REBLOG

« N’importe quelle excuse pour déclencher des émeutes » – Minneapolis sombre dans le chaos à cause d’une « fake news » impliquant une fusillade policière

L’important c’est d’aimer….l’ivresse du pillage 

En ces temps difficiles, semble-t-il, les incidents sont rapidement amplifiés et déformés, ce qui provoque une indignation publique massive alors qu’il ne devrait y en avoir aucune : Par exemple, l’État du Minnesota a été forcé de déclarer un « état d’urgence en temps de paix » à Minneapolis la nuit dernière après que de violentes protestations ont éclaté suite à la mort d’un homme noir local.

La violence a éclaté une fois de plus dans la plus grande des villes jumelles la nuit dernière, avec une vidéo montrant des « manifestants » en colère qui brûlent des commerces, des émeutes et des pillages, à la suite de « fausses informations » sur le meurtre d’un suspect noir. Des rumeurs se sont répandues en ligne disant qu’il avait été tué lors d’une fusillade policière, mais en réalité, il s’est tiré une balle dans la tête, selon la vidéo de surveillance.

Avant de regarder la vidéo ci-dessous, soyez avertis : Elle montre un homme se tirant une balle dans la tête, avant qu’un officier voisin ne se précipite à son secours. Ensuite, hors caméra, on peut entendre des spectateurs accuser les policiers d’avoir tiré sur la victime maintenant morte.

Il s’est avéré par la suite que l’homme s’était tiré une balle dans la tête alors que la police entrait en scène pour procéder à une arrestation. Il avait commis le meurtre quelques heures auparavant, vers 14 heures, heure locale, dans un parking voisin

Cela a apparemment suffi à déclencher une vague d’émeutes et de pillages.

Le maire de Minneapolis, Jacob Frey, a imposé un couvre-feu à la suite de ce qu’il a décrit comme des pillages massifs d’entreprises, des destructions de biens et des troubles. Le gouvernement Tim Walz, également démocrate, a déclaré l’état d’urgence, avant de se mettre à gazouiller pour supplier les auteurs des violences de cesser.

Le chef de la police de Minneapolis, Medaria Arradondo, a déclaré que ses officiers n’étaient pas impliqués dans le décès par suicide, affirmant qu’il n’était pas lié à un officier.

« Je ne permettrai pas d’ajouter plus de traumatisme à une ville qui est toujours en deuil depuis le 25 mai », faisant référence à la mort de George Floyd, dont la mort pendant sa garde à vue à Minneapolis a déclenché des protestations et des émeutes dans tout le pays.

Un officier a été blessé lors de l’incident, mais pas gravement.

Le shérif du comté de Hennepin, David Hutchinson, a déclaré que ses adjoints aidaient le département de police de Minneapolis à réprimer les troubles. Il a exhorté les gens à rentrer chez eux et à rassembler les faits avant de se lancer dans des conclusions hâtives.

« Quand la police fait des choses mal, nous devons la tenir pour responsable, mais ce n’est pas le cas », a-t-il déclaré aux journalistes. « En tant que police, le bureau du shérif n’a rien fait de mal ce soir. »

Le maire de Minneapolis, Jacob Frey, a imposé un couvre-feu dans toute la ville après les pillages massifs, la destruction de biens et les troubles.

Source : « N’importe quelle excuse pour déclencher des émeutes » – Minneapolis sombre dans le chaos à cause d’une « fake news » impliquant une fusillade policière

Catégories :REBLOG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s