Etats-Unis

De la Richesse d’une nation…

De la richesse d’une nation…..

Dépend celle des autres….

Avant le « j’ai faim » voici un focus intéressant sur les comptes de la nation US une sorte de photographie a un instant T, en l’occurrence celle du 4t 2008 donc pas nécessairement représentative mais néanmoins à étudier et à connaitre pour s’apercevoir qu’au-delà des commentaires souvent fallacieux et non pertinent la concernant l’économie US n’est pas, loin s’en faut , en si mauvaise posture que cela et tout a fait prête pour un prochain rebond…. Pour rappel  l’économie US  doit se lire au travers du prisme d’une circulation monétaire par essence en dynamique constante  et en mouvement perpétuel, toute observation qui se ferait hors de ce cadre théorique la ne peut que conduire à une analyse erronée quant a la compréhension des évènements la concernant…A ma connaissance le seul a procéder de la sorte en France  et donc  à s’inscrire dans la grande tradition des meilleurs  ReaganomiCs US  c’est JP CHEVALLIER, je ne peux donc  que dire tout  l’intérêt qu’il y a de suivre l’avancée de ses travaux et analyses  au jour le jour sur son blog :

http://www.jpchevallier.com/article-29650303.html

——————————-

La situation financière des agents économiques américains au 4t 2008

21, mars, 2009

·          

par Philippe d’Arvisenet, directeur des études économiques de BNP Paribas

http://www.globalix.fr/?q=node/264

S’il n’y avait qu’un chiffre à retenir et pour résumer cela serait celui-ci :

« Pour l’ensemble de l’année 2008, la balance des capitaux américaine a présenté un excédent de 609,9 milliards de dollars, en baisse de 1,1% par rapport à 2007, selon les chiffres affinés fournis par le Trésor.

L’excédent de la balance des capitaux à long terme a atteint pour sa part 514,8 milliards de dollars, soit 33,7% de moins que l’année précédente. »

EN SUIVANT ET POUR PLUS D’INFOS :

 

Et pour l’analyse concomitante je vous renvoie à mon billet :

https://lupus1.wordpress.com/2009/03/17/jeu-de-miroir-et-deficit-us/

Enfin plus près de nous dans le temps et tout aussi important, l’entreprise étant au coeur de la Nation US :  

Croissance américaine des profits: en baisse marquée depuis le début de l’année mais en légère hausse pour les 12 prochains mois 

Les secteurs dont la croissance des profits devrait être la plus élevée pour les 12 prochains mois: finance, consommation discrétionnaire, santé

Source : RBC Capital Markets, Orientation finance (Canada) mars 2009

Faits saillants 

Les profits du S&P 500 ont décliné de 7,0 % en février. Quelque 70 % des secteurs connaissent un momentum négatif de croissance. La santé est le seul secteur actuellement en territoire positif.

Projections

Selon les données du dernier rapport The U.S. Earnings Guide publié par RBC Capital Markets en mars 2009, les prévisions de croissance des profits du S&P 500 sont de 1,7 % pour les 12 prochains mois. La croissance des profits a décliné de 17,3 % depuis le début de l’année. 

Le ratio cours/bénéfices anticipé est de 11,8 fois démontrant que le S&P 500 demeure très sous-évalué. Le ratio actuel pour les 12 dernier mois est de 12,0 fois.

Croissance des profits & cours/bénéfices

 

Projection

12 mois

consensus

Actuel sur 12 mois

Croissance des profits

1,7%

-27,3%

Cours/bénéfices

11,8

12,0

 

Le ratio cours/bénéfices historique moyen depuis 30 ans est de 15,0 fois

 

Évaluation des secteurs pour les 12 prochains mois

Les 2 secteurs les moins chers :

  • Industriel: cours/bénéfices de 9,1 fois 
  • Santé: cours/bénéfices de 9,7 fois

Les 2 secteurs les plus chers :

  • Consommation discrétionnaire: cours/bénéfices de 22,7 fois
  • Matériaux : cours/bénéfices de 15,7 fois 

————————————————————–

Profits en baisse de 36% depuis un an, pour les sociétés américaines

 

 

Au 26 mars 2009, la bourse américaine a chuté de 47% depuis son sommet d’octobre 2007. Les profits des sociétés ont décliné de 36% depuis un an et d’environ de 40% depuis octobre 2007. 

La valorisation de la bourse américaine démontrait une sous-évaluation de 8% en octobre 2007 (cliquez sur le lien)

En résumé, d’un point de vue fondamental, depuis le sommet, une baisse des cours de 32% était justifiée mais pas 55% au début mars. La hausse récente des cours a comme objectif de récupérer la perte sur papier qui sépare le -32% à -55%.

Si le consensus des économistes voit juste, le creux de la récession américaine correspondrait au 3e trimestre de 2009 et le début de la reprise au 4e trimestre.
Si c’est le cas, le creux des profits des entreprises serait observé vers la fin de l’été. Nous verrons possiblement en 2009 des cours boursiers qui pourraient être supérieurs à leur valeur d’évaluation.

La première phase de hausse des cours a comme objectif d’atteindre la valeur économique et ensuite de s’enligner sur la progression des profits.

Le début de la seconde phase est actuellement prévu à la fin 2009.

William Nadeau gestionnaire portefeuille canadien orientation finance

  Pour en savoir plus: Bloomberg.com (cliquez sur le lien)

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s