Assad n’étaient pas responsables, mais, – en mettant Pompeo hors-jeu, – Trump répandit sa propre version des services de renseignement à son équipe personnelle [affirmant le contraire] ».

Le contre-pied de Trump face aux « good news » de Pompeo, s’entendant comme « vérité de situation » rapporté dans un contexte général ou les « fakes news » sont légion et compte tenu du contentieux encore récent d’avec la CIA, on peut légitimement s’interroger sur le profil psychologique de Trump… et faire le constat de DEDEFENSA: « (Trump), il peut réagir dans tous les sens. Aujourd’hui, il paraît “récupéré” par le Deep State mais il s’agit d’une acquisition aussi incertaine qu’elle s’est révélée être pour les partisans du non-interventionnisme. »

Cette imprévisibilité apparente de Trump est paradoxalement un élément favorable dans l’exercice de « chaos organisé » qui constitue notre Tragédie Grecque, c.à.d au fond celle qui émerge du sein de l’occidentalisme-nihiliste et qui métastase « the rest of the world » dans un trou-noir… syndrome de l’Age de Kali.

Nous allons de surprise en surprise, tout ce que l’on croyait un temps intangible, appuyé sur de solides références historiques et rationnelles, se voit infirmé par les faits le lendemain.

Les élections françaises pourraient ne pas échapper à cette logique qu’un grand tournant est en cours et qu’il suscite des basculements psychologiques en cascade… Est-ce là, la « falaise de Sénèque » psychologique qui nous attend ?

Si demain l’impossible se réalise et que le 2nd tour nous donnait Lepen-Mélanchon, on pourrait imaginer, jusqu’à un certains point, le choc sismique et psychologique éprouvé par la presse provinciale, puis, étendue aux provinces de l’Empire, hoqueter jusqu’en son cœur!.

Tout comme pour Trump le « chien-fou » on penserait, unanimement -dans la presse étrangère inféodée- à la folie mentale française qui habite ce peuple-malade. Chacun y serait de son auscultation et de son diagnostic cherchant à comprendre l’incompréhensible, comme aujourd’hui on le tente avec un Trump devenu « chien-fou »… à moins qu’il le fut de tous temps « chien-fou »… à la satisfaction voilée d’un Bannon prophétisant l’hiver politique nécessaire aux temps de parachèvement de notre Age de Fer, le meilleur acteur à la dissolution étant le « fait tragique » et irrationnel de notre époque qui conduit toute l’Humanité dans un mouvement universel comme d’une « Chute divine » imparable. C’est donc par un sur-déterminisme ontologique, métahistorique, .qui supplante les libre-arbitres apparents et alors même que ceux-ci ne sont que des éléments dispersés, soumis à l’invective de lois de Nature, comme le fondement d’un Inconscient Collectif dirigeant le mouvement général de l’Histoire… quoiqu’il arrive et quoiqu’on en pense du haut de notre Ego.

Là encore la « chute des murs »…

MASTER T

EN BANDE SON : 

2 réponses »

  1. Je verrai plutot au regard de ses comportements récents, TRUMP comme un adolescent attardé, impulsif, jouant une décision sur un coup de tete,
    décidant de bombarder la Syrie autour d’une part de gateau chocolat,
    c’est du Phallocratique, histoire de montrer que « on est les plus fort nous les Américains », coup de pub ? coup de frime ?
    Décision Grave prise à l’emporte pièce sur un coup de tete, pas digne d’un Président réfléchi…
    Qu’aurai-t-il fait en 1962 face aux missiles de Khrouchtchev installés à Cuba à 150 km des cotes US ???
    KennEdy a désarmorcé la situation,
    TRUMP aurait peut etre fait le coup de force pour montrer ses coucougnettes et avec ensuite des conséquences tragiques …
    Trump semble n’etre comme le dit Steve R. Pieczenik sur son site, je cite : « qu’un bon businessman, qu’un bon commercial….mais pas du tout rodé à l’exercice du pouvoir… »
    TRUMP de façon impulsive réagit apparemment comme un « Manager » type,
    qui décide sur un coup de tete, sachant qu’il a 1 chance sur 4 de se tromper, Saura-t-til devenir un « Homme d’Etat » en s’imbibant de son « Costume de Prsésident », ou bien sera-t-il le jouet de ses sournois conseillers qui finiront tous par venir du Deep-State ou de la Galaxie Clintonnienne ??
    L’avenir nous le dira,
    Mais à mon sens, déjà qu’il n’a plus les mains libre pour « Making America Great Again », il risque tout simplement de dérrapper lors de prises de décisions immatures ou impulsives, d’autant qu’à force de chaises musicales dans son entourage à peine installé, il risque de n’avoir au final que des conseillers peu efficaces ou très mal intentionnés.
    C’est son immaturité poliitque qui me fait peur,
    Sur le fond l’homme ne doit pas etre si mauvais, un « Good Guy » meme s’il n’est pas un saint….
    Mais lorsqu’on est entouré comme lui, de requins démocrates et mondialistes,
    ( comme c’est le cas de son Administration d’Etat, Vieille relique des Clinton-Obama, et dans laquelle il aurait du, et ceci dès le début de sa prise de pouvoir, faire la purge la plus intense qui soit, afin de ne s’entourer au final que d’hommes dévoués à cause et à son programme de relance de l’Amerique ),
    il vaut mieux dans ce cas avoir la tete bien lucide, bien réfléchie, et prendre le recul et le self-control qui s’imposent, tout en anticipant sur les évènements….
    L’improvisation en politique ne mène qu’à se prendre un mur en pleine face tot ou tard.
    Le Reve TRUMP se met déjà en sourdine, tel un coucher de soleil rapide …. Souhaitons qu’il devienne mentalement un « Vrai Président Mature »,
    et qu’il ne devienne pas la marionnette d’autres personnages obscurs,
    qui sinon décideront pour lui et sans doute pour le reste du monde,
    dont nous memes en Europe..

    J'aime

  2. “Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur ; vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre.” CHURCHILL.

    “Vous aviez à choisir entre la guerre hillarienne et le déshonneur trumpien; vous avez choisi le déshonneur trumpien et vous aurez la guerre.” DEEP-STATE

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s