Americanism

Sécuriser le Pétrole ! Contributions de Michel Onfray, d’André Archimbaud et de Strategika 51

Sécuriser le Pétrole !

« L’opération al-Baghdadi ne convaincra nullement ses adversaires que Trump soit doté de quelque compétence. Toutefois, le pétrole du gouvernement syrien étant maintenant contrôlé par l’armée américaine afin de bloquer les gouvernements syrien et iranien, cela rassure les caciques républicains du Sénat (qui décidera, en final, si Trump doit être révoqué ou non) ainsi que leurs contributeurs financiers. Et le fait que la « patate chaude » du contrôle des frontières du nord syrien passe à la Turquie et à la Russie, lesquelles devront désormais confronter les lambeaux restants du califat, autant que les kurdes du PKK, mouvement marxiste reconnu urbi et orbi comme terroriste, mais rebaptisés par l’administration Obama en « parti de l’union démocratique ». Rien à voir avec les peshmergas d’Irak, selon le site conservateur The Federalist.

Donc, Trump a renforcé le contrôle américain sur le pétrole syrien, a éliminé Baghdadi en « territoire turc », prouvant la pertinence d’une stratégie militaire assise sur les forces spéciales et commandos plutôt que sur l’armée régulière, pour montrer au peuple américain qu’il ne risque pas la vie de ses soldats en de vaines opérations. La réaction des sénateurs, en particulier celle de Lindsey Graham (« C’est ce que nous aurions dû faire en Irak ! »), semble révéler leur réalisation que la stratégie des deux dernières semaines était, somme toute, innovante. »

André Archimbaud BLD Voltaire le 28/10/2019

Le retrait des forces US du Nord et du Nord-est de la Syrie n’a jamais inclu la base militaire d’Al-Tanf dans le désert syrien près des frontières irakiennes. Il est à noter à ce sujet que la dite base d’Al-Tanf a servi de base de transit à des « conseillers » militaires israéliens en route vers le Kurdistan irakien.

Le repli des forces US de Syrie vers la province irakienne d’Al-Anbar visait un redéploiement en zone d’attente en vue de constituer une nouvelle brigade de combat destiné à garder les champs pétrolières syriens. Ces champs sont tous situés dans la province orientale de Deir Ezzor non moins de Abu Kamal.

Officiellement, des responsables du Pentagone évoquent une force de 500 militaires et des blindés, probablement des chars de bataille qui y seront amenés via l’Irak mais dans les fait il s’agit d’une brigade de combat interarmes mobile qui aura pour mission d’assurer la sécurité des champs pétrolières en Syrie orientale et empêcher les forces gouvernementales syriennes d’en reprendre le contrôle.

Moscou a appelé les États-Unis à retirer l’ensemble de leurs forces militaires de Syrie en rappelant à Washington l’illégalité de sa présence militaire en Syrie, contrairement à celle de la Russie, laquelle agit sur une base légale à la demande du gouvernement syrien.

La base militaire d’Al-Tanf demeure assiégée par les forces auxiliaires de l’Armée Arabe Syrienne (AAS) mais est protégée par un périmètre de sécurité de 40 kilomètres assuré par des avions d’attaque au sol, des drones et des hélicoptères d’attaque basés en Irak et en Jordanie.

La base a déjà fait l’objet d’une tentative d’assaut menée conjointement par des éléments du groupe Wagner et des paramilitaires syriens, soutenus par des unités du Hachd Al-Chaabi (mobilisation populaire) irakien, provoquant l’usage par les Américains de bombardiers B-52, de chasseurs-bombardiers F-15, d’avions d’attaque au sol A-10, de drones d’attaques armés de missiles Hellfire et d’hélicoptères Apache. Le président US Donald Trump a vaguement commenté cet incident en déplorant « la mort de beaucoup de gens de part et d’autres ».

La mainmise de compagnies pétrolières internationales alimentant la corruption et achetant une grande partie des responsables politiques irakiens explique la relative facilité pour Washington d’y faire transiter des troupes et des équipements lourds en vertus d’Accords plus ou moins secrets signés peu avant le retrait militaire d’Irak.

En atendant une nouvelle évolution de la situation sur le terrain, les Américains sont toujours à Al-Tanf tandis que les forces Russes avancent vers l’extrême Nord de la Syrie en organisant des patrouilles là où patrouillaient il y a peine un mois des forces US/Otan. Des véhicules militaires russes ont été aperçus sur l’axe Minbedj-Jarabuls et des unités de la police militaire russe continuent de se déployer aux côtés des forces syriennes dans des régions autonomes kurdes.

