Allemagne

Allemagne/Dresde : ils sont de plus en plus nombreux !

Allemagne/Dresde : ils sont de plus en plus nombreux !

Malgré le silence des médias sur ce mouvement la manifestation de PEGIDA (Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident) a rassemblé ce lundi 8 décembre 2014 10.000 personnes. Le mouvement à la surprise générale ne semble pas vouloir s’essoufler. Mieux encore il semble vouloir faire des émules. Ainsi 500 personnes ont participé à un rassemblement organisé par une antenne de PEGIDA à Düsseldorf. Dans les deux cas des contre-manifestations ont eu lieu.

L’Allemagne a assisté avec stupeur lundi soir au défilé à Dresde de 10 000 personnes contre l’islamisation du pays.  Le mouvement Pegida échappe à tout contrôle des partis allemands et inquiète la classe politique

Personne n’avait vu venir la manifestation. Lundi soir, 10 000 habitants ont protesté pacifiquement dans les rues de Dresde «contre l’islamisation de l’Occident» à l’appel de Pegida, un mouvement inconnu voici deux mois. 

Pegida est l’abréviation d’un slogan qu’on pourrait traduire par «Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident». Ce mouvement échappant à tout contrôle des partis inquiète la classe politique allemande alors que le pays est confronté à un mouvement d’immigration sans précédent.

Pegida est né en octobre dernier. Lutz Bachmann, 41 ans s’indigne devant son téléviseur: des Kurdes et des salafistes se livrent à des batailles de rue dans plusieurs bourgades allemandes. Choqué, Lutz Bachmann annonce via les réseaux sociaux l’organisation d’une manifestation contre l’islamisme. Depuis, chaque lundi soir, le mouvement enfle. De 500 participants, on passe à 10 000 en l’espace de quelques semaines. Jeunes, vieux, hommes, femmes et même quelques familles, la société civile semble se mobiliser. Et si quelques centaines de néonazis et une poignée de fonctionnaires du parti d’extrême droite NPD se mêlent au milieu des drapeaux noir, rouge et or ou des croix hissées au-dessus de la foule, ils semblent noyés dans le mouvement.

«C’est très surprenant, explique Werner Patzelt, politologue de l’Université de Dresde. C’est comme si quelque chose qui n’attendait que ça venait de se cristalliser. Pegida est né du fait qu’une partie importante de la population se rebelle contre un développement sur lequel on ne l’a pas consultée et qui n’a jamais été débattu: le fait que l’Allemagne devienne une terre d’immigration.»

L’Allemagne est de fait devenue un pays d’accueil. Deuxième pays d’immigration derrière les Etats-Unis (avec 450 000 migrants, pour la plupart européens, pour 80 millions d’habitants, contre 970 000 migrants pour 315 millions d’Américains), la République fédérale a en outre accueilli cette année plus de 200 000 demandeurs d’asile. Le pays, qui avait accueilli 28 000 réfugiés en 2008, a vu leur nombre passer à 77 000 en 2012 et à 127 000 en 2013 avec le conflit syrien. Municipalités et Länder sont dépassés. A Munich, 200 personnes ont dû passer le début de l’hiver dans la cour d’une caserne, enveloppées de couvertures. Les villes répondent aux besoins des réfugiés avec des solutions d’urgence – implantations de camps de tentes, de ­piles de containers, réquisition d’écoles ou de casernes désaffectées – auxquelles les riverains ne sont pas préparés.

Partout à travers l’Allemagne l’opinion publique se mobilise contre l’installation de ces camps de fortune. «Les gens qui protestent sont des citoyens ordinaires, constate Werner Patzelt, pas des gens de gauche bien sûr, mais pas non plus des néonazis. Ce sont des gens que la CDU pourrait atteindre si elle cessait de faire l’autruche sur le thème de l’immigration.» Présentée comme le salut des systèmes sociaux face à une démographie en berne, l’immigration est un sujet tabou dans un pays toujours confronté à ses vieux démons.

Pour l’heure, Pegida menace de déborder les frontières de la Saxe. Würzburg, Bochum, Munich, Kassel ou Bonn à l’ouest du pays voient fleurir des mouvements similaires. A Leipzig, Pegida s’appelle Legida, et Dügida à Düsseldorf. Ces boutures ne mobilisent pour l’instant que quelques centaines à quelques milliers de personnes. Mais le mouvement pourrait s’étendre.

«L’Allemagne est un pays riche, souligne Johannes Kiess, sociologue à l’Université de Siegen. Mais cette situation d’île de bien-être au milieu de l’Europe peut prendre fin très rapidement. La crainte d’un déclassement social est forte jusque dans les classes moyennes.

Débordés, la CDU et le SPD au pouvoir à Berlin se contentent pour l’instant de dénoncer le mouvement, sans rivaliser de déclarations pour soutenir la communauté musulmane. Quant au petit parti anti-européen AfD, qui se développe sur la droite de la CDU depuis des mois, il demande simplement à ses sympathisants de quitter les manifestations de Pegida si y apparaissaient des insignes nazis.

