Cela se passe près de chez vous

Qui ose refuser le retour des jihadistes en France?

Les djihadistes peuvent dormir tranquilles, la Justice française veille sur leur sommeil.

Les 22 et 23 mars, des panneaux portant l’inscription « djhadistes » barrée d’un trait rouge ont fleuri, ici et là, aux entrées de l’agglomération toulousaine. Magie du printemps, renouveau de la nature… Entrée interdite aux « djihadistes », barbus go home, djellabas au vestiaire, la nouvelle saison s’annonçait primesautière. Enfin, presque… Des automobilistes encore réglés sur l’heure d’hiver se trouvèrent choqués par cette nouvelle signalisation… Comment pouvait-on interdire l’accès de la ville à des terroristes avérés ou potentiels ? Le monsieur Castaner n’avait-il pas dit que la France allait accueillir les revenants de Syrie ? Si printemps il y avait, il devait se manifester sous la forme de colliers de fleurs passés autour du cou des radicalisés ! Ukulélé, darladirladada, etc.

Les panneauphobes s’en allèrent donc, ni une ni deux, alerter les forces de l’ordre. « M’sieur l’agent, des malfaisants pire que « Daech » veulent interdire l’accès de notre belle ville à nos amis islamistes. Rendez-vous compte du scandale ! » Courroucé par tant d’audace, l’agent en question s’en fut à son tour demander aux employés de la société des autoroutes de partir à la cueillette de ces sept panneaux qui avaient éclos prématurément.

Alors que les forces de police étaient sur le point de se mobiliser pour retrouver les auteurs de ce méfait sans précédent, le groupe Génération identitaire revendiquait le crime. Une organisation d’extrêmes extrêmement d’extrême droite, proche d’Adolf Hitler, affiliée aux heures les plus sombres et tutti quanti… Les Toulousains n’osaient plus sortir de leur voiture. Par où passer ? A-t-on construit des tunnels pour entrer dans la ville ? Des itinéraires bis ?

Dans son message, l’abominable organisation justifiait son action par ces mots : « Génération identitaire Toulouse continue de lancer l’alerte quant aux retours de djihadistes sur notre territoire. Puisque M. le maire, Jean-Luc Moudenc, refuse de s’opposer à ces retours dans notre ville, il appartient donc aux citoyens de faire entendre cet avertissement : les djihadistes ne sont pas les bienvenus à Toulouse ! »

Malgré la simultanéité de cette installation de panneaux et de l’attentat de Trèbes, « les gendarmes du secteur ont passé la main aux policiers de la sûreté départementale de Haute-Garonne. […] Les enregistrements des images des caméras de vidéoprotection du périphérique et celles disposées aux alentours sont en cours d’exploitation. »

Si l’on en croit cette information relevée dans Le Point, des policiers toulousains vont donc consacrer du temps et de l’énergie à décrypter des bandes vidéo pour tenter d’identifier des personnages qui ont tenté de faire passer un message sous l’angle d’une plaisanterie inoffensive… Dans la ville de Toulouse, où il est de notoriété publique que des quartiers entiers sont aux mains de radicalisés islamistes, le printemps n’est pas pour demain.

Dernière minute : le parquet ouvre une enquête pour « incitation à la haine raciale ». Les djihadistes peuvent dormir tranquilles, la Justice française veille sur leur sommeil.

http://www.bvoltaire.com/panneaux-de-generation-identitaire-police-toulousaine-dents/?mc_cid=c38151bdcb&mc_eid=b338f8bb5e

 

brunobertez

Qui ose refuser le retour des jihadistes en France?

Un enquête est ouverte. Gageons que celle là sera faite sérieusement et les coupables sevèrement punis!  On les surveillera mieux que les fichés « S »!

Voir l’article original

5 réponses »

  1. Qui sème le vent Récolte La Tempête !!!
    Les Enarquoides continuant de semer allègrement un vent mortifère sans jamais se soucier des conséquences futures….
    Mais la tempête djihadiste c’est comme la Boite de Pandore,
    ceux qui l’ont ouvert savaient pertinemment qu’elle contenait tous les vents les plus furieux ,
    il seront donc Responsables des conséquences …


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

  2. Avec l’Etat et ses représentants, kapos du Reich et dhimmis de l’Arabie Saoudite et financiers qataris, tout est permis… la prostitution politique est le plus vieux métier du monde.
    Pour notre sujet, Lupus, je vous invite à lire l’article de Despot qui est superbe sur la notion de sacrifice et la trahison des élites: http://lesakerfrancophone.fr/resurrection
    A bientôt et bon boulot de ré-information et de réflexion en ces temps d’obscurcissement généralisé.


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    • Désolé Master T mais je ne saurais partager le point de vue de Despot sur la notion de sacrifice. Je m’explique

      Sur ce Blog nous plaçons l’individu au-dessus de tout : de sa famille, de sa communauté d’appartenance, de sa religion et bien sur de sa nation…De tout ce qui fonde son identité première comme on dit et tout ce qui est lié aux circonstances hasardeuses de sa naissance… Il ne serait y avoir de servitude que volontaire et de devoir que librement consenti, de sacrifice point, une vie n’équivalant à aucune autre ! Par voie de conséquence un sacrifice ne serait être supérieur à un autre sous peine de grave inconséquence, et cela qu’importe que l’on soit musulman, juif ou chrétien. Et je m’érige contre cette anathème qui consiste à penser que le sacrifice des uns permettrait la survie des autres, au regard de l’être humain je trouve cela tout bonnement blasphématoire….Il ne serait y avoir d’élu seulement quelques privilégiés…La vie est si singulière qu’elle ne se conjugue qu’au singulier et n’a que faire des plurielles !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s