La question des champs pétroliers du désert oriental est un peu étrange. La Syrie n’est pas un pays pétrolier et la production de ces champs est tout au plus marginale à moins de la découverte de nouveaux gisements ou d’un potentiel. Washington affirme que Daech contrôlait les sites de production sans préciser que le groupe terroriste revendait du brut à la Turquie et aux États-Unis via des intermédiaires à un prix très bas par rapport au prix de référence mondial. Damas pour sa part affirme n’avoir jamais compté sur ces champs pour son économie avant guerre et à réaffirmé sa volonté de récupérer l’ensemble de son territoire.

Le Grand Jeu est aussi et surtout une affaire de Brut. Affaire à suivre.

Sécuriser le pétrole

L’avantage avec Donald Trump c’est qu’il est primaire… Entre ce qu’il dit et ce qu’il pense, il n’y a pas l’ombre d’un papier à cigarettes. Or, ce qu’il pense c’est ce que concevrait un enfant ou un adulte pas fini… Car il peut penser plusieurs choses en même temps, ou bien tenir des propos contradictoires à la queue leu-leu sans s’en trouver le moins gêné du monde. C’est le blabla cher à l’enfant roi: « Moi je dis que, donc j’ai raison. Si je dis le contraire, j’ai raison aussi. Et le contraire encore? J’ai toujours raison »…

C’est ainsi qu’en juin dernier, le Donald peut  envoyer des avions bombarder le détroit d’Ormuz en Iran, puis les faire revenir s’étant soudainement souvenu que, dans les populations bombardées, il y avait aussi des enfants! Faut il en pleurer ou bien en rire? Qui peut croire une pareille sottise? Souscrire à de telles balivernes?

Cette fois-ci, il vend la peau de l’ours après l’avoir tué… Devant les caméras du monde entier, il arrive en chef de guerre triomphant annonçant qu’il a tué Al Baghdadi, le calife de l’Etat islamique. Dans sa conférence de presse, il ne peut s’empêcher de réactiver des logiques infantiles: lui qui commandite l’opération à des milliers de kilomètres et la suit sur un écran, probablement dans un bunker (« c’était comme dans un film » avoue-t-il niaisement…), il traite le calife de chien après avoir dit qu’il était mort en peureux, en pleutre, en trouillard qui, poursuivi par un chien, s’est lâchement enfui avec ses trois enfants au fond d’un souterrain avant de déclencher son gilet bourré d’explosifs. C’est la version donnée par Trump; il y aura probablement un film à gros budget pour en imposer définitivement le scénario sur le principe ayant déjà fait ses preuves, concernant le « 6 juin 44 », avec Le jour le plus long.

Mais l’aveu dans cette parole publique planétaire est que les opérations militaires américaines n’obéissent qu’à une seule logique: « sécuriser le pétrole » comme il l’a dit à plusieurs reprises!

Au moins Bush père et fils faisaient semblant, ils facilitaient ainsi le travail de BHL et de ses amis: ils parlaient démocratie et liberté en Orient, destruction d’une dictature en Irak ou prévention d’un hypothétique bain de sang en Libye! Chaque fois, les bombes avaient de bonnes raisons toutes mises en relation avec la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de saines légitimations humanistes: il fallait coûte que coûte apporter la civilisation à ces barbares! Depuis « 1789 », ils sont tellement nombreux sur la planète ceux à qui il faut encore apporter la Liberté, l’Egalité et la Fraternité sur un plateau gras et luisant du sang des autres!

Il y a aussi la belle et bonne explication: l’Etat islamique (qu’il était plutôt de bon ton d’appeler « Daesh »), cet Etat islamique, donc, était le foyer originel de tous les actes terroristes sans exceptions qui se commettaient sur le territoire français! Comme si la destruction de la République et de la Nation souhaitée par BHL et les siens depuis des années au profit d’un grand marché européen puis planétaire ne suffisait pas à expliquer la naissance d’un nihilisme français qui nourrit l’engagement islamiste de gamins perdus sans aucune autre identité que celle-là, facile et factice!

