Art de la guerre monétaire et économique

Thomas Hoenig (FED)/Fed: politique actuelle de la Fed est très risquée

Thomas  Hoenig (FED)/Fed: politique actuelle de la Fed est très risquée

-Un haut responsable de la Réserve fédérale, Thomas Hoenig,  connu pour son opposition à la politique actuelle de taux proches de zéro de la banque centrale a affirmé jeudi que si elle ne relevait pas bientôt ses taux d’intérêt, la Fed jouerait avec le feu.

PLUS DE HOENIG EN SUIVANT :

« Si nous ne tirons pas les leçons des erreurs passées, nous allons les répéter », a déclaré le président de la Fed de Kansas City Thomas Hoenig, citant des périodes passées où, selon lui, la banque centrale a choisi un remède pire que le mal en maintenant ses taux trop bas pendant trop longtemps. Il a notamment estimé que la politique de faible taux du milieu de la dernière décennie avait été la principale cause de la récente récession, la plus grave que les Etats-Unis aient connue depuis plusieurs générations. Il a appelé la Fed à ne pas reproduire cette erreur.

T.Hoenig a voté contre toutes les décisions du comité de politique monétaire de la Fed cette année.

Le banquier central a estimé que la reprise économique aux Etats-Unis prenait de plus en plus de vigueur, et que la Fed pouvait par conséquent relever légèrement ses taux tout en soutenant la croissance.

« L’économie des Etats-Unis est en voie de redressement » et « les perspectives sont bonnes d’une manière générale », a déclaré le responsable, d’après le texte d’un discours prononcé à un forum organisé par la Fed. « Les données récentes montrent que la reprise s’étend à un plus grand nombre de secteurs et se maintient bien, peut-être mieux qu’on ne le prévoyait », a-t-il expliqué.

L’inflation reste faible pour l’instant, mais « à mesure que la reprise économique se poursuit et prend de la vigueur, je m’attends à ce que l’inflation augmente », a-t-il indiqué.

La Fed devrait ainsi revenir à « une politique monétaire plus normale » et relever ses taux à 1% d’ici à l’été, selon le responsable. La banque centrale pourra par la suite porter ses taux à 3,5% ou 4,5% « lorsque la croissance économique approchera son potentiel de long terme », a-t-il ajouté.

Concrètement :  Hoenig voit une hausse de 3%-3,5% du PIB des USA cette année, pour lui les problèmes de l’Europe affecteront légèrement la croissance américaine, il voit des taux de la Fed entre 3,5% et 4,5% à terme avec une éco US qui se redresse bien avec de bonnes perspectives, l’histoire ayant montré les dangers de taux bas trop longtemps il est  favorable à un relèvement des taux de la Fed à 1% d’ici à l’été

  source Newswires mai10

 
FAITES UN DON SOUTENEZ CE BLOG

 
Paiement sécurisé par PAYPAL  
  
 

Laisser un commentaire