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/1042927e-80ae-11e4-9a92-1e037d8e04b7/Des_patriotes_allemands_se_mobilisent_contre_limmigration

Allemagne : les manifestations contre l’islamisation sont-elles la cible d’une manipulation du pouvoir ? 

Des foyers pour réfugiés ont été incendiés à Vorra, en Bavière. Au total, trois bâtiments ont été détruits. Dans l’un d’eux, les enquêteurs ont retrouvé du matériel incendiaire, confirmant la piste criminelle. Par chance, les lieux étaient déserts. Leur ouverture était prévue pour février 2015. En ciblant les étrangers, les incendiaires ont provoqué la colère d’Angela Merkel qui a clairement condamné ces actes.

Source : Euronews

L’opinion de civilwarineurope

Après Merkel en colère contre les manifestations dénonçant l’islamisation de l’Allemagne nous avons droit à Merkel en colère contre l’incendie de foyers pour réfugiés. Et bien entendu IMMÉDIATEMENT et SANS AUCUNE PREUVE le lien a été fait entre les premières et l’acte criminel. Par la chancelière, la CDU (son parti), les médias et les sociologues. Comme cela tombe bien. Angela Merkel critique les manifestations et PAN un incendie raciste pour confirmer ses propos. Une vrai orchestration hollywoodienne. Oui cela tombe vraiment bien alors que depuis des semaines l’inquiétude ne cesse de monter dans les cercles du pouvoir face à ces manifestations hebdomadaires qui rassemblent de plus en plus de monde. Inquiétude également de la CDU qui voit ces rassemblements soutenus notamment par le petit parti populiste AFD qui commence à devenir un vrai problème dans les élections pour le parti d’Angela Merkel où il avoisine les 10 %. Quoi de mieux pour tenter de décrédibiliser ces rassemblement et ce parti qu’un bon incendie raciste où par chance il n’y avait personne, dixit les médias… Après tout nous sommes dans le pays où la manipulation d’incendie de bâtiment est une tradition. Reste à savoir si cette manœuvre grossière atteindra son but et dissuadera les citoyens allemands de descendre dans la rue. Réponse lundi soir.

http://civilwarineurope.com/2014/12/14/allemagne-les-manifestations-contre-lislamisation-sont-elles-la-cible-dune-manipulation-du-pouvoir-lire-notre-opinion/

3 réponses »

  1. le problème est plus général .
    sur un territoire donné , en fonction des ressources disponibles qui définissent la taille du gateau , la part potentielle du gateau qui vous revient est la taille du gateau divisé par le nombre de personnes et ceci rapporté à la surface du territoire donne une densité maximale de population .

    tout le monde a compris que la taille de la population ne peut plus croître indéfiniment , et qu’il faut une fois pour toute mettre officiellement des limites , acceptées et respectées par tous . A quoi ça sert que les autochtones se « limitent  » si c’est pour voir leurs efforts annihilés par un flux d’allogènes , sans même parler des problèmes connexes à la culture , religion , integration .

    Certains hommes politiques ,démographes , entrepreneurs expliquent que l’Allemagne serait sur le déclin et qu’il faudrait absolument que l’Allemagne continue à accueillir un tel flux d’allogène pour eviter une catastrophe … toujours le même objectif de ces malades , croissance , croissance , croissance , consommer toujours plus , quitte à scier la branche sur laquelle ils sont assis .
    Allemagne 225 hab/km² soit 80 millions d’habitants , l’équilibre en fonction de leur biocapacité est de 50 hab/km² soit environ 20 millions d’habitants . Il y a tout simplement 60 millions de personnes en trop en Allemagne .

    En France pour accueillir le sucroît de population , l’équivalent en surface d’un département moyen disparaît sous le béton tous les 7 ans . C’est quand que nous arrêtons les conneries ?

    Je dis pour l’Europe , vive la politique de l’enfant unique jusqu’au retour à l’équilibre , vive le permis de procréation , vive les quotas ( les gens ne peuvent avoir un enfant que sur autorisation …quand il y a de quoi les accueillir sur notre planète ) .

    J'aime

  2. manifestation manipulé par le pouvoir.
    faire croire au peuple que l’ennemie c’est le musulman , c’est le détourner des vrais problème notamment la politique d’agression vis a vis de la Russie , la baisse du pouvoir d’achat (travaille pour 1 euro de l’heure ), déficit de démocratie.
    et ça marche ! ! !

    J'aime

    • Ce qu’il y a de bien avec la bien-pensance qui pense mal c’est qu’elle est devenue au fond très prévisible: on nie la réalité pour mieux en inventer une autre et abuser ainsi l’autre en tentant de faire diversion…Dommage pour vous mais l’enfumage ne dure qu’un temps et votre commentaire ne fait pas illusion…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s