Douce France

The War is « over »: Hollande revient bredouille, la sécurité des Français attendra….Par Bruno Bertez

Hollande revient bredouille, la sécurité des Français attendra…

12235006_10153708218104304_2227514024241924935_n12274434_10207139763827698_119219706193549401_n

Les marchés financiers ont déjà oublié l’agression Turque contre la Russie. Wall Street a offert une bonne résistance mardi et mercredi en Europe on reprend une partie du terrain cédé la veille; il est vrai que de nouvelles rumeurs en provenance de la BCE sont venues en soutien.

La situation est d’une complexité extrême et les derniers évènements ne vont pas dans le sens de la clarification. Tout se passe comme si  le maximum était fait pour compliquer la situation diplomatique et empêcher un remodelage des alliances contre ISIS.

Nous ne nous aviserons pas de tenter une interprétation du jeu ultra dangereux d’Erdogan , c’est un homme à la fois rusé, mais chien fou, d’ailleurs Obama lui a quand même demandé d’essayer de conserver un peu de sang-froid. Erdogan est? Malgré sa réélection? aux abois et un homme aux abois peut tout faire et surtout n’importe quoi.

Permalien de l'image intégréePermalien de l'image intégrée

ISIS  est soutenu depuis des années par la Turquie qui vient d’abattre un avion russe. Si Moscou réagit contre les Turcs, l’OTAN se doit de les défendre selon l’article 5 de l’organisation atlantique. La Turquie soutient les Turkmènes qui luttent contre Assad, mais elle veut anéantir les kurdes qui eux luttent contre ISIS. La France fait partie de l’OTAN. Or depuis quelques jours, la France soucieuse d’efficacité contre le terrorisme essaie d’infléchir les positions de ceux qui sont contre Assad et d’associer la Russie au combat pour anéantir ISIS. La France a tout intérêt à une véritable clarification. Elle vient par exemple de demander que l’on ferme la frontière entre la Turquie et la Syrie afin de couper les ressources financières et humaines de « l’état islamique » qui transitent par la Turquie. Hollande voudrait que les masques tombent.  On ne peut combattre ISIS en comptant parmi ses alliés des pays qui la soutiennent, trafiquent avec elle et l’arment.

Permalien de l'image intégrée

Les Russes ont  de bonnes raisons de réagir à l’incident aérien,  mais personne ne peut préjuger de la stratégie de Poutine, ses déclarations à ce stade sont surtout destinées à son opinion publique. Son jeu est délicat, il aimerait mettre un coin dans le front occidental et en particulier obtenir un assouplissement des sanctions de la part des européens, il ne fera rien qui pourrait mettre en danger cet objectif.

Selon les autorités militaires turques, le Sukhoi 24 a été prévenu « dix fois en cinq minutes ». Mais, dans le même temps, l’état-major turc a rendu public l’imagerie radar de l’incident qui contredit totalement leurs assertions : si tant est que cette carte soit vraie et que le jet russe ait effectivement suivi cette trajectoire, elle montre de toute façon que l’incursion du Sukhoi était mineure (2 km) et ne peut en aucun cas avoir duré 5 minutes. Les services américains ont confirmé que l’incursion avait duré 2 à 3 secondes. Donc, les Turcs mentent en affirmant que leurs militaires ont cherché à prendre contact et prévenir les Russes pendant 5 minutes. Comme ils ont menti sur l’attaque chimique de la Ghouta, comme ils ont menti sur leur soutien à ISIS, comme ils mentent en prétendant lutter contre le terrorisme lorsqu’ils bombardent les Kurdes.

La balle est dans le camp de Poutine, Il doit faire quelque chose maintenant qu’a été rendue publique une vidéo d’un pilote mort entouré de « rebelles modérés » chantant Allah Akbar.

Pendant ce temps Obama et Hollande ont offert le spectacle de « l’entente », ils ont fait semblant de resserrer les rangs, mais cela sonnait faux, il y avait peu de conviction dans le jeu des acteurs.

Permalien de l'image intégrée

Hollande n’a pour ainsi dire rien obtenu du président Américain, celui-ci continue de réaffirmer sa volonté de faire partir Assad, malgré la tentative russe de plaider sa cause en arguant de la nécessité prioritaire de s’unir pour combattre le terrorisme d’ISIS. Dans la conférence de presse à la maison Blanche, Hollande a du subir la position Américaine: la Russie peut entrer dans  la coalition des 65 nations qui (sic) luttent contre ISIS, mais à la condition qu’elle cesse de frapper les « modérés » qui veulent le départ d’Assad. Donc pas de changement sur ce point, c’est l’échec. La preuve qu’Obama a raison, la coalition des anti  Assad est  de 65 membres, celle des pro Assad est de deux membres! Mais attention, on a beau être 65; on ne peut, il l’a réaffirmé « mettre des bottes au sol » pour venir à bout d’une poignée de de branquignols barbares!

Irak: un Rafale cible une école primaire, 28 écoliers tués

Des officiels irakiens ne cachent pas leur exaspération en évoquant la coalition menée par Washington supposée combattre Daech en Irak: « s’ils ne larguent pas par inadvertance des munitions ou des vivres à Daech, ils tuent des écoliers innocents » dénonce un militaire irakien.
Des informations affirment que l’unique Porte-Avions français et ses 26 appareils ne disposent pas d’une base de données fiable sur les cibles à bombarder en Irak et en Syrie. En cause, la précipitation de l’Elysée à vouloir utiliser l’outil militaire à des fins politiques en prévisions des prochaines échéances électorales.

https://strategika51.wordpress.com/2015/11/25/irak-un-rafale-cible-une-ecole-primaire-28-ecoliers-tues/

Hollande est censé rencontrer Poutine Jeudi à Moscou. Il a répété, après le Maître Obama, qu’il allait dire à Poutine qu’il fallait qu’il cesse de frapper les groupes anti Assad et que Assad devait quitter le pouvoir « aussitôt que possible ».

