Commentaire de Marché

Pourquoi la Federal Reserve US monterait-elle son taux directeur ? Par Pierre Leconte

Forum monétaire de Genève 6 Mai 2015

16712223314_248e57cd3b_c

Les marchés financiers sont agités par la question de l’éventuelle hausse de son taux directeur par la Federal Reserve, dont on ne sait même pas avec certitude quel impact elle aurait si elle intervenait prochainement !

La hausse du dollar US, la chute des prix du pétrole, de l’or et des principales matières premières, la faiblesse persistante de l’économie US et du pouvoir d’achat de la majorité des Américains, donc de leur consommation domestique, mais surtout la chute ininterrompue de la vitesse de circulation de la monnaie et du multiplicateur de crédit et aussi la hausse du déficit commercial, en dépit d’une amélioration relative du niveau de l’emploi, du relèvement de certains salaires et de la hausse ces dernières années du marché des actions aux USA, tout cela dresse un panorama déflationniste et récessionniste de l’économie US ne plaidant absolument pas pour une hausse prochaine de son taux directeur par la Federal Reserve.

http://www.marketwatch.com/story/us-trade-deficit-leaps-43-in-march-to-highest-level-since-1996-2015-05-05

http://www.zerohedge.com/news/2015-05-02/major-us-retailers-are-closing-more-6000-stores

Alors pourquoi agirait-elle ainsi ?

Quatre hypothèses sont à envisager: 1/ Parce qu’elle craint une inflation future qu’elle veut contrer avant qu’elle ne se produise, 2/ Parce qu’elle veut ralentir la bulle des actions avant qu’elle devienne incontrôlable et se termine par un krach, 3/ Parce qu’elle veut se redonner des moyens de stimulation qu’elle n’a plus pour le cas où une nouvelle récession interviendrait, 4/ Pour satisfaire l’énorme pression des banques, compagnies d’assurance et fonds de pension US dont la rentabilité est tombée très bas, en raison du taux directeur zéro, ce qui dégrade fortement leurs marges (sur les prêts étudiants, particuliers, automobile et immobilier qui constituent l’essentiel de leurs engagements) et donc leurs bilans. 

C’est à notre avis la 4éme hypothèse qui serait la bonne, étant donné que la Federal Reserve est au service des grandes banques « Too Big To Fail » – TBTF – (qui en sont les actionnaires et qui emploient ses anciens dirigeants aussitôt qu’ils quittent leurs postes à la banque centrale) donc de Wall Street et non pas de « Main Street ». D’autant qu’en relevant son taux directeur le blason de la Fed serait, pense-t-elle, redoré puisqu’elle pourrait argumenter que le début de normalisation de sa politique monétaire en matière de taux courts montrerait que son action a été couronnée de succès étant donné qu’elle commencerait à y mettre un terme (le même argument fallacieux ayant été employé par elle lors de l’arrêt de son Quantitative Easing 3).

Ce qui explique que personne de censé ne comprend la reprise à la hausse actuelle des taux à moyen et long termes US, tellement injustifiée du point de vue économique, parce que c’est un motif tout autre que la situation économique qui en est la raison.

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/olivier-delamarche-vs-pascale-auclair-12-etats-unis-des-chiffres-du-pib-plus-daccevants-que-pracvus-0405-516469.html

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/olivier-delamarche-22-vs-pascale-auclair-la-reprise-est-elle-bien-confirmee-au-sein-de-la-zone-euro-0405-516493.html

 
IMPORTANT
 
 

Alors que la reprise des taux à moyen et long termes allemands et européens s’explique, elle plus logiquement, par le risque de sortie de l’euro d’une Grèce en faillite que ses partenaires ne veulent plus aider, par l’échec annoncé du QE de Draghi (tout QE au bout de quelques temps faisant mécaniquement remonter les taux d’intérêt à moyen et long termes), par la révolte des investisseurs, particuliers et institutionnels, n’acceptant pas des taux négatifs qui les ruinent, par le fait que les taux à moyen et long termes allemands et européens ont baissé beaucoup plus bas que les taux correspondants US ce qui n’est pas « normal ».

http://www.zerohedge.com/news/2015-05-05/european-bond-yields-are-surging-draghi-were-gonna-need-bigger-bazooka

