Banque Pratique

Immobilier US : Les saisies immobilières aux Etats-Unis sont reparties à la hausse en juin

Immobilier  US : Les saisies immobilières aux Etats-Unis sont reparties à la hausse en juin

Les saisies immobilières aux Etats-Unis sont reparties à la hausse en juin, après deux mois de baisse, a indiquéle cabinet spécialisé RealtyTrac. Au total, 68.851 logements ont été saisis par des créanciers en juin, soit 3% de plus qu’en mai, selon les chiffres de RealtyTrac. 

En glissement annuel cependant, les saisies sont apparues en baisse de 20%. L’augmentation des saisies sur un mois reflète vraisemblablement la reprise d’un certain nombre de procédures après l’interruption de centaines de milliers de dossiers liée à la découverte d’irrégularités à grande échelle dans leur traitement par plusieurs grandes banques et sociétés de recouvrement de créances. 

La Réserve fédérale américaine (Fed) a imposé une amende de 85 millions de dollars à la banque Wells Fargo pour des affaires de tromperies et de faux en écriture relatives à des emprunts immobiliers à risque (subprime).

Wells Fargo devra de plus indemniser «les emprunteurs lésés», précise la Fed dans un communiqué, indiquant que cette «amende est la plus grosse» qu’elle ait «jamais imposée dans une mesure d’exécution de la législation sur la protection des consommateurs».

L’amende sanctionne des faits reprochés à une ancienne filiale de la banque californienne, Wells Fargo Financial, et remontant aux années 2004 à 2008.

Selon la Fed, incités par la politique de primes maison, des commerciaux de Wells Fargo Financial ont «attiré des emprunteurs qui pouvaient prétendre à des prêts à taux préférentiel vers des prêts à taux d’intérêts plus élevés, classés à risques».

Il en a résulté «des coûts plus élevés» pour les victimes de ces filouteries, ajoute la Fed.

L’amende vise également d’autres infractions: des faux en écriture pour ajuster le revenu de certains emprunteurs afin que ceux-ci puissent prétendre à des emprunts «auxquels ils n’auraient pu prétendre sur la base de leurs véritables revenus».

Faisant référence à la baisse globale des procédures de saisies observées au cours des six premiers mois de l’année, RealtyTrac écrit dans un communiqué: « Nous aimerions pouvoir annoncer que » les choses s’améliorent, mais « il apparaît que ça n’est pas le cas ». 

« Nous estimons qu’au moins un million de saisies qui auraient dû se produire en 2011 vont maintenant se produire en 2012, ou peut-être même plus tard », ajoute le cabinet, pour qui cela compromet grandement la reprise du marché immobilier.

 RealtyTrac publie des chiffres sur les saisies aux Etats-Unis tous les mois depuis janvier 2005. Le cabinet a dénombré un nombre record de plus d’un million de saisies immobilières en 2010. L’abondance de biens saisis vendus à des prix bradés empêche une reprise des cours de l’immobilier, ce qui, de l’avis général des économistes, contribue à freiner la reprise de l’économie américaine dans son ensemble

Coté Hypothèque 

L’indice de la Mortgage Bankers Association a reculé de 0,5% lors de la semaine achevée le 22 juillet. L’indice de refinancement a baissé de 5,5% après une envolée de 23,1% la semaine précédente. L’indice de demandes des prêts hypothécaires a décliné de 3,8%. Le taux hypothécaire fixe à trente ans a été de 4,57% en moyenne la semaine dernière contre 4,54% la semaine précédente.

.

Laisser un commentaire