Douce France

Éric Zemmour/ RTL/8-1/15 – Chronique sur Charlie Hebdo : « Le 7 janvier 2015 est notre 11 septembre »

Éric Zemmour/ RTL/8-1/15 – Chronique sur Charlie Hebdo : « Le 7 janvier 2015 est notre 11 septembre »

Eric Zemmour « enflamme » la Belgique et déclare que ce pays est plus malade que la France

Eric Zemmour

En visite à Bruxelles dans le cadre de la promotion de son livre « Le suicide français », Eric Zemmour n’a pas épargné la Belgique dans son analyse de la société. « La Belgique est encore plus malade que la France », a notamment déclaré le journaliste français.

Interrogé quant à sa vision de la société belge et au fait que le mariage homosexuel ou l’homoparentalité n’aient pas suscité le même débat enflammé qu’en France, Eric Zemmour n’y est pas allé par quatre chemins. « Je suis hostile à toutes ces pseudo-avancées », affirme d’emblée le journaliste.

Caprices individualistes

Selon lui, ces évolutions sociétales indiquent simplement que la Belgique « est davantage soumise au lobby LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, NDLR) que la France ». « Je pense que ce n’est que l’aboutissement d’une lente évolution qui, au nom de l’individu, favorise les caprices individualistes, et finalement le nihilisme. Si la Belgique est encore en avance, si j’ose dire, sur la France sur tous ces sujets là, je pense que la Belgique est encore plus malade que la France », estime M. Zemmour.

Bruxelles vouée à la violence

Le chroniqueur a également livré son point de vue sur Bruxelles à l’occasion du point presse organisé au Cercle de Lorraine, mardi, à l’issue du lunch/conférence. « Bruxelles est l’exemple typique des grandes villes mondialisées au coeur du capitalisme globalisé et qui draine une population cosmopolite, multiculturelle. Une grande capitale déconnectée du reste de son pays », assène Eric Zemmour. Selon lui, Bruxelles est « vouée à la violence » car de moins en moins belge, de moins en moins européenne et en raison du grand nombre de communautés qui y vivent « séparées ».

Il estime que les sociétés multiculturelles sont « explosives » et « dangereuses », fustigeant les communautés étrangères qui refusent, selon lui, « de s’assimiler ». Eric Zemmour s’est ensuite rendu à la librairie Filigranes alors que sa venue avait été officiellement annulée par Marc Filipson, le patron de l’enseigne bruxelloise, qui l’a présenté devant le Cercle de Lorraine avant sa prise de parole. En soirée, le journaliste français concluait sa tournée bruxelloise par un débat au B19 Country Club à Uccle.(Belga)

http://allainjules.com/2015/01/06/eric-zemmour-enflamme-la-belgique-et-declare-que-ce-pays-est-plus-malade-que-la-france/

4 réponses »

  1. Effectivement le deux poids, deux mesures, pour Zemour, Dieudonné et Cie, est contre productif, malsain, et immoral. Même si je ne suis pas d’accord avec leurs idées et leurs opinions, pas plus que celle de Charlie hebdo sur un grand nombre de sujets, je pense qu’ils doivent pouvoir les exprimer, quitte a être attaqués en justice par ceux qui se considèreraient diffamés ou injuriés. La liberté d’expression est sacrée. Elle ne doit être limitée en dehors des actions justiciables précitées, que par l’autocensure liée à la décence et au respect que chacun doit avoir pour les autres vies. Sans cette liberté de blâmer, de moquer, d’offenser, de critiquer, sans cette confrontations des idées, il ne peut il y a avoir de démocratie. C’est d’ailleurs la première chose que font tous les systèmes totalitaires, vous faire taire. C’est ce qu’il ont voulus faire ce 7 janvier à Paris.