Si la France bombardait là-bas, c’était donc pour qu’on n’égorge pas ou plus ici. Mais en bombardant là-bas, on égorgeait quand même et plus encore ici! Que fallait-il en conclure? Non pas que la cause n’était pas là-bas! Mais qu’on n’avait pas encore assez bombardé… Qu’il fallait encore et toujours tuer. Autrement dit détruire des pays, abattre des terroristes et leurs sympathisants, certes, mais aussi tous les musulmans qui habitent tranquillement chez eux dans ces pays sans avoir rien fait ni rien demandé à personne et dont on détruisait les maisons sous des flots de bombes américaines et françaises. Mais dans ces cas là, tuer des enfants, ce qui est le comble de la barbarie quand il s’agit du calife, relevait du comble de la civilisation quand il s’agissait de crimes états-uniens. Pauvres enfants, les victimes de tous les conflits quels qu’ils soient…

Fi donc des discours lénifiants de tous les amis des Etats-Unis qui ont avant tout besoin de pétrole pour faire tourner leurs entreprises, fonctionner leurs grosses voitures, activer leurs climatisations ou leurs chauffages. Leur politique étrangère? D’abord et avant tout mettre la main sur le pétrole des autres et s’en assurer la jouissance. En dehors de ça, rien.

Si l’Etat islamique n’avait pas mis la main sur le pétrole irakien vendu à la Turquie d’Erdogan (sans que BHL n’ait jamais pour autant estimé qu’il fallait bombarder Istanbul…),  je vous fiche mon billet que le calife et ses trois enfants seraient toujours en vie (comme Xavier Dupont de Ligonnès…) et que les Etats-Unis se moqueraient comme d’une guigne que cet Etat Islamique existe encore ou pas!

A plusieurs reprises, Trump a donc naïvement balancé que les Etats-Unis n’ont que faire des droits de l’homme, de la liberté et de la démocratie dans le monde. Que ce qui leur importe c’est partout leur intérêt et que cet intérêt pour l’or noir explique les guerres du Golfe, la destruction de l’Irak et de la Libye, l’abattage du calife dont le seul tort, selon les Américains et leurs alliés, n’est pas d’avoir égorgé, pendu, décapité, lapidé, fait régner la terreur, non, mais d’avoir les moyens d’ouvrir ou de fermer à sa guise les robinets des champs pétrolifères.

Que partout sur la planète des musulmans y voient matière à colère, qui peut désormais en douter?

Macron en appelait il y a peu à la vigilance en matière d’islamisme.  Qu’il commence par montrer l’exemple plutôt que d’appeler à la délation tous azimuts sur le territoire français: c’est en son pouvoir, il est le chef de l’Etat.

Un certain Jacques Chirac sut effacer tout son passif politique qui était grand en s’opposant à une guerre en Iraq, puis en poussant une colère contre les services secrets israéliens qui empêchaient un Palestinien de venir lui serrer la main à Jérusalem. C’était une façon de penser la politique internationale autrement qu’en termes de pétrole et de  bombardements.

La mort d’un calife n’est pas la mort du califat. Le propre de l’hydre dont parlait Macron (mais sait-il quel imaginaire il convoquait avec cette métaphore?, on finit par en douter…), c’est qu’à chaque fois que l’une de ses têtes est coupée, il en repousse une autre à la place. Il avouait donc à son corps défendant que c’était un combat perdu d’avance, sauf à être Hercule, mais voyant déjà quel Jupiter il fait on peut douter qu’il soit le demi-dieu adéquat! D’aucuns sur la planète recycleront dans des pays musulmans le vieux: « Le Roi est mort, vive le Roi . » Attendons le prochain nom du prochain calife. Et ce sera retour à la case départ.

Ce sont les vendeurs de bombes qui, eux, toujours, se frottent les mains. Et, avec eux, une poignée de VIP et les chefs d’Etat qui en sont les VRP.

Michel Onfray Le 27 Octobre 2019

https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/-securiser-le-petrole-?mode=text

EN BANDE SON :

10 réponses »

  1. Je réponds au texte d’Onfray :
    moi je préfères un président qui dit ce qui est plutôt qu’un président menteur.
    L’Irak n’était pas un pays « musulman » mais laïque avant d’être détruit par les bombes humanitaires de BHL.
    Oui, sans le pétrole nos économies s’effondrent. Le dollar, le pétrole, et l’OTAN sont indissociables (et en danger de mort).
    Les musulmans n’ont fait que se trouver au dessus de champs de pétrole. Ils n’ont pas la technologie pour le sortir du sol, le raffiner, fabriquer des voitures avec.
    Si on voulait on pourrait juste aller le chercher sans rien leur donner en retour. On en a le pouvoir. Ce n’est qu’un certain sens de la « justice » ou de « l’équité » qui fait qu’on fait commerce plutôt que pillage, ce qu’on appelle « civilisation ».
    Sans notre technologie, sans notre agriculture, sans nos pompes à eau, sans nos voitures, sans notre électricité, ils en seraient encore, eux les musulmans, arabes, africains ou autre à être des chameliers, et à n’être qu’une poignée. Sans nous ils ne seraient pas des milliards.
    Alors bon, ils peuvent toujours se plaindre qu’ils pourraient être encore plus nombreux ou encore plus riche, mais on pourrait aussi les laisser péricliter dans leur coin.
    Je ne dis pas que c’est bien d’aller faire la guerre pour du pétrole, mais, il faut remettre les choses en perspective.

