Commentaire de Marché

Marc de Scitivaux : Le monde? Il va très bien, merci!

Marc de Scitivaux : Le monde? Il va très bien, merci!

  Les marchés financiers dérapent et l’euro dévisse, mais une batterie de chiffres vient confirmer que la reprise mondiale est plus forte qu’attendu. Pour la quatrième fois, le FMI revoit à la hausse sa prévision de croissance mondiale pour 2010, la fixant à 4 %. Et ce n’est sûrement pas fini!

PLUS DE DE SCITIVAUX EN SUIVANT :

Les chiffres américains font apparaître une croissance du PIB au premier trimestre de 3,3% par rapport au trimestre précédent qui avait crû de 5,5%!

Plus intéressant, ce n’est pas la dépense publique qui a tiré l’économie américaine, mais la demande privée ; l’investissement des entreprises a augmenté de 13,4% après +19% au quatrième trimestre 2009.

Quant à la consommation des ménages, elle a bondi de 3,6%, sans l’aide du crédit.

Cela n’est pas anormal : au cours des deux derniers mois, le secteur privé a créé 520.000 emplois.

Cela renvoie dans les profondeurs d’où elle n’aurait jamais dû sortir, la thèse de « la reprise sans emploi », vieille ritournelle que l’on entend à la fin de chaque récession et qui ne s’est jamais révélée vraie.

Compte tenu de sa taille, c’est bien l’économie américaine qui pèsera le plus lourd dans la croissance mondiale. Mais ce n’est pas elle qui a donné le signal de la reprise, c’est l’Asie, plus particulièrement la Chine. Celle-ci a joué un rôle contracyclique grâce au plan de relance le plus important après celui des Etats-Unis. La demande intérieure a connu une forte accélération : si les exportations chinoises ont augmenté de 35 %, ses importations ont crû de 55%. Le monde en a profité. Et d’abord ses voisins. Le Japon a vu ses exportations vers la Chine augmenter de 55%, auxquelles s’ajoutent maintenant celles vers les Etats-Unis (+35%), ce qui garantit une très belle année pour le Japon. Il est devenu évident que l’épicentre du monde économique est passé du milieu de l’Atlantique au milieu du Pacifique. Et c’est une bonne nouvelle.

La reprise du commerce mondial produit ses effets heureux sur les pays qui se sont mis dans une situation leur permettant d’être compétitifs, parmi lesquels l’Allemagne. Avec des exportations en hausse de 20% (+40% vers la Chine) et des commandes à l’exportation de +40% l’Allemagne va jouer son rôle traditionnel d’entraîneur pour toute l’activité industrielle de la zone euro. Au moment où celle-ci risque d’être durablement empêtrée dans le démontage de ses Etats providence, il est heureux de savoir que la plus grande partie du monde est en croissance forte. Dans la vieille théorie de la bouteille en partie pleine, en partie vide, la partie pleine représente 80%. C’est à cette partie qu’il faut s’accrocher.

Marc de Scitivaux, coprésident des Cahiers verts de l’économie – Le Journal du Dimanche mai10

BILLET PRECEDENT : Merci la Grèce par Marc de Scitivaux (cliquez sur le lien)

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s