Changes et Devises

Suède: l’opposition à l’euro de plus en plus forte (sondage)

Suède: l’opposition à l’euro de plus en plus forte (sondage)

L’opposition à l’euro a encore augmenté en Suède, une partie croissante de la population estimant que les entreprises nationales seraient désavantagées en temps de crise si le pays avait échangé la couronne contre la monnaie unique, selon un sondage publié jeudi.

PLUS/MOINS DEUROS EN SUIVANT :

Un quart seulement des Suédois est favorable à l’euro, tandis que 61% y sont opposés et 14% sont sans opinion, révèle une enquête réalisée par l’institut Novus Opinion pour le quotidien d’affaires Dagens Industri (DI). L’institut a interrogé 1.000 personnes entre le 27 mai et le 1er juin.

La balance a nettement penché vers l’opposition en un an, puisqu’un sondage comparable réalisé en mai 2009 donnait 47% de la population favorable à l’euro, 44% contre et 9% sans opinion, rappelle DI.

Une des explications à ce rejet est l’opinion qui se répand selon laquelle la couronne suédoise protège l’économie nationale en temps de crise mondiale.

Ainsi, 35% des personnes interrogées ont estimé que l’euro aurait été un désavantage pour la Suède face à la crise, tandis que 21% considèrent qu’il aurait eu un effet positif. Les indécis sont les plus nombreux face à cette question: 16% sont sans opinion et 27% ont répondu que la monnaie unique n’aurait rien changé.

Toutefois, le sondage montre que les entrepreneurs eux-mêmes sont beaucoup moins réfractaires à l’euro que la population dans son ensemble: 40% seulement sont contre l’adoption en Suède de la monnaie unique. Novus Opinion précise que les entrepreneurs ne représentaient de 5,7% des personnes interrogées.

Après avoir subi la crise économique mondiale de plein fouet, la Suède est sortie de la récession au deuxième trimestre 2009 et elle a enregistré une croissance de 1,4% au premier trimestre 2010, supérieure aux attentes.

STOCKHOLM, 3 juin 2010 (AFP)

EN COMPLEMENT : Plus d’un quart de Français pour la sortie de la France de la zone euro (sondage) (cliquez sur le lien)

 
FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

Catégories :Changes et Devises, Europe

2 réponses »

  1. Jeudi 3 juin :

    Si l’Espagne avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 4,518 %.

    Le graphique des taux d’intérêt des obligations espagnoles est incroyable : les taux d’intérêt espagnols sont en train d’exploser.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPG10YR%3AIND

    – Si l’Irlande avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,007 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GIGB10YR%3AIND

    – Si le Portugal avait dû lancer un emprunt à 10 ans, il aurait dû payer un taux d’intérêt de 5,032 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GSPT10YR%3AIND

    – Si la Grèce avait dû lancer un emprunt à 10 ans, elle aurait dû payer un taux d’intérêt de 8,08 %.

    http://www.bloomberg.com/apps/cbuilder?ticker1=GGGB10YR%3AIND

    Ces taux d’intérêt hallucinants montrent que le Portugal, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne vont devoir emprunter à des taux d’intérêt de plus en plus exorbitants.

    Le Portugal, l’Irlande, la Grèce et l’Espagne foncent vers le défaut de paiement.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s