    J'aime

    • Ce n’est pas le sujet ni d’Onfray ni des 2 autres contributeurs il s’agit là de mettre là en lumière le système néoconservateur américain en place depuis 70 ans avec les créations d’Israël, de l’Arabie saoudite et du système Bretton Wood basé sur le règne du pétro-dollar. Tout cela s’est fait sur les décombres des anciens empires coloniaux Français et Britanniques. Le tout couvert par l’exceptionnalisme US qui leur donne à penser qu’il réalise là le travail voulu par leur Dieu. Le pétrole ne sert ici que d’alibi tout comme la guerre qui ne sert qu’à faire marcher leur complexe militaro industriel. Les Etats Unis ont une économie de guerre qui ne dit pas son nom mais tout part de là, leurs principales découvertes et brevets passent d’abord par la case militaire avant de passer ensuite dans le civil. Hollywood est leur système de propagande de guerre dont adorent se gaver ces pauvres européens qui n’ont toujours pas compris que le terrorisme islamiste était une invention et création de la CIA destiné à les maintenir sous la surveillance de la NSA et de sa partie civile appelé Facebook ! Au passage il est à la fois pathétique et ironique de constater que l’Arabie Saoudite soit devenu le deuxième actionnaire de Twitter…en complément bien sur de son siège aux Droits de l’Homme de l’Onu, le tout bien sur pour services rendus à l’Oncle Sam ! CQFD

      J'aime

      • Globalement d’accord, sauf que le « terrorisme islamique » existait bien avant les USA, bien avant tout ce système. Que le terrorisme islamique sont récupéré, voire même amplifié (on lui donne des moyens), ok, mais « inventé/créé » par la CIA et mes USA, non. Ce n’est pas historique.

        J'aime

        • Un conte de Noel
          Le wahhabisme provient d’Arabie Saoudite pure création US , les attentats du 11 Septembre cela vous dit quelque chose ? Et les moyens sont donnés par qui d’après vous ? Vous croyez à la combustion spontanée moi pas.
          Le terrorisme à toujours été instrumentalisé qu’il soit d’origine politique (bolchevisme) ou religieuse (islamisme) confère à tout ce qui se rapporte aux techniques de guerre asymétrique.
          C’est dailleurs pour cela que sur des terrains très militarisés tel le Moyen Orient ce sont maintenant les forces spéciales qui interviennent faisant suite aux infiltrations par les CIA/MOSSAD et autres groupe WAGNER d origine russe des groupes para militaires type Daesh agissant sur place.
          Al Baghdadi devenu aujourd’hui encombrant vient d’être limogé tout comme en son temps Ben Laden le fut pour des raisons similaires.

          J'aime

          • Le terrorisme islamique existe que Mahomet est parti à Medine. Il dure depuis 1300 ans avec une pause parce que les musulmans se sont pris une raclée coloniale et que leur califat s’est fait démembrer. Pour fabriquer la barabrie saoudite les US n’ont pas eu à beaucoup souffler sur les braises.
            A une époque ça s’appelait les « barbaresques » et les français en ont eu tellement marre des raids qu’ils ont décidé de prendre le port d’alger pour y mettre fin.
            Sans parler de tout le reste.
            Le terrorisme en Inde, c’est je ne sais plus combien d’attentats par an, et ce n’est pas la CIA. Etc … etc…
            Votre raisonnement est trop occidentalo et moderno centré.

            J'aime

            • « Votre raisonnement est trop occidentalo et moderno centré. » Peut être mais le votre est centré sur le passé ce qui vous empêche de voir le présent et d’anticiper sur le futur !

              J'aime

              • Que nenni.

                J’estime qu’on ne peut pas faire une réduction ad-cia pour tout le terrorisme (islamique) de la planète, pas plus qu’il n’y a de kippa derrière chaque attentat de barbu.
                Attention, je dis bien qu’on ne peut pas tout réduire, mais je me garde bien de dire qu’ils n’y sont pour rien. Le bourbier afghan a été fabriqué par les US pour contrer le communisme. La destruction de l’Irak à créé l’état islamique (qui s’oppose soit dit en passant aux Wahabites c’est pour ça que les Saouds se sont réjouis de la disparition d’Al Bagdadi). L’islam a été utilisé pour détruire la yougoslavie. Je n’ignore rien de tout ça.

