Douce France

Exclusif : Le Madoff français existe…

Exclusif : Le Madoff français existe…Rencontre d’un autre type…

Il s’appelle Nikos laïus….ancien avocat raté…devenu acteur et occasionnellement chanteur Play back par la voix de son maitre : Henri le breton dit « le guano »

Son arme : la retraite par répartition…ses moyens : des  millions de titres empruntés au prix fort  sur les marchés financiers avec la complicité de l’Ignoramus Trichet…

Ses lectures favorites : le Grand Livre des  Comptes truqués de la Nation…

Ses faux amis : des millions de français de toutes origines, de toutes  confessions qui s’imaginent  toucher le pactole, le gros lot à 60 ans…

Ses amis délaissés : tous ceux du secteur privé qui triment pour 1500 euros mensuels pour financer tous ceux du secteur public qui touche 2000 euros mensuels de retraite hors avantages en nature et cumuls divers et variés…

Ses vrais amis : tous ceux du secteur public qui touchent 2000 euros…

Ses grands amis : tous ceux qui participent à la grande Braderie de Strasbourg : prix cassés, tout doit disparaitre…et réclament davantage d’aide à la braderie des biens de ces « enfoirés de Kapitalistes » qui gagnent 1500 euros…

PONZI  MADOFF PFF !!!! DES PETITS JOUEURS….AVEC LA FRANCAISE DES JEUX ON GAGNE  A TOUS LES COUPS…

Mieux vaut tard que jamais mais avec de tels avantages je viens enfin de comprendre pourquoi les Français sont majoritairement contre le placement en actions, pour la séquestration de leurs patrons, pour la nationalisation de l’appareil contreproductif, et cerise sur le gâteau collectivement antilibéral mais individuellement très libéraux concernant l’application de règles collectives en général et des normes comptables en particulier….

VOUS AUSSI POUR PARTICIPER ET POUR EN SAVOIR DAVANTAGE :

 Les actions « risquées » pour neuf Français sur dix (baromètre TNS Sofres)

PARIS, 7 avr 2009 (AFP)

Neuf Français sur dix jugent les actions « risquées », un record depuis la création du baromètre TNS Sofres pour Les Echos et la Banque postale à l’automne 2004, précise le quotidien économique mardi.

« La crise aura eu le mérite de faire connaître la Bourse à une large population », estime les Echos puisque « plus d’un tiers des Français sont aujourd’hui captivés par l’évolution des indices et l’actualité des sociétés cotées ». Ils sont 13% à s’y intéresser « beaucoup », contre 8% en juin dernier.

S’ils avaient de l’argent à placer, seulement un quart des sondés investiraient dans les valeurs mobilières, alors qu’ils étaient 46% en juin 2008. Une minorité (12%) choisirait les actions.

Même l’assurance-vie, placement favori des Français, n’est pas épargnée par la crise passant de 58% à 49% des intentions de placement.

Les Français ayant l’intention d’épargner dans les trois mois à venir préfèrent aujourd’hui les livrets A ou Bleu (50%) voire les PEL (29%) à l’assurance-vie (17%) ou au PEA (4%).

Cette étude a été réalisée par téléphone par TNS Sofres pour les Echos et la Banque postale sur un échantillon représentatif de la population âgée de 18 à 80 ans de 2.007 personnes du 13 au 27 février 2009.

—————————————

L’ambivalence des Français face aux séquestrations de patrons
AFP | 07.04.09 |

eux sondages sur les séquestrations de patrons, un type d’incident qui se multiplie depuis un certain temps, constatent que les Français sont divisés sur le sujet. Selon une étude CSA , publiée mardi 7 avril dans Le Parisien, 50 % des personnes interrogées jugent cette méthode « pas acceptable », mais 45 % estiment qu’elle l’est. La question évoque les séquestrations des patrons des usines Sony, Caterpillar et 3M qui ont eu lieu « suite à des annonces de fermeture d’usines et de plans sociaux« .

 

Un autre sondage IFOP pour Paris Match rapporte pour sa part que 30 % des Français approuvent les séquestrations de dirigeants et 63 % les comprennent, sans les approuver. Ils ne sont que 7 % à les condamner fermement.

Dans l’étude CSA, 56 % des ouvriers et 50 % des employés jugent acceptables ces séquestrations, contre 47 % des professions intermédiaires et 40 % des cadres et professions libérales. Selon les orientations politiques, ce type d’action est mieux accepté par les sympathisants de gauche. Chez ces derniers, 48 % des personnes interrogées la juge acceptable, et 48 % inacceptable. Chez les sympathisants de droite, 67 % la rejettent, contre 29 %. Les proches du MoDem estiment quant à eux que cette méthode est ‘ »acceptable » à 49 %.

—————————————–
Et pour savoir à qui profite le crime l’indispensable  et brillant  billet de JEAN PIERRE CHEVALLIER :

http://www.jpchevallier.com/article-29923890.html

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s