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/4744a914-f1bb-11e4-8a43-4ad205b10b56/Le_secteur_financier_se_r%C3%A9volte_contre_les_taux_n%C3%A9gatifs_et_met_la_BNS_sous_pression

taux allemands pl pl

taux us pl pl

La question est: La Fed va-t-elle commettre la même erreur qu’en 1937, lorsqu’elle avait infléchi tr0p tôt sa politique monétaire laxiste d’alors, ce qui avait provoqué le retour de la dépression et un second krach boursier après celui de 1929 ? La réponse est probablement oui, sans que l’on puisse dire quand !!! Tout simplement parce le relèvement de son taux directeur par la Fed, entrainant une bien meilleure rémunération des énormes réserves en cash déposées par les banques TBTF auprès d’elle, les dissuaderait plus encore que maintenant de les investir dans l’économie réelle, de les prêter ou même d’acheter des obligations d’Etat US avec ce cash. Tout en faisant remonter les taux d’intérêt à moyen et long termes US, mais aussi allemands ou européens, et donc le dollar US contre la plupart des monnaies au moment où il ne le faut pas pour les grandes entreprises US qui perdent de plus en plus de marchés à l’extérieur…

Nous pensons donc maintenant (les déclarations de certains dirigeants de la Fed nous ayant fait changer notre point de vue à cet égard)

http://www.bdlive.co.za/world/americas/2015/05/02/fed-rate-hike-in-june-on-the-table-say-policymakers

http://www.newsmax.com/Finance/StreetTalk/federal-reserve-mester-economy-rate-hike/2015/05/01/id/642088/

que, même si la situation de l’économie US ne le justifie pas, la Fed devrait à la première occasion relever son taux directeur pour satisfaire les pressions des banques américaines TBTF dans ce sens, dont le lobby est tout puissant. Nous avons dès lundi 4 mai 2015 liquidé le reste de notre position longue sur les obligations d’Etat US (sur les TMF au dessus du support vers 80 USD) et vers 1,12 nos protections contre une éventuelle reprise de l’euro/dollar US.  Nous restons totalement investis en dollar US, sans obligations US, japonaises ou européennes et sans actions US, japonaises ou européennes, devenues illisibles et qui à court terme vont nulle part. 

Important:

http://www.euroexchangeratenews.co.uk/euro-to-us-dollar-eurusd-exchange-rate-forecast-us-gdp-fed-fomc-rate-decision-ahead-will-usdeur-drop-below-0-90-11444

http://www.cnbc.com/id/102652099

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-05-04/what-goldman-and-roubini-have-in-common-bulls-on-europe-stocks

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-05-04/euro-tumbles-after-april-s-rally-amid-signs-of-economic-weakness

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-04-30/no-mayday-for-euro-bears-as-split-in-policy-seen-capping-rally

Nous ne nous intéressons actuellement plus qu’aux actions des marchés émergents, en particulier chinois et indien, et accessoirement russe et sud-américain (le pétrole brut remontant ce qui leur est plutôt favorable), dans lesquelles nous avons investi MODÉRÉMENT (en gardant au stade actuel de fragilité globale des marchés occidentaux et japonais encore beaucoup de cash) via plusieurs ETF et fonds spécialisés, la dernière « une » de Barron’s, célébrant les performances de la bourse chinoise tout en soulignant la difficulté de la bourse US à aller plus haut, étant révélatrice du changement de direction des investisseurs.

Il est temps de cesser tout nombrilisme et de considérer le processus de mondialisation, non plus du côté des pays occidentaux et du Japon dont les économies entrées dans la GRANDE STAGNATION SÉCULAIRE – DÉFLATION ont été détruites par les politiques ultra keynésiennes de leurs banques centrales, le vieillissement de leurs populations et la GLOBALISATION ANARCHIQUE conduisant à leur désindustrialisation via les délocalisations massives c’est-à-dire au chômage de masse desdites populations, mais de considérer les pays émergents et en développement là où se situe la CROISSANCE FUTURE (alimentée principalement par l’augmentation de leur consommation intérieure).

http://www.zerohedge.com/news/2015-05-04/gates-says-bet-yuan-imf-calls-currency-fairly-valued

http://www.marketwatch.com/story/imf-to-brighten-view-of-chinas-yuan-2015-05-03-231032711

Important

http://www.zerohedge.com/news/2015-05-04/how-shanghai-composite-can-rise-461-here

http://uk.businessinsider.com/afp-russia-signs-up-to-100-bn-brics-fund-to-rival-imf-2015-5

ON-BK185_Cov050_KS_20150501191313

Au chapitre des incohérences récentes et actuelles des marchés financiers US, européens et japonais, l’analyste Tom Bowley a le 1er mai 2015 publié le graphique ci-dessous montrant que les actions US ont tendance à baisser voire à faire du surplace lorsque les taux longs US baissent, ce qui est normal puisque lorsque ces taux longs baissent les investisseurs achètent des obligations et vendent leurs actions, de telle sorte que la hausse des actions US depuis début 2014 n’aurait pas dû se produire puisque les taux longs ont baissé et que les obligations sont montées. Les explications de cette anomalie sont le rachat massif de leurs propres actions par les grandes entreprises en 2014- 2015 lequel ne s’était jamais produit auparavant à une telle échelle et le High Frequency Trading (HFT) généralisé aux USA qui tous deux ont faussé les cours des actions. Tout cela ayant été rendu possible par le MALINVESTISSEMENT (mauvaise allocation des actifs) que les banques centrales occidentales et japonaise ont provoqué en intervenant constamment via leur centralisme monétaire, détruisant toute efficience du « marché » qui n’est plus libre de confronter l’offre et la demande mais contraint de s’ajuster aux diktats desdites banques centrales !!! Comme en laissant faire les manipulateurs du HFT…

http://www.zerohedge.com/news/2015-05-03/hft-inept-regulators-fed-distortion-more-flash-crashes

