Cela se passe près de chez vous

Affaire Polanski – Entends tu l’Ami la rumeur d’Orléans : La Chanson de Roman ou la vie en Rose Mary Baby

La Chanson de Roman ou la vie en Rose Mary Baby

« L’âme bourgeoise se sent rachetée quand elle se proclame anticonformiste. » — Nicolás Gómez Dávila, Les Horreurs de la démocratie

La Bourgeoise comme le Bourgeois grands adorateurs tous deux du veau d’or aiment par ce biais qu’est l’argent se racheter une bonne conscience toute symbolique. Car comme chacun sait en mitteranderie : l’argent peut tout, l’argent corrompt tout surtout si il est en devises américaines. Et le Bourgeois pratique à cette fin ce qu’il est convenu d’appeler entre initiés du même rang hypocrites la technique du bouc diabolique mais émissaire. Une technique qui consiste à jeter à l’opprobre généralisée et à la vindicte populaire un quidam anciennement leur pair réunissant talent, succès et probité, pour le laisser ensuite se faire dévorer par des « Chiennes de Guerre » savamment choisies au nom et au son des trompettes de la mort et des corps meurtris de Roncevaux…Cachez ces corps que je ne saurais voir tel est l’obscur objet du désir Bourgeois qui, à défaut d’onanisme assumé, se réfugie désormais dans la spirale du désir-répulsion fruit de ses tourments répétés. Cachez ce corps, dit il, et délivrez nous enfin du mal !

Mais faute avouée n’étant désormais plus pardonnée le mal se joue parfois des vilains tours, s’habille pour se cacher en funeste Pravda et se noie, et se roule de façon sordide de plus en plus dans les détails. Mieux encore le mal aime à se travestir en Mâle blanc de plus de 40 ans à l’esprit libidineux mais à l’essence somme toute charismatique, suffisant en tous les cas pour attirer au Bal des Vampires des jouvencelles affriolantes, égarées certes, mais surtout hypnotisées par les feux brûlants et délicieux de la notoriété… Au tribunal inquisitoire de nos pêchers et par delà le bien, le mâle et le crime organisé, cela suffit il à faire pour autant du mâle blanc la victime expiatoire de nos désirs refoulés, telle est la question, la seule que chacun d’entre nous devrait se poser !

LE LUPUS

Entends tu l’Ami la rumeur d’Orléans :

https://leblogalupus.com/2020/01/13/le-billet-du-lupus-je-suis-roman-polanski-et-la-rumeur-dorleans/

Rumeur semblable a celle de Loudun

http://www.dvdclassik.com/critique/les-diables-russell

Rumeur venue de la nuit des temps :

Le chœur antique,le cantique des femmes frustrées celui des pucelles « effarouchées » qui se consument de désir pour cet « obscur objet du désir » qu’elles préfèrent porter au bûcher plutôt que d’y succomber et ou ne pas le posséder.

Désir/ Répulsion = cons-damnations!

« Je ne peux te posséder, je te détruit »

 

Roman Polanski Urbain Grandier de notre temps sera poursuivi sans trêve ni répit : la stratégie politique instrumentalisant l’hystérie collective.

« Le film » »:Les Diables » transpose l’affaire des démons de Loudun, fait divers qui agita la France du XVIIe siècle. Une chasse aux sorcières et des supposés cas de possession dans un couvent d’Ursulines servirent alors de prétexte au Cardinal de Richelieu pour soumettre la ville de Loudun, terreau de résistance à son pouvoir menée par le prêtre catholique Urbain Grandier. L’affaire permit de juger Grandier, source de ces tourments et accusé de pactiser avec le diable, et il fut exécuté sur le bûcher sans avoir avoué ses crimes. Politique et religion nouaient des liaisons dangereuses dans ce drame et, même si le cinéaste l’illustrerait par son esthétique tapageuse, tous les faits les plus révoltants dépeints dans Les Diables sont avérés. L’épisode inspira bien sûr la littérature et Russell adapte donc le livre Les Possédés de Loudun d’Aldous Huxley paru en 1952 (pour la construction), mais également la pièce Les Diables de John Whiting jouée en 1960 (pour les dialogues). Après en avoir achevé le scénario, Russell l’adresse à la United Artist qui avait produit Women in Love et The Music Lovers, mais les producteurs exécutifs terrifiés par son contenu allaient bien vite se retirer. La Warner, rassurée par les succès récents de Russell, finance donc le projet sans doute sans trop en détailler la teneur et persuadée de produire un drame en costume prestigieux. Le tournage se déroulera ainsi sans encombre, les vrais problèmes ne surgissant qu’en post-production et lors de la sortie américaine »

Au temps des Césars dans l’Arène le gladiateur Polanski accusé par Rosemary’s baby et Répulsion ..ses œuvres …du Diable…ne peut désormais que dire pour sa défense :

« J’accuse »

« Avé César celui qui va mourir te salue »……..

La chanson de Roman qui tel Roland à Roncevaux attends sans doute les renforts ….affaire a suivre …

ANDERS

SOURCE :

Réservé aux Insensés

https://www.facebook.com/Christine.Datnowsky/

EN BANDE SON :

1 réponse »

  1. Et dire que la gauche a toujours défendu Cesare Battisti et refusé son extradition vers l’Italie, avant qu’il ne décide d’aller vivre au Brésil. Depuis son extradition de la Bolévie vers l’Italie et sa confession d’avoir participer à l’assasinat de 4 personnes, qu’en dit cette gauche moralisatrice? Ah, bien sûr, Polanski.

    J'aime

Répondre à Randy C. Kay Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s