Bourse Pratique : Cout, fiscalité et autres mignardises....

Bourse Pratique : Les différentes formules pour percevoir le dividende sur action

En France les actionnaires peuvent parfois choisir entre le versement en espèces et en actions

Lors de l’assemblée générale de leur entreprise, les actionnaires sont amenés à voter les différentes résolutions proposées par leurs administrateurs. Ils doivent notamment se prononcer sur la répartition des bé- néfices. Le montant du dividende correspond à la part du bénéfice qui sera distribuée, rapportée à une action. Tous les bénéfices ne sont pas distribués aux actionnaires. Une partie est reportée sur l’année suivante, par sécurité…

PLUS DE DIVIDENDE EN SUIVANT :

Le versement en espèces

C’est la forme la plus classique. Une fois l’assemblée terminée, les actionnaires savent qu’ils vont toucher quelques euros ou centimes par action détenue. Ce versement sera effectué automatiquement sur leur compte. Le règlement se fait en numéraire – en espèces. Cette opération est appelée « détachement du coupon », en référence à la période où les actions étaient encore représentées par des formulaires de papier. Chaque année, un coupon, en forme de timbre, en était détaché en échange du dividende dû.

Les acomptes sur dividende

Le versement du dividende a généralement lieu en une seule fois. Certaines sociétés, comme Total ou France Télécom, ont cependant l’habitude de verser le dividende en deux fois. Avant même de connaître le montant exact du bénéfice net qui sera réalisé en fin d’année, la société verse un acompte à ses actionnaires. C’est une façon de les fidéliser et de leur envoyer un signal de confiance. A l’issue de l’assemblée générale ordinaire, qui arrête le montant définitif du dividende, les actionnaires reçoivent le complément, le solde dû. En 2010 (au titre de 2009), les investisseurs fidèles auront reçu 1,40 euro de dividende. Les actionnaires de la dernière heure, qui ont acheté des titres au cours des dernières semaines, ne toucheront, eux, que 0,80 euro.
Certaines sociétés proposent à leurs actionnaires le paiement de leur dividende en numéraire ou en actions. Il s’agit d’une proposition portant sur tout ou partie du dividende. L’actionnaire qui accepte cette option bénéficie d’un bonus par rapport à un versement classique en numéraire. Les actions remises sont proposées à un prix inférieur au dernier cours constaté sur le marché avant l’assemblée.
Opter pour le paiement en actions permet de renforcer sa participation au capital de l’entreprise, tout en améliorant son rendement par titre.

Le paiement en actions

Si le montant du dividende dû à un actionnaire ne permet pas de bénéficier d’un nombre rond d’actions (exemple : 5,3 titres), leur nombre sera arrondi au chiffre inférieur, et le solde lui sera versé en numéraire sur son compte.
Les bonnes années, certaines entreprises décident de récompenser leurs actionnaires en leur versant un dividende plus une prime exceptionnelle. On parle de dividende exceptionnel. Une mesure particulièrement appréciée par les investisseurs mais qui n’est pas très courante.

 YANNICK ROUDAUT | JDF HEBDO | 07.05.2010

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s