    J'aime

  2. Avant toute chose, comme nous sommes dans une société hémiplégique où il faut être de droite ou de gauche, où tout est blanc ou noir, j’informe le lecteur que je ne suis pas au Front National et que je ne partage pas ses idées.
    Je ne suis pas Charlie. Ceux qui prétendent que Charb était un héros devraient lire ou relire Pierre Desproges qui déclarait : « Ah, bien sûr, si j’avais cette hargne mordante des artistes engagés qui osent critiquer Pinochet à moins de 10 000 km de Santiago… ». Jamais Charb ne se serait confronté à un islamiste en face à face avec des propos semblables à ses dessins. À contrario d’un texte, un dessin est un fusil à un coup le rappelait Cabu. À raison. Un dessin fait des ravages…
    Dire « Je suis Charlie » signifie que l’on cautionne la liberté de dire n’importe quoi qui à entrainé les deux attentats de cette semaine. Comme je suis indigné par les attentats, je dis « Non aux Attentats », je dis « Non à l’Antisémitisme », je dis « Non au Racisme ». Je ne dis pas « Je suis Charlie ». En disant « Je suis Charlie », je créerais une hiérarchie dans les attentats. Cela veut dire que le premier est plus important que le second. Le second attentat est lié au racisme, à l’antisémitisme. Le premier a été perpétré par des intégristes religieux contre des intégristes laïques. Les juifs de France n’ont jamais provoqué les musulmans de France. Intégristes ou pas. Charlie Hebdo, OUI…
    Charlie Hebdo est un fond de commerce. C’est une entreprise commerciale. L’attaque contre Charlie Hebdo n’est pas une attaque contre la liberté d’expression. C’est une attaque d’intégristes contre d’autres intégristes. Je pense qu’il existe une frontière tenue entre la caricature et l’insulte. Charlie Hebdo a souvent franchi le pas. D’autres, dont Plantu, ne l’ont jamais franchi. On peut s’exprimer sans insulter. Je ne suis pas croyant. Toutefois, je respecte les religions tant qu’elles ne tombent pas dans le radical.
    Charlie Hebdo ne s’attaque pas uniquement aux fondamentalistes. Il suffit de ne pas partager ses idées. Est-ce que les bouddhistes sont des intégristes ? Est-ce que le pape est un intégriste ? Je ne le pense pas. Quiconque à le droit de ne pas être pour le mariage pour tous sans se faire cataloguer d’intégriste. Ne pas être pour ne veut pas dire être contre. Charlie Hebdo est hémiplégique. Si on n’est pas avec lui, on est contre lui. On est forcément un beauf, référence à Cabu, et tous les flics sont des alcooliques.
    On nous parle de liberté d’expression mais ce sont ces mêmes journalistes qui condamnent à mort Eric Zemmour, Denis Tillinac, Michel Houellebecq, etc. pour leurs écrits. Ce sont ces mêmes journalistes qui confisquent l’information. Ils ne donnent pas la vérité. Ils donnent l’information qu’ils veulent bien nous transmettre. Il suffit de comparer Libération, Le Monde et le Figaro. Chaque information est différente alors qu’un fait est un fait. Il faudra 10 ans aux citoyens pour apprendre que Mitterrand avant une fille « cachée » et un cancer. La presse le savait depuis longtemps.
    Nous ne sommes pas en démocratie. La démocratie, c’est le pouvoir par le peuple. Voilà pourquoi j’aime profondément la Suisse et les Suisses. En France, la « démocratie » est confisquée par quelque uns. Les Français ont voté contre l’Europe par référendum. Qui a respecté le vote du peuple ? En 2013, il y eut une pétition de 700 000 citoyens pour une demande de référendum alors que 400 000 suffisaient. Qui a respecté la demande du peuple ? Trouve t’-on normal que le Front National ne soit pas représenté à l’Assemblée Nationale alors qu’il représente 20 % du peuple ? À contrario, le Parti Communiste qui ne représente rien est présent à l’Assemblée Nationale. Le PS a le droit de s’acoquiner avec l’extrême gauche mais il dénonce les accointances entre UMP et Front National. Où est l’erreur ?
    Stop au bêlement collectif. Quel citoyen accepterait d’être caricaturé à la Charlie Hebdo ? Je ne pense pas que la plupart qui revendique la liberté d’expression accepterait d’être caricaturé par Charlie Hebdo comme, par exemple, se faisant sodomiser par le pape ou n’importe qui d’autre. Je ne pense pas non plus que les journalistes auraient réagi autant s’il s’était agi d’un attentat contre Minute avec autant de morts. France 2, France 3, France 5, Canal Plus, etc. nous imposent un logo Charlie sur leurs chaines TV mais n’oublient pas de le retirer lors des publicités. BUSINESS IS BUSINESS.
    La liberté d’expression est un leurre réservée à une élite. Au nom de quoi est-elle réservée aux artistes et aux journalistes ? Si je commets un salut nazi dans la rue, je serais condamné. À raison. Si je suis un « artiste », je ne serais pas condamné. Je m’abriterais derrière un pseudo « Happening ». Lire la presse de ces derniers mois. Idem si je publie une caricature sur mon site Web avec le niveau de Charlie Hebdo. Je serais condamné. La presse n’a jamais été condamnée car il y a consanguinité entre elle et la justice. Il n’y a qu’à voir les nombreuses « fuites » lors des affaires…
    Je pense aussi à ces policiers qui sont morts en voulant défendre le droit à Charlie Hebdo à être ce qu’il est. Le jour même de l’attentat, SEUL Le Figaro a eu un mot pour les policiers morts au « combat ». Ce fut le silence complet sur Libération et le Monde. Idem sur France 2 et Canal Plus.
    Plus grave est l’attaque de l’épicerie cachère. C’est une attaque antisémite. C’est une attaque contre le vivre ensemble. Ces mêmes intellectuels et journalistes qui condamnent l’antisémitisme sont les premiers à coller une « étoile jaune » aux juifs. Il n’est de cesse que l’on nous présente un auteur comme un écrivain juif, un réalisateur juif, etc. Il y a quelques années, Jérôme Charyn a envoyer paître une journaliste qui insistait à le présenter comme un auteur juif. Il a répondu qu’il était Américain.
    Je n’accepte pas non plus que l’on crée des citoyens de première classe et d’autres de seconde classe. Au nom de quoi l’extrême gauche aurait le droit de défiler et non pas l’extrême droite ? Stop aux procès Stalinien et à la récupération par de nombreux partis.
    Dimanche 11 Janvier 2014, Daniel Cohn-Bendit était l’invité de Caroline Roux sur C Politique. Il fut gêné de répondre à une question sur la mort des policiers. Il a longtemps hésité. Il a parlé de république. Il a parlé de la couleur de la peau des policiers. Il n’a eu AUCUN mot de compassion. Son vieux côté 68 tard lui soufflait « qu’un bon flic était un flic mort… ».
    Pour terminer, j’aimerais rappeler une histoire vraie. Il y a quelques années, à la sortie du stade où des nord africains avaient sifflé la Marseillaise, une télévision Française a interrogé l’un d’entre eux qui a déclaré : « Je suis musulman avant d’être Français » . En 2011, aux Usa, pour la commémoration du 11 Septembre 2001, des musulmans Américains qui en avaient assez d’être stigmatisés ont défilé dans la rue avec pour slogan : « Je suis Américain avant d’être musulman ».
    Au nom de la liberté d’expression, quel citoyen ou journaliste descendra dans la rue si Eric Zemmour, Denis Tillinac, Michel Houellebecq sont assassinés ?
    Je ne suis pas Charlie. Paix aux âmes des victimes collatérales de Charlie Hebdo…
    Je pense surtout à elles…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s