1430744460625573238307

Que va-t-il maintenant se passer sur les actions US si les taux longs US montent, du fait du relèvement EFFECTIF ou de L’ANTICIPATION de ce relèvement (ce qui revient plus ou moins au même) de son taux directeur par la Fed ? Impossible à pronostiquer… En tous cas, les grandes entreprises devant bientôt payer l’argent plus cher et les cours de leurs actions étant sur-évalués, leurs rachats devraient diminuer. Le même raisonnement vaut pour l’Europe et le Japon mais pas pour les marchés d’actions des pays émergents, dans lesquels les rachats d’actions et le High Frequency Trading étant marginaux, ils ne montrent pas une telle sur-évaluation.

La seule certitude c’est que les indices DJIA et S&P 500 (idem pour les marchés d’actions européens et japonais) sont au sommet ou proches du sommet d’un cycle et se montrent actuellement incapables d’aller beaucoup plus haut sans correction sensible préalable…

http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-05-04/gross-calls-bull-market-end-again-as-oxygen-running-out

http://blog.kimblechartingsolutions.com/2015/04/sp-repeating-2000-and-2007-pattern-right-now/

La cassure à la baisse du support du DJIA vers 17.550 serait significative…

djia long terme

dax

Ce pourrait être un moment très difficile à passer d’autant que, avec la déroute temporaire ou durable de l’obligataire entretenant une crise des liquidités disponibles, IL N’Y AURAIT PLUS DE PROTECTION POSSIBLE sauf à faire le plus de cash (en dollar US vers lequel on se tourne quand on a peur) et à investir (pour le moment modérément) dans les actifs émergents. A noter que la Banque de Chine, pour tenter de s’exonérer des turbulences internationales, met en place son propre QE et que la BIS, pour son propre compte ou celui des États qui sont ses clients ayant besoin de cash, vend de l’or.

http://www.arabianmoney.net/gold-silver/2015/05/02/why-did-the-bank-of-international-settlements-just-slam-the-gold-price-down-with-a-590m-sale/

Avertissement: Les informations, analyses, commentaires et prévisions contenus dans ce site internet n’engagent pas la responsabilité de leurs auteurs, ni celle des entreprises, banques et institutions pour lesquelles ils travaillent directement et/ou avec lesquelles ils collaborent indirectement (ou bien l’ont fait par le passé), n’ont aucun caractère de certitude, sont prodigués à titre gratuit et ne constituent pas de sollicitations pour placer des fonds. Pas plus que la justesse de certaines de leurs prévisions données dans le passé ne saurait permettre d’en conclure que celles qu’ils élaborent aujourd’hui (ou qu’ils feront plus tard) ont une chance de se réaliser.

http://www.forum-monetaire.com/pourquoi-la-federal-reserve-us-monterait-elle-son-taux-directeur/

2 réponses »

  1. http://leseconoclastes.fr/2015/05/get-ready-for-the-biggest-margin-call-in-history/

    sa thèse est que la fed pense être capable de micromanager un downside dans la bulle

    les évolutions des taux (et actions) sont certes un peu curieuse mais on part de très haut (ou bas pour les taux)

    et il fallait que le dollar corrige car cela était intenable pour les us, d’ailleurs le cac dax corrige selon l’eurus

    Perso ai liquidé 100% mon cac (dollar cost averaging plan initié en 2003), je suis pratiquement sur de pouvoir le racheter moins cher d’ici 1 à 2 ans (comme en 2005 , 1999… ou je suis sorti tres tot)

    à mon avis on peut faire 5400 facilement maintenant mais l’alarme récente et tres claire

    Maintenant imaginons une seule seconde qu’en 8 mois le cac et le dax revomisse à petit feu toute leur perf 2015 (avec les us en descente lente mais appuyée)

    j’ai des dettes immo à couvrir et il y a de quoi être nerveux
    le spectacle politique laisse penser qu’ il n’y a PERSONNE à la barre
    je ne fais aucun difference entre draghi et hollande pour ce qui est de l’efficacité
    donc : cela serait incroyable mais le cac pourrait tester les 4000 fin décembre

    pour revenir à l’article la fed n’a commis aucune erreur en 1937, c’est lui donner trop d’importance à mon avis

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s