                Mais.

                Pour les 30 derniers jours il y a eu 30 attaques de terroriste islamique, et 111 tués, et plus de 35 000 depuis le 11 septembre. Over the world.
                https://www.thereligionofpeace.com/attacks/attacks.aspx?Yr=Last30

                Je ne parle pas du passé la, mais de ce qui passe quotidiennement de nos jours. Partout ou il y a des musulmans en masse, il y a du terrorisme.
                On a l’impression en France que les sioniste/CIA sont derrière notre poignée d’attaques, mais non, c’est un phénomène global, qui peut PEUT-ÊTRE (plus ou moins) dirigé chez nous, mais pas ailleurs, pas partout, pas depuis toujours.

                Le Coran et les Haddiths ont peut-être écrits il y a 1300 ans mais … les gens continuent de les lire de croire en ces horreurs et en ce moment et de prendre exemple sur la vie de momo l’pédo.

                Donc je parle aussi du passé, mais pas que. Je parle surtout du reste du monde, hors occident. Que les USA empirent les choses : OUI OUI et OUI.
                Mais on ne peut pas (à mon sens) faire fi de la nature de l’islam : politique, messianique, expansioniste basé sur les horreurs écrites dans le Coran et la Sirah. Que cette nature ai été créée il y a 1300 ans ne veut pas dire qu’elle n’est plus ce qu’elle est.

                J’ai l’impression que vous refusez de corriger votre point de vue parce que c’est plus pratique pour vous d’ériger les USA en unique méchant de l’histoire. Les autres en face ne sont pas mieux, ils sont juste dominés, mais lâchez leur bride et vous verrez.

                J'aime

                • « J’ai l’impression que vous refusez de corriger votre point de vue parce que c’est plus pratique pour vous d’ériger les USA en unique méchant de l’histoire. Les autres en face ne sont pas mieux, ils sont juste dominés, mais lâchez leur bride et vous verrez. »
                  Et non ma position n’est pas facile car c’est beaucoup plus simple de taper sur le juif ou le musulman, c’est au final très politiquement correct, cela fait de l’audience et vous rend très populaire auprès de certains mais parfaitement aveugle sur toute chose. Ce n’est pas une question de bon ou de méchant c’est une question de rapport de force qui est on peut plus favorable aux Etats Unis et dont ils usent et abusent à tous les niveaux. Ce sont eux les commanditaires et les autres les exécutants. Intéressez vous aux chrétiens sionistes, à leurs propos et à la puissance dont ils disposent et vous commencerez peut ètre à comprendre le dessous des cartes.
                  Tiens au passage savez vous pourquoi les States sont en Afghanistan : cela en fait le premier dealer de la planète ! avec ensuite des opiacés fabriqué en Chine et déversé en masse sur la populace US.Effet thérapeutique garanti ! Ah oui joubliais encore un coup des Talibans…

                  J'aime

                  • Je connais tout ça. J’ai cogné abondamment sur les amerloques, leurs guerres, leur impérialisme, leur soft power, le dollar et le reste. Et je continue de le faire. Je tape aussi sur les autres. Qu’ils soient dominés par les US ça ne veut pas dire qu’ils sont blanc comme neige, ni que les US contrôlent tout, ou que ces derniers aient fabriqué le Coran et les horreurs qu’il y a dedans (ou dans le Talmud d’ailleurs) dans le but de manipuler de pauvres arabes innocents. Et, à mon avis, le Mossad n’a pas grand chose à envier à la CIA.
                    Je penses que vous focalisez trop sur les US au risque de négliger d’autres forces géo-politique et historiques. Ce n’est que mon avis en toute amitié … votre blog est un des meilleurs relais de la pensée critique.
                    Je maintient, l’Islam est une religion tout aussi agressive que celle des chrétiens sionistes, même si les premiers n’ont pas les moyens de leurs ambitions (si ce n’est démographiquement).

                    J'aime

                    • Ne pas perdre de vue non plus que les élites sont traversées par 2 groupes rivaux qui tantôt s’affrontent tantôt s’unissent : il y a bien sur les néoconservateurs qui tiennent l’agenda de politique étrangère et la gauche Fabienne ou mondialiste celle que l’on a coutume d’appeler la 3eme voie et qui structure l’agenda sociétal et ingénierie sociale qui va avec et dont la chasse gardée est la politique intérieure. Les Etats Unis donnent le La et les autres suivent en faisant le gros DO !

                      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s