Art de la guerre monétaire et économique

Le Billet du LUPUS : Splendeur et misère de l’économisme – it’s stupid economy ! Enfin pas pour tout le monde !

Splendeur et misère de l’économisme

Léconomisme c’est cette sous science issue de l’économie politique servant à justifier le système américain de prédation financière  mise en place par ces derniers après l’abandon par Nixon de l’étalon or en 1971. Un système créé de toute pièces  par le monétariste néokeynésien  Milton Friedman à partir de 1969 année présocratique reposant sur un système de changes flottant issue des accords de Bretton wood 2 et qui consacre le Roi Dollar en tant que Monnaie de réserve du monde et unique référent quant à la bonne ou mauvaise santé d’une économie. Le système monétarisme fait aussi du Banquier central le planificateur centralisateur d’une économie désormais dirigée pour le seul bienfait des Etats Unis et par le biais de cycles et de krach qui ne doivent rien au hasard mais sont fonction de la plus ou moins bonne santé de l’économie US. Pour justifier après coup de leur prébende et OPA sur l’économie mondiale les banquiers centraux ont mis en place ce que nous appelons ici : l’économisme , une narrative reposant sur de fausse corrélations et s’appuyant sur de fausses lois économiques nobèlisés à outrance. La narrative c’est le domaine des analystes financiers travaillant tous pour les banques commerciales, les lois pseudo-économiques c’est le boulot de chercheurs  issus des meilleurs universités propagandistes du monde.

Alors pourquoi me direz vous dénoncer ce charlatanisme économique généralisé, et bien justement parce que cela en est un, qu’il empêche les marchés de fonctionner normalement et qu’il permet à une petite caste de profiteur de détenir tous les pouvoirs ! En tète desquels figure bien entendu les Etats Unis !

Nous sommes bien peu nombreux à dénoncer cette escroquerie intellectuelle, à ma connaissance MAIS votre hôte le fait avec assiduité. Les autres vivant peu ou prou directement ou indirectement des subsides distribués par les Banquiers Centraux et leur sont donc redevables.

LE LUPUS

EN BANDE SON : 

1 réponse »

  1. Parler de (sous) science pour l’économisme est déjà se soumettre à une croyance.
    Au mieux c’est un art, une forme de pratique de la gestion des échanges monétarisés, complémentaire de l’art de la politique, la recherche du consentement.
    Pour le reste, ces trivialités méritent d’être redites en préambule à chaque proposition de faire.

    Pour autant, le marché comme ultime unique moyen de régulation, j’émets les plus grands doutes. Il suppose un comportement sans biais, ce qui n’est pas possible.
    Bien plus puissant est la confrontation démocratique de recherche de consentement qui expose clairement le mode de prise de décision.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s