Permalien de l'image intégrée

En clair, la priorité est de continuer à pousser Assad dehors pour des objectifs obscurs et peu importe la sécurité des Français, elle est reléguée au second plan,  derrière les volontés de changements de régime, derrière les calculs louches des Saoudiens, du Qatar et des Turcs. Obama a répété qu’ISIS devait être détruite, mais on voit que ce n’est pas à n’importe quel prix. Les citoyens Français apprécieront, pour peu qu’ils comprennent, ce qui est quasi exclus. La sécurité des Français attendra.

Permalien de l'image intégrée

Prenons note de la piteuse réponse d’Hollande: « La compassion la solidarité, j’en prends acte, mais nous devons agir ». Eh oui!

Dans ces conditions on ne voit pas ce qui pourrait sortir des conversations de Vienne.

Permalien de l'image intégrée

Permalien de l'image intégrée

BRUNO BERTEZ Le 26/11/2015

illustrations et mise en page by THE WOLF

EN BANDE SON : 

NI PUB, NI SPONSOR, NI SUBVENTION, SEULEMENT VOUS ET NOUS….SOUTENEZ CE BLOG FAITES UN DON
Image d’aperçu

8 réponses »

  1. http://www.zerohedge.com/news/2015-11-25/meet-man-who-funds-isis-bilal-erdogan-son-turkeys-president

    tags:
    alain juppé thierry meyssan (consecration recensé dans zero hedge)

    China Crude Crude Oil France Iran Iraq Joe Biden Middle East Reality Saudi Arabia Testimony Turkey World Bank

    Puisque nous sommes intervenu en lybie 10 ou 20 ans aprés que celle ci se soit alignée, la première des choses à faire serait d’intervenir en turquie, comme en 1986 par exemple en Lybie avec la fille kadhafi
    il serait facile pour poutine de venger son pilote contre le fils Erdogan

    sinon:
    *Valls annonce la fin des sanctions russes, ce qui veut dire que la femme Glucksmann va bien se retrouver au chomage en ukraine (allusion au tag biden)
    *les auteurs du monde seraient mal s’ils lisaient que Meyssan, grace à son travail de journaliste, est maintenant cité par zero hedge,

    J'aime

  2. holland a le cul entre deux chaises , comme on dit chez nous ; soit il choisit celle qui a quatre pieds , la russie, pour combattre l’EI , soit il choisit l’autre chaise , boiteuse , celle d’obama son maitre ( chanteur ) , et nous passons à la vitesse supèrieure qui nous précipitera vers le chaos ;

    J'aime

  3. C’est la fable du chien et du loup pour un confort matériel provisoire nous avons accepté notre asservissement, le prix de notre liberté à fin de pouvoir dire à nos « alliés » je vous emmerde est trop élevé pour nos compatriotes !!! mais nous allons perdre ce soit disant confort matériel et conserver notre asservissement …..

    J'aime

  4. Je constate que Hollande fait de nouveau du départ de Assad une priorité… on croit rêver. Les américains ont viré l’horrible Sadam Hussein, Sarko le terrible Kadhafi… Hollande veut son Assad… On connait le résultat, on aura un peu plus de chaos et d’attentats. Nous sommes gouvernés par des traitres depuis 10 ans. Après avoir semé la pagaille, les américains nous confient le sale boulôt… ça commence à se voir. Dans la crise irannienne par exemple, nous avons été les faucons au détriment de nos intérêts nationaux notamment économiques…sauf que nous sommes 100 fois moins forts qu’eux et 100 fois plus exposés du fait de notre histoire et de la composition de notre population. Chirac revient ! Si on m’avait dit que je dirais cela un jour je n’y aurais pas cru.

    J'aime

  5. l’article 5 de l’OTAN prévoit seulement qu’un membre se considérant comme attaqué puisse demander l’assistance des autres mais en aucun cas n’implique une obligation d’assistance pour les autres.

    si la France, ou autre, a demandé « qu’on » ferme les frontières, encore faudrait-il savoir qui et comment, sinon ce « on » relève du voeu pieux, genre yakafokon.

    Hollande vouloir que les masques tombent ? vous rigolez m. Bertez ! ce type est une couleuvre, ou une vipère, comme on voudra, lui-même porteur de masques (plusieurs) ; la plupart des porteurs de masques sont connus, voir la déclaration de Poutine au dernier G20.

    Les objectifs de vouloir remplacer Assad ne sont pas obscurs ! il n’est pas docile, ce n’est pas « notre » salaud. Avec le support de la Russie , il lui permettra de faire (elle, la Russie) ce que nous voulions lui faire (à elle la Russie) !

    Nous souhaitions l’isoler et la diminuer économiquement avec un gazo-oléo/duc Golfe-méditerranée-Europe, passant par l’Irak puis par la Turquie et/ou par la Syrie. Mais grâce à l’une de ses brillantes prises de judo géopolitique, Poutine menace d’inverser très précisément la situation : un axe Russie / Caspienne / Iran / Irak / Syrie qui débouche en méditerranée pour alimenter (ou empếcher d’) l’Europe par le sud. Isolant ainsi la Turquie –ce qui explique davantage encore sa réaction que le bombardement de « ses » camions de trafic de pétrole de Daech/EI– et les pays du Golfe, ce qui explique leur soutien à Daesh/EI. Il suffit de regarder une carte.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s