BFM

Olivier Delamarche/BFM « Il y aura un défaut de paiement ! » Le 5 Mars 2013

Olivier Delamarche/BFM « Il y aura un défaut de paiement ! » Le 5 Mars 2013

« L’économie est en panne mais on a des liquidités pour jouer, alors jouons !

8 réponses »

  1. Afin de compléter les propos d’Olivier Delamarche, je recommande cette courte vidéo..! DEBT BOMB / D.FRISBY / SOUS TITRAGE FR V2

    J'aime

  2. Pensée du jour, de la semaine, voire de l’année :

    Notre camarade Président chef de gare avait annoncé en 2012 une nette
    amélioration de la situation économique à l’horizon 2013…

    Or, si l’on regarde dans le dictionnaire la définition du mot horizon,
    il est noté :

    « ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l’on
    avance »

    Il semblerait que celà se confirme……!

    J'aime

  3. Regardez sur Google : « Compteur de la dette de la France ». A quand la mise en redressement judiciaire de notre Pays, seule méthode pour enfin obliger nos dirigeants à baisser les dépenses publiques…?

    J'aime

  4. Union Européenne : quatrième trimestre 2012 :

    Portugal : baisse du PIB : – 1,8 %.

    Chypre : baisse du PIB : – 1 %.

    Slovénie : baisse du PIB : – 1 %.

    Danemark : baisse du PIB : – 0,9 %.

    Italie : baisse du PIB : – 0,9 %.

    Hongrie : baisse du PIB : – 0,9 %.

    Espagne : baisse du PIB : – 0,8 %.

    Allemagne : baisse du PIB : – 0,6 %.

    Finlande : baisse du PIB : – 0,5 %.

    France : baisse du PIB : – 0,3 %.

    Royaume-Uni : baisse du PIB : – 0,3 %.

    République tchèque : baisse du PIB : – 0,2 %.

    Pays-Bas : baisse du PIB : – 0,2 %.

    Autriche : baisse du PIB : – 0,2 %.

    Belgique : baisse du PIB : – 0,1 %.

    Cliquer pour accéder à 2-06032013-AP-FR.PDF

    J'aime

    • Bien vu. C’est une récession générale et pourtant, avec les QE illimités… les bourses montent…. allez comprendre ??? le monde marche sur la tête… jusqu’à l’explosion finale. Le simple bon sens a disparu. 1+ 1 font 10. Nos dirigeants mondiaux ne savent plus gérer les économies et les taux d’intérêts destinés à les réguler. Pas étonnant, ce sont des technocrates qui ont le cerveau monté à l’envers.

      J'aime

  5. Jeudi 7 mars 2013 :

    BCE : prévisions de croissance en zone euro revues en baisse : – 0,5 % en 2013.

    La Banque centrale européenne (BCE) a revu à la baisse ses prévisions de croissance en zone euro pour 2013 et 2014 et abaissé sa prévision d’inflation pour 2014, a annoncé jeudi son président Mario Draghi, lors de sa conférence de presse mensuelle à Francfort.

    L’institution monétaire de Francfort (ouest) s’attend désormais à une contraction du produit intérieur brut (PIB) plus importante cette année, de 0,5%, contre un recul de 0,3% prévu jusqu’ici, et table sur une croissance plus limitée en 2014, de 1% contre 1,2%.

    En décembre, la BCE avait déjà abaissé ses prévisions de croissance et d’inflation pour cette année.

    La zone euro s’est enfoncée dans la récession au quatrième trimestre 2012, touchée de plein fouet par la crise de la dette et pénalisée par les cures d’austérité imposées un peu partout en Europe, selon les données publiées mercredi par l’office européen des statistiques, Eurostat.

    http://www.romandie.com/news/n/BCE_previsions_de_croissance_en_zone_euro_revues_en_baisse29070320131520.asp

    J'aime

  6. En 2008, la crise bancaire avait explosé les banques privées irlandaises. L’Etat irlandais avait alors choisi de payer des dizaines de milliards d’euros pour sauver de la faillite les banques privées irlandaises.

    Conséquence : l’Etat irlandais s’était retrouvé en faillite. L’Etat irlandais avait appelé à l’aide. Fin 2010, le FMI, l’Union Européenne et la BCE avaient prêté en urgence 85 milliards d’euros sur trois ans à l’Etat irlandais.

    Problème : aujourd’hui, trois ans après, l’Etat irlandais est incapable de rembourser ces 85 milliards d’euros.

    Mais attention ! Quand c’est un pays anglo-saxon qui est en défaut de paiement, il ne faut pas le dire !

    Il ne faut pas dire : « L’Irlande est en défaut de paiement ».

