Marchés Financiers et Boursiers Actions

Le secteur Bancaire US enfin sorti d’affaire…

Le secteur bancaire US enfin sorti d’affaire…

La purge est terminée…la crise financière aussi…. …4 signaux très forts viennent d’être envoyés par les autorités US : La possibilité donnée aux Banques d’étaler le renforcement de leurs fonds propres dans le temps (2 ans),une déclaration très importante de la FDIC signifiant que les turbulences sont sur la voie de la solution,  le début de remboursement de fonds étatiques par des banques régionales US et enfin un assouplissement des règles comptables sur la juste valeur concernant les CDS et autres CDO ce qui signifie (compte tenu de l’attachement des autorités US à cette règle) que les bilans des banques sont déjà purgés de ces actifs toxiques qui en  constituaient le gros de la troupe….Cela contraste avec  l’Europe ou c’est toujours le même bazar, la même absence de régulation ou de respect des règles existantes…

EN SUIVANT ET POUR PLUS D’INFOS :

 

 

USA: la Fed reporte un durcissement des normes de fonds propres des banques

WASHINGTON, 17 mars 2009 (AFP)

La Réserve fédérale des Etats-Unis a annoncé mardi qu’elle repoussait de deux ans, au 31 mars 2011, l’entrée en vigueur d’une réglementation qui aurait durci ses exigences en matière de fonds propres « durs » des grandes banques commerciales.

Cette nouvelle réglementation devait réduire la part des obligations perpétuelles et des actions privilégiées pouvant entrer dans la composition des fonds propres « Tier 1 » des holdings bancaires, a indiqué la Fed dans un communiqué.

Les nouvelles normes prévoyaient une réduction encore plus forte de cette part pour les grandes banques actives à l’international.

La banque centrale américaine a précisé avoir pris la décision de retarder cette réglementation « à la lumière de la tension persistante qui règne sur les marchés financiers et des efforts entrepris par [les banques] pour augmenter leur situation capitalistique d’ensemble ».

En attendant l’entrée en vigueur de la nouvelle règle, toutes les holdings bancaires pourront continuer d’inclure dans leurs fonds propres « durs » des obligations perpétuelles et des actions privilégiées jusqu’à hauteur de 25%.

En vertu des accords de Bâle sur l’harmonisation des ratios de solvabilité des banques, les fonds propres « durs » doivent représenter au moins 50% de l’ensemble des fonds propres des banques internationales

l’agence gouvernementale
garantissant les dépôts
bancaires, la FDIC, a annoncé
qu’elle prolongeait de la fin juin
à la fin octobre la disposition qui
permet aux banques de lever des
capitaux sur les marchés avec la garantie
de l’Etat.Mais, à compter du
deuxième trimestre, la FDIC commencera
à prélever des frais additionnels
sur les émissions d’une
maturité supérieure à un an.
«La prolongation va réduire la
possibilité de perturbations sur
les marchés à l’échéance de ce
programme et devrait permettre
une phase de transition pendant
laquelle les institutions financières
vont renouer avec
l’utilisation des marchés de
dette privés et non garantis», a
commenté la présidente de l’organisme
Sheila Bair. – (afp)
17/3/09

5 banques régionales us remboursent

 

 

Quatre banques régionales américaines
ont remboursé l’aide
que leur avait apportée l’Etat fédéral
dans le cadre de son programme
de recapitalisation, et
une cinquième a annoncé mercredi
son intention d’en faire autant,
a-t-on appris de source officielle.
La Signature Bank, basée à New
York, a repayé au Trésor 120 millions
de dollars, l’Old National
Bancorp, basée dans l’Indiana
(centre des Etats-Unis), 100 millions,
l’IberiaBank, de Louisiane
(Sud) 90 millions, et la Bank of
Marin, en Californie (Ouest), 28
millions, selon des documents
transmis à la SEC, l’autorité de
régulation des marchés boursiers.
Ces remboursements ont
été confirmés par un responsable
au Trésor.
La banque régionale Sun Bancorp,
basée dans le New Jersey
(Nord-Est) a annoncé de son côté
avoir reçu toutes les autorisations
nécessaires pour rembourser
par anticipation l’aide que
lui avait apportée le Trésor et
qu’elle comptait lui reverser les
89,3 millions de dollars reçus
d’ici au 8 avril.
Sun Bancorp n’avait reçu cette
aide que le 9 janvier, mais elle
fait partie d’un nombre grandissant
de banques ne supportant
plus les conditions ajoutées progressivement
par l’Etat en
contrepartie de ses fonds. Parmi
les plus grandes banques aidées
par l’Etat, Goldman Sachs (à qui
le Trésor a versé 10 milliard de
dollars), Wells Fargo (25 milliards)
et US Bancorp, ont annoncé
leur intention de rembourser
ces sommes au plus vite.
Bank of America (45 milliards)
est aussi sur la même longueur
d’onde, même si nombre d’analystes
doutent de sa capacité à y
procéder.afp 2/4/09

—————————————–

USA: assouplissement des règles d’évaluation des actifs des banques (officiel)

NEW YORK, 2 avr 2009 (AFP)

L’association professionnelle en charge de la standardisation des normes comptables aux Etat-Unis, le FASB, a assoupli jeudi des règles d’évaluation des actifs, qui ont conduit ces derniers mois les banques à effectuer d’importantes dépréciations.

Cette règle, dite de « mark-to-market », oblige les institutions financières à évaluer leurs actifs à leur valeur de marché.

Dans les cas des actifs « toxiques » hérités de la bulle immobilière, très difficilement échangeables, cette valeur est souvent considérée comme très faible, causant d’importantes pertes pour les banques.

Les modifications adoptées par le conseil d’administration du Financial Accounting Standards Board (FASB), qui se réunissait à Norwalk, dans le Connecticut (est des Etats-Unis), visent à donner plus de latitude aux établissements pour déterminer la valeur de ces actifs, dans un cadre plus souple que celui d’une vente forcée.

Sa proposition stipulait que les nouvelles règles pourront s’appliquer à partir du 15 mars, et donc pour les comptes du premier trimestre.

Selon le Financial Times, elles pourraient se traduire par une augmentation des bénéfices des grandes banques commerciales atteignant 20%.

Des parlementaires américains avaient exhorté ces dernières semaines le FASB à agir rapidement.

Mais certains analystes et économistes se sont prononcés contre une telle mesure, qui selon eux renforce le flou qui entoure les comptes des banques, et pourrait susciter davantage de méfiance des investisseurs.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s