    A la place, il faut dire :

    « Il ne s’agit pas seulement de l’allongement de la maturité des prêts, on peut vraiment penser à d’autres mécanismes possibles, mais cela inclura certainement l’extension de la maturité »

    L’Irlande a déjà annoncé à la BCE qu’elle remboursera la BCE en 2053 si tout va bien.

    Et aujourd’hui, l’Irlande vient d’annoncer au FMI qu’elle remboursera le FMI … un jour.

    Vendredi 8 mars 2013 :

    Irlande : le FMI « ouvert » à un ajustement du programme d’aide (Christine Lagarde).

    Le FMI est « ouvert » à un ajustement des termes du programme d’assistance financière à l’Irlande afin d’aider le pays à en sortir et à faire son retour définitif sur les marchés, a indiqué vendredi à Dublin sa directrice générale, Christine Lagarde.

    « Nous avons l’esprit ouvert sur de nombreuses questions, de nombreux termes et conditions de la stratégie de sortie (du plan d’aide) jusqu’à un ajustement des prêts », a déclaré devant la presse la patronne du Fonds Monétaire International, lors de sa première visite dans l’un des trois pays de la zone euro placés sous assistance financière internationale, avec la Grèce et le Portugal.

    « Il ne s’agit pas seulement de l’allongement de la maturité (des prêts), on peut vraiment penser à d’autres mécanismes possibles, mais cela inclura certainement l’extension » de la maturité, a-t-elle ajouté.

    Les ministres des Finances européens se sont mis d’accord de leur côté mardi 5 mars sur le principe de rallonger les prêts accordés à l’Irlande et au Portugal et devraient annoncer une décision définitive lors de leur prochaine réunion en avril.

    Plombée par ses banques, l’Irlande avait appelé le FMI et ses partenaires européens à l’aide fin 2010 et obtenu un plan de sauvetage global de 85 milliards d’euros au prix d’une cure d’austérité drastique.

    Le pays, qui a retrouvé une croissance fragile et a entamé son retour sur les marchés l’été dernier, veut sortir à la fin de l’année de ce plan d’aide.

    http://www.romandie.com/news/n/Irlande_le_FMI_ouvert_a_un_ajustement_du_programme_d_aide_Lagarde75080320131230.asp?

    J'aime

  7. Le 12 Février 2013, j’avais rédigé un commentaire dans lequel je récapitulais en actualisant les chiffres de l’endettement et des déficits car notre gouvernement veut baisser les dépenses publiques de 60 milliards d’euros sur 5 ans soit 15 milliards par an….! Nous avions bien compris que la France ne pouvait réduire ses dépenses publiques de 310 milliards d’euros par an pendant 15 ans….!
    Allons plus loin maintenant et imaginons que la France, le moment venu… décide (pas nos dirigeants actuels…!) de renégocier la dette avec ses créanciers.
    Dette actuelle : 1850 milliards d’euros. Supposons que nos créanciers acceptent une réduction de 50 %, soit 925 milliards d’euros…???
    A ce jour, 6 Mars 2013, le taux des OAT à 10 ans est de 2,13 % l’an. Celui des OAT à 15 ans était déjà à 2,75 % en Août 2012. (je n’ai pas trouvé le taux du jour) mais retenons (pour éviter le suicide) le taux à 10 ans.
    1- 925 milliards x 2,13 % = 72,7 milliards d’euros (remboursement capital +intérêts)
    2- Déficit budgétaire: 87 milliards d’euros en 2012 + déficits Assedic, Caisse d’Allocations Familiales, Caisses de Retraites = 164 milliards d’euros (selon les publications AGORA).
    Mais, retenons encore uniquement le déficit budgétaire 2012 de 87 milliards d’euros.
    Dès lors, il faut diminuer les dépenses publiques, AU MINIMUM, de 72,7 + 87 = 159,7 arrondi à 160 milliards PAR AN sur 15 ANS et non 60 milliards sur 5 ANS…!!!??? POUR SIMPLEMENT retrouver l’équilibre de nos finances….!
    J’ajoute:
    – Qu’il n’y aura pas de croissance compte tenu des prélèvements confiscatoires
    – Que L’europe avec un petit « e », conçue en dépit du bon sens, ne pourra que nous conduire vers l’abîme.
    Dès lors, je pose la question suivante :
    Est-ce que vous croyez franchement que nos gouvernants auront le courage de baisser nos dépenses publiques de 160 milliards d’euros par an pendant 15 ans ?
    Ainsi, lorsque Olivier Delamarche parle de défaut de paiement, il a complètement raison…. C’est effectivement ce qui nous attend…!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s